Socialisez

FacebookTwitterRSS

Communiqué: Déclaration de Presse de Daniel Mengara depuis Libreville: “Monsieur Ali Bongo, il n’était pas nécessaire pour vous de me kidnapper pour me rencontrer”

Auteur/Source: · Date: 27 Juil 2009
Catégorie(s): Communiqués,Communiqués BDP,Politique

Mesdames et messieurs les journalistes
Chers compatriotes

Dans tout ce que vous avez entendu ces dernières 48 heures, il y a du vrai et du faux.

Et comme je n’ai jamais été un homme de mensonges, mais plutôt de vérité, je vais ici dire toute la vérité comme à mon habitude.

Le faux, c’est que nous ayons été incapables de payer la caution requise pour la validation de notre candidature. Il faut comprendre que quand on vient des Etats-Unis et que les délais sont aussi courts, il y a un certain nombre de tracasseries administratives auxquelles nous avons été confrontés, notamment la nécessité d’obtenir un numéro statistique pouvant nous permettre de verser à temps notre caution. Je vous épargnerai les tracas par lesquels nous sommes passés à être baladés d’un service à l’autre, y compris faire la queue pendant des heures pour demander le moindre petit renseignement, et j’en passe.

Nous sommes heureux de dire aux Gabonais que la caution a bel et bien été payée et déposée à la Cour constitutionnelle dans les délais de recours prévus et que, sauf politisation de ma candidature, je devrais sous peu être confirmé comme candidat à la présidence de la République.

Le vrai, c’est que les rumeurs que vous entendez sont le résultat d’un vaste complot ourdi par Ali Bongo visant à me décrédibiliser. Depuis les Etats-Unis, nous savions un certain nombre de membres de la Coordination nationale du mouvement en intelligence avec, et à la solde de Monsieur Ali Bongo. Nous en avons la preuve la plus directe aujourd’hui.

Laissez-moi vous donner, à ce propos, la genèse des événements qui ont émaillé mon arrivée au Gabon :

Lundi 20 juillet, ma collaboratrice Emmanuelle Nguema et moi arrivons à l’aéroport de Libreville comme prévu à 19h30.

Sous prétexte d’avoir organisé ma sécurité, les membres de la Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau m’arrachent pratiquement des mains de ma famille pour me conduire à la chambre 256 de l’hôtel Rendama.

D’abord, nous nous étonnons, ma collaboratrice et moi, que les membres de la Coordination Nationale disposent de grosses voitures pour nous transporter. Vu que pour toutes choses à faire, ils ont toujours eu à nous demander des fonds, et vu que nous n’avions pas prévu de rester à l’hôtel, mais bel et bien au quartier dans le cadre des arrangements faits par ma famille, notre présence manu militari à l’hôtel Rendama devint intrigante.

Pire, à l’hôtel, les membres de la Coordination Nationale semblèrent tout faire pour empêcher les membres de ma famille de monter me voir à ma chambre. D’autres membres de ma famille ne savaient même pas où on m’avait emmené. Ma collaboratrice et moi nous retrouvâmes donc ainsi séquestrés à l’hôtel Rendama par les membres de la Coordination Nationale.

10 minutes après notre arrivée à l’hôtel, nous comprîmes pourquoi la séquestration avait été organisée. Un homme du nom de Mathias Otounga, Directeur Général de la Caisse de Stabilisation, entre dans ma chambre d’hôtel. Ma collaboratrice et moi nous retrouvons surpris vu que depuis les Etats-Unis, les membres de la Coordination ne nous ont soumis aucun programme de rencontre avec qui que ce soit.

Ma collaboratrice et moi écoutons donc poliment Monsieur Otounga qui nous informe qu’il est là pour me transmettre le désir d’Ali Bongo de me rencontrer. Sans prendre d’engagement ferme, nous disons à Monsieur Otounga que le principe d’une rencontre n’est pas forcément rejeté, mais que nous voulons d’abord avoir une idée claire de notre programme avant que de pouvoir décider de si oui ou non nous pourrons rencontrer Ali Bongo. Et vu que j’avais une candidature à poser, ma disponibilité ne sera pas forcément garantie.

Tout de suite après le départ de Monsieur Otounga, un certain Ossamy du B2 entre dans la chambre pour me dire que toute la sécurité avait été organisée et que des agents du B2 étaient partout pour me protéger.

Quand ma famille arrive finalement à accéder à ma chambre sur mon insistance, nous sentons le traquenard. C’est vers 4h00 du matin que ma famille nous exfiltre de l’hôtel Rendama pour un lieu secret où nous passons le reste de la nuit.

