Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Un nouveau Gouvernement à une quarantaine de jours de la présidentielle anticipée

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Société

La nouvelle équipe gouvernementale gabonaise connue depuis mercredi soir à Libreville et qui compte 44 membres contre 48 précédemment, marquée par 6 départs et deux entrées, arrive à une quarantaine de jours de la présidentielle anticipée.

Liste complète du nouveau gouvernement :

PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT

M. Paul BIYOGHE MBA

VICE – PREMIERS MINISTRES

Vice premier Ministre, Ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature et du Développement durable : Georgette KOKO (Reconduite)

Vice – Premier Ministre, Ministre du Contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite: Honorine DOSSOU NAKI (Reconduite)

MINISTRES D’ETATS

Ministre d’Etat, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale : Paul TOUNGUI (Reconduit)

Ministre d’Etat, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales: François Engongah OWONO (Reconduit)

MINISTRES

Ministre de la Santé publique et de l’Hygiène publique: Idriss NGARI (Reconduit)

Ministre de la Marine Marchande, de la Navigation intérieure et des équipements Portuaires: Jacques Adiahénot (Reconduit)

Ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle des jeunes et de l’Insertion des jeunes: Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU (Reconduit)

Ministre de la Défense: Ali BONGO ONDIMBA (Reconduit)

Ministre des Transports et de l’Aviation civile: Sylvestre RATANGA (Reconduit)

Ministre de la Justice Garde des Sceaux et des Droits de l’Homme : Pierrette DJOUASSA (Reconduite)

Ministre de la Décentralisation et de la Politique de la Ville: Richard Auguste ONOUVIET(Reconduit)

Ministre de l’Energie, des Ressources Hydrauliques et des Nouvelles Energies : Emile NDOUMBA (Muté)

Ministre de la Jeunesse, des Sports, des Loisirs, chargé de Vie associative, Porte-parole du Gouvernement, René NDEMEZO’O OBIANG (Reconduit)

Ministre le l’Economie forestière, des Eaux et de la Pêche: Martin MABALA (Reconduit)

Ministre de l’Intérieur, des Collectivités Locales, de l’Immigration et de la Sécurité, chargé de la Protection civile: Jean-François NDONGOU (Reconduit)

Ministre de la Famille, de la promotion de la Femme et de la Protection de la Veuve et de l’Orphelin: Angélique NGOMA (Reconduite)

Ministre de l’Economie, des Finances, du Budget, de la Programmation des Investissements, chargé de la Privatisation: Blaise LOUEMBE (Reconduit)

Ministre de l’Education Nationale et de l’Instruction civique : Michel MENGA M’ESSONE (Reconduit)

Ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Artisanat : Jean Norbert Diramba (Muté)

Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, de la Sécurité Alimentaire et du Développement Rural : Théophile MBA ANDEME (Muté)
Ministre des Travaux Publics, des Infrastructures et de la Construction: Flavien NZENGUI NZOUNDOU (Reconduit)

Ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures : Julien NKOGHE BEKALE (Nouveau)

Ministre des Affaires Sociales, de la Solidarité et de la lutte contre le Sida: Denise MEKAM’NE (Reconduite)

Ministre de la Communication, de la Poste, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de l’information Laure Olga GONDJOUT (Reconduite)

Ministre du Développement, de la Performance Publique, de la Prospective et de la Statistique : Anaclet BISSIELOU (Reconduit)

Ministre du Commerce et de la Promotion de l’Industrie, chargé du NEPAD: Patrice TONDA (Reconduit)

Ministre du Tourisme et des Parc Nationaux: Yolande BIKE (Reconduite)

Ministre du Logement, de l’Habitat et de l’Urbanisme: Alexis BOUTAMBA MBINA (Muté)

Ministre de la Fonction Publique: Alain MENSAH ZOGUELET (Reconduit)

Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et du développement technologique: Fabien OWONO NGOUA (Reconduit)

Ministre du Suivi de l’Action Gouvernementale et de l’Evaluation des Politiques Publiques : Josué MBADINGA (Muté)

Ministre de la Culture, des Arts, de l’Education Populaire et de la Refondation : Philippe NZENGUE MAYILA (Muté)

Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de la Lutte contre la Pauvreté: Clément NDONG MBA (Nouveau)

MINISTRES DELEGUES

Ministre Délégué auprès du Vice premier Ministre, ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Protection de la Nature : Paul BOUDUNkOU – LATHA (Reconduit)

