Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Une dizaine de candidats à la présidentielle projettent une marche de protestation vendredi à Libreville,

Auteur/Source: · Date: 6 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Quelques dix candidats sur les vingt trois à l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain ont annoncé mercredi à Libreville, qu’ils organiseront une marche vendredi prochain pour protester contre le maintient au gouvernement des ministres Ali Bongo Ondimba (Défense nationale) et Pierre Maganga Moussavou (Enseignement technique), tout deux également candidat à ce scrutin, rapporte jeudi le quotidien gabonais l’Union.

Selon le journal, ces candidats dénoncent également les conditions de préparation de l’élection qu’ils jugent ‘’très mauvaises’’.

La marche débutera à 10h (9GMT) au carrefour Rio dans le 3ème arrondissement de Libreville pour la présidence de la République sur le front de mer.

Ce collectif des candidats a décidé de poser cet acte à l’issue d’une réunion tenue mercredi au siège de l’Union du peuple gabonais (UPG), de l’opposant Pierre Mamboundou, par ailleurs candidat à l’élection présidentielle.

Cette réunion fait suite à une première tenue le 27 juillet dernier au siège du l’UPG, au cours de laquelle ces candidats avaient dénoncé la présence de ces deux ministres au sein du gouvernement alors que d’autres également candidat au scrutin avaient été sorti.

Ce groupe est constitué des ‘’gros calibres’’, notamment Paul Mba Abessole (RPG), Casimir Oyé Mba (indépendant) ancien ministre, André Mba Obame (indépendant), ancien ministre, Jules Aristide Ogouliguendé (CDJ), Jean Eyeghe Ndong (indépendant), ancien Premier ministre.
 


