Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: L’Opposition radicale donneuse de leçons de la majorité présidentielle ?

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Depuis vendredi dernier, les choses se précisent pour l’expression formelle des candidatures à la présidentielle du 30 aout 2009.

Les postulants à la magistrature suprême sont invités aux dépôts des candidatures du 17 au 22 juillet selon le l’agenda édicté par la Commission électorale nationale permanente et autonome(CENAP) en charge de l’organisation du scrutin.

Aussi, les regards sont–ils focalisés sur la locomotive de la majorité, le Parti Démocratique Gabonais. Le leadership du parti qui, ayant annoncé une logique unitaire, consensuelle et solidaire, est aujourd’hui entrain de montrer un autre visage.

La cascade des candidatures « indépendantes » et non des moindres, annoncées par l’ancien premier ministre démissionnaire, vice président du PDG, Jean Eyéghé Ndong et d’André Mba Obame, ministre de la Coordination et du Suivi de l’action gouvernementale, ont engendré « une crise interne » alors que le parti « tient son premier congrès de l’après Bongo » écrivait déjà ce matin GABONEWS.

Ces annonces de candidatures « solitaires » à quelques semaines après le repos éternel du Fondateur du PDG, Omar Bongo Ondimba dont presque tous se « réclament de ses idéaux de paix, unité et dialogue ».

Les « camarades dissidents « boudent » la désignation par ‘’consensus ’’ d’Ali Ben Bongo Ondimba, Vice président élu, pour revêtir le manteau du parti à la présidentielle après son investiture solennelle ce dimanche 19 juillet par le congrès extraordinaire.

La logique de la discipline de cette formation commanderait-elle la démission de ceux-là du parti ?

Ce qui n’a pas été le cas, pour le moment, au vu des déclarations des uns et des autres qui semblent encore et toujours se réclamer militants de la première force politique du pays.

Autrement dit, est-ce au parti de prendre ses « responsabilités ? ».

Nul doute que lors du présent congrès extraordinaire d’investiture du candidat consensuel, les choses vont se clarifier… face aux risques de division, perturbation , fragilisation et déstabilisation l’électorat pédégiste ce, au profit de l’opposition radicale qui, elle, vient de s’inscrire dans une logique « unitaire » si l’on s’en tient à sa volonté de soutenir, à la présidentielle , le candidat des forces de la Coalition et du changement qui, ce dimanche , devrait être Pierre Mamboundou, leader de l’Union du Peuple Gabonais(UPG).

Ali Ben Bongo, seul contre tous peut-on entendre ici et là, devrait affronter une opposition, incarnée par messieurs Mamboundou et… Myboto, qui ne serait pas seulement la radicale régulièrement connue mais aussi et surtout celle issue de son propre camp PDG.  


