Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Election présidentielle 2009: la Commission médicale examine les candidats dès lundi

Auteur/Source: · Date: 18 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

La Commission médicale pour l’élection présidentielle anticipée 2009, par l’intermède de son président Dr Jean Emmanuel Ekey, s’est dite prête, samedi, à entamer dès lundi prochain à partir 8 heures jusqu’à mercredi à19 heures, au Centre hospitalier de Libreville (CHL), les examens médicaux susceptibles d’établir l’aptitude ou l’inaptitude des candidats à la fonction présidentielle par la délivrance d’un certificat médical qui sera remis à chaque candidat et à la CENAP.

Les candidats seront respectivement soumis à l’examen somatique général, un examen cardiovasculaire avec un électrocardiogramme, un électroencéphalogramme, une radiographie pulmonaire et un bilan biologique qui comporte un hémogramme, dosage des lipides, du cholestérol et des tri glycéries, une glycémie, une azotémie, une leucémie et des sérologies qui sont syphilitiques et la sérologie rétrovirale du VIH.

« Ces examens se font dans une structure publique et cette structure publique de référence au Gabon c’est le Centre hospitalier de Libreville (CHL). Aucun candidat n’aura à se déplacer du CHL, voilà pourquoi nous vous avons convoqué ici et non pas dans un hôtel, parce que nous faisons de la médecine », a précisé le président de la Commission médicale pour l’élection présidentielle du 30 août prochain dans son adresse aux candidats et/ou représentants ayant effectué le déplacement du CHL.

Les candidats ou leurs représentants présents à la réunion d’information convoquée ce samedi matin par la Commission médicale ont souhaité que soit prolongé le délai fixé par le ministère de tutelle et la CENAP.

Ils s’estiment en effet inquiets quand aux délais impartis pour le passage aux différents examens médicaux, au regard du temps qui presse pour la constitution des pièces d’Etat civil et autres documents requis pour le dépôt des dossiers de candidature.
L’enregistrement des dépôts de candidature qui s’achève mercredi à 20 heures, a démarré vendredi au siège de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP).

A ce sujet, unanimement, les membres du bureau de la Commission médicale se sont dis prêts, après avoir mis un dispositif adéquat sur pied, à faire en sorte que les candidats, peu importe le nombre, puissent rapidement passer leurs examens médicaux dans le respect des délais fixés par l’arrêté du ministère de l’Intérieur, chargé de l’organisation des élections aux côtés d’autres départements ministériels.

« Même s’il y a 100 candidats, les examens peuvent se faire en deux (2) jours puisque nous n’avons que cela à faire pendant la période indiquée. Toutes les dispositions ont été prises pour que les délais soient respectés », a affirmé le Pr Jean Raymond Ndjendjé, membre de ladite Commission.

Au nombre des candidats ayant effectué le déplacement on pouvait remarquer, entre autres, la présence de l’ex-premier ministre Jean Eyeghé Ndong, Zacharie Myboto, Jules Bourdès Ogouliguendé, Révérend Tomo, Lasseny Duboze, et bien d’autres hiérarques de la scène politique nationale.

Le candidat proclamé du Parti Démocratique Gabonais (PDG) a été représenté par le Directeur de cabinet du ministère de la Défense nationale.

La commission médicale pour les élections présidentielles est nommée par arrêté du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales, de l’Immigration, et de la sécurité chargé de la Protection civile et se compose du Dr Jean Emmanuel Ecke, Pr jean raymond Nzenzé, Dr Ronsard Ndzigue Mba et Dr Jean Massande.

La date officielle retenue pour la tenue de l’élection présidentielle anticipée de 2009 au Gabon est fixée au 30 août prochain sur l’ensemble du territoire national.
 


