Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville

Auteur/Source: · Date: 29 juin 2009
Catégorie(s): Activités,Communiqués BDP,Politique
akebe_ville_meeting1_2.jpg

Première apparition des policiers avant le début de la conférence de presse. Négociations avec le porte parole de la Coordination nationale expliquant que le meeting avait été autorisé par le Ministre de l'intérieur.

La conférence de presse organisée ce samedi 27 juin par la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au quartier Akébé-Ville à 15h00 a été dispersée par la police.

Au moment même où, devant plus de 200 personnes, y compris quelques journalistes tels ceux de la nouvelle chaîne de télévision  RTL, venus à cette conférence de presse que la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau avait rendue publique tout au long de la semaine par la distribution de près de 10.000 fascicules dans les quartiers de Libreville, la conférence de presse débutait à 16h30, des contingents de policiers antiémeutes armés de lance-grenades lacrymogènes et embarqués dans des fourgonnettes de marque Toyota, des bus et camion militaires, ont fait irruption sur le lieu de la conférence de presse et dispersé le public après être arrivés par trois vagues successives.

Au moins un hélicoptère militaire était visible qui contrôlait la situation depuis les airs. Les policiers ont cassé les tentes et les chaises mises à la disposition des invités. Ils ont également failli embarquer des membres et militants du BDP, dont Paskhal Nkoulou.

Les policiers, qui étaient dirigés par un certain Lieutenant Colonel Efa Eyong ont justifié la cassure de la conférence de presse par le fait que la campagne électorale n’était pas encore ouverte et que le meeting troublait l’ordre public. Pourtant, le meeting du BDP-Gabon Nouveau n’avait pas été annoncée comme un meeting politique, mais plutôt comme une conférence de presse pour journalistes, mais ouverte au public, conférence au cours de laquelle le mouvement voulait faire part aux médias de ses préoccupations, dont :

1) le fait que la Constitution ne soit toujours pas respectée puisque les délais de la Constitution pour une nouvelle élection sont au jour d’aujourd’hui totalement dépassés, et ceci sans que la Cour constitutionnelle n’ait officiellement autorisé une prolongation. Le BDP-Gabon Nouveau, qui est pourtant pour que les délais soient allongés d’au moins 6 mois, s’étonne que Mme Rogombé n’ait pas demandé à la Cour constitutionnelle de prolonger officiellement les délais, préférant se retrouver en situation anticonstitutionnelle par rapport aux 30 à 45 jours dictés par la constitution. A nos yeux, pour rester légaliste jusqu’au bout, la Présidente de la république se doit de demander une autorisation spéciale auprès de la Cour constitutionnelle pour prolonger ces délais, ce que, à ce jour, elle n’a pas fait, se retrouvant ainsi en situation illégale vu que maintenant, nous nous trouvons en dessous des délais, c’est-à-dire qu’il ne resterait que 11 jours à Mme la présidente pour organiser l’élection si on prend 30 jours depuis sa prestation de serment il y a 19 jours comme base, ou alors seulement 26 jours si on prend les 45 jours comme base. Dans les deux cas, la présidente de la république n’a respecté aucun délai et a manqué de demander une prorogation conformément à la loi. Un bafouement évident de la Constitution.

2) le fait que le BDP-Gabon Nouveau ait été exclu des concertations politiques bâclées actuellement en cours au Gabon reste une préoccupation. Vu que les concertations n’ont pas été organisées de manière à les rendre accessibles à tous, et que la Présidente par intérim a préféré procéder par invitations arbitraires sur la base des partis et associations dûment enregistrées, nous nous posons des questions quant à un processus de concertation qui exclue des candidats déclarés comme Daniel Mengara qui, bien que ne disposant pas de partis politiques, peuvent néanmoins se présenter comme candidats indépendants, comme Monsieur Zacharie Myboto l’avait fait en 2005.

Pire, au moment où d’autres groupes politiques ont pu tenir des conférences de presse à Libreville, y compris dans la semaine, le groupe des Acteurs Libres qui a, à cette occasion, présenté Ben Moubamba comme candidat, sans que cela ait donné lieu à dispersion policière, et au moment où Mme Mba Abessole tenait, ce samedi même, un meeting similaire Nzeng Ayong. Ce meeting de Mme Mba Abessole n’a pas été dispersé non plus.

