Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ondo Ossa : «il n’y a pas d’argent pour payer les fonctionnaires le 25 septembre prochain»

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2009
Catégorie(s): Nation

«Plusieurs membres du gouvernement n’ont jamais travaillé. Ils n’ont aucune compétence à exercer leurs fonctions et ne peuvent revendiquer d’aucun métier», c’est en substance ce qu’a voulu démontrer le 16 août dernier le professeur Albert Ondo Ossa, candidat indépendant à l’élection présidentielle du 30 août, en ouvrant la série de «Débats» de la RTG1, avec un exposé magistral de l’approche politique et économique par la compétence.

Usant avec aisance de ses talents de pédagogue, l’ancien ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur a éclairé l’opinion sur l’état politique et économique du Gabon, au sortir d’un règne de 42 ans, un règne «trop long» selon le candidat indépendant.

Son discours s’est d’abord attaché à donner une analyse politique de la situation actuelle. A cet effet, il a clairement appelé à l’écartement d’Ali Bongo Ondimba de la course à la présidentielle en raison de la «psychose qui entoure sa candidature, faisant état d’une éventuelle guerre civile».

«Cela est suffisamment grave qu’il est préférable de préserver la paix, en mettant Ali Bongo hors course», a-t-il affirmé. 

Toujours au chapitre politique, le professeur Ondo Ossa a fustigé «la marginalisation des élites» au profit du «principe de cousinage», qui rend l’administration publique inefficace en raison de l’incompétence des cadres à exercer leurs fonctions. «Plusieurs membres du gouvernement ne peuvent revendiquer d’aucuns métiers», a-t-il notamment lancé. 

Il a également proposé une révision de la Constitution pour renforcer les acquis démocratiques, et a marqué sa préférence pour le maintien du mandat de sept ans, qui doit dans la situation actuelle du pays, permettre de mettre en œuvre et de voir les retombées des programmes de développement. Le candidat indépendant s’est par ailleurs prononcé pour un gouvernement restreint d’une vingtaine de membres.


Sur le volet économique, le professeur Ondo Ossa a dépeint le tableau noir de l’économie gabonaise, sans tomber dans le fatalisme, mais en détaillant les processus de relance par la «loi du marché».

Avec la consommation et l’investissement comme piliers de la relance, cet économiste de formation a tracé l’esquisse de la matrice des solutions capables de remettre le pays sur la voie du développement, de la croissance, pour en finir avec la pauvreté.

«Je ne suis pas alarmiste», a précisé le candidat indépendant, alors qu’il annonçait que les finances publiques ne permettraient pas à l’État de payer les fonctionnaires le 25 septembre prochain. Pour pallier cette situation, Ondo Ossa a expliqué qu’il faut jouir d’une crédibilité intérieure comme extérieure pour pouvoir emprunter et solliciter le soutien des organismes internationaux.

Ce cours magistral de haut vol devrait donner une certaine crédibilité à cet outsider de l’arène politique gabonaise, qui jouit d’un parcours propre en politique.

Le professeur Ondo Ossa était arrivé au gouvernement en 2006, à la tête des ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur qui avait fusionné pour la première fois. En 2007, il avait été replacé à la Recherche scientifique. Il a donc toujours exercé ses fonctions gouvernementales par rapport à ses compétences professionnelles, se prémunissant ainsi des tribulations des courants politiques qui entachent aujourd’hui la carrière de nombreux candidats.

Économiste de formation, Albert Ondo Ossa est un éminent membre du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES). Il a été l’un des principaux artisans de la mise en place à l’UOB du 3e Cycle universitaire en Droit et Sciences économiques.

L’émission «Débat» se poursuivra jusqu’au 28 août prochain pour permettre aux 23 candidats à l’élection présidentielle, à raison de deux par jour, de bénéficier d’un temps d’antenne égal pour exposer leurs programmes politiques respectifs.


