Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Maganga Moussavou quitte le gouvernement

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Pierre- Claver Maganga Moussavou, leader du Parti social démocrate (PSD, Majorité présidentielle), candidat à la prochaine élection présidentielle, a annoncé jeudi soir, dans une déclaration télévisée, sa démission du gouvernement dirigé par Paul Biyoghé Mba.

L’acte du leader du Parti Social Démocrate (PSD- majorité présidentielle) est intervenu à l’issue d’un Conseil des ministres qui a eu lieu dans la matinée de jeudi.

Il était avec Ali Bongo Ondimba, l’un des deux ministres, candidats à la présidentielle dont une frange de l’opposition réunie au sein de l’Alliance pour le changement et la restauration, demande le départ de leur poste ministériel.

Pierre-Claver Maganga Moussavou qui avait auparavant annoncé sa démission pour le 14 août, un jour avant le démarrage officiel de la campagne électorale, avait expliqué qu’à la demande du premier-Ministre, il attendait rester à son poste de Ministre de l’Enseignement technique jusqu’à la fin des examens de fin d’année.

Réagissant à cette démission, l’un des porte-parole du candidat Ali Bongo Ondimba, Mme Laure Olga Gondjout, l’a qualifié de « non évènement ».

Quelques jours plus tôt, les partis de la majorité avaient laissé entendre qu’il s’agissait d’un faux-débat réagissant ainsi devant l’insistance de l’opposition qui n’a de cesse de réclamer le départ de l’équipe gouvernementale des deux prétendants à la magistrature suprême. 


SUR LE MÊME SUJET
Après une participation sans succès aux dernières législatives du 17 décembre 2011, le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver Maganga Moussavou, a sollicité du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, l’annulation de ce scrutin qui donne le Parti au pouvoir vainqueur avec 114 sièges sur les 120 à l’Assemblée nationale. A la faveur d’un point de presse donné le 21 décembre 2011 à son domicile du Bas-de Gué-Gué à Libreville, le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver Maganga Moussavou, a lancé un appel au président Ali Bongo Ondimba, en vue de l’annulation des élections législatives du week-end ...
Lire l'article
Pierre-Claver Maganga Moussavou, président du Parti social démocrate (PSD, opposition), et membre du mouvement “Ça suffit comme ça !” qui refuse de participer aux prochaines législatives sans la biométrie, a invité, dans une déclaration faite à sa résidence le 25 octobre 2011, les autres leaders des partis de l’opposition à adopter une stratégie commune visant à présenter un candidat unique (de l’opposition) par siège sur l’ensemble des 120 sièges mis en jeu». Celui que l’on pense être le maillon faible du mouvement “Ça suffit comme ça !”, qui réclame la biométrie dans les prochaines législatives, Pierre-Claver Maganga Moussavou leader du PSD, ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président du Parti social démocrate (PSD), Pierre Claver-Maganga Moussavou, qui a obtenu 2.576 des voix (0,76%) lors du scrutin présidentiel du 30 août dernier, a appelé mercredi les candidats malheureux à reconnaître les résultats officiels, proclamés par la Cour constitutionnelle. ’’Je vous invite à faire table rase sur le passé afin d’œuvrer pour un Gabon plus émergent’’, a déclaré M. Maganga Moussavou lors d’une conférence de presse à Libreville. Ex-ministre de l’Enseignement technique, le leader du PSD, autrefois ancré dans la majorité, n’était plus apparu en public depuis l’annonce des résultats. La déclaration de M. Maganga Moussavou intervient alors ...
Lire l'article
Libreville, 16 septembre (GABONEWS) – Tirant les enseignements de la récente présidentielle ayant conduit à l’élection d’Ali Bongo Ondimba avec plus de 41%, le président du Parti sociale démocrate (PSD, majorité), Pierre Claver Maganga Moussavou, l’un des 18 candidats malheureux à cette échéance politique a indiqué ce mercredi à la presse que « la campagne présidentielle ne s’est pas déroulée sur la base des programmes de société des candidats ». Actualité du :16/09/2009 Déplorant le vote effectué sur la base ethnique qualifié de « repli identitaire », le président - candidat malheureux ...
Lire l'article
Le leader du Parti social démocrate (PSD, majorité présidentielle) et candidat à l’élection présidentielle du 30 août prochain, Pierre Claver Maganga Moussavou, qui a tenu son premier meeting à Mouila, depuis le lancement de la campagne samedi dernier, a proposé mercredi aux populations venues en masse à la place des fêtes de cette localité son projet de société soutenu par 7 piliers, rapporte l’AGP. Pierre Claver Maganga Moussavou s’est appesanti sur les sept piliers de son projet. Pierre Claver Maganga Moussavou entend pratiquer une « Ethique du développement et du pouvoir » de sorte que le Gabonais s’approprie les grandes ...
Lire l'article
L’actuel ministre de l’Enseignement technique, candidat du Parti Socialiste Démocrate (PSD, majorité présidentielle) à la prochaine élection présidentielle, Pierre Claver Maganga Moussavou, dans une émission spéciale de la chaîne de télévision privée gabonaise Téléafrica, a déclaré mercredi dernier, qu’il démissionnera du gouvernement et en sortira par la grande porte, le 14 août 2009, a constaté GABONEWS. En raison des réactions de protestation qui, depuis quelques jours, fusent çà et là, contre la présence au gouvernement de deux candidats à la magistrature suprême – Ali Bongo Ondimba à la Défense et Pierre Claver Maganga Moussavou à ...
Lire l'article
Le leader du Rassemblement du peuple gabonais (RPG, ex majorité présidentielle), Paul Mba Abessole, a appelé ce samedi, les candidats Ali Bongo Ondimba et Pierre Claver Maganga Moussavou à sortir du gouvernement, rapporte la première chaîne nationale dans son édition du journal de 20 heures. « Il paraissait évident que tous les candidats à l’élection présidentielle devaient sortir du gouvernement, simple question de logique et de bon sens », a déclaré Paul Mba Abessole. « Je note malheureusement que deux (2) candidats sont toujours en poste, personne ne voit ce qu’ils peuvent apporter dans ce gouvernement en dehors de la confusion et ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, ministre de la Défense nationale et Pierre Claver Maganga Moussavou, ministre de l’Enseignement technique, deux des candidats à la présidentielle du mois prochain, demeurent au gouvernement rendu public ce mercredi soir par le Premier Ministre, Paul Biyoghé Mba. La nouvelle équipe compte 44 membres contre 48 précédemment. Casimir Oyé Mba, Paul Mba Abessole, André Mba Obame, en course pour le fauteuil présidentiel ont, entre autres, quitté le gouvernement. Vendredi dernier, Jean Eyéghé Ndong, également candidat, a démissionné de son poste de premier ministre qu’il occupait depuis janvier 2006.
Lire l'article
Le président du Parti social démocrate (PSD, majorité), Pierre Claver Maganga Moussavou, a officiellement présenté sa candidature à l'élection présidentielle le 12 juillet à Libreville, à l'occasion de l'assemblée générale de son parti. Refusant de prendre part à l'élection de 1998, l'actuel ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle a expliqué qu'il avait décidé de mettre en réserve ses ambitions tant que le défunt président Bongo Ondimba était candidat. Champ libre pour le président du Parti social démocrate (PSD, majorité), Pierre Claver Maganga Moussavou, qui s'est officiellement porté candidat à la succession d'Omar Bongo Ondimba le 12 juillet dernier ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l’Aménagement du territoire, Pierre Claver Maganga Moussavou, s’élève contre les attaques «récurrentes» perpétrées par les médias français à l’encontre du chef de l’Etat gabonais. Il a averti que la persistance de cette attitude pourrait amener les autorités gabonaises à appliquer le principe de réciprocité en n’arrêtant de protéger les intérêts français dans la presse locale comme le voudrait l’éthique diplomatique. Le climat se crispe entre Libreville et Paris, les autorités gabonaises accusant la presse française d'orchestrer une «campagne de dénigrement» à l'encontre du président Bongo Ondimba suite à la saisie de ses comptes ...
Lire l'article
Gabon : L’avis de Maganga Moussavou sur les dernières législatives
Gabon : Maganga Moussavou dévoile son plan “B”
Présidentielle : Maganga Moussavou appelle les candidats malheureux à reconnaître le verdict des urnes
Gabon: « La campagne présidentielle ne s’est pas déroulée sur la base des programmes de société des candidats », Maganga Moussavou
Gabon : Maganga Moussavou se propose de doubler la valeur indiciaire et la Smig
Gabon: « Je quitterai le gouvernement par la grande porte, le 14 août 2009 », Pierre Claver Maganga Moussavou
Gabon: Mba Abessole appelle les candidats Ali Bongo Ondimba et Pierre Claver Maganga Moussavou à quitter le gouvernement
Gabon: URGENT / Les « présidentiables » Ali Bongo Ondimba et P.C. Maganga Moussavou maintenus au gouvernement
Gabon : Pierre Claver Maganga Moussavou dans les starting-blocks
Gabon : Maganga Moussavou brandit la réciprocité aux détracteurs français de Bongo