Pourtant, comme à son habitude, le BDP-Gabon Nouveau avait adressé une demande officielle au Ministre de l’intérieur, et, cette fois, obtenu un accord du ministre. Que les policiers nous disent, lors du meeting, que la décision de casser le meeting vient d’en haut, on se demande de quel « en haut » il s’agit ici ? Du Ministre de l’intérieur M. Ndoungou, du Premier ministre Eyegue Ndong ou de la Présidente par intérim Rose Rogombé ?

Le BDP-Gabon Nouveau entend ne plus se laisser brimer. Au moment où l’on permet à tous les groupes politiques formels et informels de s’exprimer librement au Gabon, le régime Bongo continue à limiter le droit du BDP-Gabon Nouveau à exprimer ses opinions au Gabon. Pourquoi ?

Cette semaine, le Mouvement enverra une délégation au Ministère de l’intérieur poser deux simples questions :

1) Pourquoi la délivrance du passeport du Dr. Daniel Mengara reste-t-elle bloquée ?

2) Pourquoi le mouvement BDP est-il le seul groupe gabonais dont on interdit encore l’expression publique ? Le 23 mai 2009, on a interdit un meeting du BDP à Rio. Ce 27 juin, on vient d’interdire un nouveau meeting du BDP Gabon Nouveau. Pourquoi?

Le BDP-Gabon Nouveau prend à témoin le peuple gabonais et appelle les Gabonais à la vigilance.

Ci-dessous, la gallerie photo des images:

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763


SUR LE MÊME SUJET
La police a dispersé mercredi à Franceville (sud est), sans heurts, des militants de l’opposition qui ont tenté d’organiser une marche non autorisée dans cette ville, a appris Gabonactu.com de source bien informée. Un petit groupe d’environ cinquante personnes se réclamant être des partisans d’André Mba Obame, l’ex candidat à l’élection présidentielle du 30 août 2011 qui s’est auto proclamé président de la République le 25 janvier dernier a investi le quartier commerçant de Potos. Ils ont tenté de marcher en direction du gouvernorat avant d’être stoppés net par les forces de l’ordre. Selon des témoins, joints au téléphone depuis Libreville, ...
Lire l'article
L'Union nationale (UN), nouveau parti gabonais d'opposition formé par trois partis et six anciens candidats à la dernière élection présidentielle, a organisé son premier meeting dimanche à Libreville, a-t-on appris auprès de ses membres. La rencontre a rassemblé le président de la formation, Zacharie Myboto, et "tous ses dirigeants" à l'exception de Bruno Ben Moubamba, établi en France, a expliqué à l'AFP un de ses responsables. "Il y avait plus de 2.000 personnes, la salle était pleine et il y avait des gens dehors. (...) Il n'y a pas eu de perturbation, à l'exception de coupures de courant", a-t-il dit. L'Union nationale est ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville
Le Meeting du BDP-Gabon Nouveau prévu aujourd'hui à 15h00 au Carrefour Rio à Libreville a été interdit par les autorités gabonaises. Très tôt ce matin, le régime a déployé un important dispositif policier à Libreville, notamment au Carrefour Rio, pour empêcher la tenue du meeting-débat prévu par le BDP-Gabon Nouveau à cet endroit dès 15h00. Les premiers signes d'interdiction ont commencé dès 8h00 du matin quand les prestataires de service contractés par le mouvement n'ont pu installer les chaises, tentes et équipements sonographiques loués pour le meeting. Malgré l'affirmation du BDP-Gabon Nouveau aux policiers que le BDP-Gabon Nouveau avait écrit une lettre au ...
Lire l'article
Le régime Bongo a déployé depuis samedi un important dispositif militaire à Libreville, notamment au Carrefour Rio, pour empêcher la tenue du meeting-débat prévu par le BDP-Gabon Nouveau à cet endroit cet après-midi. Le déploiement militaire et policier fait suite à la distribution au cours de la semaine écoulée de flyer par le mouvement "Bongo Doit Partir" invitant les populations à se rendre à Rio ce samedi à 15h00 pour un débat sur l'alternance démocratique au Gabon. A l'heure où nous publiions ce texte, le régime avait signifié au BDP-Gabon Nouveau que le meeting était interdit et ne pouvait pas se tenir. ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Meeting de Bruxelles
Etats Généraux de la Réforme au Gabon Une Constitution nouvelle pour la Renaissance Du 30 au 31 mai 2009 HOTEL SOFITEL BRUSSELS EUROPE 1 Place Jourdan, B - 1040 Bruxelles Menu - Appel aux Patriotes (Version Courte) - Appel aux Patriotes (Version Longue) - Programme du Meeting - Informations Pratiques (Train / Hôtels) - Inscription au Meeting Appel aux Patriotes Gabonais, Gabonaises et amis du Gabon, Au cœur même de l'Europe, la parole vous est enfin donnée les 30 et 31 mai 2009 à Bruxelles. La parole est à vous parce qu'il s'agit d'un tournant décisif de l'histoire du Gabon. C'est à Bruxelles qu'ensemble nous redessinerons le Gabon ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Devenir membre signataire
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PRINCIPES D'ADHESION A LA CHARTE DU REFUS DE LA COALITION Peuvent adhérer comme signataires à la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National: - A titre individuel : Les citoyens gabonais qui partagent l'idéologie de la Coalition telle que formulée dans cette Charte ; - A titre associatif : les organisations politiques, ...
Lire l'article
Communiqués de Presse
A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition Ci-dessous, lisez le Communiqué de presse ayant marqué le lancement de la Coalition du Refus le 18 janvier 2009 Communiqué de Presse COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Suite aux arrestations arbitraires dont de dignes membres de la société civile gabonaise ont fait ...
Lire l'article
La police disperse dans le calme des militants de l’opposition à Franceville
Gabon: premier meeting de l’Union nationale, nouveau parti de l’opposition
Plan de Paix
Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville
Gabon: Important dispositif militaire à Rio pour empêcher un meeting du BDP à Libreville
Meetings de la Coalition
Meeting de Bruxelles
Programme Meeting de Paris
Devenir membre signataire
Communiqués de Presse