Ministre délégué auprès du Ministre des Mines, du Pétrole, des Hydrocarbures: Sylvain MOMOADJAMBO (Reconduit)

Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration Régionale: Noël Nelson M’ESSONO (Reconduit)

Ministre délégué auprès Ministre de la Marine Marchande, de la Navigation intérieure et des équipements Portuaires: André Christ NGUEMBI (Reconduit)

Ministres délégués auprès du Ministre de l’Economie, des Finances, du Budget, de la Programmation des investissements chargé de la Privatisation: Charles MBA & Solange MABIGNATH (Reconduits)

Ministre Délégué auprès Ministre du développement, de la Performance Publique, de la Prospective et de la Statistique: Hugues Alexandre BARRO CHAMBRIER (Reconduit)

Ministre délégué auprès du Ministre de l’Intérieur, des Collectivités, de l’Immigration, de la Sécurité, chargé de la Protection civile: Jean Mari KOUMBA SOUVI (Reconduit)

Ministres Délégués auprès du Ministre de l’Economie Forestière, des Eaux et de la Pêche: Célestin BAYOGHA (Reconduit)
Ministres Délégués auprès du Ministre des Travaux Publics, des Infrastructures et de la Construction : Maître Fabien MERE (Muté).


SUR LE MÊME SUJET
Voici la liste du nouveau gouvernement gabonais rendue publique vendredi soir à la première chaîne de télévision nationale: 1-Premier ministre, chef du gouvernement, M. Paul Biyoghé Mba (confirmé) 2-Ministre de l’Equipement, des infrastructures et de l’aménagement du territoire, Pr. Léon Nzouba (ancien) 3-Ministre de la Justice, Garde des sceaux, Mme Ida Reteno Assonouet (nouveau) 4-Ministre des Affaires étrangères, de la coopération internationale, de la Francophonie, M. Paul Toungui (ancien) 5-Ministre de la Jeunesse, des sports et de loisirs, M. René Ndemezo’Obiang (ancien) 6-Ministre du Travail, de l’emploi et de la prévoyance sociale, porte-parole du gouvernement, Mme Angélique Ngoma (ancien) 7-Ministre de l’Intérieur, de ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais a rendu public mercredi dans la nuit, la composition du nouveau gouvernement de mission qui compte 48 ministres (sans le PM) contre 42 dans la précédente équipes. Selon M. Eyeghe Ndong, le gouvernement est caractérisé par la présence des hommes neuf, et aura pour principale mission, d’appliquer le programme de société du président de la République sous lequel il avait réélu en novembre 2005. Premier ministre : Jean Eyeghe Ndong, Vice-premier ministre, ministre de l’environnement de la protection de la nature et du développement durable, Georgette Koko (ancienne) Vice-premier ministre, ministre de la Culture, des arts, de l’éducation populaire, ...
Lire l'article
Le premier Ministre Jean Eyeghé Ndong a officiellement installé ce jeudi dans leur fonction, les nouveaux membres du gouvernement dont les nominations ont été rendues publiques mercredi soir à Libreville. Tour à tour le chef du gouvernement à procéder à l’installation des ministres qui faisaient leur entrée pour la première fois au gouvernement et ceux qui faisaient leur retour. Il a donc renvoyé à leur fonction: Le Ministre d’Etat, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales: François Engongah OWONO Le Ministre des Transports et de l’Aviation civile: Sylvestre RATANGA Le Ministre de la Justice ...
Lire l'article
Le nouveau Gouvernement de Jean Eyeghé Ndong, mise en place mercredi soir, est marqué par une nouvelle présence féminine avec l’entrée de Pierrette Djouassa, Procureur général qui hérite du ministère de la Justice, Garde des Sceaux Madame Djouassa rejoint notamment dans cette équipe Honorine Dossou Naki reconduite au poste de Vice - Premier Ministre, Ministre du Contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite et Georgette Koko qui conserve le fauteuil de Vice premier Ministre, Ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature. Laure Olga Gondjout quant à elle, demeure dans ses fonctions ...
Lire l'article
Le nouveau gouvernement gabonais rendu public ce vendre soir est conduit par le Premier – ministre et Chef du Gouvernement, Jean EYEGHE NDONG. Vice - Premier Ministre, Ministre du Contrôle d’Etat, des Inspections, de la Lutte contre la Corruption et l’Enrichissement illicite: Honorine DOSSOU NAKI (Reconduite) Vice premier Ministre, Ministre de la Culture et des Arts de l’Education populaire, de la Refondation et des Droits de l’Homme: Paul MBA ABESSOLE (Reconduit) Vice premier Ministre, Ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature: Georgette KOKO(Reconduite) Ministre d’Etat, Ministre du Travail, de l’Emploi: François Engonga OWONO (Retour) Ministre d’Etat, Ministre du pétrole, des Hydrocarbures: Casimir ...
