Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Pierre Mamboundou veut «la restauration de l’autorité de l’Etat»

Auteur/Source: · Date: 23 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Le candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou, était l’invité le 21 août dernier des «Débats» de la RTG 1, où il a défendu son projet de société et mis en évidence les failles du régime en place qu’il dénonce depuis 1989. Dans un discours pas toujours accessible, le célèbre opposant a notamment mis en avant les réformes constitutionnelles qui doivent permettre la restauration de l’autorité de l’Etat, ou encore la révision des contrats des entreprises de services publics afin d’améliorer leur rendement et leur rentabilité pour les Gabonais.

Les réformes constitionnelles étaient une nouvelle fois au centre du discours du candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou, invité le 21 août dernier des «Débats» de la RTG1.

Le candidat de cette alliance de cinq partis de l’opposition a répondu à une première question sur la polémique en filigrane qui dénonce un repli identitaire en raison des connivances ethniques des cinq signataires de ce rassemblement.

«Nous avons consulté toutes les personnalités des partis politiques de tous horizons qui souhaitaient aller avec nous. Si in fine ce sont elles qui ont décidé de travailler ensemble, il n’y a aucune conotation à donner à ce rassemblement», a expliqué le candidat de l’ACR.

Après avoir fustigé les failles de l’organisation du scrutin du 30 août, Pierre Mamboundou a proposé une nouvelle architecture institutionnelle qui prendrait en compte un parlement monocaméral après la suppression du Sénat.

Le président de l’UPG a fustigé l’absence de services publics compétents, dénonçant qu’aujourd’hui, «quand vous allez dans un bureau administratif, on vous demande votre emplacement géographique, ethnique et parfois clanique».

Prônant «la restauration de l’autorité de l’Etat», il a encore évoqué la réduction drastique du nombre de députés et de ministres, ainsi que la suppression du poste de vice-président de la République.

Sur le volet économique, le candidat de l’alliance est revenu sur la question du fer de Bélinga, la privatisation de Gabon Télécom et de la Société d’énergie et d’eau du Gabon SEEG qu’il compte récapitaliser, ainsi que le différend frontalier opposant le Gabon et la Guinée Equatoriale sur l’îlot Mbanié.

Concernant la SEEG, Pierre Mamboundou a stigmatisé la convention de concession que l’Etat avait signé ave la société Veolia et a rappelé que la SEEG «doit être le bras séculier de la politique sociale du gouvernement parce que l’eau et l’électricité ne doivent plus devenir un luxe».

A cet effet Pierre Mamboundou, outre la récapitalisation, propose que la société Veolia de ne s’occuper que du réseau de distribution d’eau car «elle n’a aucune compétence sur la production et la distribution de l’électricité».

Pour ce qui est de la convention signée entre Gabon Télécom et Maroc Télécom, le candidat de l’ACR a expliqué que «c’est une escroquerie doublée d’une violation intolérable de la loi».

«La loi dit que le capital majoritaire doit être détenu par l’Etat rien que l’Etat. Le différentiel doit être détenu par les Gabonais moraux ou des Gabonais de nationalité», a ajouté le président de l’UPG, qui avait fermement déjà dénoncé cette cession en 2007.

«Si Maroc Télécom veut être dans le capital de Gabon Télécom c’est son droit mais que Maroc Télécom crée une société de droits gabonais au Gabon et y participe tout naturellement. Mais il est interdit que le capital majoritaire soit détenu par un étranger qu’il soit moral ou physique», a-t-il insisté.

Sur le plan social, le candidat de l’ACR a mis l’accent sur la l’éducation, en annonçant qu’il compte attribuer les bourses à tous les Gabonais qu’ils soient au primaire ou au secondaire afin de les encourager.

«Les enfants en âge de scolarisation auront la gratuité des fournitures scolaires», a rassuré Pierre Mamboundou.

Terminant avec la diplomatie, le candidat Mamboundou s’est voulu profondément panafricaniste et a déploré que le NEPAD n’ait pas abouti. Il s’est félicité que le Gabon n’ait pas encore signé les accords de partenariat économique (APE) qui aurait un impact négatif sur les recettes de l’Etat tout en se prononçant pour les sociétés d’économie mixtes. 


