Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le fichier électoral et la sécurité dans la marmite de Ndongou

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2009
Catégorie(s): Politique

Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou et le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ont été reçus le 27 juillet dernier par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, pour faire le point sur la préparation de l’élection du 30 août prochain. Cette séance de travail a notamment permis de revenir sur les manquements de la révision des listes électorales, et l’ampleur logistique du cordon sécuritaire qui sera déployé par le ministère de la Défense pour la sécurité des 23 candidats pendant la campagne.

A l’occasion des réunions hebdomadaires avec la présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsouo, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou et le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, ont fait le point sur le suivi du processus électoral et planifié la suite de l’organisation avec les nouvelles données.

La constitution du fichier électoral et la sécurité des candidats ont été les deux principaux points de l’ordre du jour, eu égard aux complications survenues pour l’enregistrement dans les 10 jours imparties de tous les électeurs potentiels.

«Nous avons prorogé la période proprement dite d’enregistrement de nouveaux électeurs qui devait s’achever le 21. Nous l’avons prorogé de 24 heures», a expliqué le ministre de l’Intérieur, indiquant que «pendant cette période, nous avons fait imprimer 4050 carnets. Chaque carnet contient 50 feuillets, ce qui fait plus de 200 000 feuillets».

«La révison concerne exclusivement les compatriotes qui ont atteint l’âge de 18 ans, l’âge pour participer au scrutin. La révision concerne les compatriotes qui n’ont jamais participé à une élection, elle concerne également les compatriotes qui ont changé le lieu de résidence», a poursuivi monsieur Ndongou.

«Nous pensons que ceux qui sont venus se faire inscrire ce sont les trois catégories des compatriotes. (…) Mais nous ne pouvons pas penser qu’il y ait plus de 100 000 compatriotes qui ont atteint 18 ans entre 2008 et 2009, nous ne pouvons pas penser qu’il y ait plus de 50 000 compatriotes qui ont changé le lieu de résidence, qu’il y ait 50 000 compatriotes qui n’ont jamais participé à une élection», explique le ministre de l’Intérieur.

«En définitive nous disons que sur les 200 000 qui sont inscrits il y a certainement entre 100 ou 150 mille qui sont déjà inscrits ailleurs mais qui n’ont pas pris le soin de se faire radier et qui sont venus se faire inscrire», a déploré Jean François Ndongou.

De nombreux Gabonais et plusieurs candidats avaient réclamé un délai supplémentaire pour permettre au maximum de Gabonais de s’inscrire sur les listes électorales et espérer participer à cette élection cruciale de la vie politique du pays.

Concernant la sécurité des candidats, «nous avions des estimations de sécurité sur sept à dix candidats. Or nous sommes aujourd’hui à 23, ou peut-être 25 candidats à l’élection présidentielle. Cela veut dire qu’on aura davantage de lieux de meeting et de réunions politiques», a indiqué le ministre Ndongou.

«Il nous faut sécuriser toutes les réunions politiques des candidats, ça nous demande une mobilisation plus forte», ajoute-t-il.

«Nous allons voir en relation avec le ministère de la Défense quels sont les moyens que nous allons mettre à la disposition des 25 candidats et comment nous allons sécuriser les lieux des meetings. Cela nécessite une très forte mobilisation du personnel de sécurité et des forces de défense»

«En même temps ce sont des moyens logistiques qu’il faut déployer sur toute l’étendue du territoire», a enfin souligné Jean François Ndongou, expliquant que ce sujet serait à l’ordre du jour de la prochaine réunion.

Ce dernier point est déjà au centre d’une vive polémique, puisque c’est le ministère de la Défense nationale qui aura en charge la sécurité des candidats et des meetings durant la campagne, alors que ce département est dirigé par un candidat à l’élection présidentielle, Ali Bongo Ondimba.

Quelle partialité et quelle crédibilité si les institutions garantes de la transition politique confiaient à un candidat la sécurité de tous les autres ? Cette question devrait être au centre des prochaines réunions entre le minitre de l’Intérieur et la présidente de la Cour Constitutionnelle.  


