Socialisez

FacebookTwitterRSS

Ali Bongo on ne veut pas!

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2009
Catégorie(s): Coalition

11-juillet-2.jpgLa manifestation du 11 Juillet a finalement été statique. Dès 13h30, de nombreux passants se sont joints aux coalisés pour participer a la manifestation. Chaque mouvement de la Coalition avait sa banderole affichée sur la place de la manifestation, Mme  Félicité Vincent a apporté des masques de chirurgiens pour bâillonner la bouche des coalisés avec une croix rouge dessus, symbole du matraquage de la démocratie à la gabonaise. Il fallait à tout prix éviter les temps morts avec le mégaphone. Du coup, parallèlement à l’animation mégaphonique où les Coalisés parlaient tour à tour en arguant des slogans percutants (« Ali Bongo  on ne veut pas » « la françafrique on ne veut plus » « la corruption on ne veut plus » « le bongoïsme on ne veut plus ») et des discours improvisés, d’autres coalisés discutaient avec des passants pour les sensibiliser et les attirer à la manifestation.

 

A 15h30, les Coalisés se sont dispersés, certains ont pris les transports communs, d’autres avec des véhicules personnels ont embarqué certains de leurs camarades pour se rendre  à Sceaux, lieu du meeting qui a débuté autour de 17h. Il était coordonné par M. Patrice Nendjot et modéré par Mlle Emmanuelle Nguema. Il était prévu 8 interventions, les six premières étant le fait des associations et partis politiques membres de la Coalition et les deux dernières seraient tenues par M Curtis Bezauna Mabika, secrétaire exécutif de la Coalition et M. Daniel Mengara, seul candidat interne à la Coalition. Mais faute de temps (car le meeting a commencé plus tard que prévu) et parce que le candidat Mengara n’a pas pu se rendre en France samedi à cause d’un rendez-vous à l’ambassade des Etats-Unis vendredi après-midi, seuls les six premiers intervenants ont pu s’exprimer. De ses six interventions, il en est ressorti les thématiques suivantes :

         Association Franco-gabonaise de M. Olivier  Mengne : l’idée principale était celle de l’instauration immédiate d’une palabre nationale qui seule, permettrait de résoudre tous les problèmes en sus pour assurer une transition démocratique pacifique. A la fin de son discours, il a lancé un appel très émouvant à la jeunesse gabonaise sur la nécessité de sortir de cette prostitution morale dans laquelle elle a été confinée, car selon lui, le rôle de la jeunesse est primordial dans le processus de changement que le Gabon est en train d’amorcer.

         L’association Solidarité gabonaise : a tenu, sous la houlette de M Aubian Nguemah, à établir les différences entre un mouvement associatif et un mouvement politique tout en insistant sur la nécessité de leur collaboration. A cet effet, il a dressé la liste des actions que l’association a mené depuis sa création, aussi bien sur le terrain du combat politique que dans les actions sociales pour venir en aide à leurs compatriotes, qu’ils soient de la diaspora ou sur le territoire national.

         Le Front Populaire Gabonais a principalement lancé un message d’espoir. M. Placide Ibouanga a retracé l’historicité de son mouvement politique en arguant haut et fort qu’il est un enfant du Morena, « en fait, nous sommes tous des enfants du Morena », arguait-il haut et fort. Ceci pour faire comprendre à l’assistance qui était majoritairement constituée de jeunes, qu’il faut rendre hommage à nos aînés qui ont commencé cette lutte et qu’il est possible de résister aux multiples tentations du bongoïstes pour que vainque enfin le peuple gabonais.

         Le Morena unioniste : Le message fort que M. Asseko tenait à apporter à la Coalition se résumait autour du slogan « rassembler n’est pas unir ». Le rassemblement politique naît de la volonté commune à plusieurs partis politique de parvenir au changement, en revanche, l’unicité politique se construit sur la base de la concertation autour d’un projet de société commun. Ceci pour attirer l’attention des coalisés sur les risques encourus dans les réclamations de l’unicité des partis basée sur des compromissions alors que tout parti doit garder son identité politique, même dans le rassemblement. Et l’union de deux partis n’adviendra qu’après un accord de principe mûrement réfléchi.

