Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Les Gabonais votent ce dimanche le successeur d’Omar Bongo Ondimba

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique

Libreville, 30 août (GABONEWS) – Après deux semaines d’intense opération de charme des différents candidats à la présidentielle en vue de séduire les populations à travers des meetings, des causeries, des porte à porte, des débats et émissions télévisés ou radiophoniques etc. l’heure revient ce dimanche, aux Gabonais inscrits sur les listes électorales et en possession de leur carte d’électeur, de choisir l’homme qui va remplacer madame Rose Francine Rogombé après Omar Bongo Ondimba à la tête de l’Etat.

Au départ 23, les Gabonais n’auront plus qu’à choisir leur président entre les 18 candidats qui sont restés en course, les autres ayant préféré se désister au profit d’un autre.

En effet, Medhi Teale, Anna Claudine Ayo Assayi, Jean Eyéghé Ndong, Jean Ntoutoume Ngoua et Paul Mba Abessole ont soustrait leur candidature au profit d’André Mba Obame, désormais soutenu par une coalition dénommée Bloc uni des forces du changement.

Tous ces candidats, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, ils ont sillonné le pays, de fond en comble, pour exposer les idéaux qu’ils voudraient, au soir du 30 août, développer en faveur du peuple gabonais.

Avec des slogans aussi divers que variés, les candidats sont allés, durant deux semaines, à la quêtes des voix des électeurs en leur promettant, pour l’essentiel, des lendemains meilleurs fondés sur le bien être social, la résorption du chômage chez les jeunes, la bonne gestion des deniers publics, la bonne gouvernance, entre autres.

Les uns se voulant du changement, les autres de la restauration, tout comme de l’interposition et même du partage, les Gabonais qui votent ce dimanche ont eu la possibilité d’écouter, mais surtout de juger de la pertinence des projets qui leur ont été présentés.

Ali Bongo Ondimba, le candidat du Parti démocratique gabonais a précisé pour lui, vouloir un « Gabon émergent », un Gabon fondé sur le triptyque « paix, développement et partage ».

Le leader de l’Union pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, comme celui de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), Pierre Mamboundou, de même que les indépendants Bruno Ngoussi, Bruno Ben Moubamba, entre autres, souhaitent le changement.

Ce scrutin à un seul tour donne l’opportunité à celui qui aura le plus grand nombre voix de se hisser au poste de président de la République.

Quoiqu’il en soit, le peuple gabonais, désormais habitué à ce genre de rendez-vous depuis 1990 sait que les tentations sont grandes et que les démons du désordre devraient éviter d’être secouer d’autant que certains candidats ont presque promis la rue au cas où « leur victoire leur serait volé ».

Cette élection anticipée a lieu trois ans avant sa date initiale (2012), ceci à cause du décès d’Omar Bongo Ondimba, le 8 juin dernier à Barcelone en Espagne. Entre temps la transition est assurée de manière constitutionnelle par madame Rose Francine Rogombé, ancienne présidente du Sénat.


