- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon : Moov lorgne sur 51% des parts africaines de Zain

Suite à l’appel d’offres lancé par le koweitien Zain pour la cession de ses filiales africaines, l’opérateur Moov a annoncé à la fin du mois de juillet dernier son intérêt pour le rachat de 51% des parts du groupe. Si une telle cession était opérée, elle bouleverserait le paysage des télécommunications au Gabon, avec l’acquisition des 61% de parts du marché gabonais détenus par Zain, portant ses parts à près de 70% du marché gabonais de la téléphonie mobile.

L’opérateur dubaïote Emirates Telecommunications, Etisalat, plus connu sous le nom commercial de Moov, a annoncé à la fin du mois de juillet dernier être intéressé par le rachat de 51% du koweïtien Zain.

«Nous sommes intéressés par Zain dans son ensemble parce que sa valeur est juste», a déclaré Jamal al-Jarwan à Reuters dans un entretien téléphonique.

«Nous souhaiterions prendre 51% de Zain (…), c’est une affaire intéressante», a-t-il ajouté, sans toutefois précisé si les négociations avaient été ouvertes. Le groupe avait fait savoir au début du mois de juillet qu’il avait mandaté UBS et plusieurs autres consultants pour faire le point sur sa stratégie face à la conjoncture internationale.

L’appel d’offres lancé récemment par Zain pour la cession de ses filiales africaines avait éveillé les intérêts de nombreux opérateurs, notamment le numéro 2 français des télécommunications, Vivendi, qui a finalement abandonné en raison du prix trop élevé demandé par Zain, entre 10 et 12 milliards de dollars, pour ses 40 millions de clients mobiles dans ses 16 filiales africaines.

«Un certain nombre d’opérations de Zain ne sont pas profitables sur le marché africain, qui requiert des capitaux d’investissements considérables. Le continent représente près de 60% du capital d’investissements, mais moins de 20% des profits», expliquait un expert d’Africa Next Investment Research.

China Mobile serait également intéressée pour le rachat de 40% de son capitale, une information démentie par Zain.

«Concernant des négociations entre un grand groupe asiatique et ses actionnaires, la direction du groupe n’est pas informée sur ce sujet, qui est de la responsabilité des actionnaires», écrit Zain dans un communiqué publié sur son site internet.

Au niveau du Gabon, une telle cession entraînerait un bouleversement significatif du paysage des télécommunications au Gabon, où Zain détient 61% des parts de marché, contre seulement 8% pour Moov.

Si Moov devenait actionnaire majoritaire, il ferait main basse sur près de 70% des parts de marché de la téléphonie mobile au Gabon, en héritant des 830 000 abonnés de Zain et sa couverture de 85% de la population. Zain génère actuellement près de 472 emplois, dont 99% de nationaux et près de 18 000 emplois indirects.  