         Le Mouvement Pour la Libération Politique du Gabon : M. Rodrigue Angoué Malékou communément appelé RAM est parti du constat suivant : contrairement à ce que penseraient certaines personnes, rien n’a changé depuis la mort de Bongo que ce soit sur le pan des institutions (le même gouvernement est resté en place, les mêmes pratiques se perpétuent) que sur le plan des mentalités (le Gabonais ayant toujours peur d’un je-ne-sais-quoi sur la nécessité de s’impliquer dans le débat politique). A cet effet, il a justement pris pour exemple le nombre limité de Gabonais présents au meeting alors qu’il s‘agissait là d’un acte citoyen pour la revendication démocratique. Son mouvement qui n’est pas un parti politique, a-t-il précisé, lutte pour l’établissement des conditions pour une démocratie véritable au Gabon, et c’est le citoyen Gabonais qui doit en constituer l’ossature et la matière première.

         Le BDP-Gabon Nouveau représenté par M. Bruno Ella Nguema a axé son discours sur le devoir de se dire certaines vérités sans haine ni langue de bois. Selon lui, il faut appeler chaque chose par son nom et avoir le courage de dire à haute et intelligible voix ce qui ne va pas. Sans pour autant vouloir refaire l’exégèse de l’état de délabrement total de la société gabonaise, il a proposé de baser les réflexions sur des questions pratiques et élémentaires. Selon lui, il n’est plus question de développer les grandes théories intellectuelles, « il faut maintenant être terre à terre ». Et c’est justement sur la base de ce « terre à terre », de ces questionnements pratiques et élémentaires que se dégageront les solutions appropriées pour améliorer la vie des Gabonais au quotidien.

 

Le meeting s’est clos sur les airs de la Concorde à 18h45, suivi d’un apéritif. Après quoi, les membres de la Coalition se sont retrouvés autour d’un pot juste en face pour discuter de l’éventualité pour la Coalition de soutenir officiellement le Dr Mengara, candidat du BDP et qui jusque là est le seul candidat interne a  la Coalition. Etaient présents au Conciliabule : M. Curtis Bezauna Mabika Secrétaire Exécutif de la Coalition. M. Daniel Asseko représentant le Morena Unioniste, M. Christian Aubian Nguemah representant l’association Solidarité Gabonaise (ASG), M. Placide Ibouanga représentant le Front Populaire Gabonais (FPG), M. Olivier Mengne et M. Patrice Nendjot représentant l’Association Franco-Gabonaise (AFG), M. Rodrigue Angoué Malékou du Mouvement de Libération Politique du Gabon (MLPG), Mme et Mlle Vincent du BDP, Mlle Emmanuelle Nguema du BDP, M. Narcisse Nguema du BDP, M. Thierry Gerard Obiang du BDP et enfin M. Bruno Ella Nguema également du BDP.

 

M. Curtis Bezauna Mabika, secrétaire exécutif de la Coalition a demandé à tout un chacun de se prononcer sur la proposition de soutenir le candidat Mengara et à cet effet, il a organisé un tour de table. Le Morena Unioniste, l’association Solidarité Gabonaise et le Mouvement pour la Libération Politique du Gabon se sont prononcés en faveur de la proposition. L’AFG s’est abstenu à se prononcer sans au préalablement se concerter avec sa base.

 

Fait à Paris le 13 Juillet

La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National

 