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne 4, 83 sur 5)
Loading...Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 juin 2009
Catégorie(s): Activités,Communiqués BDP,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

16 Réponses à Gabon: La Police disperse (de nouveau) un meeting du BDP-Gabon Nouveau à Libreville

  1. Jean-félix N.

    2 juil 2009 a 09:51

    Arcaduin a bien vu. MAMABOUNDOU et ABESSOLE sont de vrais alliés du PDG et ils ont déja montré au peuple Gabonais leur goût prononcé pour le CFA. Il y a des gens qui vont certainement soutenir leur candidature,mais simplement parcequ’ils sont de la même tribu. Aucun vrai démocrate ne peut leur accordé sa voix à MAMBOUNDOU et ABASSOLE aujourd’hui après tout ce que l’on sait d’eux.
    Au Gabonais véridique, je dirais que vous êtes réaliste et j’osais tantôt parler de notre conscience collective pour changer les choses dans notre pays. Beaucoup de Gabonais ont peur d’exprimer leurs opinions politiques dans notre pays par risque de réprésaille;et c’est cela même qui complique la démocratie au Gabon. On n’a pas dans notre pays la culture du sacrifice pour le prochain. Nos hommes politiques sont à l’image d’une population égotique. Il faut des hommes intègres et patriotes comme le DR MENGARA pour changer ce triste destin de notre pays.

    Au moment ou je redige ce texte, je sais que l’éternel mon Dieu a une solution pour notre pays. Tant que les Bongoïstes s’entêteront a vouloir nuire notre Nation, il n-y aura malheureusemnt plus jamais de paix au Gabon. Le temps du changement est arrivé.

    Que Dieu bénisse le Gabon

  2. bag

    1 juil 2009 a 23:20

    Tant que le systeme de bongo demeure,le slogan bongo doit egalement demeurer.Ils n’ont jamais vu une jeunesse dechainee,en tout cas ca va se savoir.Avec ou sans Mengara (que l’on soutient) le Gabon sortira de la servitude.

