Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : L’appel tardif des intellectuels

Auteur/Source: · Date: 29 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Un collectif de 21 intellectuels gabonais a lancé ce 29 août un appel à l’ensemble des acteurs politiques du pays pour la transparence de l’élection et la préservation de l’unité nationale encore immaculée du Gabon. A jour J-1 du scrutin, cet appel souligne tristement le mutisme assourdissant dont a fait preuve l’intelligentsia gabonaise pour cette transition politique historique qui cristallise toutes les craintes, toutes les inquiétudes mais aussi tous les espoirs du peuple gabonais.

© D.R. L’intelligentsia gabonaise est restée muette à la contestation populaire des autorités

21 intellectuels gabonais se sont férédés en collectif pour lancer un appel ce 29 août afin d’exhorter la classe politique du pays à respecter l’Etat de droit, à préserver l’unité nationale et à prévenir l’insécurité et la xénophobie.

En se basant sur le «testament» du défunt président Bongo Ondimba dans son discours du 1er décembre 2007, le collectif a interpellé les dirigeants du pays à redoubler de vigilance à l’approche du scrutin national qui doit élire le prochain chef de l’Etat.

«Nous exhortons les acteurs politiques à s’engager à faire du Gabon un pays résolument tourné vers le développement, la justice sociale, l’épanouissement de ses habitants, pour préserver durablement le climat de paix dans lequel nous vivons et qui menace ruine au regard des dérives actuelles des acteurs politiques et de leurs partisans inconditionnels», écrit le collectif.

Alors que la tension est à son comble avec de nombreuses contestations sur l’organisation de l’élection du 30 août, l’appel des intellectuels met en garde face à «un climat de tensions et de violences, qui pourrait conduire la Nation vers des affrontements aux conséquences incalculables, porteurs d’une dégradation accrue de notre tissu économique et socio-politique».

«Aussi loin que nous puissions remonter dans le cours de notre histoire, (…) les différentes composantes sociologiques qui constituent la Nation gabonaise ne témoignent d’aucune expérience d’affrontement sanglants, comme ce fut le cas dans nombre de pays africains», rappelle par ailleurs le «collectif des 21».

Citant enfin le poète écrivain et homme politique Vincent de Paul Nyonda dans son oraison funèbre à Jean Hilaire Aubame, le collectif rappelle que l’unité nationale «n’a été possible que parce que la confrontation politique de l’époque se plaçait exclusivement au niveau des idées et tournait résolument le dos à la violence physique, aux luttes tribales et claniques».

Le Collectif des 21 réuni notamment les auteurs Martin Alihanga ; Guy Serge Bignoumba ; le sociologue Anaclé Bissiélo, actuel ministre de la Statistique et du Développement ; Agathe Boukinda ; le sociologue Jean-Marie Bouyou ; le géographe Jules Djeki ; Djohou Boma ; le pharmacien Jean-Noël Gassita ; le géographe Serge Loungou ; l’auteur Lucie Mba, fille du premier président du Gabon ; l’enseignant en médecine André Moussavou Mouyama ; l’enseignant Léandre Edgard Njambou ; Lucien Blaise Ndoyi ; Wilson Ndombet ; Jérôme Ndzoungou ; Jean Ntchilé ; le sociologue Fidèle Pierre Nzé Nguema, actuel recteur de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville ; l’enseignant Anselme Nzoghe Aboughe ; Lucien Obame ; le géopolitologue Marc-Louis Ropivia et Mesmin-Noël Soumaho.

S’il est malgré tout salutaire, à la veille du scrutin, cet appel souligne inéluctablement le silence assourdissant dont a fait preuve l’intelligentsia gabonaise durant cette transition politique historique. Alors que de nombreuses voix se sont élevées de toutes parts pour dénoncer l’organisation de l’élection et le pilotage de la transition, ceux qui sont censés jouer le rôle de Prométhée sont restés muets jusqu’à cet appel à la veille du scrutin.

Un réveil tradif, trop tardif selon certain leaders politique qui préviennent déjà depuis plus d’une semaine que toutes les conditions de la contestation sont réunies. La tension est aujourd’hui à son comble et l’exaltation des opinions politiques ont mis des oeillères à la plupart des concernés. Alors que les Gabonais se rendront dès 7H00 demain matin dans les bureaux de vote, cet appel risque fort de tomber dans l’oreille d’un sourd. «Cabri mort n’a plus peur du couteau».
 