SUR LE MÊME SUJET
Après l’annonce du décès du leader de l’opposition gabonaise, Pierre Mamboundou dans la nuit du samedi 15 octobre à Libreville, l’agence de presse GABONEWS a sillonné les différents quartiers de la capitale gabonaise afin de recueillir les impressions du citoyen lambda. « Tout d’abord le président de l’UPG était réputé pour sa sagacité juridique, sa prolixité et bien évidemment pour sa rigueur morale et intellectuelle. Il était doté d’une culture politique et d’un sens de la dialectique qui en faisait un redoutable débatteur et un communiquant de bon niveau. La classe politique gabonaise perd là l’un des plus brillants de ses ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, visage de l'opposition gabonaise pendant 20 ans et ancien candidat à la présidentielle, est mort à l'âge de 65 ans, a annoncé le président Ali Bongo. Dans une déclaration lue à la radio d'Etat, le fils et successeur du défunt Omar Bongo a rendu lundi hommage à Pierre Mamboundou, un "patriote". Le communiqué lu par le porte-parole de la présidence parle d'une "énorme perte pour le Gabon". Selon un responsable de son parti Thomas Ibinga, la famille de Pierre Mamboundou a précisé qu'il avait succombé à une crise cardiaque. Fer de lance de l'opposition au Gabon pendant 20 ans, Pierre Mamboundou ...
Lire l'article
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
L'opposant historique gabonais Pierre Mamboundou, président de l'Union du Peuple Gabonais (UPG), est mort, dans la nuit de samedi à dimanche, des suites d'une crise cardiaque à son domicile de Libreville. Pierre Mamboundou, qui avait acquis la stature de chef de l’opposition gabonaise, était rentré au Gabon il y a quelques mois, après un séjour relativement long en France pour raisons de santé.
Lire l'article
La Famille de Pierre Mamboundou Mamboundou, a officialisé, ce dimanche sur la télévision nationale (RTG1), son décès par un communiqué dont en voici l’intégralité : Les Clans Badjema et Dibamba , les familles de feu Mamboundou Jean et de Mboumba Elisabeth ont la profonde douleur d'annoncer aux parents, amis, connaissances, aux militants de l'Union du Peuple Gabonais, au Peuple gabonais, aux autorités gabonaises, aux autorités diplomatiques accréditées au Gabon, au peuple africain et au monde le décès de leur fils Pierre Mamboundou Mamboundou, Président de l'Union du peuple Gabonais et Député à l'assemblée nationale. Décès survenu dans la nuit du ...
Lire l'article
Mouila, 28 août (GABONEWS) – Le candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou qui était attendu mercredi à Mouila a expliqué au cours d’un meeting populaire, à la place des fêtes, tenu finalement jeudi dans la nuit que la « Restauration », principe de son projet de société passe par la prise en compte du social, rapporte le correspondant de GABONEWS. Actualité du :29/08/2009 Suppression des frais d’écolage pour tous ceux encore en âge scolaire, octroi des bourses d’études à tous les nouveaux bacheliers, formation professionnelle des ...
Lire l'article
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article
Libreville, 21 août (GABONEWS) - Le candidat à la présidentielle de cette fin du mois pour le compte de la Coalition pour le Changement et la Restauration (ACR), opposition, Pierre Mamboundou, a décidé, ce vendredi soir, de supprimer le Sénat, Chambre haute du parlement, s’il arrivait au pouvoir. Dans l’émission « Le Débat » proposée par la télévision gabonaise dans le cadre du scrutin à venir, Pierre Mamboundou a estimé qu’il était « prématuré » pour le Gabon de disposer d’une chambre bicamérale (Sénat et Assemblée). Toutefois, monsieur Mamboundou, député, a reconnu : « qu’il n’y aucune disposition constitutionnelle qui prévoit la ...
Lire l'article
L’Alliance pour le changement et la Restauration, regroupement de plusieurs partis politique et associations, parmi lesquels l’Union du peuple gabonais (UPG) de Pierre Mamboundou, présentera son candidat à la présidentielle anticipée du 30 août prochain. Vendredi dernier, lors du 1er congrès de l’Union Pour la Nouvelle République (UPNR), l’on avait enregistré la présence des partis politiques amis de l’opposition dont l’Alliance nationale des Bâtisseurs (ANB) de Me Séraphin Ndaot Rembogo, du Parti Socialiste Gabonais (PSG) de Moussavou King, de l’Union du Peuple Gabonais de Pierre Mamboundou, entre autres. Ce dimanche, au gymnase d’Oloumi de Libreville, l’Union du Peuple Gabonais (UPG), devra ...
Lire l'article
Le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG, opposition), Pierre Mamboundou, a révélé vendredi dernier à Libreville « les preuves » d’un complot savamment organisé visant, selon lui, à l’élimination physique de sa personne. Une élimination qui devrait avoir lieu le « 15 » ou le « 17 août 2008 ». Pierre Mamboundou est certain que ses jours sont comptés. Le président de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) l’a révélé vendredi dernier à Libreville lors d’une conférence de presse très animée. Pour appuyer ses dires, le leader de l’UPG a lu à son auditoire un extrait de l’édition du 14 juillet ...
Lire l'article
Pierre Mamboundou, président de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) et député du département de la Dola (sud) a affirmé vendredi, devant la presse, que l’insécurité au Gabon est en partie favorisée par le phénomène de l’immigration clandestine d’où son appel à une politique concertée à l’échelle de la sous région. « Comme on le constate, la criminalité civile ou fétichiste, tel un cancer est entrain de gagner le territoire national », a-t-il déploré avant d’ajouter que « le gouvernement de la République, devra revoir les mesures qu’il a déjà prises, parce qu’inefficaces, pour permettre aux habitants du Gabon de vivre ...
Lire l'article
Décès Pierre Mamboundou/ Micro-trottoir: « Pierre Mamboundou laisse un grand vide dans le système politique gabonais » selon de nombreux Librevillois
Mort de l’opposant gabonais Pierre Mamboundou
Nécrologie: Décès de Pierre Mamboundou
La famille de Pierre Mamboundou Mamboundou annonce officiellement son décès
Gabon: Présidentielle 2009 / Pierre Mamboundou explique aux populations de Mouila ce qu’il entend par « Restauration »
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le Sénat sera supprimé », Pierre Mamboundou
Gabon: L’Alliance pour le changement et la Restauration présente son candidat ce dimanche à Libreville
Gabon : qui veut la peau de Pierre Mamboundou ?
Gabon: Lutte contre l’immigration clandestine / Pierre Mamboundou veut un conclave sous-régionale


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 23 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Gabon : Pierre Mamboundou veut «la restauration de l’autorité de l’Etat»

  1. LE JOUR DE GLOIRE

    24 Août 2009 a 04:57

    Pierre vas-y on te soutient grand…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*