SUR LE MÊME SUJET
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a convoqué à une concertation les partis politiques de l’opposition et de la majorité le 12 octobre prochain au sujet des élections législatives prévues le 17 décembre, indique un communiqué du ministère. Selon le communiqué, la rencontre aura lieu au siège de la primature dans la salle du conseil interministériel. L’objet de la rencontre n’a pas été révélé. Une source bien informée a estimé qu’il s’agira de la distribution du franc électoral que l’administration verse aux différents candidats. L’opposition boude le processus électoral actuel. Elle exige l’introduction de la biométrie afin de garantir la transparence du ...
Lire l'article
À la suite de l'élection présidentielle de novembre 2005, on dénombrait une quarantaine de partis politiques qui avaient fait le choix d'associer leurs forces à celles du Parti Démocratique Gabonais (PDG) pour assurer au Président de la République sortant, Omar Bongo Ondimba, une victoire confortable. Le PDG et ces partis amis ont formé un bloc connu sous le vocable " majorité présidentielle ". En vérité, ce bloc existait depuis 1993. Il avait pris corps dans la perspective de l'élection présidentielle du 5 décembre de la même année. On l'avait alors baptisé " Nouvelle Alliance pour le Développement et le Changement ...
Lire l'article
L’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), a réaffirmé jeudi son ‘’ancrage’’ dans la majorité présidentielle, a indiqué un communiqué du bureau politique du parti parvenu à l’AGP. Le président du parti, Dijob Divugi Di Ndinge a réaffirmé’’ l’ancrage’’ de son parti ADERE dans la majorité présidentielle, au terme d’une session plénière tenue jeudi dernier. Il a, par la même occasion, marqué sa disponibilité à ‘’œuvrer pour plus de dynamisme et de cohérence. De soutenir les mesures courageuses d’amélioration de la gouvernance, d’assainissement des finances publiques et de redéploiement économique, gages d’un développement harmonieux et durable du Gabon, contenues dans le programme politique du ...
Lire l'article
Le Bloc démocratique chrétien (BDC) a annoncé dimanche à Libreville, soutenir le candidat investi par la majorité présidentielle pour l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain. ‘’Le BDC est un parti qui a signé en 2001, la charte de la majorité présidentielle avec feu le président Omar Bongo Ondimba, soutien le candidat investi par cette majorité présidentielle qui se trouve être Ali Bongo Ondimba’’, a déclaré le président de ce parti Guy Christian Mavioga au cours d’une rencontre de clarification avec ses militants et sympathisants. Il a affirmé rester fidèle à cette famille politique et qu’il doit défendre son bilan et ...
Lire l'article
Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, a réuni le 14 juillet dernier au siège du parti les représentants des partis de la majorité présidentielle pour faire le point sur l'échéance présidentielle du 6 septembre prochain. Cette réunion devait notamment permettre d'évaluer la cohésion des partis de la constellation présidentielle qui doit garantir une majorité de suffrages au parti moteur de la majorité, le PDG. Si les inquiétudes naissent sur l'effritement de la majorité présidentielle face à la multiplication des candidatures au sein de ce bord politique, le secrétaire général du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), ...
Lire l'article
Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), maître Louis Gaston Mayila, a été reçu par le chef de l’Etat le 17 novembre à Libreville, suite à la légalisation officielle de son parti par le ministère de l’Intérieur. Le président de l’UPNR a manifesté son intention de rallier la majorité présidentielle, au sein de laquelle il compte apporter une analyse complémentaire en se gardant des positions partisanes fertiles pour le développement du pays. Après un laborieux processus de légalisation de son parti, qui l’aura privé des élections locales d’avril dernier, l’Union pour la nouvelle République (UPNR) souhaite intégrer la majorité ...
Lire l'article
Plusieurs formations politiques ont organisé, dés l’entame, dans les différents arrondissements de la capitale des manifestations au cours desquelles outre la présentation des candidats elles ont appelé les électeurs à voter pour leurs listes La campagne électorale en vue des élections locales du dimanche 27 avril prochain a été lancée samedi à zéro heure sur l'ensemble du territoire conformément au chronogramme arrêté par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Si à l'intérieur du pays, ton a été donné, à Libreville, où l'on enregistre plus de soixante dix listes en compétition dans les six arrondissements, la majorité et l'opposition ont saisi ...
Lire l'article
Le congrès national ordinaire du Rassemblement National des Bûcherons (RNB) de Pierre André Kombila, tenu du 25 et 26 janvier derniers à Libreville, a débouché sur le ralliement de ce parti à la majorité présidentielle et sur la mise en place de conseils provinciaux et départementaux dans l'optique des prochaines élections locales. Tenu les 25 et 26 janvier derniers à Libreville, le congrès national ordinaire du Rassemblement National des Bûcherons (RNB) de Pierre André Kombila, a permis aux militants et sympathisants d'approuver la proposition des dirigeants de cette formation de rallier les rangs de la majorité présidentielle. Les participants à ce 3e ...
Lire l'article
Les représentants de la majorité présidentielle et ceux de l'opposition gabonaise seront dimanche prochain, en face aux journalistes, sur la première chaîne de télévision nationale (RTGI) à Libreville, en vue de débattre des questions relatives, entre autres, aux prochaines échéances locales du mois d'avril, a appris GABONEWS des sources officielles.
Lire l'article
Un débat télévisé va réunir le 13 janvier prochain les acteurs politiques gabonais, ceux de la majorité et de l'opposition pour débattre de l'avenir politique du Gabon mais également définir les vrais priorités du pays et les moyens de les atteindre.    La majorité et l'opposition vont se retrouver le 13 janvier, pas au palais présidentiel comme d'habitude mais sur un plateau de télévision pour débattre sur l'avenir du Gabon. Cette grande première dans la vie politique du Gabon qui réunira les représentants des partis politiques légalement constitués devant prendre part aux élections locales d'avril 2008l, sera diffusée sur l'ensemble du réseau des ...
Lire l'article
Législatives du 17 décembre, le ministère de l’Intérieur convoque opposition et majorité
La majorité présidentielle une structure à renouveler (Par J.H.OKOUMA M’ENGANDZI)
Gabon: Politique : L’ADERE réaffirme son ‘’ancrage’’ dans la majorité présidentielle
Gabon: Le BDC annonce son soutien au candidat de la majorité présidentielle
Gabon : Que reste-t-il de la majorité présidentielle ?
Gabon : L’UPNR frappe à la porte de la majorité présidentielle
Locales 2008: majorité et opposition à l’assaut des arrondissements
Le RNB rallie la majorité présidentielle
Gabon: Grand débat télévisé Majorité et Opposition gabonaise dimanche prochain sur la RTG I
Gabon : Majorité et opposition sur le petit écran


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: L’Opposition radicale donneuse de leçons de la majorité présidentielle ?

  1. moukadi

    20 Juil 2009 a 00:01

    pierre maboundou est un homme bien mais il doit laisser un candidat autre que lui du parti se présenter et lui être premier ministre c pas le seul homme du parti deux fois battu a l’élection présidentielle alors la place aux autres membres du parti et cette coalition dont il y a des gens qui ont volé de l’argent avec bongo aujourd’hui son opposant a cause de la disparition du feu président que Dieu est son âme et c pas la ngounié ou pog qui va faire gagner l’opposant mais une coalition ethnique comme a Dakar lors des élections et pourquoi maboundou d’autres du parti upg peuvent ou encore les leaders comme moubamba Zacharie ou le(homme du futur DOCTEUR MENGARA a vous de choisir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*