SUR LE MÊME SUJET
L'Egypte et la Tunisie ont réussi à renverser des régimes répressifs. Les citoyens en Syrie, le Yémen et autres pays du Moyen-Orient exigent des changements. Pourtant, en Afrique sub-saharienne en général et au Gabon en particulier, la population reste étrangement relativement silencieuse et continue d'être soumise à la domination brutale des dictatures au pouvoir. Pourquoi le calme relatif au Gabon? La réponse, au moins en partie, est que le régime Bongo a au fil du temps, opéré une répression redoutable sur les dissidents, instituant un système qui donnait le choix aux dissidents entre la brutalité et l’appât du gain. Parce ...
Lire l'article
Gabon : Ali Bongo Ondimba veut reporter d’un an les législatives
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba va saisir la Cour constitutionnelle pour demander un report des élections législatives de 2011 à 2012 afin de pouvoir y introduire la biométrie sur les cartes électorales, selon un communiqué publié lundi. "J'ai écouté les différentes déclarations des représentants des partis; je vais saisir la Cour constitutionnelle dans les meilleurs délais afin qu'elle statue sur la position consensuelle qui plaide en faveur du report des élections législatives", a déclaré M. Bongo après une concertation avec l'opposition et la société civile. "Il y a un inconvénient important au regard de la légalité que je ne peux mettre ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a déclaré à son arrivée, lundi à Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo (nord-est), qu'il veut faire du Gabon une nation prospère, un modèle de développement économique et social et une terre où il fait bon vivre. ‘’La politique de l’émergence m’oblige à faire du Gabon une nation prospère, un modèle de développement économique et social, une terre où il fait bon vivre et, en d’autres termes, un pays compétitif, capable de rivaliser avec d’autres en Afrique, mais aussi dans le monde’’, a affirmé Ali bongo Ondimba, sous les acclamations nourries des habitants ...
Lire l'article
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a exprimé, mercredi à Libreville, sa volonté de renforcer l'éducation civique dans les établissements scolaires de son pays, à l'occasion d'une visite dans un lycée, parmi les plus performants de la capitale gabonaise. "Je voudrais profiter de cette occasion pour instruite l'ensemble des responsables d'établissements de se doter des symboles de la nation, et de les mettre à la disposition des élèves", a déclaré le chef de l'Etat, lors de sa visite au lycée Nelson Mandela. "Chaque début de semaine, il peut être organisé dans la cour, une cérémonie de levée des couleurs au rythme de ...
Lire l'article
Au terme de sa première visite en Afrique de l'Ouest le 13 janvier dernier, le chef de l'Etat gabonais a réaffirmé la disponibilité du Gabon à œuvrer pour la préservation de la paix sur le continent africain. Saluant les efforts du pouvoir ivoirien pour la restauration de la paix dans le pays, le président gabonais a toutefois émis des réserves sur étiquette de «nouveau médiateur» que certains lui collent déjà, préférant évoquer la poursuite de la politique du défunt président Omar Bongo. Après Ouagadougou la veille, c'est le 13 janvier dernier que le premier périple d'Ali ...
Lire l'article
La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National a publié mercredi 10 juin son « Plan de Paix et de Réconciliation Nationale » pour le Gabon, un plan de paix que la Coalition définit comme une Proposition de Paix et de Réconciliation Nationale à l’endroit du Gouvernement, des Institutions et des membres de la société civile et politique gabonaise. La publication de ce « Plan de Paix » de 21 pages fait suite au meeting de la Coalition à Bruxelles les 30 et 31 mai 2009, meeting au cours duquel les membres de la Coalition ont planché pendant deux jours ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez les liens vers les pétitions de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National. - Pétition internationale pour l'honneur du Gabon et la dignité de l'Afrique: Signez la pétition, cliquez ici.
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Ali Bongo veut réprimer la dissidence par des menaces de poursuites judiciaires cependant frivoles
Gabon : Ali Bongo Ondimba veut reporter d’un an les législatives
Ali Bongo Ondimba veut faire du Gabon un pays prospère
Ali Bongo Ondimba veut renforcer le civisme à l’école
Bongo Doit Partir
Gabon : Ali Bongo ne veut pas «s’autoproclamer médiateur»
Plan de Paix
Pétitions de la Coalition
Meetings de la Coalition
Programme Meeting de Paris

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (11 votes, moyenne 2,91 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Juil 2009
Catégorie(s): Coalition
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

67 Réponses à Ali Bongo on ne veut pas!

  1. Malagasy

    4 Sep 2009 a 02:01

    Je suis de Madagascar, et apparamment, la France-à-fric est à fond dans ses manipulations de l’ombre, à travers des hommes pourris jusqu’à la moelle, sans aucun scrupule, et qui prennent leurs compatriotes pour des imbéciles finis.
    Mes amis, à Madagascar, on est pas encore à l’élection mais on sait déjà que ca va être comme d’hab sous ces latitudes chères à ces messieurs du néocolonialisme, truquées falsifiées, avec moult monnaies sonnantes et trébuchantes, ou à contrario menace, manipulation, représsion…
    Maintenant est le moment de se réveiller est à notre tour de “bouter” les traitres et les vendus en dehors du Continent, pour qu’ils aillent têter et pourrir à leur tour leur grande putain à laquelle ils ont vendu leur âmes.