SUR LE MÊME SUJET
PRESIDENTIELLE DU 30 AOUT 2009, PARTIS POLITIQUES ET SOCIETE CIVILE: RAPPORT DE LA COMMISSION DES EXPERTS __________________________ Les candidats à l’élection présidentielle du 30 août 2009, partis politiques et société civile, ont donné mission à la commission des experts, dont la liste est jointe en annexe, d’apprécier les résultats du scrutin tels que annoncés par la CENAP et proclamés par la Cour constitutionnelle. Dans ce sens, la commission des experts devait : 1. Relever les actes de fraude et autres irrégularités ; 2. Procéder à la vérification de la régularité des suffrages. Pour ce faire, pendant douze jours, Installés dans ...
Lire l'article
Libreville, 2 septembre(GABONEWS) - La Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) tient à partir de 15 heures locales une réunion plénière en présence des représentants des 17 candidats à la présidentielle anticipée du 30 août dernier, a-t-on appris de source officielle. Actualité du :02/09/2009 Cette rencontre prévue au siège de la CENAP, sis à la Cité de la Démocratie à Libreville, devrait graviter autour des résultats globaux provisoires du scrutin de dimanche et dont la proclamation est attendue ce mercredi avant minuit, a précisé lundi , Réné Aboghé Ella, président de ...
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, dans une déclaration prononcée ce lundi à Libreville, a réclamé le respect des institutions au sortir de l’élection présidentielle du 30 août dernier. Pour le président de l’UGDD, par ailleurs candidats à ce scrutin, « le peuple gabonais a été appelé aux urnes le 30 août 2009 pour élire le nouveau président de la République conformément à la constitution ». A ce titre, Zacharie Myboto précise que « cette élection organisée dans la précipitation, alors même que la majorité ...
Lire l'article
Libreville, 20 août (GABONEWS) – L’association des femmes catholiques du Gabon (AFCG) invite tous les candidats à la présidentielle de fin août à un échange samedi et dimanche prochains au Séminaire Saint Jean de Libreville, a-t-on appris de source concordante. Au cours de cette rencontre, chaque candidat devra exposer ses motivations et les projets qu’il compte réaliser pour les gabonais en vue d’améliorer leurs conditions de vie. 23 candidats sont en lice pour la course au fauteuil présidentiel dont l’élection du président a lieu le 30 août prochain.
Lire l'article
Libreville, 15 août (GABONEWS) - La campagne électorale pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain, à la suite du décès du président Omar Bongo Ondimba, le 8juin dernier à Barcelone, a officiellement démarré samedi, mais timidement, avec notamment la placarde des affiches des différents candidats sur les espaces publics comme privés, a constaté un reporter de GABONEWS. Ainsi, des affiches aux effigies de quelques candidats à l’instar de Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, André Mba Obame, Jean Eyéghé Ndong, Casimir Oyé Mba, entre autres, sont déjà visibles dans les artères de la capitale gabonaise. Certaine candidats, comme Ali Bongo ...
Lire l'article
Libreville, 15 août (GABONEWS) – Quatre candidats à la présidentielle du 30 août prochain ont annoncé ce samedi, dans une déclaration lue à Libreville, leur intention de se retirer de la course si les leaders de l’opposition ou du changement venaient à harmoniser leurs positions en vue de la présentation d’une ‘‘candidature unique’’. Les quatre candidats, initiateurs de cette démarche sont : Eric Mauro (MORENA), Jean Ntoutoume Ngoua (Indépendant), Claudine Ayo Assayi (indépendante) et Marcel Ntchoreret du Cercle Oméga. Ces derniers qui tiennent à leur initiative ont invité l’ensemble des leaders politiques à surpasser leurs clivages pour maximiser leur ...
Lire l'article
