Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Mme Rogombé préside son premier défilé militaire et civil à Port-Gentil (par Jean Rovys DABANY)

Auteur/Source: · Date: 16 Août 2009
Catégorie(s): Société

PORT-GENTIL (AGP) – Du haut de la tribune officielle, place des fêtes repeinte aux couleurs nationales : vert-jaune-bleu, Rose Francine Rogombé contemple, sous les flashes des photographes, le défilé civil et militaire.

Au deuxième jour de son voyage à Port-Gentil, le chef de l’Etat intérimaire a choisi dimanche la capitale économique pour célébrer la fête nationale , avant de se rendre en fin d’après midi à Lambaréné, dernière étape de son voyage.

’’Elle est sur les pas d’Omar Bongo Ondimba’’, lance un responsable de la vie politique locale.

A l’aéroport de Port-Gentil, le chef de l’Etat a été accueilli samedi par des dignitaires religieux, politiques et militaires, alors que près de 700 personnes s’étaient massées non loin de là pour la saluer.

La place des fêtes, l’un des principaux lieux publics de la capitale économique, est située en centre-ville. Non loin de là, se trouve la foire municipale rénovée et inaugurée samedi à son arrivée par le président intérimaire.

Guidée par le maire de la ville, Mme Rogombé a visité cette foire, où elle s’est arrêtée devant le lieu où, selon les populations, le défunt président a fait la même chose.

Sur cette place, se mêlent des personnages politiques, des scouts catholiques, en majorité habillés en blanc. Les populations arborent un T-shirt, estampillant ’’le 49eme anniversaire de l’indépendance du pays l’’.

Pour les populations, la place de l’indépendance a une signification importante. ’’C’est là où les gens venaient voir le président Omar Bongo’’, dit Ben, 19 ans. ’’C’est un grand privilège que d’être ici là avec le successeur du président Bongo à la place des fêtes. Nous nous sentons des invités privilégiés’’, assure le père Serge, professeur de théologie dans un séminaire à Libreville.

Patrick Rayita est venu du quartier nord de la ville avec son épouse Carine et leur fille Jenny, 9 ans. ’’Je suis ravi de m’asseoir à côté de madame le chef de l’Etat. Nous sommes tous heureux de voir que les gens d’origines différentes sont toujours ensemble même après le décès de notre +papa+ (ndlr)’’, dit Patrick, qui tient sa fille.

Dans la foule, les populations agitent des drapeaux lorsque le chef de l’Etat se lève au passage des militaires qui défilent. ’’Je suis très heureux de la présence du président de la République’’, affirme pour sa part Mannuella, qui dit venir de Gamba, ville située à l’extrême sud de la province de l’Ogooué Maritime.

Pour voir Mme Rogombé, elle a du prendre avec son père, qui est chef de village, une pirogue et remonter la mer pendant toute la nuit. ’’On nous a dit que le président devait arriver à Port-Gentil’’, explique le père de Mannuella pour justifier sa présence dans la capitale économique.

’’Nous n’avons jamais manqué aucun rendez-vous chaque fois que le président Bongo effectuait un voyage à chez nous. Et je crois que madame Rogombé suit cette logique’’, abonde un autre habitant de Gamba, en face du père de Mannuella.

’’Nous sommes heureux de pouvoir lui montrer que nous sommes là pour elle’’, ajoute Benoît, un habitant de Ngougou (lagune située entre la ville de Gamba et Sette Cama). Cet vieil a du lui aussi emprunter une pirogue pour venir voir pour la première fois le nouveau de l’Etat.

’’Je ne l’avais jamais vu. J’ai seulement entendu que c’est elle qui a remplacé le président Bongo. Et je crois qu’elle est sur ses (Bongo) traces’’, explique Benoît la voix rouillée.

Après Port-Gentil, le chef de l’Etat doit se rendre à Lambaréné, qui a abrité cette année les manifestations conjointement avec Port-Gentil, avant de regagner Libreville lundi en fin de journée.
 


