Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ndongou organise la protection des candidats

Auteur/Source: · Date: 12 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a annoncé dans la soirée du 11 août dernier les modalités de protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août durant la campagne électorale qui débutera le 15 août prochain. Cette disposition, qui devra être sollicitée par les candidats, avait été dénoncée par près d’une dizaine de candidats en raison du maintien à la tête du ministère de la Défense nationale d’Ali Bongo Ondimba, également candidat à cette même élection.

Les dispositions sécuritaires pour assurer la protection des candidats à l’élection présidentielle du 30 août ont été annoncées dans la soirée du 11 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou.

Sur arrêté daté du 4 août dernier, le ministère de l’Intérieur confirme que «durant la campagne électorale préalable à l’élection présidentielle du 30 août 2009, les candidats (…) pourront bénéficier sous leur demande, d’une protection rapprochée».

La mise sous protection du candidat ne sera donc pas systématique, mais devra faire l’objet d’«une demande de protection rapprochée au premier ministre, chef du gouvernement», précise le communiqué.

«Les noms des agents désignés, parmi les sous-officiers, les Forces de défense et de Sécurité seront communiqués en temps opportuns aux candidats», poursuit le document, alors que la campagne électorale sera ouverte le dès le 15 août prochain.

«Cette protection rapprochée sera assurée par quatre agents de sécurité de la Gendarmerie nationale, des Forces armées gabonaises et des Forces de police nationale pour chaque candidat», a annoncé Jean François Ndongou, précisant qu’«ils seront détachés à temps plein, du 14 août 2009 au lendemain de la proclamation officielle des résultats».

«Le candidat est totalement responsable de l’emploi des agents mis à sa disposition à qui il doit confier une mission strictement conforme à leurs statuts, (…) et tenu d’assurer l’hébergement et l’alimentation des agents dans des conditions décentes pendant la durée de leur mission», a poursuivi le ministre de l’Intérieur.

Au titre du traitement des agents détachés pour la protection des candidats, le ministre a expliqué que «les agents continueront de percevoir les traitements, primes et suppléments auxquels ils ont droit. Ils bénéficieront en outre pendant la durée de leur mission, des indemnités allouées aux agents exerçant les fonctions d’aide de camps aux agents du gouvernement conformément aux textes en vigueur».

Concernant l’équipement réglementaire de ces troupes, le ministre Ndongou a précisé que «les agents en service, seront revêtus des uniformes de leur corps d’appartenance et munis d’une arme de poing, et de cartouches de dotation dont le nombre sera fixé par l’autorité militaire», insistant sur le fait que «cette arme sera portée réglementairement et ne pourra être utilisée que dans le cadre de la protection du candidat».

«Déplacés pour emploi auprès des candidats, les agents de sécurité restent sous l’autorité de leur hiérarchie», ajoute le communiqué. Les agents de sécurité de la gendarmerie nationale et des forces armées gabonaises devraient donc rester sous la tutelle du ministère de la Défense nationale, et ceux des forces de police nationale sous celle du ministère de l’Intérieur.

«Les candidats traiteront avec l’autorité hiérarchique, des agents qui leur sont affectés de toutes questions relatives à leur protection», conclu l’arrêté.

Les ministres de la Défense nationale et des Finances ont été mandatée pour mettre en application les dispositions de cet arrêté.

Le 27 juillet dernier, huit candidats à l’élection présidentielle, emmenés par l’opposant Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé (CDJ), avaient exigé la démission du ministre de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, maintenus au gouvernement malgré sa candidature à l’élection du 30 août prochain.

Ces candidats avaient notamment dénoncé le maintien du contrôle par un candidat des forces de sécurité et des services de renseignements. L’implication d’un des 23 candidats à cette élection dans le processus de protection et de sécurisation des candidats devrait encore provoquer une levée de bouclier des autres candidats, qui réclament depuis le 22 juillet la démission du gouvernement d’Ali Bongo Ondimba.

Cette polémique a été à l’origine d’une manifestation du 7 août dernier à Libreville, qui avait donné suite à de violentes échauffourées avec les forces de l’ordre.
 


