Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : le paysage politique chamboulé

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

La politique gabonaise n’est désormais ni prévisible ni paisible. Après l’annonce de la nomination officielle d’Ali Ben Bongo dans la course électorale pour succéder à son père, pas moins de onze autres candidats (dont trois femmes) ont annoncé leur intention de briguer la présidence gabonaise.

Parmi eux deux poids lourds du PDG, le Parti démocratique gabonais. Jean Eyéghé Ndong, Premier ministre démissionnaire, a donné le ton et indiqué que l’heure de la rupture avec le système Bongo avait sonné : « Dans un village, lorsqu’il y a un chef charismatique, il peut y avoir des dysfonctionnements. Tant que le chef charismatique est vivant, sa présence constitue un facteur d’atténuation de ces dysfonctionnements. Mais dès qu’il n’est plus là, les dysfonctionnements émergent et sont difficilement contrôlables ».

A Jean Eyéghé Ndong est venu s’ajouter un autre baron du régime : André Mba Obame, l’actuel ministre de la Coordination et du suivi de l’action gouvernementale. « Après vingt-cinq ans d’apprentissage et de collaboration étroite aux côtés de feu le président Omar Bongo Ondimba, j’estime avoir été préparé à assumer cette grande responsabilité », a indiqué André Mba Obame, dans un texte intitulé « Appel de Barcelone du 17 juillet 2009 ».

« C’est une bonne chose pour la démocratie. L’horizon politique n’a jamais été aussi ouvert au Gabon », constate Wenceslas Mamboundou, chercheur politique gabonais. « Avec cette multitude de candidatures, il faut s’attendre à des alliances, ralliements… On va voir si les uns et les autres vont aller au bout de leur logique », estime-il. Si le Gabonais moyen, fataliste, se préparait à voir Ali Bongo « passer sans problème, comme son père » qui a dirigé pendant plus de 41 ans ce pays de moins d’1,5 million d’habitants, certains – notamment dans la société civile et les milieux politiques – prédisent une âpre lutte.

Pour le journaliste et chroniqueur politique Abel Mimongo, des « alliances inimaginables » sont en vue. La scène politique ayant été marquée ces dernières semaines par « des entourloupettes, tractations, conciliabules » sur des candidatures, il se profile “une reconfiguration totale”, et d’abord au sein du PDG, ajoute Mimongo, chroniqueur au quotidien semi-officiel L’Union.


