Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le gouvernement gabonais démissionne en vertu de la Constitution

Auteur/Source: · Date: 19 Juin 2009
Catégorie(s): Politique

Au lendemain de l’inhumation du président Omar Bongo à Franceville, le gouvernement gabonais a présenté sa démission conformément à la Constitution, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle élection prévue théoriquement dans un délai de 45 jours.e 10 juin, la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, a prêté serment pour assurer l’intérim du chef de l’Etat décédé quelques jours plus tôt en Catalogne.

“Le gouvernement démissionne conformément à la Constitution”, a expliqué le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, à la télévision nationale. “C’est pourquoi je me suis rendu ce matin à la présidence pour soumettre la démission du gouvernement.”

La présidente devrait nommer un nouveau chef du gouvernement qui, à son tour, désignera un nouveau cabinet, probablement dans la soirée.

La disparition du doyen des chefs d’Etats africains, au pouvoir pendant 41 ans dans cet “émirat pétrolier” du golfe de Guinée, risque de provoquer une lutte pour la succession.

Le délai de 45 jours pourrait d’ailleurs ne pas être respecté compte-tenu des difficultés d’organisation et de logistique dans ce pays riche en pétrole mais aux inégalités sociales craintes.

L’un des grands favoris à la succession d’Omar Bongo est son fils, Ali Ben Bongo, ministre de la Défense sortant et qui a la main sur le Parti démocratique gabonais (PDG) fondé par son père.


