Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Eyéghé Ndong le justicier?

Auteur/Source: · Date: 20 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Premier démissionnaire du gouvernement depuis le début de l’annonce des candidatures à l’élection présidentielle, Jean Ey éghé Ndong, l’ancien premier ministre, a motivé son départ du Parti démocratique gabonais (PDG) en dénonçant une désignation irrégulière du «candidat du consensus». En mettant en avant le rétablissement de l’ordre démocratique, Jean Eyéghé Ndong s’est positionné en «justicier» pour ce scrutin crucial de l’histoire politique du pays.

Le départ le 17 juillet de Jean Eyéghé Ndong du Parti démocratique gabonais (PDG), dont il était le 2e vice-président, a confirmé la dislocation du parti, dont l’ancien premier ministre attribue la faute aux manipulations internes.

Intervenant à la télévision nationale après sa double démission de ses fonctions de premier ministre et de membre du PDG, pour présenter sa candidature en indépendant à l’élection présidentielle, Jean Ey éghé Ndong a fustigé l’attitude des cadres du parti.

«Si je persiste à être candidat, si je démissionne de mes fonctions de premier ministre, chef du gouvernement, c’est parce que j’ai observé qu’au lendemain de l’annonce de la mort du président Bongo, certains compatriotes, membres éminents du PDG et détenteurs de grandes fonctions au sein de l’État, se sont mis dans une logique de désunion du parti et de déstabilisation de l’État. Je voudrais donc combattre ce genre de comportement», a expliqué Jean Eyéghé Ndong.

«Mes camarades qui ont été écartés, je n’ai jamais su sur quelle base ils ont été éliminés. A quel moment avons-nous pris part à une séance de recherche du consensus ? C’est la même chose pour les quatre qui sont restés en lice. Il n’y a pas eu de consensus, mon positionnement en tant que candidat indépendant ne vise pas le camarade qui a été désigné. Je m’insurge contre la non application du consensus», a affirmé le 2e vice-président démissionnaire du PDG.

Un autre hiérarque du PDG a claqué la porte du parti le 17 juillet dernier, André Mba Obame, le dernier ministre de l’Intérieur de Bongo Ondimba, qui a également annoncé, depuis Barcelone, en Espagne, sa candidature à l’élection présidentielle.

«Au niveau de notre parti, il se pose un vrai problème de respect des statuts. Est-ce que la démarche qui a consisté à regrouper le comité permanent et le comité de concertation pour agir en lieu et place du président fondateur disparu, est-ce cette démarche juridique était légitime ?», a questionné le premier ministre démissionnaire.

«La démarche juridique aurait voulu que l’on se retrouve en congrès pour respecter le parallélisme des formes, mais tel n’a pas été le cas, c’est aussi un problème grave», ajoute monsieur Eyéghé Ndong.

«je maintiens ma candidature, (…) je tire toutes les conséquences liées à cette décision», a conclu le premier ministre, précisant que sa candidature s’inscrit dans le cadre de «la justice véritable».

«Nous sommes dans une compétition en principes, en principes, démocratique», a-t-il insisté de manière sceptique.

Insistant sur l’importance du principe de justice sociale, le candidat à l’élection a enfin esquissé son projet politique en expliquant que les défis des autorités qui seront placées à la tête du pays seront de «récolter des richesses ainsi que des ressources financières et mettre en place des mécanismes qui permettent de les redistribuer de manière équitable à travers une offre de santé performante, via la mise à disposition d’un habitat décent à l’ensemble de la population et une formation permettant aux enfants des familles défavorisées d’avoir les mêmes chances que les autres enfants afin d’être des ingénieurs, des professeurs, pilotes de ligne demain. C’est ça la justice sociale». 


SUR LE MÊME SUJET
Jean Eyéghé Ndong, dernier Premier ministre gabonais de l’ère Omar Bongo Ondimba, a tenu à faire la lumière, le 19 novembre 2011, sur les ragots émanant de certains journaux à son sujet. Le députe du 2e arrondissement de la commune de Libreville, est notamment accusé d’avoir sacrifié son siège électoral contre la modique somme de 15 millions de francs CFA, au bénéfice d’un candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). En vue de répondre aux affirmations d’une certaine presse qui l’accuse d’avoir sacrifié son siège contre la modique somme de 15 millions de francs CFA, au bénéfice d’un candidat ...
Lire l'article
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Répondant aux affirmations d’une certaine presse qui l’accuse d’avoir sacrifié son siège contre la modique somme de 15.000.000 F CFA, au bénéfice d’un candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), l’ancien Premier-Ministre, Jean Eyeghé Ndong, a déclaré ce samedi à sa permanence politique de Nkembo dans le 2ème arrondissement de la commune de Libreville que : « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo ». Le dernier Premier-Ministre du défunt président Omar Bongo Ondimba, a réitéré sa volonté de ne boycotter les législatives à venir.« Eyeghé ne va pas aux élections pour des raisons biens ...
Lire l'article
L'ancien Premier ministre et vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Jean Eyéghé Ndong, démissionnaire du gouvernement et du parti pour briguer le fauteuil présidentiel en indépendant, a appelé le 25 août dernier les présidentiables de l'opposition à présenter une candidature unique contre celle du candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba. Les candidats intéressés par cette proposition doivent tenir une réunion imminente pour décider du candidat derrière lequel ils s'aligneront pour le vote du 30 août. © D.R. - L'ancien Premier ministre et vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Jean Eyéghé ...
Lire l'article
L'ex-Premier ministre et candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, Jean Eyéghé Ndong s’est déclaré le 15 août, à l’occasion de sa première sortie officielle, comme le candidat « du courage » à ce futur scrutin. « Il faut du courage en politique et je crois que je l’ai ce courage. J’ai démissionné de mes fonctions de Premier ministre pour dire non quand cela ne va pas », a déclaré M. Eyéghé Ndong devant une foule en liesse venue au gymnase Président Bongo soutenir leur « champion » à cette élection présidentielle.