SUR LE MÊME SUJET
Je salue la posture politique nouvelle que vient d’adopter Daniel Mengara dans le combat pour l’essor politique du Gabon, notre pays. La création éventuelle du parti politique annoncée est une bonne chose pour le débat et pour la lutte politique que nous menons depuis plusieurs années. J’y suis moi-même engagé depuis près de vingt-deux ans. Contrairement à bien des partis politiques constitués, dans la foulée de l’autorisation du multipartisme politique, la perspective de M. Daniel Mengara apporte un souffle nouveau. La lutte politique est pour ce compatriote une bataille idéologique pour l’avancement du Gabon et non une lutte de positionnement ...
Lire l'article
Paulette Oyane Ondo, député récemment suspendu des activités du Parti démocratique gabonais (PDG) dont elle est membre, a adressé une mise en demeure de payer au président de son groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, Luc Marat Abyla. L’ex-parti unique lui doit 50 millions de francs CFA au titre des fonds versés chaque année aux députés de cette formation politique. Paulette Oyane Ondo, député du canton Woleu sous la bannière du Parti démocratique gabonais (PDG), vient d’envoyer, par voie d’huissier, à Luc Marat Abyla, président du Groupe parlementaire PDG, une mise en demeure de lui payer 52,5 millions de ...
Lire l'article
Un forum destiné à faire l’ « autopsie » des PME/PMI gabonaises aura lieu du 8 au 10 septembre prochain, à Libreville, et devrait servir de « catalyseur à la politique d’émergence » du président Ali Bongo Ondimba, dont l’un des piliers porte sur le « Gabon des services », a-t-on appris. Dans la perspective de ces assises, le ministre des Petites et Moyennes Entreprises/Petites Moyennes Industries, et de l’Artisanat, Jean Félix Mouloungui, a rencontré, lundi dernier, dans la capitale gabonaise, de nombreux opérateurs économiques et des représentants d’autres départements ministériels qui, de manière transversale, sont impliqués dans la promotion des ...
Lire l'article
Daniel Ona Ondo, actuel vice-président de l’Assemblée nationale, a annoncé officiellement ce jeudi au micro du correspondant de Radio France internationale (RFI) à Libreville qu’il est candidat à la candidature du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’élection présidentielle anticipée dont la date n’est pas encore fixée.
Lire l'article
L'ancien vice-Premier ministre gabonais chargé des relations avec le Parlement et les institutions constitutionnelles, Emmanuel Ondo Methogo, a été nommé président du Conseil National de la Communication (CNC), a indiqué le communiqué final d'un conseil des ministres tenu jeudi à Libreville. Conseiller membre du CNC, M. Ondo Methogo remplace à ce poste François Engongha Owono, lui, promu ministre d'Etat, en charge du Travail. Ondo Méthogo sortie du gouvernement en 2007 était avant sa nouvelle promotion député du canton sud dans le département du Ntem (Nord) à l’assemblée nationale. Grand commis de l’Etat ce fils de Bitam, a, avant son entrée au gouvernement ...
Lire l'article
Emmanuel Ondo Methogo, ancien vice premier ministre, a été fait nouveau président du Conseil national de la Communication CNC, a annoncé le porte-parole du gouvernement René Ndemezo Obiang lors de la lecture du Communiqué final du Conseil des ministres de ce jeudi. Emmanuel Ondo Methogo remplace à ce poste François Engongah Owono nommé ministre d'Etat, ministre du travail, de l'Emploi, de la Prévoyance sociale et des Relations sociales. Ondo Methogo, avant de quitter le gouvernement en 2007, était vice- premier ministre, ministre chargé des Relations avec le Parlement et de la Coordination des Commissions Interministérielles. Le Conseil national de la Communication, né ...
Lire l'article
Pour délimiter le cadre et déterminer les bases de la recherche scientifique au Gabon, le ministre de ce département ministériel, Albert Ondo Ossa, a fait adopter le 31 juillet par le gouvernement un projet de décret portant création d’un Comité national d’éthique de la Recherche scientifique. Un second décret a également été approuvé portant organisation de la Foire nationale pour la recherche, afin de stimuler et de présenter les activités des chercheurs gabonais. Au lendemain de la première édition du prix national du Centre national de la recherche scientifique et technique (CENAREST), le ministère de tutelle a entrepris de renforcer ...
Lire l'article
Le Gabon devra occuper dès septembre prochain la présidence du Comité consultatif de l'Organisation des nations unies (ONU) pour les questions de paix et de sécurité dans la sous région d'Afrique centrale, poste occupé jusqu’ici par l'Angola où se tient jeudi, la 27è réunion ministérielle de ce Comité; une rencontre qui réunira les ministres de l`Intérieur, de la Défense et des Relations extérieures des pays de l`Afrique Centrale, a appris GABONEWS. Au cours de ces 27ème assises, les délégations vont s'appesantir sur la situation des pays membres qui font encore face aux conflits armés, à l’instar du Tchad, de ...
Lire l'article
A la veille des élections locales au Gabon, Franck Ondo Metogo, inspecteur de travail et observateur avisé de la vie et du processus politique et électorale gabonais publie un ouvrage hautement politique intitulé « La fraude électorale au Gabon », dans lequel il dénonce des méthodes peu recommandables, utilisées par les acteurs politiques pour gagner des élections organisées depuis la restauration du multipartisme au Gabon dans les années 90, a constaté GABONEWS. Pour l’auteur, « La fraude électorale au Gabon » est un condensé des rapports et des observations effectués à travers différentes consultations organisées sur le territoire ...
Lire l'article
Succinctement présenté, le mouvement "Bongo Doit Partir, pour la Construction d'un Gabon Nouveau" (en abrégé : BDP-Gabon Nouveau) est un mouvement politique gabonais de libération nationale créé en exil dans le New Jersey aux Etats-Unis le 9 décembre 1998 par le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones aux USA. Le BDP-Gabon Nouveau fonde son idéologie sur le constat suivant : En 40 ans de pouvoir sans partage, Omar Bongo a conduit le Gabon à la faillite la plus totale et à un état de dictature et de misère qui constituent un véritable génocide silencieux du peuple gabonais plus que jamais privé de ses libertés ...
Lire l'article
M. Bruno Ben Moubamba, M. Daniel Méngara et Mme. Paulette Oyane-Ondo, bravo pour l’amorce du débat politique à venir
Gabon : Paulette Oyane Ondo réclame 52,5 millions de francs à Luc Marat Abyla
“Autopsie” des PME/PMI gabonaises: des assises du 8 au 10 septembre prochain à Libreville
Gabon: URGENT / Présidentielle anticipée / Daniel Ona Ondo candidat à la candidature au sein du Parti démocratique gabonais
Gabon: Médias : Emmanuel Ondo Methogo nouveau président du CNC
Gabon: Emmanuel Ondo Methogo nouveau patron du CNC
Gabon : Ondo Ossa dote la recherche scientifique d’un cadre éthique
Gabon: Le Gabon occupe dès septembre prochain la présidence du Comité consultatif de l’ONU pour les questions de paix et de sécurité en Afrique centrale
Gabon: Franck Ondo Metogo publie « La fraude électorale au Gabon »
Présentation

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 17 Août 2009
Catégorie(s): Nation
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*