Lire l'article
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais
Le gouvernement gabonais a été remanié mardi soir à l'issue du traditionnel Conseil des ministres, par décret présidentiel. Selon le communiqué officiel du gouvernement rendu public, mercredi matin, le gouvernement de Jean Eyeghe Ndong remanié est marqué par les départs de Mouiri Boussougou, ministre délégué au Transport et à l'Aviation civile et de Faustin Boukoubi, ancien ministre de l'Agriculture et du Développement rural, élu Secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG-au pouvoir) le 21 septembre dernier à l'issue du Congrès de ce parti majoritaire qui fêtait les 40 ans de sa création. Voici la composition du nouveau gouvernement gabonais nommé par ...
Lire l'article
RUMEUR récurrente ces derniers mois, le gouvernement Jean Eyéghé Ndong a été remanié hier soir suite à un décret du président de la République. Un changement marqué, primo, par deux départs, ceux de Faustin Boukoubi (Agriculture), désigné à l'issue du dernier congrès secrétaire général du PDG, et de Dieudonné Mouiri Boussougou (Transports). Secundo, par quatre arrivées dont celle à l'Economie, aux Finances, au Budget' et à la Privatisation de Blaise Loembé (remplacé au poste de trésorier payeur général par Fidèle Missi). Tertio, par un jeu de chaises musicales dont Paul Toungui, désormais chef de la diplomatie gabonaise, est la principale ...
Lire l'article
Le premier ministre chef du gouvernement gabonais, Jean Eyeghé Ndong, a procédé dans la nuit de mardi à mercredi au remaniement de l’équipe gouvernementale dont il a la charge et qui passe de 41 à 42 membres. Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de la Francophonie et de l’Intégration régionale, Laure Olga Gondjout, revient à la Communication et cède son poste à Paul Toungui, ancien ministre de l'Economie et des Finances. L'ancien Trésorier payeur général, Blaise Louembé a été quant à lui affecté au poste de ministre de l'Economie et des Finances. Faustin Boukoubi, ministre de l'Agriculture, de l'Elevage, ...
Lire l'article
Le nouveau gouvernement gabonais rendu public dans la nuit de mardi par le Premier ministre, Jean Eyéghé Ndong enregistre l’arrivée de quatre nouveaux ministres, a-t-on constaté. Parmi les nouveaux entrants on enregistre l’arrivée de Blaise Louembet, ancien trésorier payeur général du Gabon, promu ministre des finances. Les trois autres nouveaux occupent, le poste de ministre délégué auprès du ministre des Travaux publics, des infrastructures et de la construction, Norbert Diramba, Alexis Boutamba est rattaché auprès du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de la lutte contre la pauvreté et Fabien Ovono Ngoua seconde le ministre en charge du ...
Lire l'article
Le BDP-Gabon Nouveau fonctionne avec un Comité Directeur organisé sous le modèle d'un gouvernement parallèle. Ce comité est fait de membres qui occupent des postes de réflexion bien définis, avec des conseillers pour les assister. Ces postes de réflexion sont au nombre de 12. Pour des raisons stratégiques, seul le Président du BDP-Gabon Nouveau est habilité à révéler son identité (pour le moment). Le Comité Directeur Dr. Daniel Mengara Président et Membre Fondateur du BDP-Gabon Nouveau Chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale Intérieur, défense nationale et protection du citoyen Santé, bien-être de la population et recherche médicale Sports, loisirs, environnement, promotion et conservation du patrimoine ...
Lire l'article
Liste du nouveau gouvernement gabonais
Gabon: Politique : Le gouvernement “de mission” dirigé par Jean Eyeghe Ndong
Gabon: Les nouveaux membres du gouvernement officiellement installés ce jeudi
Gabon: Une femme de plus dans le nouveau gouvernement de Jean Eyeghé Ndong
Gabon: Liste des Membres du nouveau gouvernement Gabonais rendue publique mercredi soir (Officiel)
Gabon: Composition du nouveau gouvernement gabonais
Gabon: Le gouvernement remanié
Gabon: Le gouvernement gabonais subi un nouveau remaniement
Gabon: Politique : Le nouveau gouvernement enregistre l’arrivée de quatre nouveaux ministres
Le Comité Directeur

