Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: La famille du président Bongo Ondimba ne « saurait accepter, ni tolérer que le nom de leur frère, oncle et père, ne soit utilisé à des fins de manœuvres politiques »

Auteur/Source: · Date: 18 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

« Mécontentement et indignation » au sein des familles Ebori et Ondimba après ce qu’elles qualifient de « manœuvres politiques » à la suite de la déclaration vendredi, depuis Barcelone (Espagne) d’André Mba Obame, ministre Chargé de la Coordination et du suivi de l’Action gouvernementale, dans laquelle il se présente en « héritier politique », lors de l’annonce de sa candidature à la présidentielle.

Dans un communiqué lu ce samedi soir sur la première chaîne de télévision nationale (RTG1), Monsieur Fernand Epighat s’exprimant au nom des familles Ebori et Ondimba a rappelé que « au-delà de la liberté individuelle de tout citoyen gabonais, à se porter candidat à toutes élections politiques, les familles Ebori et Ondimba constatent avec émoi et indignation que M. Mba Obame a fait cette déclaration dans la ville où son excellence feu le président a rendu l’âme ».

En outre, ajoute le texte, « il se serait même rendu dans la chambre où le président Bongo Ondimba était hospitalisé à la clinique Quiron ».

La famille du défunt président relève que « par ce geste indécent, M. Mba Obame se présente en héritier politique de notre cher frère El Hadj Omar Bongo Ondimba. Et pourtant, M. Mba Obame qui appelait le président Bongo ‘’papa’’ n’a manifesté aucun élan de solidarité et de compassion vis à vis des soi-disant parents, frères et sœurs à la suite du décès du président Bongo Ondimba ».

« Que ce soit à Libreville et particulièrement à Franceville, Mr Mba Obame et sa famille qui entretenaient des liens particuliers avec le président Omar Bongo Ondimba, ont brillé par leur absence », a fustigé le communiqué qui indique par ailleurs que « pendant les obsèques à Franceville, M. Mba Obame qui n’est resté que quelques heures à la cérémonie funèbre, n’a pas, là aussi, fait preuve d’une quelconque émotion ou attitude d’affliction ».

« Les familles Ebori et Ondimba ne sauraient accepter ni tolérer que le nom de leur frère, oncle et père, ne soit utilisé à des fins de manœuvres politiques », a mis en garde la note qui conclue que « les familles Ebori et Ondimba restent reconnaissantes à l’ensemble des Gabonaises et des Gabonais pour leur émouvant témoignage de compassion et de solidarité ».

Cette réaction de la famille du président disparu, Omar Bongo Ondimba, intervient au lendemain de l’annonce de la candidature, en tant qu’indépendant, d’André Mba Obame, jusque là membre du Parti Démocratique Gabonais (PDG, pouvoir) à la présidentielle du 30 août prochain suivie de sa visite à la Quiron (Barcelone) où le chef de l’Etat est décédé le mois dernier.

Des images de la télévision Africa 24 diffusées en boucles, montrent André Mba Obame, accompagné du Révérend Mike Jocktane, par ailleurs Directeur adjoint de cabinet du chef de l’Etat disparu, s’incliner devant le lit sur lequel Omar Bongo Ondimba a rendu son dernier souffle.

Attachés au culte de la mort et aux traditions bantoues, d’aucuns à Libreville y ont vu une « attitude macabre ». 