SUR LE MÊME SUJET
Le Secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, était face à la presse hier au siège du parti en vue de davantage les édifier sur les fondements du triomphe du parti au pouvoir lors des dernières élections législatives où il a gagné 113 des 120 sièges. D’emblée, le secrétaire général du PDG, a situé que cette victoire écrasante est la résultante de la politique concrète menée en deux ans par le Président du parti, Ali Bongo Ondimba par ailleurs Chef de l’Etat. Pour lui, les candidats investis par le PDG n’avaient d’autre programme à défendre que celui de proposé par ...
Lire l'article
L’ancien secrétaire général de l’U.P.G (parti de l’opposition) animera un point de presse le samedi 30 juillet 2011 à 10 heures à l’amphithéâtre de l’immeuble Arambo. Richard Moulomba Mombo fera une déclaration afin de situer l’opinion nationale et internationale sur son avenir politique. Une déclaration tant attendue dans la mesure ou le pays va vibrer au rythme des élections législatives au mois de novembre prochain. Et l’éphémère député de la Doutsila voudrait à cette occasion se présenter pour barrer la route au Parti de Pierre Mamboundou dans cette localité de la province de la Nyanga. D’aucun ont ...
Lire l'article
L’inculpation de DSK chamboule la primaire du PS
Le retrait probable du directeur général du FMI renforce les chances de François Hollande et de Martine Aubry, alors que Ségolène Royal n'a renoncé à rien. Tout change au PS. Avec l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-Unis pour une affaire de mœurs, les cartes de la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012 sont redistribuées. Jusqu'à présent, la donne était à peu près stabilisée. Le directeur général du FMI surclassait ses concurrents dans les sondages, François Hollande le rattrapait, Ségolène Royal stagnait derrière et Martine Aubry était prête à renoncer à se présenter en vertu du pacte qui le liait ...
Lire l'article
La vie politique aura pour épicentre, ce week-end, à la cité de la Démocratie où se tiennent, samedi, les Journées de réflexion du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) avec, certes, comme pierre angulaire le « point des actions menées » par le président Bongo Ondimba, un an après l’avoir investi comme candidat à la magistrature suprême, mais sans occulter que ses assises interviennent dans un contexte marquée par une recomposition du terrain qui ne saurait laisser la formation au pouvoir indifférente. MEILLEURE VISIBILITE Depuis le congrès du PDG, en mars dernier, à Libreville, ...
Lire l'article
Le groupe politique indépendant Ozapé (La Clé) a changé de nom, samedi dernier, à Port-Gentil, rapporte mardi le correspondant de l’AGP. L’association politique créée en 1993 sous la dénomination Groupe Indépendant Ozapé (La Clé) et dirigée par Gabriel Ogoula Monyama qui a présidé le conseil départemental de Bendjé de 1997 à 2007 s’appellera désormais ‘’Le Cercle de l’Essor’’. Ainsi en ont décidé les militants de ce groupement politique au cours de l’assemblée générale tenue samedi dernier à Port-Gentil. ‘’Le Cercle de l’Essor’’ conserve cependant les attributs de la défunte Ozapé (La Clé), notamment le logo, ainsi que son indépendance et dit se situer ...
Lire l'article
Le deuxième roman de Peter Ndembi, « Le Passeport », publié aux Editions Clé de Yaoundé au Cameroun en 2008, vient d’enrichir le paysage littéraire gabonais, au regard de l’émission « A tous points de vue » de la radio télévision gabonaise, deuxième chaîne (RTG 2) qui lui a été consacrée ce lundi.Ce roman met plein feux sur le problème de racisme identitaire que rencontre les étudiants africains jeter dans la marre de l’hexagone. Mais aussi, il indexe le manque de planification des Etats africains qui ne prévoient pas de postes budgétaires pour les étudiants qu’ils envoient à l’étranger Selon l’auteur, ...
Lire l'article
Selon, l’écrivaine Nadia Origo, ce premier roman s’inscrit dans la lignée d’une nouvelle génération d’homme et de femmes engagés dans le développement durable de l’Afrique. « C’est donc une interpellation que je veuille faire à l’endroit des citoyens gabonais, mais aussi aux autorités politiques en vue de préserver le patrimoine écologique. C’est pourquoi dans ce roman je parle de l’exploitation harmonieuse de la forêt. Car on doit avoir à l’idée que la forêt doit servir aux générations actuelles, mais aussi à celles futures », a confié Nadia Origo.
Lire l'article
La grève de Shell Gabon peut changer le paysage du secteur pétrolier
Paralysé par une grève générale de 12 jours qui lui a coûté une perte sèche de 90 000 barils chaque jour de grève, le pétrolier Shell Gabon a finalement conclu un accord avec le syndicat sous les bons offices du chef de l'Etat. En demandant aux multinationales pétrolières d'appliquer la loi qui les oblige à embaucher leurs intérimaires "réguliers", le président gabonais a peut-être provoqué une onde de choc qui "peut changer le paysage du secteur".Il va y avoir un transfert des employés des sous-traitants vers les pétroliers. Les 12 jours de grève chez Shell-Gabon, fin mars et début avril, ...
Lire l'article
Paralysé par une grève générale de 12 jours qui lui a coûté une perte sèche de 90 000 barils chaque jour de grève, le pétrolier Shell Gabon a finalement conclu un accord avec le syndicat sous les bons offices du chef de l'Etat. En demandant aux multinationales pétrolières d'appliquer la loi qui les oblige à embaucher leurs intérimaires "réguliers", le président gabonais a peut-être provoqué une onde de choc qui "peut changer le paysage du secteur".Il va y avoir un transfert des employés des sous-traitants vers les pétroliers. Les 12 jours de grève chez Shell-Gabon, fin mars et début ...
Lire l'article
L’amélioration des performances du service publique de la justice et les orientations du gouvernement en matière de politique judiciaire ont été au centre du Colloque qu’a ouvert lundi, à Libreville, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Martin Mabala, en présence des présidents des Hautes Cours, du commissaire général à la loi près le Conseil d’Etat, et de toutes les autorités judicaires du pays. Les travaux de ce colloque constituent, à en croire les organisateurs, une véritable radioscopie de la justice gabonaise et de la recherche des voies et moyens lui permettant d’opérer le saut qualitatif que la République appelle ...
Lire l'article
Politique: Faustin Boukoubi analyse le triomphe de son bord politique aux dernières élections législatives
Gabon/Politique : Quel avenir politique pour Richard Moulomba Mombo ?
L’inculpation de DSK chamboule la primaire du PS
La rentrée du Parti Démocratique Gabonais sur fond de recomposition du paysage politique
Ogooué-Maritime-politique : Le groupe politique Ozapé change de nom
Gabon: « Le passeport » de Peter Ndemby agrandit le paysage littéraire gabonais
Gabon: Littérature: « Le voyage d’aurore » de Nadia Origo s’ajoute au paysage littéraire gabonais
La grève de Shell Gabon peut changer le paysage du secteur pétrolier
Gabon : La grève de Shell Gabon peut changer le paysage du secteur pétrolier
Gabon: L’amélioration des performances du service publique en matière de politique judiciaire au centre du Colloque de Librevi

