Socialisez

FacebookTwitterRSS

France : Vivendi abandonne l’option Zain, écrit le Figaro

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Afrique,International

Le journal français le Figaro a annoncé mardi l’arrêt des discussions pour la reprise des activités africaines de Zain par Vivendi.

A la bourse de Paris, le soulagement était perceptible après l’annonce de la fin des discussions engagées il y a plusieurs semaines entre Vivendi et Zain pour l’acquisition par le conglomérat français de médias et de télécoms d’une participation majoritaire dans les activités africaines du groupe koweïtien de téléphonie mobile. L’action Vivendi a clôturé la journée en hausse de 4 %, à 18,16 euros.

En quête de relais de croissance dans les pays émergents et notamment au Maghreb, Vivendi lorgnait des actifs représentant 40 millions d’abonnés mobiles répartis dans une quinzaine de pays africains. Déjà présent en Mauritanie, au Burkina-Faso, au Gabon mais surtout au Maroc à travers sa filiale Maroc Telecom dont il détient 53 %, le groupe français aurait proposé à Zain un prix que le vendeur aurait jugé insuffisant.

Les analystes ont évalué les actifs africains de Zain entre 10 et 12 milliards de dollars. Cité hier par l’AFP, un analyste d’Oddo Securities expliquait que l’opération aurait nécessité une augmentation de capital, Vivendi ne souhaitant pas alourdir sa dette et conserver sa note BBB de l’agence Standard & Poor’s.

« Lors de l’officialisation des discussions avec Zain, le 9 juillet dernier, nous avions spécifié qu’on appliquerait nos critères habituels de rentabilité et que l’on ferait preuve de discipline financière », souligne un porte-parole de Vivendi. De source proche du dossier, le financement était prêt. Mais le niveau d’endettement du groupe (8,2 milliards d’euros à fin mars) a sans doute été décisif.

La fin de l’option Zain ne détourne pas pour autant Vivendi de ses objectifs dans les pays émergents. Maroc Telecom a ainsi annoncé le 7 juillet avoir acquis 51 % du capital de la Société de télécommunications du Mali (Sotelma) pour 275 millions d’euros.

Canal +, une filiale de Vivendi, vient de son côté de se lancer dans la télévision payante au Vietnam après avoir ouvert des plates-formes en Tunisie, en Algérie et au Maroc en début d’année. Quant aux actifs de Zain, s’ils venaient à être cédés par appartements, ils pourraient intéresser de nombreux opérateurs, à commencer peut-être par Orange. 


