Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Ali Bongo, candidat du parti au pouvoir, va présenter son état-major de campagne, jeudi

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Ali Ben Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), va présenter jeudi à la ’’Cité de la Démocratie’’ à Libreville son état-major de campagne, a annoncé à l’AGP une source proche du parti.

Y sont invités à prendre part à cette rencontre, les militants du parti, les associations et les partis alliés au PDG.

Depuis son investiture comme candidat du PDG, Ali Bongo a déjà rencontré des jeunes et les femmes qui ont réaffirmé leur ’’soutien jusqu’au bout’’ au candidat du parti pouvoir.

Lors de la dernière rencontre avec les femmes, Ali Bongo a annoncé qu’il allait augmenter le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) de 80.000 F CFA à 150.000 F CFA et annoncé également la construction de près de 5 mille logements chaque année.

Ali Bongo est ministre de la Défense nationale depuis 1999. Il a été choisi par le PDG, parmi dix candidats, dont Casimir Oyé Mba, ancien ministre des Mines et du Pétrole, de même que l’ex-Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, qui ont contesté ce choix, avant de démissionner de leurs fonctions et annoncer leurs candidatures.

Son maintien au poste de ministre de la Défense après la formation d’un nouveau gouvernement est très critiqué par les autres candidats en lice. Mardi, huit d’entre eux ont appelé à sa démission en même temps que celle du ministre de l’Enseignement technique, Pierre-Claver Maganga Moussavou, responsable d un parti autre fois ancré dans la majorité présidentielle.

La présence au gouvernement de ces présidentiables ’’remet en cause l’égalité de traitement des candidats et l’impartialité attendue de l’Etat durant la campagne électorale’’, a estimé samedi l’ancien baron du pouvoir Zacharie Myboto, passé dans l’opposition en 2005.

’’Ali Bongo Ondimba, qui est le candidat du PDG à la présidentielle, n’a commis aucun impair en matière de procédure, et aucun texte législatif n’empêche tout candidat (…) d’occuper une fonction gouvernementale’’, lui a répondu Laure Olga Gondjout, ministre de la Communication.

’’Il n’y a aucun texte qui demande aux ministres de démissionner de leur poste s’ils sont candidats à une quelconque élection’’, a soutenu pour sa part René Ndemezo’Obiang, porte-parole du gouvernement interrogé jeudi par RFI.

La Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) a retenu 23 dossiers de candidature, sur les 28 reçus (trois femmes y figurent) au total pour ce scrutin à tour unique.

L’ouverture de la campagne électorale est prévue pour s’ouvrir le 15 août pour durer deux semaines.
 