    FOR MY PEOPLE!!!!

  3. arcaduin

    1 juil 2009 a 13:02

    mamboundou et mba abessolo sont des troubles fêtes car leur but est d’affaiblir l’opposition. il faut comprendre que leur combat contre le pdg est un fond de commerce; c’est grâce à ce parti au pouvoir que ces deux cancres sont riches aujourd’hui. rappelez vous que mamboundou et mba abessolo n’avaient ni vehicule, ni voiture en rentrant au Gabon. peuvent-ils aujourd’hui expliquer aux gabonais l’origine de leur richesse ?
    alors comprenez donc que lorsqu’un BDP ou autres partis, utilise un langage franc envers le pouvoir en place. mamboundou et mba abessolo sont obligés d’avoir la migraine et crient au loup; tout simplement parcequ’ils ont des interêts dans le système actuel.

  4. moukadi

    1 juil 2009 a 09:00

    je dirai en un mot que le pouvoir en place a peur car ils savent qu’ils sont transfomé le gabon a riviere sale et movaishalene a dit qu’on a crée le medicament contre la honte le gabon va mal il ne suffit pas de vivre au gabon et dire que les personnes vivantes a l’etranger ne connaissent pas les realités du pays c faut ça car le gabon n’a jamais changé pitiéééééééééééé encore pour ceux qui reflechisss de cette maniere laissé le BDP faire ceux qu”ils sont a faire

  5. MABALA

    1 juil 2009 a 07:56

    mobilisons nous pour d’autre meeting,ils commencent a avoir peur,ils panique,continuons la préssion.

  6. un gabonais veridique

    1 juil 2009 a 04:17

    MAIS QU’EST CE QUI EST TELLEMENT DIFFICILE A COMPRENDRE LA????
    VOUS NE COMPRENEZ TOUJOURS PAS QUE LE PARTI AU POUVOIR NE SERA PAS ENLEVER DE MANIERE CONSTITUTIONELLES APRES TOUT CA!!!!!

    1/ IL NE LAISSERONS JAMAIS LE BDP S’EXPRIMER DE PEUR QUE VOUS N INSPIRIEZ LE PEUPLE GABONAIS QUI SOUFFRE A LA REVOLUTION QUELLE QU’EN SOIT LA SORTE.
    2/ LE PRESIDENT PAR INTERIM EN PLACE COMME VOUS POUVEZ LE VOIR TRES TRES CLAIREMENT MAINTENANT (A MOINS QUE TRES SEROEUSEMENT VOUS VOULIEZ VOUS MENTIR A VOUS MEME) N A AUCUN POUVOIR REELLE.
    3/VOU N’AUREZ AUCUN CANDIDAT A CET ELECTION, ILS VOUS KL INTERDIRONS SOUS LE PRETEXTE QUE VOTRE PARTI N EST PAS L EGALISE(AJOUTANT A CELA QUE C’EST LA MEME COALITION QUI VOUS EMPECHE JUSKA PRESENT DE LE LEGALISER ET QUI CONTINUERA A LE FAIRE).

    ON LE SAIT TOUS TRES BIEN CETTE ELECTION EST UNE MASQUARADE ORGANISEE POUR FAIRE DONNER L IMPRESSION D’UNE SOI DISANT DEMOCRATIE AU GABON.VOUS LE SAVEZ TOUS AU FONDS DE VOUS MEME QU’IL NE PEUVENT PAS LAISSER UN NOUVEAU GROUPE PRENDRE LE POUVOIR.

    SOLUTIONS

    1/ VOUS CONTINUER CE QUE VOUS FAITE EN CE MOMENT , VOUS N ‘IREZ NUL PART MAIS CA VOUS DONNE UNE CERTAINE LEGITIMITEE POUR QUAND LE PARTI DEMOCRATIQUE GABONAIS EXPLOSERA PARCE QUE NE FAITE PAS ERREUR IL VA EXPLOSER ( MEME SI UNE VERITABLE SEPARATION PEUT PRENDRE DES ANNEES)

    2/VOUS FAITE CE QUE TOUS PEUPLE A LE DROIT DE FAIRE QUAND SES DROITS SONT VIOLER PAR SON PROPRE GOUVERNEMENT.