SUR LE MÊME SUJET
Vraisemblablement étonné de l’exposé et de la facturation de la société Morpho, concernant la mise en en place de la biométrie pour les prochaines législatives, le Collectif des organisations de la société civile gabonaise, précédemment auteur d’un "Mémorandum sur la situation sociopolitique au Gabon", a publié un communiqué de presse à travers lequel il suggère le lancement d’un appel d’offre international et la mise en place d’une commission (opposition, majorité et société civile) chargée de la rédaction des termes de référence. Ci-après, l’intégralité dudit communiqué presse. Communiqué de Presse du Collectif des Organisations de la Société Civile relatif à l’introduction ...
Lire l'article
Pour soutenir l’acte courageux posé par le Président élu André Mba Obame et son équipe, un collectif de soutien pour la libération totale du Gabon s’est créé au sein de la diaspora gabonaise en France. Ce collectif tiendra une conférence de presse ce samedi 29 janvier 2011 à Paris. Le lieu et l’heure vous seront communiqués très rapidement. Fait à Paris le 27 janvier 2011 Le Collectif de Soutien pour la Libération Totale du Gabon Contact : + 33 6 31 60 39 00
Lire l'article
Les handicapés gabonais réunis au sein du ''collectif 116'' ont entamé, mardi à Libreville, une grève de la faim illimitée pour réclamer les financements promis par l’Etat en vue de leur autonomisation, a constaté un journaliste de l'AGP. ’’Nous allons nous laisser mourir de faim si rien n’est fait pour débloquer la situation’’, a confié le porte-parole du collectif, Jean Makita. ’’Nous ne comprenons pas pourquoi la financement débloqué par l’Etat en vue de l’autonomisation de la personne handicapée tarde à venir’’, a ajouté M. Makita, soulignant qu’aucune explication valable ne leur a été fournie pour justifier cette situation. Depuis le 15 ...
Lire l'article
Le collectif estime que ‘’l’exclusion du député Alain Claude Bilié Bi Nzé est revêtue d’un caractère injuste et incompréhensible au regard du parcours exemplaire, de son engagement politique et sa fidélité aux idéaux du RPG’’. Rappelant l’adhésion légendaire des populations de l’Ogooué-Ivindo affirmée lors des dernières élections législatives, locales sénatoriales et présidentielle, le collectif précise que ‘’nous militants et sympathisants du RPG, les ressortissants de la province de l’Ogooué-Ivindo en général, en particulier ceux de la commune de Makokou du canton Ntang Louli réaffirmons notre soutien total et inconditionnel à notre valeureux député’’ Il dénonce de ce fait avec la dernière ...
Lire l'article
Libreville, 9 septembre (GABONEWS) – Les Panthères du Gabon, dans le match retour des éliminatoires combinées CAN/Mondial 2010 qui les opposaient ce mercredi à Yaoundé, aux Lions indomptables, ont eu un réveil tardif, en réduisant le score à la fin du temps réglementaire par le capitaine Daniel Cousin, entré en deuxième mi-temps. Actualité du :09/09/2009 Comme à Libreville, le match a démarré sans minutes d’observation, mais sous une pluie battante devant 35.000 spectateurs venus des quatre coins du Cameroun et même du Gabon pour supporter les deux équipes. Ainsi, très vite, les Panthères ...
Lire l'article
Débutée vers la fin de la matinée au Palais de la Présidence de Libreville, la concertation entre le président de la République et des candidats au scrutin présidentiel du 30 août, s’est achevée en milieu d’après-midi, avec selon un porte-parole du Collectif de onze prétendants à la magistrature suprême, la décision de saisir le Conseil d’Etat et la Cour constitutionnelle pour constater l’incapacité à organiser l’élection dans les délais.
Lire l'article
Le porte-parole d'un Collectif de 11 candidats à la présidentielle de cette fin de mois, Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, a indiqué ce mercredi, au sortir d'une discussion avec le chef de l’Etat, Rose Francine Rogombé, à la présidence de la République, qu' « à situation exceptionnelle, procédures spéciales », évoquant la saisine prochaine des juridictions compétentes pour constater l’impossibilité de la tenue dans les délais du scrutin.
Lire l'article
Même chez les peuples les plus primitifs de l'histoire, il a toujours existé la notion de « signes du temps ». Mais, aussi primitifs soient-ils, les peuples, sociétés et/ou nations qui ont pu évoluer sont ceux qui ont eu la capacité de reconnaître, puis d'apprivoiser, dans le temps et dans les événements, les impératifs de changement, de transformation et de mutation que leur dictaient de manière quasi organique leur système social, culturel et/ou politique, finissant même par dominer ceux qui ont failli à cette noble tâche de transformation.  Comment se fait-il que les Gabonais, pour des raisons inexplicables, n'aient jamais su lire les ...
Lire l'article
Un collectif composé des cadres, étudiants et élèves de la province de la Nyanga dans le sud du Gabon a dénoncé vendredi, au cours d'un point de presse tenu à Libreville, les manquements observés le 17 août dernier, lors de la célébration du 48ème anniversaire de l’accession du pays à la souveraineté internationale, abrité conjointement par la Nyanga(Sud) et la Ngounié (centre-sud). Selon le président du Collectif, Jean Maurice Mboumba Ibinda, (Ancien journaliste à la chaîne nationale) ces « ratés » ont été observés dans plusieurs domaines notamment le transport, l'hébergement et la restauration. Par exemple, souligne le Collectif, la Commission transport ...
Lire l'article
A Tchibanga, comme dans les autres localités de la province de la Nyanga dans le sud du Gabon, les opérations de vote ont débuté avec un retard considérable et les électeurs, arrivés très tôt dans la matinée ont du rebrousser chemin, estimant, à les en croire, que cette élection aurait été annulée, dans la mesure où dans certains bureaux de vote visités dans les premières heures de la matinée, il n’ y avait, ni urnes ni responsables de centre, ni même les représentants des partis autant de la Majorité que de l’opposition. Si les opérations de vote ont démarré timidement dans ...
Lire l'article
Gabon : La société civile suggère un appel d’offres sur la biométrie
Communiqué de Presse : Appel à la mobilisation pour la libération totale du Gabon
Des handicapés gabonais en grève de la faim
Le collectif de bélinga apporte son soutien au député Belié Bi Nzé exclu du RPG
Gabon: Réveil tardif des Gabonais battus 2-1 à Yaoundé
Gabon: URGENT / Fin de la concertation entre le Chef de l’Etat et des candidats à la présidentielle du 30 août
Gabon: « A situation exceptionnelle, procédures spéciales », Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, (Porte-parole du Collectif de 11 candidats)
Les signes du temps: Les Gabonais savent-ils les lire? Message au peuple et aux intellectuels
Gabon: Un collectif des cadres de la Nyanga dénonce les « ratés » du 17 août à Tchibanga
Gabon: Locales 2008: début tardif des opérations de vote à Tchibanga (sud)


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 29 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*