SUR LE MÊME SUJET
La Cour Constitutionnelle a publié le 29 août un communiqué qui stipule notamment que la présence des électeurs sur les lieux de vote pendant le dépouillement des urnes est autorisée. Cette mesure déjuge celles annoncées le 27 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le vote le 30 août. © D.R., Madame Mborantsuo A la veille du scrutin du 30 août, le communiqué de la Cour Constitutionnelle confirme l'autorisation donnée aux électeurs de rester sur dans les bureaux ...
Lire l'article
Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce 29 août la fermeture des frontières terrestres et maritimes à compter du 28 août dernier en raison de l’élection présidentielle du 30 août sur l'étendue du territoire national. L'arrêté ministériel qui prend effet le 28 août à 18 h 00 et expire le 3 septembre prochain à 00 h 00, est censé assurer la sécurité du pays pour cette élection cruciale de l'histoire politique du pays. © D.R., Le ministre de l'Intérieur François Ndongou Jean-François Ndongou, ministre de l’Intérieur chargé de la Défense nationale, a publié ce 29 août un arrêté ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, chargé de la Défense nationale, Jean François Ndongou, a averti le 27 août les leaders politiques que des consignes strictes seraient données aux forces de l'ordre pour garantir la sécurité et prévenir les émeutes post-électorales. Dans un message à la presse, il a notamment rappelé l'interdiction des manifestations non autorisées, et exhorté les électeurs à ne pas s'attrouper aux alentours des bureaux de vote et à attendre «sagement» les résultats chez eux. © D.R. - Le ministre de l’Intérieur, chargé de la Défense nationale, Jean François Ndongou ...
Lire l'article
Jean François Ndongou, Ministre de l’Intérieur assurera également dès ce samedi les fonctions de ministre de le Défense nationale, en remplacement d’Ali Bongo Ondimba, candidat à la présidentielle et ce durant toute la période de la campagne électorale, a annoncé ce samedi à la télévision le premier ministre Paul Biyoghé Mba. Dans ce léger remaniement ministériel, Norbert Diramba, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Artisanat voit ses missions renforcées avec le portefeuille de ministre de l’Enseignement technique et professionnel après le départ de Pierre Claver Maganga Moussavou, l’un des candidats à l’élection présidentielle du ...
Lire l'article
Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba a pris mardi un arrêté pour assurer la ’’protection rapprochée’’ des 23 candidats à la présidentielle du 30 août prochain, indique un communiqué de ce département ministériel, lu à la télévision publique. Cette protection sera assurée par des sous-officiers, issus de forces de sécurité de la gendarmerie, des forces armées gabonaises et de police. Ils seront détachés à temps plein un jour avant l’ouverture de la campagne jusqu’à la proclamation des résultats officiels, explique Jean Eric Nziengui Mangala, conseiller en communication du ministre de l’Intérieur, citant l’article 3 de cet arrêté. Cette protection se fera ...
Lire l'article
Le Conseiller en communication du ministre de l’Intérieur, Eric Nziengui Mangala, dans un communiqué diffusé ce mardi soir sur la première chaîne de télévision nationale (RTG1), s’est adressé aux candidats à l’élection présidentielle anticipée, en leur notifiant qu’ils pourraient bénéficier, sous réserve d’une demande faite audit ministère, d’une « protection rapprochée », lors de la campagne électorale qui débute le 15 août prochain. (COMMUNIQUE INTÉGRAL) « Arrêté du Premier ministre N°003/TMMTN du 4 août 2009, fixant les modalités de protection rapprochée des candidats à l’élection présidentielle d’août 2009. Article 1er: Durant la campagne électorale préalable à l’élection présidentielle du 30 août 2009, les candidats ...
Lire l'article
Réunis le 27 juillet dernier à Libreville, huit candidats à l'élection présidentielle, emmenés par l'opposant Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, ont exigé la démission des ministres de la Défense nationale, Ali Bongo Ondimba, et de l'Enseignement technique, Pierre Claver Maganga Moussavou, maintenus au gouvernement malgré leurs candidatures à l'élection du 30 août prochain. Issus des rangs de l'opposition ou candidats indépendants, ils dénoncent particulièrement le maintien du contrôle par un candidat des forces de sécurité et des services de renseignements. Née le 22 juillet dernier suite à la composition du nouveau gouvernement par le Premier ministre Paul Biyoghe Mba, c'est le ...
Lire l'article
La Journée mondiale de la protection civile, patronnée par ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales de l’immigration et de la Sécurité, chargé de la Protection civile, a été célébrée ce vendredi à Libreville sous le thème « information préventive technique de communication ». A Libreville, diverses manifestations ont eu lieu à la plage du parc d’exposition (Gabon - expo) pour sensibiliser les citoyens aux différents risques à travers des simulations de sauvetage de personne en situation de noyade à la mer. Dans son message, le Ministre délégué à l’Intérieur, aux Collectivités locales, Jean Mari Koumba Souvi, a salué et encouragé le ...
Lire l'article
Le président de l’Union syndicale des enseignants du Gabon, Emmanuel Mvé Mba, a appelé jeudi à Libreville, les forces de l’ordre et de sécurité à protéger les enseignants qui ne sont pas inscrits dans le mouvement de grève que connaît l’éducation nationale.Emmanuel Mvé Mba a rapporté aux journalistes les attaques et provocations dont ils font l’objet de leurs collègues membres de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED) qui selon lui, vont d’établissement en établissement pour mettre dehors les apprenants et les enseignants et pour perturber les cours. D’après le président de l’USEG, certains responsables d’établissements seraient les ...
Lire l'article
Le ministère de l’Environnement a réuni les responsables de ce département et les représentants de la société civile engagés dans la cause environnementale pour réfléchir aux modalités de la mise en place de la Commission nationale de la protection de la nature (CNPN). Ce beau monde a tenu ces assises sur le site de Pongara, en face de Libreville, qui est une vitrine mondialement reconnue de la biodiversité au Gabon. La mangrove de Wingombé, au cœur du parc de Pongara sur la Pointe Denis, a récemment accueilli les premiers travaux de réflexion pour la mise en place de la Commission ...
Lire l'article
Gabon : Ndongou déjugé par la Cour Constitutionnelle
Gabon : Ndongou ferme les frontières
Gabon : Ndongou, «force est à la loi, et force sera à la loi»
Gabon: Jean François Ndongou, Ministre de l’Intérieur assurera également les fonctions de chef de département de la Défense
Gabon: Un arrêté pour assurer la ’’protection rapprochée’’ des candidats jusqu’au scrutin
Gabon: Le ministère de l’Intérieur propose une « protection rapprochée » des candidats lors de la campagne
Gabon : 8 candidats exigent la démission des ministres candidats
Gabon: Le Gabon a célébré la Journée mondiale de la protection civile
Gabon:L’USEG demande aux forces de l’ordre la protection de ses membres
La Commission nationale de la protection de la nature cherche ses marques à Pongara


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 12 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

4 Réponses à Gabon : Ndongou organise la protection des candidats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*