    ILS VONT DEFENDRE LE STATUS QUO AVEC LEUR VIES, PARCE QUE NE FAITE AUCUNE ERREUR LEUR VIES EN DEPEND REELLEMENT. SI VOUS N’ETES PAS PRET A RISQUER LA VOTRE VOTRE BATAILLE EST PERDUE D AVANCE ET VOUS MEME LE SAVEZ DEJA.

    LA LIBERTEE N EST PAS DONNE MES FRERES C’EST CE QUE LES PLUS GRANDES PUUISSANCES MONDIALES D AUJOURDUI NOUS ONT APPRIS C;EST CE QUE L’HISTOIRE NOUS A DEMONTRER A MAINT ET MAINTE REPRISES.LES COMPROMIS QUI REGNENT DANS CES PUISSANCE ECONOMIQUE MONDIALES TELLE QUE LES USA, L’ANGLETTERE, ET MEME LA FRANCE, ONT ETE ETABLIE APRES QUE LE SANG EST ETE VERSE. C EST QUAND LES UNS ET LES AUTRES COMPRENNENT QUE L AUTRE N ACCEPTERA PAS D ETRE SOUMI, QUE L AUTRE N ACCEPTERA PAS QUE SES DROITS DE CITOYEN SOIENT VIOLES, ET QUE L’ AUTRE EST PRET A DONNER SA VIE POUR QUE SES ENFANTS VIVENT DANS DE MEILLEURES CONDITIONS QU’IL A VECU. C EST A SE MOMENT LA QUE TOUT LE MONDE DEVIENT RESONNABLE ET QU’UN VRAI CONSENSUS PEUT SE FAIRE, QUE DE VRAI LOI EN OR QUE TOUT LE MONDE RESPECTE PEUVENT S’ETABLIR ET VOUS LES SAVEZ AU FOND DE VOUS MES FRERES ET SOEURS.

    LA LIBERTEE N EST PAS DONNEE, ELLE S ARRACHE!

  7. MBOUMBA

    30 juin 2009 a 08:27

    Je suis tres heureux lire de toutes ces reactions, au moins je suis sûr que les choses bougent et que la verité fait touours mal.
    Malheureusement vous avez reagi comme je l’attendais, vous avez tout retenu sauf: “Unissons nous pour vaincre le pouvoir en place”
    Je vais peut-etre vous decevoir mais je ne suis UPGiste. je ne suis qu’un Simple Ingenieur agronome en chomage dans un pays qui depense plus 250 milliards de nos pour importer la bouf alors le pays a des regions propices au developpement de l’agriculture et de l’elevage (j’espere que vous m’avez enfin classé dans le bon camp). au meme titre que je prends les exemples sur Mr MAMBOUNDOU j’en prendrai bien sur Mr MENGARA, tant que c’est pour evincer le pouvoir en place.
    je comprends aussi par vos reaction que le gabonais fait dans la precipitation et le manque d’attention, les voleurs vont encore l’emporter si on garde cette attitude.
    merci Messieurs et Dames je repete que l’opposition radicale est maltraitée au Gabon, le BDP est de l’oppositon donc… vous lire cela m’amuse…

  8. amzath

    30 juin 2009 a 07:00

    pour avoir vecu l’évenement d’akebé ville, je dois dire que l’attitude désinvolte et la mobilisation de la police étaient exagérées.