SUR LE MÊME SUJET
PORT-GENTIL (AGP) - Un bâtiment hydro-océanographique, le ‘’Borda’’, de l’armée française, est stationné au large de Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, dans le cadre d’une mission scientifique portant sur la réactualisation de la cartographie des côtes africaines, a appris l’AGP. Samedi dernier, le commandant du bateau, le lieutenant de vaisseau Céline Tucceli a rendu une visite de courtoisie au maire de Port-Gentil, André Jules Ndjambé. Au cours de l’entrevue, les deux personnalités ont discuté de l’agression climatique dont sont l’objet les côtes gabonaises, notamment la baie de Port-Gentil, victime de l’érosion marine et exposée au phénomène des changements climatiques. Selon le ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba préside un conseil des ministres ce jeudi, à Port Gentil capitale économique gabonaise, où il se trouve depuis mardi. Il faut dire que la tenue à Port-Gentil d’un conseil des ministres obéit à la volonté du président Ali Bongo Ondimba de tenir une promesse de campagne faite lors de la dernière élection présidentielle. Il faut aussi noter qu’une réunion interministérielle a précédé le conseil des ministres qui se tient aujourd’hui. Les membres du gouvernement ont débattu, au cours de ce conseil interministériel, des projets de texte concernant le ministère de la justice, garde des ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Depuis plusieurs jours, l’opposition gabonaise semble avoir déplacé le débat sur un autre terrain. Alors que leurs militants attendent toujours que leurs leaders introduisent un recours chez le juge constitutionnel, l’opposition elle appelle à des ’’villes mortes’’. Une recette qui n’a pas fait ses preuves lundi au premier des 3 jours prévus pour cette opération. Déposera, déposera pas de recours ? Jean Eyéghé Ndong, ex-Premier ministre et aujourd’hui porte-parole de l’opposition a affirmé la semaine dernière qu’ils (chefs d’opposition) vont publier ’’le moment venu ’’les procès-verbaux dont ils détiennent les copies. Pourtant, le président élu Ali Bongo ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Personnage à part de la scène politique gabonaise, que ses adversaires disaient volontiers impopulaire, l’ancien ministre de la Défense, Ali Bongo Ondimba, 50 ans, aura marqué la campagne présidentielle gabonaise par ses discours enflammés et soutenus par des arguments concrets. Il a connu une consécration lors de son passage à l’émission ’’Débat’’ en étant invité à débattre devant les caméras de télévision de la RTG 1 sur ce qu’il entendait faire du Gabon. Exercice réussi, selon ses fans et même ses détracteurs. Avec un premier objectif: redistribution des richesses du sous-sol à tous. Ali Bongo Ondimba s’est ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le scrutin présidentiel de dimanche s’est achevé à 18H (17H GMT) dans un calme relatif sur l’ensemble du territoire national. Scrutin devant désigné le futur chef de l’Etat pour les sept ans à venir. La majorité des bureaux a fermé à l’heure prévue par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap). Plusieurs centres ayant démarré avec 2h ou 3h de retard ont du prolongé les opérations de vote. Le dépouillement des bulletins a débuté après la fermeture des bureaux, peu après 18H00, à ‘'issue d’une journée sans incidents mais ayant enregistré une très grande affluence d’électeurs ...
Lire l'article
Absence de textes législatifs, appels à démission, stratégie politique: une polémique régnait toujours lundi autour du maintien dans l’actuel gouvernement de deux candidats déclarés à la présidentielle anticipée du 30 août prochain. La combinaison présentée par Paul Biyoghé Mba, Premier ministre, fait monter les enchères depuis la formation le 17 juillet du nouveau gouvernement, incluant Ali Bongo Ondimba (ministre de la Défense) et Pierre-Claver Maganga Moussavou, (ministre de l’Enseignement technique), tous deux candidats à cette élection. Depuis, les appels à démission se sont multipliés du côté de l’opposition en quête d’une éternelle légitimité qu’elle a perdue pour avoir flirté pendant plusieurs ...