SUR LE MÊME SUJET
La coordination des jeunes du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) a organisée une marche en fanfare et en sons, mercredi, dans l’enceinte de la Cité de la démocratie, en vue de la célébration du premier anniversaire du décès du père Fondateur de cette formation politique, Omar Bongo Ondimba, disparu le 8 juin 2009, à Barcelone en Espagne, en présence des hiérarques du PDG. Avec une importante mobilisation des grands jours, les jeunes du Parti Démocratique Gabonais vêtus de tee-shirts blanc et de pagnes spécialement confectionnés, frappés de l’effigie du président défunt, ont battu le bitume sur le trajet Place ...
Lire l'article
La population gabonaise, très touchée à l’annonce de la disparition de leur président, feu Omar Bongo Ondimba, le 8 juin 2009, à la clinique Quiron de Barcelone, en Espagne, à l’occasion de cette journée souvenir où l’on commémore sa première année de disparition, n’a pas oublié l’œuvre du Doyen des chefs d’Etats d’Afrique en indiquant que ce fut une « grande perte ». L’image du président Bongo Ondimba sera à jamais enfouit dans les têtes de tous les fils et filles de la génération Omar Bongo. « Depuis 40 ans, nous n’avons connu que lui comme président et c’est difficile de dire ce qu’il a ...
Lire l'article
Libreville, 30 août (GABONEWS) – Les électeurs de Libreville, qui ont effectué peu à peu le déplacement des bureaux de vote, ont accompli ce dimanche, leur devoir civique dans le calme, a constaté un reporter de GABONEWS. Actualité du :30/08/2009 Les premiers électeurs sont arrivés dès cinq heures trente minutes du matin dans les bureaux de vote installés pour l’essentiel dans les cours des écoles. Dans certains bureaux, une demi-heure avant l’ouverture, une bonne cinquantaine de personnes attendait déjà de pouvoir glisser leur bulletin dans les urnes. « Nous ne voulons aucun truquage, ...
Lire l'article
Pour la première fois depuis des décennies, un scrutin présidentiel n'est pas joué d'avance au Gabon. Deux mois après la mort d'Omar Bongo, décédé en juin après 41 ans de pouvoir sans partage, les Gabonais se rendaient aux urnes dimanche pour élire son successeur parmi 19 candidats, dont son propre fils, Ali Bongo Ondimba. Les bureaux de vote ouvraient à 7h GMT et devaient fermer leurs portes à 18h GMT. Les résultats officiels doivent être rendus publics mercredi Ali Bongo Ondimba, 50 ans, fils aîné du président défunt, a dominé la campagne électorale grâce à d'importants moyens financiers qui lui ont permis ...
Lire l'article
Le président gabonais Omar Bongo Ondimba a regagné Libreville mercredi à 14H30 (13h30 TU) en compagnie de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, de retour de Rabat au Maroc, où son épouse Edith Lucie, fille du président congolais, est décédée samedi dernier, a constaté APA sur place à l’aéroport de la capitale gabonaise. Lunettes noires, le chef de l’Etat a été accueilli par le vice-président de la République Didjo Divungui Di Ndinge et le Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, qui avait à ses côtés les membres du gouvernement et plusieurs autres personnalités gabonaises ainsi que des membres du corps diplomatique. Après une ...
Lire l'article
Décès au Maroc de l’épouse du président gabonais Omar Bongo Ondimba
Edith Lucie Bongo Ondimba, l'épouse du président gabonais Omar Bongo Ondimba, est décédée samedi à Rabat, au Maroc, a annoncé samedi la présidence gabonaise dans un communiqué lu sur la première chaîne de télévision publique RTG1. Le décès est "survenu ce jour, samedi 14 mars, à 16H20 GMT à Rabat, au Maroc", a déclaré le porte-parole de la présidence, Robert Orango Berre. Une source médicale au Maroc a confirmé le décès. "Elle est morte ce matin à la suite d'une grave maladie. Elle a rendu l'âme après un coma profond qui a duré plusieurs semaines", a indiqué cette source. Fille aînée du président congolais ...
Lire l'article
Le porte-parole du Gouvernement gabonais, René Ndémézo’o Obiang, a livré ce mercredi à Libreville, devant la presse nationale et internationale, la Déclaration relative à la campagne des médias français portant atteinte à la personne président de la République, Omar Bongo Ondimba. Voici ci-après le texte intégral de la Déclaration: « Le gouvernement gabonais observe depuis quelques semaines le développement persistant d’une campagne des médias français portant atteinte à la personne du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba. Cette campagne pernicieuse, indécente et empreinte de préjugés, s’illustre dans les médias français tant publics que privés. L’opinion nationale ...
Lire l'article
Le ministre français de l'Immigration, de l'Intégration, de l'identité nationale et du Codéveloppement, Brice Hortefeux, a été reçu mardi à Libreville, par le chef de l'Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba. « Il y a un accord qui a été signé entre la France et le Gabon sur l'obtention des visas pour les étudiants, les travailleurs et les professionnels», a déclaré le ministre français. Au centre de cette visite de travail, la suppression des visas de court séjour pour les titulaires de passeports de service et l’instauration des visas de circulation de deux ans à entrées multiples pour des motifs économiques, professionnels, médicaux ...
Lire l'article
En vue de rendre plus opérationnel et plus moderne les édifices et institutions de la République gabonaise, le chef de l'Etat Omar Bongo Ondimba, a procédé vendredi, au siège de la Cour constitutionnelle, lors d’une cérémonie sobre et solennelle à laquelle prenaient part les membres du gouvernement, les représentants du corps diplomatique, les représentants des confessions religieuses, à la pose de la première pierre de ce nouveau joyau architectural qui abritera sur les anciennes installations de cette même Cour, des services modernes, appropriés et adéquats pour offrir aux employés de meilleurs conditions de travail, a constaté GABONEWS. Situant dans ...
Lire l'article
Hommage à Omar Bongo Ondimba: les jeunes du Parti démocratique Gabonais célèbrent la mémoire du président fondateur
Omar Bongo Ondimba / Un an après: les Gabonais n’ont pas oublié et estiment que c’est « une grande perte »
Bongo Doit Partir
Gabon: Les Gabonais votent dans le calme à Libreville
Les Gabonais élisent le successeur d’Omar Bongo
Retour à Libreville du président gabonais Omar Bongo Ondimba
Décès au Maroc de l’épouse du président gabonais Omar Bongo Ondimba
Gabon: Campagne des médias français contre le président Omar Bongo Ondimba: Déclaration du gouvernement gabonais
Gabon: Brice Hortefeux devise avec le président gabonais Omar Bongo Ondimba
Gabon: Le chef de l’Etat gabonais, Omar Bongo Ondimba pose la première pierre de la Haute juridiction constitutionnelle

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*