Socialisez

FacebookTwitterRSS

Manifestation à Paris pour des élections “transparentes” au Gabon

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Des dizaines de Gabonais ont manifesté vendredi à Paris pour réclamer un processus électoral “transparent” et la démission du poste de ministre de la Défense d’Ali Bongo, candidat du parti au pouvoir à la présidentielle du 30 août.

Près de 70 manifestants étaient rassemblés à quelques centaines de mètres de l’ambassade de Gabon et brandissaient des pancartes”: “Ali Ben Bongo, démission”, “Non au vol de nos urnes”, “Non à la fraude massive” ou encore “Le Gabon mérite la démocratie”.

“Nous voulons la transparence électorale. Cette fois-ci, les Gabonais ne veulent pas qu’on leur vole leurs urnes”, a déclaré Yolande Bazegue, organisatrice de la manifestation, qui rassemblait plusieurs mouvements et partis gabonais ainsi que des citoyens indépendants.

“Nous voulons que tous les candidats soient sur un pied d’égalité”, a-t-elle ajouté.

Les manifestants avaient l’intention de déposer à leur ambassade une lettre à transmettre à la présidente intérimaire Rose Francine Rogombé, appelant à la “démission immédiate” d’Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo.

“Organisateur de l’élection, d’après l’article 17 du code électoral gabonais, il ne peut pour des raisons de bon sens, de transparence et d’équité être également compétiteur”, écrit la “diaspora gabonaise”.

“Toutes les élections précédentes ont fait l’objet de fraude électorale, cette élection est pour nous une chance”, estimait Christian Mayandji, en France depuis 1990 où il est entrepreneur.

“Nous voulons éviter ce qui pourrait advenir en cas de fraude, la guerre civile comme en Côte d’Ivoire, ou dans les deux Congo. Il vaut mieux prévenir que guérir”, a-t-il ajouté.

A Libreville, des heurts ont opposé vendredi forces de l’ordre et manifestants lors de la dispersion d’un rassemblement interdit par les autorités gabonaises. Plusieurs blessés ont été dénombrés par un journaliste de l’AFP. 