SUR LE MÊME SUJET
MOUILA (sud), (AGP) - Les éléments des Forces de sécurité et de maintien de l'ordre ont stoppé mercredi après-midi à Mouila une marche non autorisée des militants et sympathisants de l'Alliance pour le changement et la restauration (ACR), a constaté l'AGP sur place. La marche dite ''de protestation'' est partie du siège de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) en direction du gouvernorat, pour protester contre ''l'accaparement'' de la victoire de l'élection présidentielle de dimanche dernier par le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), alors que les résultats du vote n'étaient pas encore rendus officiels par les instances habilitées. Près ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) – Le ministre de l’intérieur, Jean François Ndoungou a rendu public les résultats de l’élection présidentielle de dimanche qui désigne Ali Bongo Ondimba vainqueur avec 41,73 %. Selon ses résultats le candidat indépendant André Mba Obame vient en second avec 25,88 % suivi du Candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ARC) Pierre Mamboundou qui obtient 25,22 %. La carte postale de cette élection montre que dans le haut Ogooué sur 58 420 votants 53 031 soit 90,72% des gabonais se sont prononcés pour le candit du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba. Le taux ...
Lire l'article
Libreville, 15 août (GABONEWS) – Quatre candidats à la présidentielle du 30 août prochain ont annoncé ce samedi, dans une déclaration lue à Libreville, leur intention de se retirer de la course si les leaders de l’opposition ou du changement venaient à harmoniser leurs positions en vue de la présentation d’une ‘‘candidature unique’’. Les quatre candidats, initiateurs de cette démarche sont : Eric Mauro (MORENA), Jean Ntoutoume Ngoua (Indépendant), Claudine Ayo Assayi (indépendante) et Marcel Ntchoreret du Cercle Oméga. Ces derniers qui tiennent à leur initiative ont invité l’ensemble des leaders politiques à surpasser leurs clivages pour maximiser leur ...
Lire l'article
Les formations de la majorité au Gabon, menées par le Parti démocratique gabonais (PDG), ont qualifié jeudi dans une déclaration commune de "faux débat" les appels à la démission de ministres candidats à la présidentielle, visant notamment Ali Bongo en lice pour le PDG. "Les partis politiques de la majorité marquent leur vif étonnement face au faux débat, maladroitement et insidieusement entretenu par un certain nombre de candidats à l'élection présidentielle du 30 août prochain, relatif à la présence dans l'équipe gouvernementale de deux candidats à cette même élection", affirment-ils dans cette déclaration obtenue par l'AFP. "Aucune disposition ne disqualifie ...
Lire l'article
Huit des 23 candidats à l’élection présidentielle anticipée du 30 août prochain au Gabon, ont appelé lundi à la démission des ministres Ali Bongo Ondimba (Défense nationale) et Pierre Claver Maganga Moussavou(Enseignement technique) du gouvernement, tous deux candidats à ce scrutin. ‘’Nous nous retrouvons parce que nous estimons que la situation est extrêmement grave, pour deux raisons principales. La première raison c’est le maintient au gouvernement de deux ministres qui sont candidats à l’élection présidentielle. Les autres ministres candidats sont sortis, nous ne comprenons pas pourquoi ces deux là restent au gouvernement’’, a déploré, Jules Aristide Bourges Ogoulinguendé, candidat et porte-parole ...
Lire l'article
La Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), présidée par René Aboghé Ella, réunie ce jeudi en Assemblée plénière, en vue d’examiner les dossiers de déclaration de candidature à la présidentielle du 30 août prochain, a retenus 23 postulants sur 28 au départ. Au terme de cet examen, la CENAP a retenu les candidatures suivantes : 1 – Assayi Anna Claudine Ayo, indépendant. 2 – Bengono Nsi Luc, MORENA 3 – Bongo Ondimba Ali, PDG 4 – Bourdés Ogoulinguéndé Jules Aristide, CDJ 5 – Eyeghé Ndong Jean, indépendant 6 – Kombeny Jean Guy, indépendant 7 – Lasseni Duboze née Issembé Victoire, indépendant 8 – Maganga Moussavou Pierre Claver, PSD 9 ...
Lire l'article
Les différents candidats à la prochaine élection présidentielle anticipée affichent leur intérêt pour les technologies de l’information et de la communication (TIC) qui les aident à ratisser large lors du scrutin du 30 août prochain. Ali Bongo Ondimba (la cinquantaine, ministre de la Défense nationale et porte-étendard du PDG) et Casimir Oyé Mba (67 ans, ministre d’Etat, en charge des Mines et Pétrole, par ailleurs candidat indépendant), ont déjà annoncé les couleurs, en usant de ces technologies – courriels électroniques et messages téléphoniques - pour amorcer la propagande électorale. Lesdits messages invitent à adhérer au programme de ...
Lire l'article
Au total dix candidats à la candidature parmi lesquels une femme ont été enregistrés au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir), dans la perspective de la présidentielle a-t-on appris de source officielle.Le PDG, qui a clos samedi à minuit la liste des prétendants au poste de président du parti avant l’investiture de celui-ci comme candidat au scrutin présidentiel, se retrouve avec une dizaine de postulants aux profils variés à savoir : - Jean Eyéghé Ndong, vice-président du PDG, actuel Premier- ministre ; - Casmir Oyé Mba, membre du Bureau politique, chef du gouvernement dans les années 90 et ministre d’Etat ...
Lire l'article
Les candidats au Baccalauréat session 2008 du centre du Lycée d'Application Nelson Mandela de Libreville, ont marché pacifiquement lundi, du Lycée jusqu' à la primature, en vue de protester contre la décision de l'annulation des épreuves de Français et Philosophie et de rencontrer le premier ministre afin qu’il trouve un terrain d’entente pour la résolution de ce problème qui terni une fois de plus l’image du diplôme gabonais. Ces élèves de terminale toutes séries confondues ont pris d'assaut les grandes artères de Libreville, pénalisant la circulation, exprimant ainsi leur mécontentement par rapport à la décision d'annuler deux épreuves au Bac, suite ...
Lire l'article
Gabon: Marche de protestation des résultats des locales 2008, le RPG demande l’annulation du vote à Libreville
Le parti politique de la majorité présidentielle (RPG) Rassemblement Pour le Gabon, a effectué une marche de protestation des résultats des élections locales du 27 avril dernier dans la province de l’Estuaire rendu public par le ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, une marche dirigée par le vice président du parti, Pierre Claver Mvelé, assisté du secrétaire communale, Christian Oddou Mba, ainsi que des centaines de militants qui entendent soutenir avec la dernière énergie ces résultats qui portent en avant le PDG au pouvoir, a constaté GABONEWS. Au terme de cette marche de protestation contre les résultats du dernier ...
Lire l'article
Gabon-présidentielle: La police interdit à Mouila une marche de protestation des militants de l’ACR
Gabon-présidentielle : Carte postale par province des résultats enregistrés par les candidats favoris
Gabon: Élection Présidentielle 2009 : Quatre candidats prêts à se retirer pour soutenir une candidature unique de l’opposition
Gabon/présidentielle: “faux débat” autour des ministres candidats
Gabon: Huit candidats à l’élection présidentielle appellent à la démission du ministre de la Défense
Gabon: Les 23 candidats à la présidentielle retenus par la CENAP (Liste intégrale)
Gabon: Les candidats à l’élection présidentielle anticipée férus des technologies de l’information
Gabon: Dix candidats dont une femme pour la candidature du PDG à la prochaine présidentielle
Gabon: Marche pacifique de protestation des candidats au Baccalauréat
Gabon: Marche de protestation des résultats des locales 2008, le RPG demande l’annulation du vote à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