  2. Cathy

    3 Sep 2009 a 20:30

    Je pense qu’il est temps pour les gabonais de se poser une seule et unique question:
    veulent-ils d’ali ben bongo? Si le gabonais qui vit dans les mapanes, l’étudiant qui trime à l’université, le retraité qui a été spolié de sa pension,
    le malade qui ne peut bénéficier de soins de santé corrects, si toutes ces personnes pensent que leur salut passe par ali ben bongo ondimbus, un individu qui a dilapidé l’argent du pays dans des futilités; alors je ne dirais qu’une chose: un peuple a les dirigeants qu’il mérite. Par contre s’il ne veut pas de lui, je pense qu’il est temps que nous lui montrions à lui et aux amoureux de la françafrique, que nous sommes plus déterminés qu’eux. Quels moyens possédons-nous pour montrer notre désapprobation au coup d’état électoral qui vient de se produire? Il y a la cour constitutionnelle mais personnellement je ne vois pas mboratsuo contester la victoire du demi-frere de ses enfants. Personnellement je pense que la contestation doit passer par l’insurrection. Pour ce faire, il faut mettre en place des techniques qui ont fait recette dans le passé. Il faut savoir que lors de toute insurrection, il est primordiale que les insurgés ne concentrent pas l’ensemble de leurs actions au même endroit. Il est préférable de constituer des petits groupes mobiles pour obliger les forces de l’ordre à se disperser. Eviter les affrontements directs avec les représentants de la loi car ils sont armés et nous nous ne le sommes pas. Donc d’après moi je répète, la tactique de destabilisation doit s’appuyer sur des petits groupes mobiles qui devront tout brûler pour que le monde entier voit notre détermination, car seul un homme déterminé est prêt à perdre tout ce qu’il possède pour ses opinions, ses droits et sa liberté.
    J’exhorte donc tous les gabonais qui sont contre ondimbus fils le nimbus à se soulever et à commettre des incivilités par petits groupes, comme par exemple brûler le lycée Leon Mba, brûler le lycée d’Etat, l’université Omar Bongo, l’ENS, RIO, Kinguélé, etc…..si possible simultanément, de cette façon les forces de l’ordre ne pourront pas contenir la rébellion. Pour ceux, nostalgiques, qui pourraient regretter ces endroits,
    je leur dis que de toute façon, ce sera un mal pour un bien car le nouveau président, quelqu’il soit, aura alors l’obligation de réconstruire à la place, des infrastructures dignes de ce nom.

  3. Manix

    18 Août 2009 a 10:45

    Bonjour !
    Il faut que vous compreniez qu’Ali Bongo est celui qu’il nous faut quoi qu’on en dise.ILn’a pas l’intension de s’accaparer du pouvoir comme certain le pense.

  4. chingy

    18 Août 2009 a 04:23

    reponse a celui qui pense voir ce jour de gloire!
    Bien mon chere frere sache d’abord que je suis pas pedé et tu reagi vraiment comme le candidat que tu souyient!vous ne respecter personne et vous voulez le pouvoir!c’est pas de cette maniere que vous l’auraiez!le pouvoir n’appartien pas aux personne qui respecte pas les gens mais aux personne comme Ali Bongo!moi j vais pas d’insulter parceque t’es mon frere si t’es gabonais mais je me rend compte que t’es ce gabonais qui veut pas changer de mentalité!Aujourd’hui tu veut insulter la famille BONGO mais tu dors et te balade tranquillement c’est grace au defunt president BONGO mais ca c’est etre ingrat mais je vais pas m’attarder sur toi parceque frenchement c’est perdre mon temps et moi je suis entrain de preparer la belle victoire d’Ali BONGO le 30 aout!ONT DIT QUOI?ON EST ENSEMBLE!!!!

  5. LE JOUR DE GLOIRE

    13 Août 2009 a 10:09

    Réponse à chingy,

    Ecoute petit pédé, je vois simplement que tu es un petit taré de la race de Bongo Ondimba.

    Je te rappelle encore que cette élection concernent tous les Gabonais et que Ali doit non seulement justifier sa nationalité mais aussi quitter le gouvernement pour être à arme égale avec ses adversaires.

    La famille Bongo a toujours été mal intentionnée, comme leurs père, les enfants sont aussi des petits satans…

    Alors va faire ton cinéma où ton ironie là tu veux… moi j’ai besoin de parler à des gens qui sont enfin près pour la révolution.

    j’espère, Chingy le pédé, que tu as bien compris !!!

  6. roger

    13 Août 2009 a 06:33

    bongo doit partir ! maintenant qu’il n’est plus vous vous faites appeler ali ben bongo doit partir. et au faite que proposer vous ou b1 vous disposez du statut de meilleur gabonais.celui qui sais critiquer sans pourtant rien proposer.