SUR LE MÊME SUJET
L’opérateur de téléphonie mobile, Zain Gabon a réduit depuis le 11 septembre dernier ses prix de communication téléphoniques qui passent désormais à 2 FCFA la seconde pour le réseau national et 3 FCFA à l’international, indique un communiqué de cette entreprise parvenu lundi à l’AGP. Avant cette baisse, la tarification à la seconde était de 3,5 FCFA de Zain à Zain, de 5 FCFA de vers les autres opérateurs nationaux et de 4 FCFA vers à l’international. Selon le communiqué, Zain Gabon pour parvenir à cette baisse des coûts, a entrepris d’importants travaux de mise à niveau de ces installations ...
Lire l'article
Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a deploré le rachat des actifs africains de Zain par l’opérateur indien Bharti Airtel et a reproché à la filiale gabonaise de ce groupe de ne pas avoir respecté les dispositions réglementaires régissant ses activités de télécommunication au Gabon. Le gouvernement gabonais se réserverait le droit de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre de l’opérateur et en particulier le non respect du cahier de charges de la licence GSM autorisant Zain à opérer au Gabon. Selon le ministère de la Communication, la vente de Zain Gabon va profondément déstructurer la marché de la téléphonie ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé son opposition à la vente de la filiale locale de Zain dont le groupe est en voie d’être racheté par le géant indien Bharti Airtel, indique un communiqué officiel paru samedi dans la presse locale. "Le gouvernement gabonais désapprouve cette opération suite à l’ inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant l’ activité des télécommunications en République Gabonaise et du non respect du cahier des charges de la licence", précise le communiqué. Selon un responsable gabonais s’exprimant sous le couvert de l’ anonymat, la licence accordée à Zain Gabon est non cessible, non transmissible et non transférable. Libreville ...
Lire l'article
A travers un communiqué émanant du ministère de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique, datant de ce vendredi et dont la copie a été officiellement transmise à la Rédaction de GABONEWS, le gouvernement gabonais s’offusque de la procédure usitée pour la liquidation du Groupe Zain en faveur de l’opérateur Indien Bharti Airtel et menace de « prendre à titre conservatoire toutes mesures qu’il jugera nécessaires. Apparemment, tout porte à croire que les responsables de l’opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’ n’ont nullement consulté le gouvernement gabonais avant de procéder à cette transaction qui transgresserait les ...
Lire l'article
L’Opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’, leader des quatre que compte l’espace gabonais en la matière, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS et que nous publions in-extenso, apporte d’importantes précisions relatives à la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel S.A TEXTE INTEGRAL « Faisant suite à l’annonce faite par Mobile Télécommunications Company KSC, "Zain", le 16 février 2010, concernant la vente de son Groupe Afrique "Zain Africa BV" à Bharti Airtel SA, la société confirme que le Conseil d’Administration de Zain s’est réuni au Koweït, mercredi 24 mars 2010, afin de passer en revue les derniers développements ...
Lire l'article
C’est le géant indien des télécommunications Bharti qui a remporté le bras de fer avec Vivendi pour le rachat des filiales africaines de l’opérateur koweïtien Zain. Acquis pour 10,7 millions de dollars, soit plus de 5360 milliards de francs CFA, ce nouveau marché offre de belles perspectives de croissance dans les 15 pays concernés, les filiales marocaines et soudanaises n’étant pas comprises dans l’offre. Zain passe sous pavillon indien en Afrique subsaharienne, avec le rachat par le numéro un indien des télécommunications, Bharti, de 15 des 17 filiales africaines du géant koweitien. Il aura fallut à l’indien Bharti ...
Lire l'article
Suite à l'appel d'offres lancé par le koweitien Zain pour la cession de ses filiales africaines, l’opérateur Moov a annoncé à la fin du mois de juillet dernier son intérêt pour le rachat de 51% des parts du groupe. Si une telle cession était opérée, elle bouleverserait le paysage des télécommunications au Gabon, avec l'acquisition des 61% de parts du marché gabonais détenus par Zain, portant ses parts à près de 70% du marché gabonais de la téléphonie mobile. L'opérateur dubaïote Emirates Telecommunications, Etisalat, plus connu sous le nom commercial de Moov, a annoncé à la fin du mois de ...
Lire l'article
Vivendi et Maroc Telecom chercheraient des relais de croissance et s’intéresserait de près aux actifs africains de l’opérateur koweïtien Zain. "Maroc Telecom est le meilleur véhicule de Vivendi pour investir dans Zain Africa", souligne Exane BNP Paribas à l’agence Reuters. "La combinaison du potentiel de croissance de Zain Africa et l’expertise de la direction de Maroc Telecom réduiraient les risques d’exécution et accroîtraient la probabilité d’une création de valeur pour tous ses actionnaires, dont Vivendi, tant que le prix payé reste raisonnable". Vivendi par sa filiale Maroc telecom est présent au Burkina Faso , Gabon,Mauritanie et enfin au Malie avec l’acquisition récente de ...
Lire l'article
L'opérateur de téléphonie mobile Zain Gabon, leader du marché avec 58% des parts, vient de se voir attribuer par l'Agence de régulation et des télécommunications (ARTEL), le «04» comme nouveau préfixe aux lignes de ses clients. La croissance du nombre de clients de l’opérateur sur le territoire national aurait entraîné la saturation du plan national de numérotation de l’ARTEL. Les nouveaux clients de Zain Gabon se verront désormais attribuer un numéro de ligne qui commence par «04», pour permettre à l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) de gérer l’augmentation du nombre de lignes sur le territoire national. Les anciens abonnés de l’opérateur ...
Lire l'article
Le chef-lieu de la Province du Haut-Ogooué, Franceville, vibre depuis quelques temps aux nouvelles couleurs de l'opérateur de téléphonie mobile Zain, nouvelle dénomination de Celtel Gabon, ayant opéré récemment sa mue. Du siège social local de cet opérateur aux multiples commerces offrant ses services, les façades de ces établissements arborent désormais les couleurs du « monde merveilleux » de Zain. Des équipes sont à pied d'ouvre et sillonnent les quartiers de la Commune afin de peindre ces surfaces commerciales au nouveau look et, ainsi, installer Zain sur les vestiges de son ancêtre Celtel et son slogan « la vie en Mieux ». En dépit du ...
Lire l'article
Zain Gabon baisse ses tarifs de communication
Gabon : Le gouvernement gabonais désapprouve la vente des actifs africains de Zain
Le Gabon s’oppose à la vente de la filiale locale de Zain
Le gouvernement gabonais irrité par la procédure d’achat du Groupe Zain, l’opérateur incriminé s’explique
Zain : Communiqué au sujet de la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel SA
L’indien Bharti s’offre les filiales africaines de Zain
Gabon : Moov lorgne sur 51% des parts africaines de Zain
Gabon: Vivendi et Maroc Telecom sur Zain Afrique
Gabon : Zain passe au 04
Gabon: Franceville vibre aux couleurs de Zain


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Afrique,International
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*