SUR LE MÊME SUJET
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Par RFI La campagne électorale pour la présidentielle a débuté ce dimanche 5 février 2012 au Sénégal. Les principaux candidats de l'opposition se sont retrouvés Place de l'Obélisque à Dakar, avec toujours le même objectif affiché : obtenir le retrait de la candidature d'Abdoulaye Wade. Le président qui était, lui, dans son fief de Mbacké, près de Touba, la ville sainte des Mourides. Au Sénégal, les principaux candidats d'opposition à l’élection présidentielle, membres du M23, le Mouvement du 23 juin, ont décidé de battre campagne ensemble pour pousser le président Abdoulaye Wade à renoncer à sa candidature. Parmi les militants réunis en ...
Lire l'article
Déclaré vainqueur au cours d’un long processus de contestation du scrutin présidentiel du 30 août 2009 au Gabon, Ali Bongo avait décidé de placer son mandat sous le signe de la rupture. Du côté de ses adversaires, si le Front du refus du coup d’Etat électoral a perdu quelques membres au passage, six anciens candidats ont décidé de créer un grand parti d’opposition. Pour eux, il s’agit de proposer une alternance politique crédible face au PDG (Parti démocratique gabonais) au pouvoir. mais aussi, il s’agit de disposer d’une tribune légale pour faire entendre les voix de ceux qui continuent de ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba s’est rendu mardi en milieu de matinée à Makokou, chef de la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-est) pour sa deuxième sortie pour le compte de la campagne électorale en vue de la présidentielle anticipée du 30 août prochain. Le candidat Ali Bongo Ondimba était entouré des membres influents du parti, notamment, le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, par ailleurs vice-président du PDG, du Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, également vice-président du parti et de la responsable des femmes, Angélique Ngoma. Dimanche dernier, lors de son meeting ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba et candidat à la présidentielle du 30 août au Gabon, a été déchargé de ses fonctions de ministre de la Défense, selon une déclaration de la présidente intérimaire vendredi, à la veille de l'ouverture de la campagne "Pour faire bonne mesure et mettre l'ensemble des candidats sur un (...) pied d'égalité, j'ai tenu à ce que ceux d'entre eux anciennement membres du gouvernement de la République soient déchargés de leurs fonctions", a déclaré la présidente Rose Francine Rogombé dans un message à la Nation diffusé vendredi soir par la télévision ...
Lire l'article
MOUILA (AGP) - La déléguée provinciale de l’Union des femmes du Parti démocratique gabonais (UFPDG, au pouvoir) pour la province de la Ngounié (Sud) Marie Ibondzo a été installée par la responsable de cet organisme spécialisée du parti, Angélique Ngoma, rapporte vendredi, le correspondant de l’AGP. Mme Ibondzo remplace à ce poste Florence Bitoli. La cérémonie s’est déroulée en présence des hiérarques du PDG, originaire de cette province, a-t-on constaté. Lors de la passation de charges, a exhortés les militants en ces termes ‘’Je voudrais dire que le seul candidat que vous devez soutenir, c’est le candidat choisi par le parti qui ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a dévoilé jeudi l'équipe de campagne de son candidat à l'élection présidentielle du 30 août prochain, Ali Bongo Ondimba, rapporte l'AGP. Il s'agit d'une équipe décentralisée, comprenant un comité stratégique, un état major de campagne, des porte-parole, des coordinations provinciales et des comités de compagne à un niveau plus inférieur. Il n'y a pas un directeur de campagne en tant que tel, mais des noms comme Paul Biyoghé Mba, André Dieudonné Berre, Paul Toungui, Henri Claude Oyima, Richard Auguste Onouviet, Martin Mabala, Marcel Doupamby Matocka et Antoine de Padoue Mboumbou Miyakou (...) apparaissent dans ...
Lire l'article
Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession, a annoncé mercredi le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ali Ben Bongo, fils du défunt président gabonais Omar Bongo, briguera sa succession. Ministre de la Défense, il a été désigné candidat du Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir pour l'élection présidentielle. Ministre de la Défense, Ali Ben Bongo est donné favori pour succéder à ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, 50 ans, a été désigné candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) à la prochaine élection présidentielle par le Bureau politique de cette formation dont la réunion s’est tenue ce mercredi à Libreville. Ali Bongo Ondimba, l’un des vice-présidents du PDG, par ailleurs ministre de la Défense, qui sera investi lors du Congrès extraordinaire de ce parti convoqué finalement dimanche 19 juillet, a été choisi parmi les dix (10) candidats à la candidature.
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir "entérinera" mercredi le choix de son candidat au scrutin présidentiel qui doit avoir lieu à la suite du décès d'Omar Bongo, après recensement des prétendants, a-t-on appris samedi auprès de cette formation. Le recensement des "candidats à la candidature", entamé le 1er juillet, devait prendre fin à 19H00 (18H00 GMT) samedi. Mais le secrétaire général du PDG Faustin Boukoubi a affirmé dans la soirée à l'AFP que l'instance chargée de recueillir les dossiers était disposée à en recevoir après ce délai "pour éviter qu'on nous fasse des procès". "Ca peut aller jusqu'à minuit. Là, nous sommes ...
Lire l'article
Sénégal : meetings de l’opposition et du parti au pouvoir au premier jour de la campagne présidentielle
Bongo Doit Partir
Gabon : Sur RFI, André Mba Obame, candidat malheureux contre Ali Bongo, parle du grand parti d’opposition
abon: Le candidat du parti au pouvoir à Makokou pour son 2ème meeting électoral
Gabon: Ali Bongo, candidat du pouvoir à la présidentielle, démis du gouvernement
Gabon: La nouvelle responsable des femmes du parti au pouvoir dans la Ngounié installée
Gabon: Le parti au pouvoir dévoile l’équipe de campagne de son candidat
Ali Ben Bongo, candidat du parti au pouvoir au Gabon
Gabon: URGENT / Ali Bongo Ondimba candidat du PDG à la présidentielle (Officiel)
Présidentielle au Gabon: le candidat du parti au pouvoir connu le 8 juillet


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon: Ali Bongo, candidat du parti au pouvoir, va présenter son état-major de campagne, jeudi

  1. francis rénè

    29 Juil 2009 a 11:59

    Au moment ou la population n’en peu plus pour ces nourrir jus ce qu’à déterrer de la viande avarié,certains de nos compatriotes continus a soutenir le régime qui nous a dévalorisé a un tel point que la misère et la précarité est devenu choses normal dans le quotidien des gabonais.Qu’est ce qu’il faut encore comme désastre pour que nous comprenons qu’il est temps pour nous de réagir en expédiant Ali loin du gabon,rejoindre son père pourquoi pas,a cause d’eux l’homme gabonais a perdu sa dignités cause de bongo,l’homme gabonais ne connais plus ces droit,tout ces qui ce fait au gabon ce de la pars du chef de l’état,le gouvernement n’existe pas la municipalité non plus,les députés n’en parlons pas,lors ce qu’on construis un pont en bois quelque pars ce toujours lui,a quant les mères et les députés et le gouvernement feront ils leur boulot?arrêtons ça,soyons civilisés changeons en votant quelqu’un qui ne connais pas cette façon de faire,on en a marre nous ne sommes pas de primitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*