SUR LE MÊME SUJET
Le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjout, a deploré le rachat des actifs africains de Zain par l’opérateur indien Bharti Airtel et a reproché à la filiale gabonaise de ce groupe de ne pas avoir respecté les dispositions réglementaires régissant ses activités de télécommunication au Gabon. Le gouvernement gabonais se réserverait le droit de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre de l’opérateur et en particulier le non respect du cahier de charges de la licence GSM autorisant Zain à opérer au Gabon. Selon le ministère de la Communication, la vente de Zain Gabon va profondément déstructurer la marché de la téléphonie ...
Lire l'article [1]
Le gouvernement gabonais a annoncé son opposition à la vente de la filiale locale de Zain dont le groupe est en voie d’être racheté par le géant indien Bharti Airtel, indique un communiqué officiel paru samedi dans la presse locale. "Le gouvernement gabonais désapprouve cette opération suite à l’ inobservation par Zain-Gabon des dispositions réglementant l’ activité des télécommunications en République Gabonaise et du non respect du cahier des charges de la licence", précise le communiqué. Selon un responsable gabonais s’exprimant sous le couvert de l’ anonymat, la licence accordée à Zain Gabon est non cessible, non transmissible et non transférable. Libreville ...
Lire l'article [2]
Le ministère de la Communication a publié le 26 mars un communiqué pour dénoncer les conditions de rachat des actifs africains du groupe Zain, dont Zain Gabon auquel l’aval du gouvernement n’aurait pas été donné pour cette opération. Confusion et perplexité à Zain Gabon, l’opérateur de téléphonie mobile leader du pays, depuis la publication dans la soirée du 26 mars d’un communiqué du ministère de la Communication fustigeant le rachat des actifs africains du groupe par l’indien Bharti Airtel. «Suite à l’achat des actifs africains du GROUPE Zain par l’opérateur Indien BHARTI AIRTEL pour 4 125 milliards de francs CFA, (…) ...
Lire l'article [3]
L’Opérateur de téléphonie mobile ‘’Zain’’, leader des quatre que compte l’espace gabonais en la matière, à travers un communiqué parvenu à la rédaction de GABONEWS et que nous publions in-extenso, apporte d’importantes précisions relatives à la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel S.A TEXTE INTEGRAL « Faisant suite à l’annonce faite par Mobile Télécommunications Company KSC, "Zain", le 16 février 2010, concernant la vente de son Groupe Afrique "Zain Africa BV" à Bharti Airtel SA, la société confirme que le Conseil d’Administration de Zain s’est réuni au Koweït, mercredi 24 mars 2010, afin de passer en revue les derniers développements ...
Lire l'article [4]
C’est le géant indien des télécommunications Bharti qui a remporté le bras de fer avec Vivendi pour le rachat des filiales africaines de l’opérateur koweïtien Zain. Acquis pour 10,7 millions de dollars, soit plus de 5360 milliards de francs CFA, ce nouveau marché offre de belles perspectives de croissance dans les 15 pays concernés, les filiales marocaines et soudanaises n’étant pas comprises dans l’offre. Zain passe sous pavillon indien en Afrique subsaharienne, avec le rachat par le numéro un indien des télécommunications, Bharti, de 15 des 17 filiales africaines du géant koweitien. Il aura fallut à l’indien Bharti ...
Lire l'article [5]
Le nouveau directeur de l’opérateur de téléphonie, Zain Gabon, Alain Pierre Michel Sainte Marie, qui a été officiellement présenté au public mardi dernier, a annoncé la création, très prochaine d’une plate forme d’échange, dénommée « Club média » dans le pays. Selon le nouveau directeur de Zain Gabon, ce Club media sera un espace de partage et d’échange et permettra aux hommes et femmes des média d’être au cœur et au fait de l’information et de bénéficier de données actuelles, détaillées et disponibles sur les activités dans ce secteur. « Le Club média sera également une occasion d’être à l’écoute des ...
Lire l'article [6]
L'opérateur de téléphonie mobile Zain Gabon, leader du marché avec 58% des parts, vient de se voir attribuer par l'Agence de régulation et des télécommunications (ARTEL), le «04» comme nouveau préfixe aux lignes de ses clients. La croissance du nombre de clients de l’opérateur sur le territoire national aurait entraîné la saturation du plan national de numérotation de l’ARTEL. Les nouveaux clients de Zain Gabon se verront désormais attribuer un numéro de ligne qui commence par «04», pour permettre à l’Agence de régulation des télécommunications (ARTEL) de gérer l’augmentation du nombre de lignes sur le territoire national. Les anciens abonnés de l’opérateur ...
Lire l'article [7]
L'opérateur de téléphonie mobile Zain Gabon, leader du marché avec 58% des parts, s'est vu attribuer par l'Agence de régulation et des télécommunications (Artel) un nouveau préfixe, le 04, a-t-on appris jeudi d’Artel. Les anciens abonnés de cet opérateur détiendront leurs numéros, mais les nouveaux se verront désormais attribuer un numéro composé de huit chiffres et ayant comme préfixe 04. L'organe de régulation explique cette évolution par la saturation du plan de numération dont faisait l'objet Zain Gabon, 4ème opérateur de la téléphonie mobile au Gabon. L'Artel avait mis en oeuvre un nouveau plan de numérotation à huit chiffres dont la première phase ...
Lire l'article [8]
Le groupe Zain a récemment reçu le prestigieux prix du « Meilleur opérateur de téléphonie mobile » en Afrique et au Moyen-Orient, lors de la cérémonie annuelle de récompenses organisée par « Comms MEA », une des plus importantes industries des télécommunications au monde, a appris GAONEWS via un communiqué de presse parvenu à la rédaction de GABONEWS. Zain a remporté le prix du meilleur opérateur de téléphonie mobile qui récompense la position de leader du groupe en matière de dernières tendances dans la téléphonie mobile en Afrique et au Moyen Orient. Ce prix récompense la transition rapide de ...
Lire l'article [9]
La filiale gabonaise de la société pétrolière Shell a cédé à la société sud africaine Engen 60% des parts de Pizo Shell, la société qui prend en charge le marketing et la distribution des produits pétroliers de Shell Gabon. L’accord a été signé par les deux parties le 18 avril dernier à Libreville. Shell Gabon et Engen ont annoncé le 18 avril à Libreville le rachat par la société sud africaine de la majorité des parts de Pizo Shell, l’ancienne filiale de Shell Gabon spécialisée dans le marketing et la distribution des produits pétroliers. Shell Gabon qui détenait 60% de la ...
Lire l'article [10]
Gabon : Le gouvernement gabonais désapprouve la vente des actifs africains de Zain
Le Gabon s’oppose à la vente de la filiale locale de Zain
Gabon : Gondjout boude le rachat de Zain Afrique
Zain : Communiqué au sujet de la vente de Zain Africa BV à Bharti Airtel SA
L’indien Bharti s’offre les filiales africaines de Zain
Gabon: Le nouveau directeur de Zain Gabon annonce la création d’un « Club média »
Gabon : Zain passe au 04
Zain Gabon se voit attribuer 04 désormais comme nouveau préfixe
Gabon: Zain sacré meilleur opérateur de téléphonie mobile d’Afrique et du Moyen Orient
Gabon : Une entreprise Sud africaine s’offre 60% des parts de Pizo Shell