SUR LE MÊME SUJET
Les membres du bureau politique Jean François Ndongou et Jean Claude Mboumi Nzinzi, candidats investis par le Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), ont devisé dans la nuit de lundi à mardi avec les militants de cette formation politique afin de définir les stratégies de campagne en vue de maximiser leur chance de remporter les différents sièges où ils sont candidats. De nombreux points étaient inscrits à l’ordre du jour parmi lesquels, le principal lieu de l’ouverture de la campagne et l’apport des cadres du parti afin de faire de cette campagne dans ce département une réussite totale et à ...
Lire l'article
L’opération de révision annuelle du fichier électoral démarre le 2 novembre prochain, a annoncé le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou. Une affirmation faite à l’occasion d’une rencontre avec les responsables des partis politiques, tenue ce 29 octobre à Libreville. Le ministre de l’Intérieur, Jean- François Ndongou, s’est entretenu ce 29 octobre à Libreville avec les responsables des partis politiques. La révision annuelle de la liste électorale et la subvention accordée aux partis politiques étaient au centre des échanges. Sur le premier point, le ministre a annoncé le lancement de l’opération de révision des listes électorales le 2 novembre ...
Lire l'article
Dans le cadre des consultations avec les partis politiques du pays, le Ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique, de l'Immigration et de la Décentralisation, Jean François Ndongou, a annoncé ce vendredi, lors de la réunion qu’il a eue avec ces formations, à Libreville, que l’ouverture de l’opération de révision annuelle de la liste électorale est fixée au 2 novembre prochain, a constaté GABONEWS. Cette annonce faisait partie de l’un des points inscrits à l’ordre du jour de la réunion qu’il a tenu à son département ministériel de l’avenue de Cointé (3ème arrondissement de la commune de Libreville), au même ...
Lire l'article
A tout juste un mois de l’élection législative partielle sur les sièges laissés vacants par les démissionnaires du parti au pouvoir en juillet dernier, le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, évoque dans l’interview qu’il nous a accordé ce 6 mai les problèmes liés à la révision du fichier électoral, qui sera finalement pour ce scrutin le même qui a servi à l’élection d’août dernier. Le ministre de l’Intérieur revient également sur le processus de légalisation de l’Union nationale (UN, opposition), ainsi que sur les mesures draconiennes qui seront prises avant la fin de l’année pour juguler la montée de ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, et de l’Immigration, Jean François Ndongou, s’est voulu rassurant vis-à-vis de la population au regard de l’insécurité grandissante à Libreville, en confiant dans une interview accordée au quotidien L’Union que, « la tendance actuelle est de la création, nous y pensons, dans les tout prochains mois, de quelques commissariats avec des équipements pour assurer la sécurité ». Le ministre Ndongou entend véritablement se montrer pragmatique au regard de ses différentes interventions notamment en prenant l’engagement devant les habitants du Gabon en ces termes, « la psychose qui s’est installée va s’estomper progressivement ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a dénoncé samedi à Libreville, « les manœuvres frauduleuses du pouvoir » tendant selon lui, à modifier les listes électorales utilisées pendant l’élection présidentielle du 30 août 2009, qui a vu la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir), Ali Ben Bongo. Le leader politique a tenu ces propos lors de la cérémonie de présentation du récépissé qui matérialise la reconnaissance de plein droit, de ce parti regroupant d’anciens hiérarques du Pdg et d’habituels opposants. En effet, à quelques semaines des législatives partielles du 6 juin au Gabon et pour ...
Lire l'article
Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a annoncé dans la soirée du 11 août dernier les modalités de protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août durant la campagne électorale qui débutera le 15 août prochain. Cette disposition, qui devra être sollicitée par les candidats, avait été dénoncée par près d’une dizaine de candidats en raison du maintien à la tête du ministère de la Défense nationale d’Ali Bongo Ondimba, également candidat à cette même élection. Les dispositions sécuritaires pour assurer la protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août ont été annoncées dans la soirée ...
Lire l'article
Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, candidat de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), la coalition de l'opposition, a tenu une conférence de presse le 31 juillet dernier pour dénoncer les failles dans l’organisation de l’élection présidentielle du 30 août, notamment concernant la constitution du fichier électoral. Le leader de l’opposition gabonaise a dénoncé de nombreuses fraudes dans le recensement des électeurs, ainsi que la monopolisation des médias publics par le candidat du parti au pouvoir. Alors que l’ouverture de la campagne électorale se rapproche à grands pas, le principal candidat de l’opposition, ...
Lire l'article
Le collectif des citoyens gabonais du Canada ont interpellé leur représentation diplomatique à Montréal pour dénoncer les importants dysfonctionnements dans l'enregistrement des Gabonais sur les listes électorales en vue de l'élection présidentielle du 30 août. La diaspora gabonaise au Canada dénonce une tentative de marginalisation de l'électorat en exil dans ce pays et réclame avec virulence l'exercice transparent de leur droit citoyen pour cet événnement crucial de l'histoire politique du pays. Plus de 10 jours après le mot d'ordre donné par le ministère gabonais de l'Intérieur pour l'enregistrement sur les listes électorales des Gabonais sur l'étendue du territoire national et ...
Lire l'article
Gabonais, Gabonaises, Tous les yeux sont tournés vers le Gabon suite à ce décès, car la plupart des gens pensaient à une prise de pouvoir par la force, les Gabonais ont prouvé le contraire, c’est bien l’application de la constitution qui est en marche, j’en suis vraiment fier de cette première étape. La prochaine étape sera l’organisation des élections présidentielles sous 45 jours selon la constitution, cela soulève également de nombreuses inquiétudes quand à la façon dont le pouvoir avait l’habitude de faire : les listes électorales ne sont jamais à jour, il n’y a jamais égale répartition du temps de parole ...
Lire l'article
Politique / Jean François Ndongou peaufine la stratégie de campagne du PDG dans le département de Ndolou
Gabon : Révision du fichier électoral le 2 novembre
Politique / Révision du fichier électoral: l’opération s’ouvre le 2 novembre prochain
Gabon : Ndongou annonce un fichier «assez fiable» de 50 000 électeurs
Des commissariats de proximité pour lutter contre l’insécurité à Libreville, selon Ndongou
Gabon : l’UN dénonce toute « tentative de modification du fichier électoral »
Gabon : Ndongou organise la protection des candidats
Gabon : Mamboundou voit rouge sur le fichier électoral
Gabon : Les Gabonais du Canada veulent leur place dans le fichier électoral
Nous voulons un Gabon en paix, une élection transparente, une révision du fichier électoral sans embuche et une cohésion sociale exemplaire sans effusion de sang


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Juil 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Le fichier électoral et la sécurité dans la marmite de Ndongou

  1. francis rénè

    30 Juil 2009 a 12:02

    De quel ministre de la défense parle-t-il?celui qui est lui même candidat?celui qui va assurer la sécurité des autres candidat?laissez moi rire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*