SUR LE MÊME SUJET
Alors que l’opposition réclame depuis plusieurs mois le report des élections législatives à 2012, afin de permettre l’introduction de la biométrie, le rapporteur de la Commission électorale a annoncé la tenue du scrutin le 17 décembre 2011. « Le cas de force majeur » invoqué par l’opposition gabonaise pour reporter les élections législatives en 2012 n’a pas été suffisant pour faire plier le gouvernement. Le scrutin aura lieu le 17 décembre, a annoncé Benjamin Nzigou, le rapporteur de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) sur la chaîne publique RTG1. L’annonce a été lapidaire : « Date limite de dépôt ...
Lire l'article
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG -opposition), Pierre Mamboundou, a animé une causerie politique le 10 février au quartier Charbonnages, un des quartiers du premier arrondissement conformément à son programme de tournée politique dans les six arrondissements de Libreville. Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG-Opposition), Pierre Mamboundou, a lancé le 10 février au quartier Charbonnages sa tournée politique dans les 6 arrondissements de la commune de Libreville. Pour ce retour sur le terrain depuis la dernière présidentielle, il a été accueilli par de nombreux militants et partisans de sa formation politique et de ceux de ...
Lire l'article
A l’occasion d’un meeting inaugural, hier jeudi au carrefour des Charbonnages, d'une tournée politique qu'il va entreprendre dans les (Six) arrondissements de Libreville, le président de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) Pierre Mamboundou, a invité à la transparence électorale et plaidé pour l'introduction de la biométrie dans le processus électoral dans la perspective des législatives de 2011. Face aux nombreux militants venus pour l’écouter sur l'actualité politique nationale, Pierre Mamboundou a rassuré, au cours de son meeting inaugural de la tournée dans les arrondissements de Libreville, sur son engagement à poursuivre son combat pour l'introduction de la biométrie et ...
Lire l'article
Des affrontements violents ont opposé, hier, à Libreville, au Gabon, plusieurs milliers de manifestants aux forces de l'ordre. Ces heurts ont éclaté après la dispersion d'un rassemblement - interdit par les autorités - de plusieurs centaines d'opposants qui demandaient la démission du gouvernement du ministre de la Défense, Ali Ben Bongo, fils du défunt président Omar Bongo et candidat à la présidentielle du 30août. «Le Gabon n'est pas une monarchie. C'est le peuple qui doit décider. Ali, va-t-en», a lancé un étudiant. «L'ère du PDG (Ndlr: Parti démocratique gabonais fondé par le président Bongo) est révolu. L'ère du Parti des ...
Lire l'article
Des incidents ont eu lieu aujourd'hui au Gabon lors de la dispersion d'une manifestation d'opposants interdite par les autorités, faisant plusieurs blessés, a constaté un journaliste de l'AFP. Les incidents se sont produits lorsque les forces de l'ordre ont dispersé à Libreville plusieurs milliers d'opposants qui s'étaient rassemblés pour protester notamment contre le maintien au gouvernement d'Ali Ben Bongo (Défense), candidat à l'élection présidentielle du 30 août. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes contre les manifestants qui ont répliqué par des jets de projectiles. Plusieurs blessés ont été dénombrés. Hier, une coalition d'une dizaines de candidats à la présidentielle avait annoncé ...
Lire l'article
Le délai annoncé de 24 mois pour organiser de nouvelles élections à Madagascar "est trop long", a estimé mercredi le ministère français des Affaires étrangères, en réclamant que la démocratie s'exprime le plus rapidement possible. "Le délai annoncé de 24 mois pour l'organisation de nouvelles élections est trop long", a souligné le porte-parole du Quai d'Orsay, Eric Chevallier, dans une déclaration à la presse. "Dans ce type de situation exceptionnelle, la communauté internationale souhaite que la démocratie puisse s'exprimer le plus rapidement possible", a-t-il ajouté. En rappelant que "depuis le début de cette crise, la France s'est conformée au principe d'impartialité, invitant ...
Lire l'article
Programme Meeting de Paris
PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE A partir de cette page, vous pouvez accéder à toutes les informations relatives aux activités de la Coalition du Refus, y compris le programme du meeting de Paris. Voir Communqué de presse de lancement. Voir Le Programme Meeting de Paris Principes et Préambule Charte du Refus Devenir membre signataire de la Charte Activités et News de la Coalition PROGRAMME PROVISOIRE SOMMAIRE PDF du Programme: Cliquez ici pour obtenir le programme provisoire en format PDF. COALITION GABONAISE DU REFUS ET DE SALUT NATIONAL Réunion du 20, 21 et 22 février 2009 HOTEL IBIS (Situation de l'établissement ) PARIS ALESIA MONTPARNASSE 49 ...
Lire l'article
Page 1 of 2 Montclair, le 14 septembre 2005 (BDP-Presse) - Communiqué de presse, pour diffusion immédiate - La mafia gouvernementale française complice avec le régime d'Omar Bongo de la misère politique et socio-économique du Gabon vient encore de frapper. La "France des droits de l'homme" vient de montrer son vrai visage en interdisant illégalement, par un arrêté préfectoral fantaisiste, la manifestation pacifique des Gabonais que le BDP-Gabon Nouveau, mouvement d'opposition en exil, avait convoquée à Paris le jeudi 15 septembre 2005 pour protester contre la fraude électorale que prépare actuellement le régime criminel d'Omar Bongo pour les élections présidentielles de ...
Lire l'article
Montclair, 8 septembre 2005 (BDP-Presse) - Communiqué de presse, pour diffusion immédiate - Le BDP-Gabon Nouveau appelle les Gabonais vivant en France, Europe, Etats-Unis et au Canada à se joindre nombreux aux manifestations qu'il organisera à New York et à Paris le 14 et 15 septembre prochains à l'occasion de la tenue à New York de la 60ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies du 14 au 16 septembre 2005. Le programme des manifestations se définit comme suit: NEW YORK  - DATE: Mercredi 14 septembre  - LIEU DE RASSEMBLEMENT: Ralph Bunche Park, (directement en face de l'ONU, entre la 42ème et la 43ème rue). ...
Lire l'article
Montclair, 8 août 2005 (BDP-Presse) - Communiqué de presse, pour diffusion immédiate - Le BDP-Gabon Nouveau appelle les Gabonais vivant en France, aux Etats-Unis et au Canada à se joindre nombreux aux manifestations simultanées qu'il organisera à New York (14 septembre) et à Paris (15 septembre) à l'occasion de la tenue à New York de la 60ème session de l'Assemblée Générale des Nations Unies du 14 au 16 septembre 2005. C'est en effet lors de cette Assemblée, à laquelle prendra part le dictateur gabonais Omar Bongo, que Jean Ping, Ministre des affaires étrangères gabonais, cessera définitivement ses fonctions de Président de ...
Lire l'article
Gabon : les élections législatives annoncées pour le 17 décembre
Gabon : Mamboundou réclame des élections justes et transparentes
Politique / Pierre Mamboundou plaide pour la biométrie et des législatives transparentes
Gabon: Violences lors d’une manifestation «anti-Ali Bongo»
Gabon: heurts lors d’une manifestation
Madagascar: 24 mois, c’est trop long pour des élections, dit Paris
Programme Meeting de Paris
Communiqué: Le gouvernement français interdit la manifestation des Gabonais organisée par le BDP-Gabon Nouveau à Paris
Communiqué: Programme des manifestations de New York (14 septembre) et de Paris (15 septembre), pour exiger le report et la transparence des élections au Gabon
Communiqué: Le BDP-Gabon Nouveau appelle à des manifestations à New York le 14 septembre et à Paris le 15 septembre 2005, pour exiger le report