  7. roger

    13 Août 2009 a 06:21

    je préfère ali au mlieu de vous homme du bdp vous êtes injuste et moins franc

  8. visiteur

    11 Août 2009 a 13:19

    ATTENTION!!!! mes frères, il y a un IMBECILE qui passe son temps à écrire des messages bidons pro-Ali sur ce site et d’autres en vue de faire du simulacre pour faire croire en une popularité d’Ali Bongo.

    Voici une petite des pseudos qu’il utilise:

    King Ali Ben
    Manix
    fla-meur
    chingy
    zasou
    essandone
    mvono arnaud
    loubinz
    Ramirez
    Kelly
    Djoss
    avé cesar
    wannawintché
    le fils du pays
    attention
    rodman
    karl

    Donc ne faites pas attention et ZAPPEZ TOUT SIMPLEMENT SUR CES INEPTIES!!!!

    D’après ce que j’ai pu lire sur d’autres sites, il s’agirait de Simeon EKOGHA.

    Mais je pense qu’il pourrait aussi bien s’agir des QUATRE TINTINS QUI ETAIENT ALLES FAIRE DES DECLARATIONS A LA TELE RTG1 pour annoncer un soutien imaginaire du BDP pour Ali Ben Bongo.

    A L’IMBECILE QUI FAIT TOUT CE CIRQUE: TU ES PAUVRE TYPE!!!!! et es bon à rien d’autre qu’à FAIRE LA SALLE BESOGNE!!!!!

  9. Guevara

    11 Août 2009 a 12:53

    Les pédés-gistes et autres valets de ce maudit parti responsable de la ruine du gabon sont tellement refractaires au developpement, qu’ils n’ont meme pas pu creer un site sur lequel leur paritsans pourront s’exprimer.

    Ils ont peur qu’on leur mette un miroir en face en d’en recevoir le reflet desolant des 42 ans de mediocrité qu’ils ont developpées .Comment les gens peuvent ils se rejouir de leur propre echec? il n y a que ces nullards qui sont capables d’une telle absurdité.

    Soyez sur d’une chose votre candidat est impopulaire d’ailleurs c’est pas un scoop vous le savez tres bien,c’est pourquoi il s’obstine à rester au gouvernement pour avoir le soutien de l’armée,mais il se trompe grandement et vous aussi,meme le pdg est infesté de taupes qui travaillent pour la defaite de votre pseudo champion ,certains decu sont resté dans le but de se remplir les poches avant le grand boom.Votre machin que vous appelez parti est tel un fruit pourri en ce moment completement infecté de l’interieur…vous allez etre surpris,meme moi je voterai cache contre votre ali et pourtant j’ai deja recu plein de sous du pdg,je m’en suis bien mis plein les poches .Je peux vous affirmer que c’est le cas partout on prend l’argent que vous avez volé au gabon et on vote contre vous…c’est cynique mais c’est comme ca…bande de losers et de mediocres.

  10. Koumba

    11 Août 2009 a 12:20

    Bonsr!
    Réponse à Raid
    De source officielle on ne denombre pas de pertes en vie humaine
    suite à l’organisation de cette marche.
    De quelle source tirez vous cette infomation?

    Je ne pense pas faire preuve de mauvaise foi je dis simplement ce qui est.
    Cordiallement

  11. chingy

    11 Août 2009 a 09:34

    chingy à jour de gloire!

    Pourquoi vous punissez tant Ali Bongo si vous dites c’est votre frere!vous penser qu’il devait meme avoir ce genre de debats sur un candidat?ca n’a pas de sens frenchment nous tirons vers une election de(je ne sais comment les qualifier)contre Ali ou avons nous deja vu cela?vous ne voulez pas d’ali simplement parcequ’il porte le nom Bongo et c’est pas normal!et laisse RAWIRI reposer en paix t’es un vrai gabonais sans preuve toujours a dire tel a fait ca a tel vrai gabonais!