    C’est pourquoi , j’estime qu’il faut un large rassemblement pour faire tomber le systeme. Il faut une unité organique atour d’un et d’un programme commun pour venir a bout du padg. Pour cela, Pierre Mamboundou parait pour ma part l’homme dont la traçabilité de la lutte politique ne souffre d’aucun doute. Avec moubamba , Mengara et ndaot à ses cotés la victoires sera au bout de l’effort…

  9. eloi

    29 juin 2009 a 19:32

    salt
    Moi je s8 à lbv et j ne s8 pas surpris
    des actes posés par les robocop notre
    pays et poutant le bdp lutte pour notre et le bien de tous les Gabonais. mais c’est domage que le système bongoiste perdure malgré que le fait que ce dernier n soit plus. a mes frères robocop soyons unis pour le changement et ce sera profitable pour un Gabon meilleur. ns n voulons plus les mm tetes au gouvernement nous voulons juste tourné une nouvelle page de l’histoire du gabon

  10. Okouyi à mboumba

    29 juin 2009 a 16:16

    ce que j’observe c’est les gens de l’upg, vous n’acceptez pas la critique. c’est aussi ce je remarque sur le site de l’upg ou Francoise mouloungui alias libre penseur intervient à la moindre critique sur l’UPG.

    – 1ère chose, cher ami Mboumba, l’UPG de Mamboundou s’est allié avec le PDG pour diriger certaines villes du gabon comme Port gentil. il avait même fait des déclarations qu’il était prêt à rentrer dans le gouvenrnement.

    – il avait reçu de bongo qques milliards pour dévélopper Ndendé. JE NE DIS PAS qu’il a volé, je veux juste que c’est pas là le comportement d’1 leader de l’opposition. il doit demander, par une loi que ttes les villes de la république gabonaise aient des financements pas seulement sa propre ville. là, il a joué petit bras, que devaient faire les autres villes du Gabon? aller voire bongo aussi. autre chose, c’est cette politique à la tete du client qu’on en veut plus. ttes les villes du gabon doivent avoir des financements…et pourtant Mamboundou dénonce cette politique et il la pratique.

    – il avait dénoncé la cabale des journalistes occidentaux contre Bongo dans l’affaire des BMA (bien mal acquis) (voir video sur le net).
    – il avait dénoncé la cabale des journalistes occidentaux contre Bongo avant l’annonce officiel de la mort de Bongo.
    et ce n’est pas parce qu’on critique l’UPG qu’on veut tuer Mamboundou, la critique est utile. moi, j’ai voté Mamboundou en 2005. si je me rappelle bien le BDP aussi était prêt à soutenir l’UPG lors ces même élections, ces lettres étaient même publiées sur leur site.
    Hilary Clinton a critiqué tres durement Obama et today, ils travaillent ensemble.
    le PC et les verts critiquent souvent tres durement le PS et souvent ils gouvernent ensemble, alors alors cher ami Mboumba soyons classe et ouvert d’esprit.

  11. Savorgan

    29 juin 2009 a 12:31

    Mboumba, ne parle pas comme si tu savais de quoi tu parles. Vous les upégistes et autres qui parlez de Mamboundou comme s’il était le plus courageux, vous n’avez pas le sens de l’histoire.
    Avant de devenir l’opposant de Ndendé, Mamboundou a été en exil comme le BDP. Il est resté en exil pendant combien de temps selon vous. N’est-ce pas le même Mamboundou qui a été trimbalé de France au Sénégal? Si Bongo ne lui avait pas autorisé a revenir au Gabon, où serait-il aujourd’hui? Faut pas raconter des conneries, comme si Mamboundou n’avait jamsi été confiné à l’exil.
    Pareil pour Mba Abessole. Combien d’années en exil?
    C’est bien facile aujourd’hui de reprocher au BDP son exil, comme si vous n’étiez pas passé par ce chemin vous-même. Qu’est-ce qui avait empêché Mamboundou et Mba Abessole de revenir au Gabon plus tôt? Rien. Donc ce n’est pas forcément une marque de courage.
    La vraie question n’est pas de savoir qui était en exil ou pas. La vraie question c’est de savoir ce que vous avez fait une fois revnu d’exil? Avez-vous continué le combat ou est-ce que vous vous êtes contenté de jouer le jeu? Avez-vous assumé votre role d’opposant ou vous êtes-vous compromis avec les hummers et les billes d’Okoumé? Voila la vraie question. Le reste, c’est di verbiage.

  12. idiatta rodrig

    29 juin 2009 a 12:30

    j’appelle à la mobilisation, à la prise de conscience et à la maturité du peuple Gabonais désireux du changement profond face au dérives du régime de Bongo qui ne respecte pas les libertés fondamentales, régime qui traque, qui intimide et utilise la violence comme arme contre toute expréssion du BDP au meme titre que les partis politiques constituer.