Le dernier Premier ministre de feu le Président ...
Lire l'article
Libreville, 15 août (GABONEWS)- Le candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, Jean Eyeghe Ndong, qui a pour credo « la justice sociale », a également proposé le changement par les réformes lors de son premier meeting de campagne tenu à l’ancienne place de l’indépendance de Libreville, devant un public clairsemé. « Le changement c’est la réforme dont je parle. Chacun doit le faire à son niveau, pas seulement le président. Nous devons répartir équitablement le fruit de notre richesse et c’est cela la justice sociale ; augmenter les allocations familiales » a-t-il déclaré. En revenant sur le ...
Lire l'article
Les deux anciens ministres en lice pour la présidentielle ne peuvent quitter leur pays Les documents de voyage, notamment les passeports diplomatiques, de Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, respectivement ancien Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur du Gabon, ont été retirés, lundi, par les autorités de Libreville. Ils ont été empêchés de quitter le pays alors qu’ils s’apprêtaient à rejoindre la France où ils devaient s’entretenir avec la presse et la diaspora gabonaise sur la campagne présidentielle au Gabon. Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, dissidents du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) et candidats indépendants à l’élection présidentielle ...
Lire l'article
L’ex Premier ministre gabonais, Jean Eyeghe Ndong, candidat indépendant déclaré à l’élection présidentielle du 30 août prochain sera face à ses sympathisants dimanche prochain au gymnase président Omar Bongo de Libreville, indique un communiqué de son état-major de campagne dont l’AGP a reçu copie vendredi. M. Eyeghe Ndong qui a démissionné de ses fonctions de chef du gouvernement et du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dont il était le premier Vice-président n’a pas encore effectué une sortie grandeur nature depuis l’annonce de sa candidature, à l’exception de quelques conférences de presse. Le député du 1er siège du 2ème arrondissement de ...
Lire l'article
Après avoir démissionné de ses fonctions de Premier Ministre et de 1er vice président du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), vendredi dernier pour se positionner candidat à la présidentielle du 30 août prochain, Jean Eyeghé Ndong, a déclaré ce mardi à Libreville, lors d’une conférence de presse, entre autres, que « « Je n’ai pas honte de vous dire que j’ai eu chaud pour diriger le gouvernement ».
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyeghe Ndong, 2e vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG), vient de présenter ses démissions officielles au gouvernement, ainsi qu'au parti, ce 17 juillet pour se porter candidat en indépendant à l'élection présidentielle. Il est le 11e candidat en lice pour la place du chef, et la seconde candidature indépendante issue des rangs du PDG. Il n'aura pas fallu longtemps à la fissure du bloc électoral du PDG pour se transformer en brèche. Le 2e vice-président du parti, chef du gouvernement depuis décembre 2006, Jean Eyeghe Ndong, a présenté sa candidature en indépendant à l'élection présidentielle. Monsieur Eyghe ...
Lire l'article
Le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong, deuxième vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), a assuré le 11 juillet dernier qu'il s'astreindrait à la décision du parti s'il n'était pas retenu comme «candidat du consensus» à l'élection présidentielle à l'issue des délibérations le 18 juillet prochain. Si les instances du parti semblent confiantes sur la loyauté de ses cadres, nombreux sont ceux qui pressentent des candidatures indépendantes issues des rangs du PDG. A sept jours de la présentation du candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) à l'élection présidentielle, l'un des prétendants à l'investiture, l'actuel Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, ...
Lire l'article
Gabon : Eyéghé Ndong tranche sur les ragots à son sujet
Politique / « Je ne me reconnais pas dans les accords dits de Nkembo », Jean Eyeghé Ndong
Gabon : Eyéghé Ndong veut une candidature unique pour contrer le PDG
Gabon : Jean Eyéghé Ndong à l’assaut du Palais
Gabon: Présidentielle 2009: Jean Eyeghe Ndong propose « le changement par les réformes » pour son premier meeting
Gabon : Jean Eyeghé Ndong et André Mba Obame, candidats sans passeport
Politique-élection : Gabon: Le candidat Eyeghe Ndong sera face à ses partisans à Libreville, dimanche
Gabon: « Je n’ai pas honte de vous dire que j’ai eu chaud pour diriger le gouvernement », Jean Eyeghé Ndong (ex-Premier Ministre)
Gabon : Jean Eyeghe Ndong quitte la barge du PDG
Gabon : Jean Eyéghé Ndong fait vœu de loyauté


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 20 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon : Eyéghé Ndong le justicier?

  1. Geo

    20 Juil 2009 a 23:19

    C EST LE MEME QUI NOUS DISAIT QUE BONGO ETAIT VIVANT ALORS QU IL AVAIT DEJA RENDU L AME, AUJOUR D HUI IL NOUS PARLE DE JUSTICE.
    C EST CE GENRE DE PERSONNE QUI VA METTRE LE PAYS EN FEU.

  2. ndjambou

    20 Juil 2009 a 07:49

    je suis vraiment désolé pour eyeghe ndong car cela prouve que bongo est parti mais en retour ce monsieur devrait savoir que sa arrive à tous le monde car lui même a participé a plein de coups tordus voila qui règne par l’epe….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*