6 Réponses à Gabon: Une dizaine de candidats à la présidentielle projettent une marche de protestation vendredi à Libreville,

  1. Pierre Kiroule

    6 Août 2009 a 23:08

    ça laisse rêveur….Hier Mamboundou dénonçait Mba Obame pour haute trahison dans l’affaire de la présumée vente de l’Ile Mbanié à la Guinée Equatoriale, Aujourd’hui, pour conquérir le fauteuil présidentiel, ils sont alliés. Hier Mamboundou s’alliait avec le pdg pour faire perdre la mairie de port gentil à ndaot, aujourd’hui ils sont alliés pour la chaise présidentielle. Hier Mba Obame et Ali Bongo étaient des frères, Aujourd’hui les pires ennemis. Si d’aventure, Mamboundou gagne cette élection, ces nouveaux alliés le laisseront-ils gouverner paisiblement? Et l’intèrêt du peuple gabonais dans tout cet imbroglio macabre? Demain à l’issue de cette marche, il est probable que cela dégènère en émeute, si les revendications des instigateurs ne sont pas satisfaites avec quelques morts à déplorer pour certains, mais pas pour d’autres sur ce site qui estiment quelques centaines de morts ne sont rien pour acquérir la “liberté”? Demain lorsque PM aura la magistrature suprême, avec de telles alliances, il y aura à déplorer plus d’une centaine de morts, parce qu’au grand jamais, ni mayila, ni mba des bois, ni mba obame n’accepteront d’être gouverner par lui! Ce n’est rien, un millier de morts n’est ce pas? Je sais que je serais censuré encore une fois! mais je renonce pas à distiller mon message de paix, la paix à tout prix!

  2. Raid

    6 Août 2009 a 20:47

    PASCALINE, DIS A TON FRERE QU’ON MEPRISE PAS TOUT UN PEUPLE
    DIS LUI DE LACHER L’AFFAIRE,LA PRESIDENCE C’EST POUR MAMBOUNDOU.
    AU PIRE DES CAS,CAM LA CLASS.TON FRERE CHERCHE DES PROBLEMES…

  3. PICON

    6 Août 2009 a 20:21

    les gabanais se dechainent

  4. BALOGOBI ESSIKA

    6 Août 2009 a 20:07

    OLIBISSA!!!!!!!!

  5. moukadi

    6 Août 2009 a 19:22

    aujourd’hui je suis heureux de l’opposition car le Gabon a besoin de cela et je répète comme l’autre BONGO DOIT PARTIR du ministère de la défense on en a marrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

  6. wannawintché

    6 Août 2009 a 19:03

    Voici ce que nous attendions de l’opposition Gabonaise, il y va de sa crédibilité face à aux revendications du peuple. On ne peut pas être ministre de la défense et candidat à l’élection présidentielle, surtout quand on se sert des instruments de l’état pour intimider les autres candidats et faire sa campagne. Ali, qu’as tu réellement à creindre des tes concurents? le PDG à soit disant suffisamment d’électeurs pour t”assurer une victoire sans bavure? alors démissionne et va au combat avec les mêmes armes que les autres, tu ne seras que plus fort! pourquoi veux tu tellement te sentir au dessus des autres? n’écoutent pas tes conseillers pour une fois, va au village de ton père demander conseil aux sages, tu gagneras en grandeur. Le Gabon ce n’es pas ton jouet, ou un caprice d’enfant de riche. Même avec l’armé a tes ordres, tu ne passeras pas à la loyale, sache que le Gabon est petit, on a tous un parent dans ton armé, fut’il étranger.
    Ali démissionne!!!
    Je signe BONGO DOIT PARTIR du ministère de la défense!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*