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 19 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à Gabon : le paysage politique chamboulé

  1. PICON

    20 Juil 2009 a 12:03

    Avomo,
    En effet il faut enlever toute absurdité aux alliances.Prenons l’exemple de Maitre louis Gaston Mayila qui appellera à voter pour le candidat de l’alliance.En ce moment Mamboundou devient candidat non de l’upg mais de l’alliance à raison de son poids electoral au niveau de ce groupement qui est entrain de se former.Mayila est beaucoup écouté dans le tsamba magossi.J’attends que Myboto puisse se rallier,lui aussi est beaucoup écouté dans le haut ogooué,pourquoi pas mba abessolo,qui peut etre benefique pour l’estuaire.il faut qu’il y ait dedant les representants de toutes les provinces du Gabon.

  2. AVOMO

    20 Juil 2009 a 11:34

    Balobi Zamuanga,

    Nous ne pouvons pas vous traiter de rêveur dans la mesure où ce que vous dites est logique. Mais connaissant M. Ali Ben Bongo le Fils adoptif de feu Bongo, il compte plus sur le soutient de la France qu’aux voix des gabonais et gabonaises dans les urnes. Merci pour votre éclaircissement à propos de ma question sur les éventuelles alliances.

  3. BALOBI ZAMUANGA

    19 Juil 2009 a 13:33

    Des alliances son envisageables meme avant les elections du 30/08/09.Imaginez par exemple,comme c’est le cas qui fait beaucoup parler aujourdh’hui M.Bongo Ali désister et demander son electorat à déverser les voix chez Mba Abesssole ou Maganga Moussavou ou encore Mamboudou ,juste à la veille des élections.

    En passant,un tel scénario serait historiquement salutaire pour le candidat Bongo si les abois où il tend à se trouver deviennent frénétiques,insupportables lancinant pour lui et ce aui luiest cher;surtout s’il revient à la raison:celle du réalisme et la necessité de s’éclipser de la scène des président pendant au moins un septennat.Ausssi pourrait-il s’occuper des affaires économiques,comme il semble en avoir la passion et le flair,et de la refondation de son parti qui devrait en tout cas changer de nom.

    Ne me traitez pas de rêveur!!

  4. AVOMO

    19 Juil 2009 a 06:23

    Je voulais dire ordre dispersé

  5. AVOMO

    19 Juil 2009 a 06:22

    Je ne comprends pas exactement les alliances dont parlent les gabonais puisque le suffrage est à un tour au Gabon. Or j’ai comme l’impression que les candidats à cette échéance électorale veulent y aller en ordre dipersé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*