Le lendemain, je pose la question aux membres de la Coordination Nationale de savoir 1) qui a payé pour la chambre d’hôtel et 2) qui a payé les grosses voitures qu’ils conduisaient, ils me répondent que ce n’est pas un problème, de ne pas m’inquiéter et que tout a été organisé par la Coordination Nationale pour me mettre à l’aise et organiser ma protection.

Les sachant d’habitude fauchés, j’ai du mal à croire à cette vague explication.

Je leur reproche alors de ne pas m’avoir demandé mon opinion avant de prendre des engagements et que je n’irai point dormir au Rendama. Je leur demande alors de décommander tout le dispositif qu’ils ont mis en place.

Quand, donc, ils me proposent de rencontrer Ali Bongo mercredi 22 juillet à 10h00, je refuse, leur rappelant l’importance de la conférence de presse du même jour et que je ne pouvais rencontrer Ali Bongo alors que j’avais tant de choses à faire. Apparemment, certains membres de la Coordination Nationale avaient déjà pris un rendez-vous ferme avec Ali Bongo sans m’en informer au préalable. Ils furent déçus.

Le lendemain, ils essayèrent d’organiser un autre rendez-vous avec Ali Bongo, mais cette fois, nous leur offrîmes une fin de non redevoir absolue car nous avions désormais confirmation de l’implication directe d’Ali Bongo dans ce processus.

Nous avions en effet, pour en avoir le cœur net, envoyé notre collaboratrice rencontrer Ali Bongo le 22 juillet et lui dire mon indisponibilité. Le lendemain, j’ai répété l’opération en envoyant des cousins dire de nouveau que je ne pouvais pas rencontrer Ali Bongo.

Qu’est-ce qui ressort de tout ceci ?

1) Que Monsieur Ali Bongo est très gravement impliqué dans ma séquestration, je dirais même kidnapping à l’hôtel Rendama, où il m’a fait conduire manu militari par les membres de la Coordination Nationale dans le but de solliciter une rencontre avec moi.

2) Que Messieurs Paskhal Nkoulou, Edgard Moussavot, Heinz Essongué et Orphée Rekoula, les meneurs de cette arnaque, et qui n’en sont pas à leur premier coup vu qu’ils firent déjà le même cinéma en 2004 avec les frères Bessacque quand ils créèrent le fameux BDP-Démocrate mort-né, et que pour ce coup-ci, ils ont reçu d’Ali Bongo l’assurance de sommes considérables s’ils réussissaient à déstabiliser le BDP.

3) Que le plan de décrédibilisation du BDP Gabon Nouveau s’axait sur trois stratégies majeures :

– Loger Daniel Mengara au Rendama et faire courir le bruit que son séjour était payé par Ali Bongo. Sur ce plan, ils ont échoué.
– Faire rencontrer Mengara et Ali en prenant des photos de la rencontre et par la suite faire courir le bruit que Ali aurait corrompu Mengara. Sur ce plan également, ils ont échoué.
– Ne pas préparer la Conférence de presse du 22 juillet et tout faire pour qu’il n’y ait pas grand monde. Là encore, ils ont échoué.

Sur cette base, en tant que Président et fondateur du BDP-Gabon Nouveau, je déclare exclus du mouvement Paskhal Nkoulou, Edgard Moussavot, Heinz Essongué et Orphée Rekoula et tous ceux qui ont participé à cette mascarade avec eux.

Aux membres de la Coordination Nationale qui n’ont pas participé à cette mascarade, je demande de prendre contact avec moi le plus rapidement possible.

A Monsieur Ali Bongo, je dis simplement ceci : il n’était pas nécessaire pour vous de me kidnapper et de rentrer dans des plans tordus avec des malfrats pour me rencontrer. Kidnapper vos adversaires politiques pour leur parler ne me semble pas être la méthode la plus indiquée pour commencer le dialogue national dont ce pays a besoin pour le redressement national. Si vous désirez tant me voir, je vous invite à un débat télévisé dans lequel nous pourrons échanger nos vues, opinions et visions du Gabon, avec comme témoin le peuple dans son entièreté.

Si donc vous êtes un homme avec le minimum d’intégrité, venez confronter votre vision du Gabon avec la mienne. Les méthodes de kidnapping que vous êtes en train d’utiliser nous rappellent trop les 42 dernières années de meurtrissure au Gabon. Nous osons espérer que ce ne sont pas avec de telles méthodes que vous comptez diriger ce pays !

Au peuple Gabonais, je demande de ne pas vous laisser distraire par ces manigances. Les bongoïstes sont aux abois et savent que mon discours de vérité ne les laissera pas vous mentir une fois de trop. Sachez que Daniel Mengara est un homme intègre qui ne jouera jamais le jeu de la mafia au pouvoir et avec vous, nous disons que nous ne nous laisserons plus faire. Plus jamais. Plus maintenant. Pas cette fois.