  12. mvono arnaud

    11 Août 2009 a 03:43

    FRANCHEMENT J’AI AUJOURD’HUI HONTE D’ËTRE GABONAIS.SOUVENT JE NE RECONNAIS PLUS MON PAYS TANT LE COMERAGE SUR AUTRUI EST DEVENU LA PRINCIPALE ACTIVITE DES MIENS.CE QUI EST ASSEZ PASSIONNANT DANS çA C’EST QUE MEME CEUX QUI LE DISE VONT TE DIRE UN JOUR JE SUIS “VILI”, fang….DONC JE SUIS GABONAIS SANS MËME COMPRENDRE QU IL Y A DES VILLI AU CONGO,DES FANG AU CAMEROUN….UN PETIT MALIN FACE A MON IDEE ME REPONDRA “vas y dit qu’il a des teke au nigeria” je lui repondrai tout simplement que la candidat ALI BEN l’a deja vaincu pour les élections du trente aoùt car cette argument dans un monde en plein essor comme le notre à été dépassé.JE PENSE QUE SI L ON VEUT ATTAQUER UN INDIVIDU CELA DOIT SE FAIRE DANS LES REGLE DE L ART SANS FORMENTER DES ARGUMENTS PARCE QUE L ON SE VOIT DJA BATTU.

    LES GARS à PREUVE DE CONTRAIRE PRENEZ MON EMAIL ALI BEN BONGO PASSE PRESIDENT A CAUSE DE VOUS LE TRENTE AOUT PROCHAIN MERCI.

  13. essandone

    11 Août 2009 a 03:39

    Bonjour et regardez vous même!
    -ils ont contribué à appauvrir mon si beau pays (Gabon).
    °aujourd’hui ils l’accusent de l’avoir fait tout seul (Ali ben bongo)
    – ils ont accusé OBAMA d’être nègre et que par conséquent il ne soit pas à mesure de gérer les USA.
    ° Aujourd’hui ils disent d’ALI BEN bongo qu’il est nigérian et qu’il ne puisse pas être capable de gérer le GABON.
    -ils nous refusent le boulot en France parce que l’on portes des nom originaires d’Afrique
    °et aujourd’hui ils pensent qu’il n’arrivera pas dans ce poste de travail parce qu’il porte le nom Bongo.
    – ils disent qu’Ali ben bongo ne soit pas à mesure de diriger le GABON car celui si n’est pas une monarchie.
    °pourtant le fait déjà d’organiser des élections montre bien que l’on est en régime démocratique.
    -ils nous ont donné des noms tels que NEGRE, SINGE, TIER MONDE… et ont pensé que l’on n’était pas des humains.
    °et aujourd’hui ils l’appellent JEFREY OBI, ODJOUKWOU……. et pensent qu’il ne fait pas partir des nôtres.
    HAAAAAAAAA que les hommes sont injustes

  14. visiteur

    10 Août 2009 a 15:23

    A tous les pseudos nazes (Manix, fla-meur, chingy, zasou) qui viennent écrire de messages pro-Ali bidons ici: PERSONNE NE VEUT DE VOUS ICI ET ALLEZ CHIER AU LARGE!!!!!!!!

  15. Manix

    10 Août 2009 a 14:57

    Bjr!
    Une fois de plus,le prytannné militaire vient d’enregistré d’excellents résultats au BAC.Cette année,en effet mieux que l’an née dernière,les ALI BONGO ONDIMBA’BOYS ont réalisé un pourcentage de 100% au Bac 2009.
    Ces résultats inédits au Gobon ne sont pas le fruit d’un heureux
    hasard,encore moins le fait d’une intervention providentielle.Mais plutôt le résultat d’efforts constants émis par le candidat ALI BONGO ONDIMBA
    Qu’en dites vous?
    “Agissons ensemble pour regarder l’avenir en toute confiance” From ALI BONGO

    http://www.associationsali9.com
    associationsali9@gmail

  16. LE PATRIOTE

    10 Août 2009 a 14:23

    @ Thierry Madibila,
    je connais à peine ” Laetitia Ibrahim” je l’ai rencontré à marseille par le biais d’un ami kamer,je n’arrive pas à croire qu’elle soit capable de ce genre de haine, qui peut nuire tout un peuple,j’ai essayé de l’appeler sur son portable,malheureusement celui ci ne fonctionne plus.
    Il est important de commencer à mettre hors état de nuire ce genres d’individus,car ce sont les ennemis de notre patrie.

    TOUT SAUF ALI,GABON D’ABORD
    Ps: SI t’as tjs le phone de Leatitia,prière mon frère de me le donner,je voudrais avoir un bébat avec elle stp.

  17. visiteur

    10 Août 2009 a 13:07

    Chers frères Raid et LE JOUR DE GLOIRE, il ne faut pas vous égosiller avec ces pseudos (fla-meur, chingy, zasou) qu’ils envoient pour venir écrire des messages bidons pro-Ali sur ce site et beaucoup d’autres. Complètement ridicule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*