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 1,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Juil 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

15 Réponses à Gabon: Un nouveau Gouvernement à une quarantaine de jours de la présidentielle anticipée

  1. MVOME

    28 Juil 2009 a 06:41

    si vous ètes vigilant, vous allez constater que ceux qui soutiennent Ali Ben la vampire ce sont ceux là mème qui ont réduit notre pays à la misère. Leur intention est de préserver leurs acquis et s’engraisser davantage.
    Le peuple gabonais n’a jamais été dupe, la paix a été forcé au Gabon. Nous vivons depuis des decennies sous le régime de dictature et du maintien au pouvoir par la force.
    Le sang peut couler à tout moment. Nous savons très bien ce qui se mijote avec la présence à vie d’Ali au Ministère de la Défense. Nous avons vu ce qui s’est passé en 1993 ou les résultats étaient déja communiqué aux Médias alors que les dépouillements s’effectuaient encore.
    Caque gabonais a un parent militaire. Ces derniers vont-ils accepter de massacrer leurs propres enfants, frères, pères, pour protéger les monstres de la République ???

  2. Mob

    23 Juil 2009 a 11:56

    Je me rend compte que la presidente de la republique n’a pas le pouvoir. Elle est toujour dirrige par les bongos car apres l’annonce d’Ali bongo comme candidat a l’election presidentielle, il devrait quitter le gouvernement. S’il persiste a y rester c’est qu’il a un motif ; c’est de prendre le pouvoir par force apres sa defaite. Gabonais, gabonaise restons unis et confiant afin que le pouvoir soit restitue au peuple gabonais et non au system bongoiste. Je suis sure que la mort de bongo pere est la voie de liberation du gabon.

  3. Raid

    23 Juil 2009 a 08:51

    NON, ALI N’EST PAS NIGERIAN, il EST GABONAIS,MBANDZA TU ES DANS LE DELIRE,TU SEMES LA HAINE. IL FAUT SAVOIR PRENDRE DU RECULE. CE N’EST PAS RESPONSABLE,TES PROPOS.IL EST EXISTE DANS NOTRE PAYS LE DROIT DU SANG ET LE DROIT DU SOL . LE DEBAT N’EST MEME PAS LA.
    TU TOMBES DANS LA XENOPHOBIE,l’EXTREMISME. ALI EST PEDEGISTE IL FAUT LE CRITIQUER SUR CE PLAN.

  4. MBANDZA

    23 Juil 2009 a 08:35

    Le collectif des populations des provinces de l’Ogooué Maritime et du Moyen Ogooué, vient d’adresser une lettre ouverte à monsieur ALI OJUKWU BONGO, dans laquelle ils demandent solennellement, lors de sa tournée électorale dans ses deux provinces, la présence, dans sa délégation, de leurs enfants, pères, oncles et frères : Joseph RENDJAMBE et Georges RAWIRI, respectivement natifs de la province de l’Ogooué Maritime et du Moyen-Ogooué.
    Lire la suite ici
    : http://bloquezali.com/lettre.html