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

5 Réponses à Manifestation à Paris pour des élections “transparentes” au Gabon

  1. PICON

    8 Août 2009 a 03:00

    CokTailMolotov = bouteille de coca +sable + essence + petit bout de tissu

    svp apprenez tous à le fabriquer pour la prochaine manifestation.ET appelé le svp: PICON

    Melanger le sable et l’essence dans une bouteille de coca cola,y mettre un petit tissus servant de meche,allumez et larguer comme une grenade aux policiers et gendarmes qui nous attaque.

    FAITES CIRCULER CE MESSAGE SVP
    DEPUIS HIER J’AI INTRODUIT CE MESSAGE
    LES PEDGISTES SE SOUVIENDRONT DE PICON

  2. moukadi

    7 Août 2009 a 15:02

    vraiment c’est une bonne pensée car le gabon ne veut plus des bongos ils doivent aller en tole cette famille la car ils ont tjrs tué les gabonais mais c mechant on voit la fraude arriver mais disons non et pas maintenat et plus jamais BONGO DOIT PARTIR DU MINISTER DE LA DEFENSE BDP OHééééééééééééééééééééééééééééééééé la cellule dakar vous soutient

  3. PICON

    7 Août 2009 a 13:36

    du sannnng partout partout des larmes
    toujours mourrir quel triste sort??????
    mais nooouuuus prendront un jour nos armes!!!
    Soyons tous reunis et forts
    Soyoonnnnnnnnns tous reunis et forts

    tous debout il est temps en avant!!!!
    l’horizon est dejà tout en sang
    l’aube se lève mes freres
    soyons fidels à notre baniere
    taché du sang du sang des innocentttttttttttt
    taché du sang dèèèsssssssssssssss iiiiiinnnnoooooooccceeentttt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*