Lire l'article
L’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a 20 ans ce 14 juillet. A sa création, en 1989 en France, sous le règne du monopartisme ‘’triomphant’’, le parti a connu des fortunes diverses, notamment la condamnation de son leader Pierre Mamboundou par contumace pour ’’atteinte à la sûreté de l’Etat’’. Expulsé de France en 1990 vers le Sénégal, où il passera trois années d’exil, son parti, considéré clandestin, ne prendra pas part aux premières élections législatives multipartites de 1990. Durant son exil dakarois, des tractations s’engagent entre lui et le régime de feu le président Omar Bongo Ondimba pour son retour au ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat par intérim, Rose Francine Rogombé, a présidé ce 12 juin en fin de matinée un conseil des ministres extraordinaire au Palais présidentiel, le premier depuis son investiture le 10 juin dernier. Les membres du gouvernement devaient notamment abordé le déroulement des obsèques du président Bongo Ondimba décédé le 8 juin dernier. Investie le 10 juin dernier des fonctions présidentielles par intérim suite au décès le 8 juin du président Bongo Ondimba, Rose Francine Rogombé a présidé en fin de matinée un conseil des ministres extraordinaire dans la salle habituelle du Palais présidentiel. L'ensemble des membres du gouvernement ...
Lire l'article
Parmi les ''enfants biologiques'' que compte le président Omar Bongo Ondimba, Ali est sans doute, l'un des plus influents. Physique de rappeur, Ali Bongo Ondimba est ministre gabonais de la Défense depuis 1999, et sa nationalité n'est pas sa préoccupation. Représentant personnel du chef de l'État, puis ministre des Affaires étrangères (1989-1991), Ali Bongo Ondimba s'est constitué un réseau relationnel très solide aussi bien à l'étranger qu'au Gabon, même dans les casernes où soldats, officiers et généraux lui font confiance. Au sein de la galaxie du pouvoir, il est soupçonné par ''ses ennemis'' de se positionner dans la course à la succession ...
Lire l'article
Le défilé militaire et civil relatif à la célébration de l'accession du Gabon à la souveraineté internationale a été exécuté dimanche à Libreville pendant 45 minutes devant un public maigre, a constaté un journaliste de l'AGP. Dès 11H locales (10H GMT), les troupes motorisées, dépourvues de leurs engins lourds, ont défilé pendant 15 minutes. Par contre, les civils (mairies d'arrondissements et quelques entreprises) ne l'ont fait qu'en 30 minutes devant les officiels. La cérémonie a débuté dimanche matin à 9H locales (8h GMT) par des décorations. Distinctions reçues par les médaillés des mains du gouverneur de la province de l'Estuaire, Nzé Thomas ...
Lire l'article
Un bateau militaire français ‘’mouille’’ au large de Port-Gentil
Ali Bongo Ondimba préside un conseil des ministres ce jeudi à Port Gentil
Politique : Déséquilibrée, l’opposition gabonaise en quête des stratégies ? Par Jean Rovys DABANY
Politique: Ali Bongo confirme sa place au milieu des trublions politiques (PORTRAIT) Par Jean Rovys DABANY
Politique-présidentielle: Fin du scrutin présidentiel dans le calme Par Jean Rovys DABANY
Gabon/présidentielle: Peut-on se déclarer candidat à une élection et demeurer ministre? (Par Jean Rovys DABANY)
Politique : La difficile marche de l’UPG qui fête ses 20 ans d’existence Par Jean Rovys DABANY
Gabon : Rose Rogombé préside son premier Conseil des ministres
Politique : ”Etre Nigérian ? Cela ne me préoccupe pas, affirme Ali Bongo (Par Jean Rovys DABANY)
17 Août 2008 : Le défilé militaire et civil exécuté en moins d’une heure devant un maigre public à Libreville


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Août 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*