  5. MBANDZA

    23 Juil 2009 a 08:11

    ALI BONGO, UNE SANGSUE QUI NE VEUT PAS LAISSER NOTRE PAYS TRANQUILLE.
    ALI BONGO, NIGÉRIAN D’ORIGINE, A TROUVÉ AU GABON CE QU’IL NE POUVAIT JAMAIS ESPÉRER AVOIR AU NIGERIA, AVEC SON PHYSIQUE A LA PÉPÉ KALLÉ. QUEL AUTRE GABONAIS CONNAISSEZ-VOUS AVEC UN PHYSIQUE PAREIL. UN PHYSIQUE QUE L’ON NE TROUVE QUE CHEZ LES IBO AU SUD DU NIGERIA ?
    ALI BONGO LE NIGÉRIAN NE VEUT ABSOLUMENT PAS PARTIR DU GOUVERNEMENT.
    ALORS QUE TOUS LES AUTRES CANDIDATS ONT RENDU LEUR TABLIER GOUVERNEMENTAL, LUI LE NIGÉRIAN TIENT MORDICUS A GARDER LE SIEN. IL VEUT ABSOLUMENT GARDER LA MAIN SUR L’ARMÉE POUR L’ENVOYER TUER LES GABONAIS LORSQU’IL SAURA QU’IL A PERDU ET QU’ON LE DÉCLARERA OFFICIELLEMENT PERDANT DES ÉLECTIONS.
    ET DES VENDUS GABONAIS COMME MAGANGA MOUSSAVOU, TOUTE HONTE BUE JUSQU’À LA LIE DEPUIS FOR LONGTEMPS, SONT LA POUR LUI SERVIR DE CAUTION, DE SORTE QUE SI LES GABONAIS S’ÉTONNENT DE VOIR LE NIGÉRIAN S’ACCROCHER TOUJOURS ET TOUJOURS AU MINISTERE, IL POURRA ALORS DIRE QUE JE NE SUIS PAS LE SEUL A ETRE RESTÉ, IL Y A AUSSI VOTRE FRERE GABONAIS MAGANGA MOUSSAVOU. MAGANGA, LES GABONAIS TE LE FERONT PAYER UN JOUR.
    GABONAISES ET GABONAIS, CHASSONS ALI BONGO DE NOTRE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. C’EST UN MINISTÈRE NATIONAL DU GABON, ET NON UN INSTRUMENT DE PRISE DE POUVOIR PAR LA FORCE D’UN BAROUDEUR NIGÉRIAN SORTI D’ON NE SAIT OÙ, ET QUI S’EST MIS EN TÊTE DE DIRIGER LES GABONAIS, UN PEUPLE NOBLE, FIER ET INTELLIGENT.
    COMMENT UN GABONAIS PEUT-IL UN SEUL INSTANT IMAGINER SE FAIRE COMMANDER PAR UN NIGÉRIAN.
    ALI BONGO, L’IBO DU NIGERIA, SORS DE CE CORPS. SORS DE CE CORPS D’ARMÉE. SORS DE NOTRE MINISTÈRE, AVEC TON VALET MAGANGA MOUSSAVOU. RETOURNE CHEZ TOI AU NIGERIA ET LAISSE NOTRE PAYS TRANQUILLE.

  6. Mombo

    23 Juil 2009 a 08:03

    Mengara Daniel est un homme crédible, qui a le sens de l’honneur, l’amour de la patrie et le talisman du verbe vrai.
    Laissez-nous des rigolos comme Siméon Ekogha. Qu’a-t-il dans son cerveau ? Rien que du caca. Vous avez vu son passage à TV5 ? Un flop total. Incapable de placer une seule phrase intelligente. Rien que des ramassis de paroles et de lieux communs connus de tous. Un intellectuel invente, il crée de la pensée. Et c’est ça que tous ceux qui étaient présents comme moi hier à la Chambre de Commerce ont entendu de la part du DOCTEUR MENGARA. Un discours soutenu, propre, informateur. Voilà un homme, un vrai.
    Les gars, le Dr Mengara est le plus jeune candidat de ces élections. Faisons-lui un triomphe afin qu’il les remporte haut la main. Faisons un vote sanction contre ces vieilles peaux qui ont pourri le pays depuis 42 ans.
    VICTOIRE AU DOCTEUR MENGARA AU PREMIER TOUR AVEC 51% DES VOIX.
    VIVE LE GABON ET VIVE LA DÉMOCRATIE ET LE GABON DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION.

  7. wanshitong

    23 Juil 2009 a 06:59

    Comme je l’ai CLAME a maintes reprises ici, nous pensons que le jeu est deja gagne d’avance (?) et laissons nous DISTRAIRE par des debats et discussions qui n’ont PAS ENCORE raison d’etre.

    Le probleme CENTRAL reste et demeure: le SYSTME (“Bongoisme”) incarne (maintenant) apres le deces du pere, par le “fils”. C’est ca notre GRAND PROBLEME ACTUEL, sur lequel nous DEVONS concentrer TOUTES nos forces et energies !

    Ali G. (“Goldys Boy”) – le gai GAY joufflu trapu, croulant comme un PLOUC l’embonpoint, avec toute sa CLIQUE, est toujours la et n’a pas encore enterre ses TRIBULATIONS et VEILLEITES de POUVOIR. N’ayant plus rien a perdre (a part le POUVOIR), il est PRET A TOUT, meme a l’EXTINCTION du peuple Gabonais – ce peuple qui “l’aime et l’adule” tant, s’il le faut et il faut l’ARRETER COUTE QUE COUTE, avant qu’il ne soit trop tard !