Je vous remercie.

Fait à Libreville, le 26 juillet 2009
Daniel Mengara
Président, BDP-Gabon Nouveau


SUR LE MÊME SUJET
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
Le tollé médiatique provoqué par les révélations de Mike Jocktane dans le livre des journalistes français Xavier Harel et Thomas Hofnung, livre sorti cette semaine sous le titre Le scandale des biens mal acquis, m'amène aujourd'hui à prendre la parole sur ce sujet, notamment sur la question relative à la crédibilité du pasteur Mike Jocktane. Quand il s'agit de juger de la crédibilité ou non de Mike Jocktane, je crois être l'une des rares personnes au monde à pouvoir en certifier, preuves à l'appui. Comme je l'ai souvent écrit sur le site du mouvement en exil "Bongo Doit Partir" (BDP), dont je ...
Lire l'article
Réponse du Dr. Daniel Mengara à l’Honorable Jean Eyegue Ndong: « Vous vous trompez d’argument, et de combat, Monsieur le Premier ministre »
Texte modifié le 14/12/2010 A Monsieur Jean Eyegue Ndong, Député à l’Assemblée nationale gabonaise Ancien Premier ministre de la République gabonaise Monsieur le Premier ministre, Honorable député, Je me permets de réagir à votre lettre du 1er décembre 2010, par laquelle vous interpellez vos collègues de l’Assemblée nationale sur la question qui préoccupe actuellement les Gabonais, notamment le projet de révision constitutionnelle proposé au parlement par Ali Bongo. Sur le fond de vos analyses, je suis en parfaite harmonie avec vous, car les conséquences politiques de l’acte de révision constitutionnelle engagé par Ali Bongo, que l’on doit qualifier de prise en otage et de confiscation de ...
Lire l'article
Le contexte aéronautique mondial et sous régional a beaucoup évolué c’est pourquoi les Etats membres de l’Agence pour la sécurité et la navigation en Afrique et à Madagascar (ASECNA) ont contracté plusieurs engagements soutenus par une nouvelle politique aéronautique africaine à travers la convention de Montréal ; l’harmonisation du droit des affaires en Afrique qui s’est traduite par l’adoption en 2002, dans le cadre de l’UEMOA, d’un programme commun de transport aérien en vue de lutter contre la marginalisation et pour la création d’un espace aérien sûr. Le nouveau document a été signé mercredi grâce la volonté ces Etats de conduire ...
Lire l'article
Devant une salle de la chambre de commerce comble le 22 juilet 2009, le Dr. Daniel Mengara a livré le discours ci-dessous. Compatriotes, Mesdames et messieurs, Il me plaît énormément de me retrouver parmi vous aujourd’hui en cette exceptionnelle occasion. Exceptionnelle occasion parce que l’opportunité m’a enfin été offerte de partager avec vous ma vision du Gabon, vision inspirée par les 42 années de souffrance et de traumatisme que notre peuple, le peuple gabonais, a vécu sous un régime qui a fait de la dictature, du vol et des viols son mode de gouvernance. Mais si je suis là aujourd’hui, c’est surtout aussi à ...
Lire l'article
Conférence de Presse du 20 juin: Le Dr. Daniel Mengara électrise les Gabonais à Paris lors de son discours de déclaration de candidature
Vidéo de Déclaration Candidature (Partie 1) - Dr. Daniel Mengara - Conférence de Presse, 20/6/09 Dans son discours de déclaration de candidature délivré samedi 20 juin 2009 à l'Hôtel Sofitel Paris Champs-Elysées lors de la Conférence de Presse organisée à cette occasion, le Dr. Daniel Mengara a électrisé l'audience de Gabonais venus assister à l'évènement. Le désormais candidat à l'élection présidentielle anticipée de 2009 en a eu pour tout le monde. Aux leaders politiques gabonais morts ou vivants, historiques ou en activité, le Dr. Daniel Mengara a rendu un vibrant hommage pour le combat mené par eux. Aux Gabonais, il a lancé un ...
Lire l'article
Gabon: Déclaration de candidature du Dr. Daniel Mengara : Le BDP distribue des tracts à Libreville en vue d’une conférence de presse
La Coordination Nationale du BDP-Gabon Nouveau au Gabon est à pied d’œuvre depuis ce matin à Libreville par une distribution de prospectus annonçant la tenue par les membres de la Coordination Nationale d’une conférence de presse publique parallèle à Libreville pour informer les médias et les populations de l’intention du BDP-Gabon Nouveau de présenter le Dr. Daniel Mengara comme candidat à la Présidence de la République du Gabon au cours des élections présidentielles anticipées devant se dérouler suite au décès d’Omar Bongo. La Conférence de Presse de la Coordination Nationale se tiendra à Libreville à 14h00, une heure avant celle de ...
Lire l'article
Interdiction du meeting de Rio : Le Dr. Daniel Mengara répond à Mba Obame : « Monsieur le ministre, vous déshonorez le titre de « docteur » en science politique que vous portez ».
Suite à l'interdiction du meeting du BDP-Gabon Nouveau à Rio samedi dernier, le Dr. Daniel Mengara, dans une lettre adressée aujourd'hui même à Monsieur André Mba Obame, Ministre de l'intérieur, lrépond aux allégations du Ministre selon lesquelles le meeting du mouvement avait été interdit parce que le BDP-Gabon Nouveau serait, aux yeux du Ministre, un mouvemen illégal. Réponse du Dr. Mengara à André Mba Obame : « Monsieur le ministre, vous déshonorez le titre de « docteur » en sciences politiques que vous portez ». Cette lettre aura également été présentée aux journalistes au cours de la conférence de presse que ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Pour imprimer le PDF de la pétition et nous envoyer la pétition par Courrier postal ou par fax, cliquez ici. (et prière de faire circuler partout dans le monde): Lisez la pétition, ensuite pour signer la pétition directement sur ce site, remplissez les informations dans le formulaire ci-dessous. PETITION INTERNATIONALE POUR L'HONNEUR DU GABON ET LA DIGNITE DE L'AFRIQUE La Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National vous invite à signer la pétition ci-après. La raison principale de la présente pétition est la suivante : Le régime Bongo, au pouvoir depuis 41 ans, a perverti l'imaginaire et compromis le devenir de générations ...
Lire l'article
Déclaration du Dr. Daniel Mengara sur l’affaire Jocktane : “Mike Jocktane était l’un des porteurs de mallettes d’Omar Bongo”
Réponse du Dr. Daniel Mengara à l’Honorable Jean Eyegue Ndong: « Vous vous trompez d’argument, et de combat, Monsieur le Premier ministre »
Sécurité aérienne : Une révision des textes fondateurs de l’ASECNA était nécessaire
Bongo Doit Partir
Discours de déclaration de candidature du Dr. Daniel Mengara à Libreville le 22 juillet 2009
Conférence de Presse du 20 juin: Le Dr. Daniel Mengara électrise les Gabonais à Paris lors de son discours de déclaration de candidature
Gabon: Déclaration de candidature du Dr. Daniel Mengara : Le BDP distribue des tracts à Libreville en vue d’une conférence de presse
Interdiction du meeting de Rio : Le Dr. Daniel Mengara répond à Mba Obame : « Monsieur le ministre, vous déshonorez le titre de «
Commentaires
Pétition Honneur et Dignité