Les présidents des Commission électorales et Consulaires en vue de la prochaine élection présidentielle du 30 août prochain ont été nommés ce lundi par la Commission Electorale Nationale Autonome et permanente (CENAP), via un communiqué rendu public sur les antennes de la radio télévision gabonaise (RTG1). 23 candidats dont les dossiers ont été retenus par la CENAP et transmis à la Cour constitutionnelle devraient participer à cette élection si tout reste en l’état. La campagne officielle s’ouvre le 15 août prochain tandis que le collège électoral est convoqué le 30 août. Sur le terrain, autant à Libreville qu’à l’intérieur du pays, ...
Lire l'article
La Commission régionale d’Experts du Bureau Afrique centrale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) s’est réuni mercredi dernier à l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville avec pour objectif de procéder à l’examen et à la sélection des candidatures de bourses de mobilité internationale 2009-2010, a-t-on appris ce samedi de sources officielles. Les travaux de la Commission régionale d’Experts (CRE) du Bureau Afrique centrale de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) se sont articulés autour de l’examen des candidatures de bourses de formation initiale, de stage professionnel, de formation à la recherche et de soutenance de thèses d’Etat ou de ...
Lire l'article
L’administrateur chargé de la gestion du Comité provisoire du baccalauréat, Jean Eyene Bekale a, tenu ce vendredi à édifier l’opinion sur la décision qui défraie la chronique chez les anciens candidats qui ont vu leurs dossiers rejetés par cette institution, ce, pour deux ans, du fait de la faiblesse de la moyenne (-06/20) de la dernière session d’examen. « Nous ne voulons pas du tout nuire à certains candidats, comme pourraient le penser d’aucuns. Nous luttons plutôt pour l’amélioration de notre système éducatif qui ne se porte pas très bien. En mettant en application les textes et lois qui vont ...
Lire l'article
La Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) a publié jeudi la listes de trois candidats devant prendre part à l’élection législative partielle du 21 septembre prochain au département d’Etimboué dans la province de l’ogooué-maritime (Sud-ouest), rapporte vendredi le quotidien l’Union. Il s’agit d’Alain Mensah Zouguelet du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Eugène Binet, de l’Union pour la nouvelle république (UPNR) de l’ancien vice-premier ministre Me Louis Gaston Mayila et Elisabeth Ompouma Mousme, candidate indépendante. M. Mensah Zouguelet, actuellement ministre de la Fonction publique, est un proche du député sortant, Jean Ping. Il a été pendant longtemps son directeur de cabinet ...
Lire l'article
PRESIDENTIELLE DU 30 AOUT 2009, PARTIS POLITIQUES ET SOCIETE CIVILE: RAPPORT DE LA COMMISSION DES EXPERTS
Gabon: Présidentielle 2009 / Réunion plénière cet après-midi de la CENAP en présence des représentants des candidats
Gabon: Présidentielle 2009 / Zacharie Myboto réclame le respect des institutions après cette élection
Gabon: Présidentielle 2009: Les femmes catholiques du Gabon invitent les candidats à un échange samedi et dimanche au séminaire Saint Jean
Gabon: Élection présidentielle 2009: la campagne électorale officiellement lancée, mais avec timidité, au Gabon
Gabon: Élection Présidentielle 2009 : Quatre candidats prêts à se retirer pour soutenir une candidature unique de l’opposition
Gabon: Election présidentielle anticipée: nomination des présidents des Commissions électorales locales et consulaires
Gabon: La Commission régionale d’experts de l’AUF examine les candidatures aux bourses de mobilité internationale
Gabon: Baccalauréat session 2009: pas d’inscription pour les candidats recalés avec moins de 6/20 en 2008
Election : Trois candidats en lice pour le scrutin législatif partiel dans le département d’Etimboué