SUR LE MÊME SUJET
Le Pape Benoît XVI a adressé un message de vœux au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la célébration du cinquante et unième anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale. La copie de ce message a été transmise à la Rédaction de GABONEWS par la Nonciature Apostolique au Gabon. Texte intégral: « Son Excellence Monsieur Ali Bongo Ondimba Président de la République du Gabon Au jour où la République du Gabon célèbre sa fête nationale, je suis heureux de vous adresser les vœux fervents que je forme pour votre personne et pour tout le peuple gabonais. Je prie le Très-Haut d’assister ...
Lire l'article
Dans un discours télévisé à la nation le 8 juin 2010 à l'occasion du premier anniversaire de la mort de son père Omar. Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a mis en garde contre les divisions dans le pays et a demandé à l'opposition de travailler « à l'unité nationale ». Le reportage de notre correspondant par Yves-Laurent Goma Pour l'anniversaire de la mort d'Omar Bongo de nombreuses manifestations ont eu lieu le 8 juin au Gabon. Bien que la journée n'ait pas été décrétée fériée, une minute de silence a notamment été programmée sur tout le territoire. La journée a commencé ...
Lire l'article
Gabon: Ali Bongo Ondimba : Aussi pourri que son père
Depuis la très malhonnête intronisation du "biaffre mal élu" du Gabon le 16 Octobre dernier, et le brouhaha fait autour des annonces de réformes aussi rocambolesques les unes que les autres avec lesquelles « bébé Ondimba » a voulu impressionner la galerie de béats et de naïfs qui ont vu en lui quelqu'un de différent de son père, je ne puis que continuer à réitérer ce que, dans un récent article et dans bien d'autres écrits, j'ai toujours dit de la famille Bongo et de la nature humaine. C'est que, quand on naît mauvais, on reste forcément mauvais toute sa vie. Et ...
Lire l'article
Libreville, 15 septembre (GABONEWS) – Le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a dressé mardi ses félicitations, via une note parvenue ce mardi à GABONEWS, à Ali Bongo Ondimba, président élu du Gabon. Actualité du :15/09/2009 « Suite à votre élection aux hautes charges de président de la République gabonaise, je voudrais vous adresser toutes mes félicitations. J’y ajoute les vœux ardents que je forme pour le succès de votre mandat», a écrit le président sénégalais Abdoulaye Wade. « Au peuple gabonais ami et frère, j’adresse mes souhaits les meilleurs de paix, de stabilité et ...
Lire l'article
Libreville, 9 septembre (GABONEWS) - Le Secrétaire général de l'Organisation de la Conférence islamique (OCI), le Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, qui a félicité le peuple de la République du Gabon pour les résultats des élections présidentielles tenues le 30 août 2009, a également profité de l’occasion pour exhorté les candidats malheureux à la présidentielle à « serrer les rangs avec leur chef élu aux fins de faire avancer le pays ». Ihsanoglu s'est dit satisfait de l'engagement du peuple gabonais au processus démocratique, tout en exprimant ses félicitations au nom des États membres de l'OCI et en son nom ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le président camerounais Paul Biya, dans un message parvenu ce dimanche à la Rédaction de l'AGP, a félicité le président gabonais Ali Bongo Ondimba, pour sa brillante élection à la tête de son pays au terme du scrutin à un tour de dimanche 30 août 2009. Au terme d'un scrutin âprement disputé, écrit Paul Biya, vous venez d'être porté à la présidence de la République gabonaise. La confiance dont vous êtres ainsi investi est assurément porteuse de nouveaux espoirs pour votre peuple, mais elle est aussi chargée de grands défis, ceux de la paix, du développement et du ...
Lire l'article
Libreville, 13 août (GABONEWS) - De nombreuses femmes issues de l'Union des femmes du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) ont marché sur un peu plus d'un kilomètre, ce jeudi matin sur le boulevard Omar Bongo, entre le rond-point de la place de la Paix et la Primature, pour affirmer leur total soutien au candidat à la présidentielle du 30 août prochain, Ali Bongo Ondimba. Tout au long de cette marche, les femmes de l'UFPDG ont délivré des messages de paix, d'unité et de dialogue. "Nous voulons que la paix, chère à notre papa Omar Bongo Ondimba, soit préservée", ...
Lire l'article
J’apprends à l’instant que notre cher président par défaut, El Hadj Omar Bongo Ondimba, vient de suspendre jusqu’à nouvel ordre ses activités pour faire le deuil d'Edith Lucy, sa femme, décédée il y a pourtant près de DEUX mois aujourd’hui. Cette précision est d’autant plus importante que nous avons vu Bongo, ses enfants et son ex-femme, vaquer tranquillement à leurs occupations, sitôt la pauvre Edith morte et enterrée. Posons-nous donc la question qui s’impose aux esprits vifs et bien pensants : POURQUOI faire le deuil seulement aujourd’hui ? Pourquoi ne pas l’avoir fait – comme l’exige la coutume – hier ou ...
Lire l'article
Le président de la République gabonaise, Omar Bongo Ondimba, a quitté Libreville ce samedi à destination d’Oyo (Congo) pour assister à la deuxième phase des obsèques et à l’inhumation de son épouse, Edith Lucie Bongo Ondimba, décédée le 14 mars dernier à Rabat au Maroc, a appris GABONEWS de source officielle. Le N° 1 gabonais, Omar Bongo Ondimba, a été précédé vendredi par son beau-père, le président congolais, Denis Sassou Nguesso, et leurs deux familles qui ont quitté Libreville avec la dépouille de la Première Dame du Gabon pour Brazzaville au Congo. Le chef de l’Etat gabonais prendra part ...
Lire l'article
Message du Saint-Père Benoît XVI au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à l’occasion de la fête nationale gabonaise
Le président gabonais Ali Bongo rend hommage à son père et appelle à l’unité du pays
Gabon: Ali Bongo Ondimba : Aussi pourri que son père
Bongo Doit Partir
Gabon: Le président Abdoulaye Wade adresse ses félicitations à Ali Bongo Ondimba
Gabon: L’OCI exhorte les candidats malheureux à la présidentielle à « serrer les rangs avec leur chef élu aux fins de faire avancer le pays
Gabon-Cameroun: Paul Biya félicite le président Ali Bongo Ondimba
Gabon: L’UFPDG marche pour exprimer leur attachement à leur ” champion” Ali Bongo Ondimba
Gabon: Bongo utilise la mémoire de la pauvre Edith contre les BMA…
Gabon: Le président Bongo Ondimba a quitté Libreville à destination d’Oyo (Congo)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne 3,50 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 18 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*