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (10 votes, moyenne 4,30 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 27 Juil 2009
Catégorie(s): Communiqués,Communiqués BDP,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

104 Réponses à Communiqué: Déclaration de Presse de Daniel Mengara depuis Libreville: “Monsieur Ali Bongo, il n’était pas nécessaire pour vous de me kidnapper pour me rencontrer”

  1. action

    2 Août 2009 a 16:42

    “M.The Knowledge” votre opignon ne nous interesse pas du tout, votre affair personnel ne sert en aucun cas les interè du Gabon.
    Donc prochainement faite des remarque constructive. Si le site du DBP qui est là pour informé les Gabonais m’appartenais j’aurai exclu tous vos messages parce que le gabon à besoins de vrai débat.

  2. Angone

    1 Août 2009 a 12:03

  3. stallone

    30 Juil 2009 a 07:29

    Courage Docteur Mengara le gabon a besoin de changer!!! pensez au gens qui on peur que le pays coule!!! On ne veut plus de dictature mais la paix dans le pays!!! Pendant très longtemps, le pays rest resté sans guerre, nous les gabonais on veut toujour la paix… Aidez le peuple gabonais et les gens qui se battent pour aider le pays…

  4. The Knowledge

    30 Juil 2009 a 03:04

    pour vous sur ce site ki modéré les commentaires , plusieurs de mes commentaire n’ont jamais été publier alors que comparé au autres de certaine personne mes miens étaient on ne peut plus poli , je constate que ce site n’a aucun sens de ma liberté “juste” d’expression que certain commentaire juger trop vrai contre Mengara ne voit jamais le jours sur ce site , c avec grand regret que je vous le dis , ce site n’ai pas démocratique voila tout … Ayez le courage de publier mes commentaires si vrt vous avez du répondant si vrt vous assumer tout cke vous dites…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*