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne 3,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

8 Réponses à Gabon: Election présidentielle 2009: la Commission médicale examine les candidats dès lundi

  1. ezang

    29 Juil 2009 a 06:21

    arreté les gars si c’est l’argent qui vous interesse fait le savoir, car on connait vos motivations. Le debat ne pas sur le poste d’un candidat. Arreté de nous faire pitié les gars, pendant que vous vous conscentré sur le candidat ali, les Mba complote pour marchander notre pays au plus offrant, vigilance…

  2. ezang

    29 Juil 2009 a 06:10

    Mr Mba Abessolo se trouve en se moment a paris à l’hotel select à la sorbonne. A chercher de l’argent et celui-ci est descendu dans un hotel de luxe! comment peut t-on vouloir gerer un pays avec de telle pratique! celui-ci habite dans une maison du valeur de 3 OOO OOO OOO F cfa.

  3. ovono

    24 Juil 2009 a 09:53

    j’écris ces quelques mots pour dire à mes frères gabonais de ne pas baisser les bras.Pendant 40 ans nous avons pleuré et supporté les caprices d’un homme qui ne voyait pas plus que son fauteuil,mais je crois qu’il est temps que les choses changes et que l’on vide de nos pensées des paroles du genre : le pays est géré.c’est le moment de prendre notre l’avenir du gabon entre nos mains.nous en sommes capable.De ce fait,j’ai confiance au franc parlé de Mr Nicolas SARKOZY et j’espère qu’il feras ce qu’il faut pour donner une chance au peuple gabonais de lui prouver sa foi en la Grance.

  4. ovono

    24 Juil 2009 a 08:50

    contrairement à ce que le reste de l’Afrique pensais,la constitution a été respectée dans notre chers pays le Gabon.Mais chaque jour que dieu nous accorde nous prions afin que les choses continue aillent dans le meme sens.Avec la tournure des évènement,on craint que les BONGO comme d’habitude s’opposent au cours normal des choses.On peut le voir avec le comportement adopté par Mr Ali bongo qui refuse d’abandonner son fauteil au ministère de la défense.Il évident qu’en demeurant à ce poste stratégique,si les résultats venaient à lui déplaire,prendre le pouvoir par la force lui serait chose facile.vous savez,ces élections incarnent pour nous le peuple gabonais une chance de connaitre la démocratie tel que le Ghana en Afrique et d’autre pays dans le monde.C’est ainsi que pour une fois dans l’histoire,nous aimerions que la France veuille au bon déroulement de ces élections car quelque soit l’élu ses intérets ne sont pas menacés car les gabonais savent que des accords ont été signés entre nous dans le passé.nous voulons juste un peu de transparence,pour qu’enfin les Hommes qu’il faut puissent etre à la place qu’il faut et que la vrai paix puisse enfin prendre place dans nos coeurs et que nos mères puissent espérer un meilleur avenir pour leurs enfants.

  5. PICON

    20 Juil 2009 a 15:00

    CE GOUVERNEMENT prend trop du temps pour se mettre en place?pourquoi?Une main mise de ce monstre d’Ali.??

    En tout cas Ali élu,on brule le gabon.

  6. AVOMO

    20 Juil 2009 a 11:51

    Officiellement candidat aux élections présidentielles du 30 août 2009, M. Ali Ben Bongo doit donc démissionner de son poste de Ministre de la défense. Va t-il encore refuser de le faire et gifler les gens qui le lui demandent comme il sait bien le faire???

  7. Mong y'adzè

    19 Juil 2009 a 11:55

    Il faut qu’on se bouge aussi! le peuple doit faire pression pour que certaines aberrations comme celle que vous citez soient éliminées. Ali ben est candidat et ministre de la défense: il est donc juge et partie…Sauf si le nouveau chef du gouvernement le VIRE de là; ce qui serait logique.
    Et en attendant ce 2° gouvernement et l’éviction d’ABB, les gabonais de tous horizons devraient marcher et crier haut et fort ce qui ne va pas….OYE MBA, EYEGUE NDONG et les autres prennent des risques en affichant leur désaveux au système; tous les gabonais du Gabon et de l’étranger doivent faire de même.

  8. Jean-félix N.

    18 Juil 2009 a 15:51

    Au fait,Maintenant qu’Ali BEN est candidat à la présidentielle,il doit normalement quitter le ministère de la défense. Qu’en est-il exactement aujourd’hui ? Que les Gabonais se lèvent maintenant ou s’éteignent à jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*