SUR LE MÊME SUJET
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Sur une décision de la Cour constitutionnelle, le bureau sortant de la 11e législature de l’Assemblée nationale assurera les affaires courantes jusqu’à proclamation des résultats de l’élection des députés du 17 décembre 2011. L’argumentation de Mme Mborantsuo est cependant controversée. La Cour constitutionnelle, vient d’autoriser le bureau sortant de l’Assemblée nationale, issue de la onzième législature, à assurer l’expédition des affaires courantes, jusqu’à la date de prise de fonction des députés élus le 17 décembre dernier. Cette décision fait suite à la dénonciation, le week-end dernier, par l’opposition gabonaise de l’absence d’une Assemblé nationale au terme du délai constitutionnel, fixé à 15 ...
Lire l'article
Voici la liste du nouveau gouvernement gabonais rendue publique vendredi soir à la première chaîne de télévision nationale: 1-Premier ministre, chef du gouvernement, M. Paul Biyoghé Mba (confirmé) 2-Ministre de l’Equipement, des infrastructures et de l’aménagement du territoire, Pr. Léon Nzouba (ancien) 3-Ministre de la Justice, Garde des sceaux, Mme Ida Reteno Assonouet (nouveau) 4-Ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de la Francophonie, M. Paul Toungui (ancien) 5-Ministre de la Jeunesse, des sports et de loisirs, M. René Ndemezo’Obiang (ancien) 6-Ministre du Travail, de l’emploi et de la prévoyance sociale, porte-parole du gouvernement, Mme Angélique Ngoma (ancien) 7-Ministre de l’Intérieur, de ...
Lire l'article
A l’issue d’une longue période de cogitation, à la fois ancien ministre de la Marine Marchande et Secrétaire Général du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) – sous Omar Bongo Ondimba – Jacques Adiahénot a finalement ‘’pris le large’’, lundi, à Libreville, laissant planer sur lui des soupçons qui annoncent sa future adhésion au nouveau-né des formations politiques gabonaises, l’Union Nationale en l’occurrence, rapporte le quotidien étatique « Gabon Matin », dans sa livraison de ce mardi. Ce départ sans trop grande surprise constituerait, à en croire notre confrère, un ouf de soulagement pour les anciens camarades militants du Parti ...
Lire l'article
A l’occasion de la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ce 21 janvier, la présidente de cette institution, Marie-Madeleine Mborantsuo, s’est dite favorable à un toilettage des textes constitutionnels et du Code électorale. Cette décision serait notamment motivée par les nombreux «manquements juridiques» observés lors de l’organisation de la dernière élection présidentielle. Suite aux nombreuses insuffisances observées dans les «textes» pendant l’organisation du dernier scrutin présidentiel le 30 août 2009, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, a «exigé» une révision de la Constitution et de la Loi électorale à l’occasion de la rentrée solennelle de l’institution le ...
Lire l'article
Le gouvernement démissionnaire du Premier ministre gabonais Jean Eyeghé Ndong a été reconduit quasiment à l'identique vendredi par la présidente Rose Francine Rogombé, qui assure l'intérim depuis le décès d'Omar Bongo Ondimba, selon des décrets lus à la télévision publique. Le seul changement notable est celui du ministre de l'Intérieur, qui sera chargé de l'organisation de la prochaine élection présidentielle. André Mba Obame, qui d'après plusieurs sources concordantes suscitait l'hostilité de la société civile, de plusieurs opposants comme de certaines franges du pouvoir, est remplacé par Jean-François Ndongou, également membre du Parti démocratique gabonais (PDG) fondé par Omar Bongo. M. Mba Obame remplace ...
Lire l'article
Le gouvernement démissionnaire du Premier ministre gabonais Jean Eyeghé Ndong a été reconduit quasiment à l'identique vendredi par la présidente Rose Francine Rogombé, qui assure l'intérim depuis le décès d'Omar Bongo Ondimba, selon des décrets lus à la télévision publique. Le seul changement notable est celui du ministre de l'Intérieur, qui sera chargé de l'organisation de la prochaine élection présidentielle. André Mba Obame, qui d'après plusieurs sources concordantes suscitait l'hostilité de la société civile, de plusieurs opposants comme de certaines franges du pouvoir, est remplacé par Jean-François Ndongou, également membre du Parti démocratique gabonais (PDG) fondé par Omar Bongo. M. Mba Obame remplace ...
Lire l'article
Chers compatriotes, Bienvenue sur la page de la Nouvelle Constitution Gabonaise Sur cette page, nous attendons, dès le 12 juin, vos réactions et propositions sur la mouture de nouvelle Constitution gabonaise que vos frères et sœurs de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National ont produite à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009. Nous voulons vos suggestions d’amélioration en amont de la Tournée Internationale de la Réforme que nous planifions, tournée au cours de laquelle nous nous rendrons dans vos villes et pays de résidences aux fins de venir discuter de la Réforme constitutionnelle que nous avons commencée avec vous. ...
Lire l'article
M. Patrice Nendjot, un ancien membre du PDG et de l'UJPDG ayant assisté aux travaux portant création de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National à Paris les 20, 21 et 22 février 2009 a fait parvenir à la Coalition la lettre ci-dessous depuis le 1 mars 2009. En voici le contenu. ------------------ Lettre aux Gabonais de la part de Patrice Nendjot Chers toutes et tous, Il y a quelques semaines lors de ma démission de l'UJPDG, j'avais exprimé avec une   certaine amertume et déception les raisons de mon retrait de ce parti. Je suis un homme de passion. Aussi, ...
Lire l'article
La première chaîne de télévision nationale (RTG1) a annoncé vendredi soir au cours du journal télévisé de 20 heures, un remaniement imminent du gouvernement. Ce cabinet devrait être, à nouveau, conduit par l’actuel premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, comme l’avait indiqué le président Omar Bongo, lors de son message à la nation, le 31 décembre 2008, à l’occasion du nouvel an. Le chef de l’Etat s’était prononcé en faveur d’un « gouvernement de large ouverture » en « invitant tous les chefs des partis politiques à faire des propositions de personnalités, chefs de partis ou membres susceptibles de faire partie ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a été remanié mardi soir à l'issue du traditionnel Conseil des ministres, par décret présidentiel. Selon le communiqué officiel du gouvernement rendu public, mercredi matin, le gouvernement de Jean Eyeghe Ndong remanié est marqué par les départs de Mouiri Boussougou, ministre délégué au Transport et à l'Aviation civile et de Faustin Boukoubi, ancien ministre de l'Agriculture et du Développement rural, élu Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) le 21 septembre dernier à l'issue du Congrès de ce parti majoritaire qui fêtait les 40 ans de sa création. On note l'arrivée de quatre nouveau ministres, dont celui de ...
Lire l'article
L’Assemblée nationale et la Constitution selon Mborantsuo
Liste du nouveau gouvernement gabonais
Jacques Adiahénot démissionne du Parti Démocratique Gabonais
Gabon : Vers la révision de la Constitution et du Code électoral
Gabon: le gouvernement reconduit
Gabon: le gouvernement reconduit
Nouvelle Constitution du Gabon
Patrice Nendjot démissionne du PDG et de l’UJPDG et rejoint la Coalition dans une Lettre aux Gabonais
Gabon: Politique: les gabonais dans l’attente du gouvernement de « large ouverture »
Gabon: Remaniement du gouvernement gabonais

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Juin 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Le gouvernement gabonais démissionne en vertu de la Constitution

  1. papoun

    19 Juin 2009 a 18:58

    quel est le favori des chinois?

  2. Laurent

    19 Juin 2009 a 18:07

    VIVE BONGO !!! VIVE BONGO !!! ALI PRESIDENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*