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

2 Réponses à Gabon: Maganga Moussavou quitte le gouvernement

  1. loubinz

    7 Août 2009 a 08:33

    à croire qu’il tiens un fusil sur la tente de tous les mendres haut de ce pays.ou c’est le cas?vas savoir

  2. Bhenen

    7 Août 2009 a 08:19

    Si Ali Bongo ne veut pas partir du Gouvernement, qu’il change de porte feuille ministériel. Il y’a des dizaines de ministères dans ce gouvernement de Rogombe-biyoghe bi Mba. Il n’y a pas que le ministère de la défense nationale dont peut s’occuper Bébé-Bongo.

    Je crains que le maintien d’Ali Bongo comme ministre de la défense nationale signifie clairement que ce dernier dirige déjà le Gabon depuis la mort de son papa Bongo Omar. Car, souvenons-nous qu’à l’annonce officielle de la mort de ABB, Ali avait immédiatement fermé toutes les frontières du pays. Cette logique n’est rien d’autre qu’un coup d’état… Alors Questions:

    – Rose Rogombe, Présidente Chef de l’Etat ou PAS ?

    – Biyoghe bi Mba, Chef du Gouvernement, donc Chef de tous les ministres, ou PAS ?

    – Ali Bongo, véritable chef de l’Etat ou simple ministre ???

    Bongo Omar a laissé un vrai bordel dans le pays avec une constitution taillée sur mesure pour mettre à Ali de lui succéder. Et on nous rabâche les oreilles depuis la mort d’ ABB que ce dernier était un homme de paix !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*