    Le SEUL MOYEN de “redorer leur blason” a Oye Mba, Eyegue Ndong, Mba Obama etc. et tous les “autres” qui ont FLIRTE/COPULE avec le “Bongoisme” est de VOUS RETIRER de la scene politique et de SOUTENIR un CANDIDAT “NEUTRE” – qui n’a JAMAIS fait partie des meandres du “Bongoisme”. Le peuple vous en sera TRES reconnaissant et pourra ainsi vous “pardonner” vos “erreurs” du passe et vous laisser mener une vie “SAINE” et “TRANQUILE”, en dehors de la politique gabonaise.

    Sans cela, vous PAYEREZ TOUS (!) – tot ou tard – pour avoir vendu aux chiens le peuple Gabonais car AUCUN GABONAIS n’oubliera JAMAIS vos MEFAITS ! Peu importe ou vous irez vous cacher, on vous RETROUVERA. Et il est alors temps – si vous avez encore un brin de DE SAGESSE et de “GRANDEUR”, de vous RETIRER MAINTENANT, de quitter – pour ainsi dire – les choses, avant que celles-ci ne vous quittent !

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

  8. le fils du pays

    23 Juil 2009 a 04:37

    cela montre bien qu’Ali est le principal détenteur du pouvoir et que meme le président de la république et le 1er Ministre ne sont que des marionettes qui se soumettent à ses ordres!!!!!

  9. Jean-félix N.

    23 Juil 2009 a 03:58

    oui les PDGISTES ont peur de perdre leurs villas acquises malhonnêtement . Ils ne changeront pas de politique s’ils passaient au pouvoir, c’est évident.
    Votons le Dr MENGARA pour le changement. Il est intègre et réalisera toutes ses promesses.

    Que Dieu bénisse le Gabon

  10. lapanthere

    23 Juil 2009 a 03:06

    Pq garder ali et Maganga et pas les autres???il faut bien qu’ils nous donnent des explications! que veut Ali au juste??? Eh ben, si c la guerre qu’il veut, il va tous nous tuer hein!et je verrais qui il a va diriger!trop c trop

  11. PICON

    23 Juil 2009 a 02:39

    Ils continuent à jouer avec le feu.
    Je commence a donner raison à ceux qui pronent pour la violence pour changer les choses.Comment peut t on accepter quelqun etre ministre de la defense et candidat à la presidence?et pourquoi n’a t on pas reconduit le pere mba?casimir oye mba,andré mba obame,et voir meme refuser la demission de jean eyeghé ndong?Franchement on ne comprend plus rien dans ce pays.Je savais que tout le temps qui s’est ecoulé était juste pour voir la possibilité de reconduire Ali.le coup de force de Ali Ben s’est déjà dessiné alors GABANAIS, GABONAISES,HOMMES,FEMMES, ENFANTS, GRANDS, PETITS,PUNUS,NDZEBI,OBAMBA,TEKE,FANG,APINDJI,MIENE,VOUNGOU,ESCHIRA,VILI,MITSOGO,BAKOTA,POUVI,……SOYEZ PRET POUR DELIVRER LE GABON NOTRE SEULE MAISON.

  12. Raid

    22 Juil 2009 a 23:58

    Un peu de logique!

    Même s’il existe un vide juridique autour des candidats à l’élection présidentielle qui sont membres du gouvernement;
    je pense que le bon sens exigerait leur démission ou qu’ils ne soient pas pas reconduits au gouvernement afin d’éviter d’évntuels conflits d’interêts…

  13. ESSIGANG

    22 Juil 2009 a 23:32

    QUe le peuple gabonais n’hesite a tuer non seulement Mme la presidente, mais aussi ses minitres et leurs enfants… peut etre ils comprendront combien des fois cela fait du mal de perdre un enfant ou un parent, comme cela est coutume chez les pauvres gabonais. Le fils de Idriss Debby a ete tue en France par des Tchadiens decides… Alors peuple du Gabon, il est temps de se reveiller…

  14. Ali

    22 Juil 2009 a 23:05

    c’est mal parti pour Ali,les population de port gentil lui reclament le cadavre de Rendjambe

    http://bloquezali.com/index.html

  15. moukadi

    22 Juil 2009 a 21:46

    en un mot les membres du gouvernement sont juste la pour le bien personnel pas pour la nation j’ai honte du comportement de nos dirigeants je vais dire un mot TOUS LES PEDEGISTES ONT FAIM c’est une honte de garder encore Ali bongo meme si aucune loi ne defend cela faustin moukoubi et tous les membres du pdg sont des vendus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*