  13. MBOUMBA

    29 juin 2009 a 12:12

    Je trouve trés drole de lire ce texte. Je vous ai lu certaine fois dans d’autres articles, proferant des critiques sur le parti de Monsieur MAMBOUNDOU, Qu’il est corrompu et que sais-je… (ce qui naturel car c’est la critique qui fait aussi la politique).
    vous avez fait l’opposition à l’exterieur du Gabon, vous aviez peur de Bongo ou quoi? ou alors les billets de banques de la presidence auraient eu raison de vous? je pense que vous ne saviez pas ou alors vous feignez de savoir ce qui se passe à l’interieur de ce pays.
    Felicitation Monsieur Mengara et compagnie, vous etes partis sur la meme voie que celle de l’UPG.
    Non, le BDP ne fait pas peur, c’est le traitement qui est reservé aux partis de “l’opposition radicale”. L’UPG a tenu 8 ou 9 ans, et a été obligé au dégèle à cause des evenements d’Awendjé que nous connaissons tous, Mais combien de temps auriez vous tenu à l’époque d’OB? Rassurez-vous, la tache vous sera plus facille grace aux dissentions existant deja au sein du parti au pouvoir, mais encore… il faut tenir.
    Qu’à cela ne tienne, Beaucoup ici au Gabon pense que les BDPistes sont lache et sans couilles car ils n’ont pas eu assez de force pour combattre OB. Bongo doit Partir, oui il est parti, mais pas grace à vous. Nous ici nous avons eu de cesse de souffrir alors que vous à l’exterieur…
    Bref Courage le chemin ne fait que commencé et… ce qui vous est arrivé à Akébé ne sont que les bribes de ce qui se passait ou se passe quand on est parti frais de l’opposition…
    Dans un autre cadre, puisque tous le monde aspire au changement et au bien etre de la population, pourquoi ne pas s’entendre avec les acteurs partisans du changement, présenter un candidat et mettre fin une fois pour toute à se regime, au moins vous aurez contribué à l’eviction du systeme…
    Dites de moi ce que vous voulez mais cette election n’est pas la votre, dans 7 ans les gabonais vous connaitrons mieux et serons à meme de vous accorder ou pas, leur vote. pour l’instant ce n’est pas le cas unissons nous pour vaincre le pouvoir en place.

  14. moussavou

    29 juin 2009 a 10:26

    pour le moment, c’est le seul mouvement de la diaspora qui est sur le terrain, ou sont les autres? FUCR, RDPG …

    courage BDP, courage…vous êtes le gabon de demain

  15. moukadi

    27 juin 2009 a 20:21

    je dirai en un mot que le gouvernement gabonais a des soucis car interdire un seul parti de s’exprimer n’est pas une solution pour pouvoir garder le pouvoir DR Mengara est un gabonais comme Moubamba ,mba abessolo alors pourquoi avoir peur d’un seul candidat j’invite les gabonais apprendre conscience de cela et dire NON a la poliqtue actuelle car deja entre eux il y a probleme de communication chers amis et freres le gabon n’appartient pas a une famille et non plus au regime pdg mais a tous les gabonais c’est une honte pour nous les gabonais de voir que sur plusieurs candidats qui aimeraient briguer le mandat c’est le passport du DR MENGARA qu”on bloque et cela me prouve encore que je serai pret a mettre ma voix pour le candidat qui fera peur au gouvernement gabonais qui est DOCTEUR MENGARA pourquoi dfendre un citoyen de parler a son peuple c durrrrrrrrrrrr

  16. le felin

    27 juin 2009 a 18:58

    Maintenant ils se rende compte de l’influence du BDP. C’est tout de même bizarre dans ce pays, on a tendance à faire tout et son contraire. Certain disait effectivement “qui connait Mengara”, mais pourquoi ont t-ils peurs maintenant. Je pense qu’il se trame des choses bizarre au pays. Comme disait l’autre “wait and see”. Le pays ne leur appartient pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>