Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ndongou déjugé par la Cour Constitutionnelle

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique

La Cour Constitutionnelle a publié le 29 août un communiqué qui stipule notamment que la présence des électeurs sur les lieux de vote pendant le dépouillement des urnes est autorisée. Cette mesure déjuge celles annoncées le 27 août dernier par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le vote le 30 août.

© D.R., Madame Mborantsuo

A la veille du scrutin du 30 août, le communiqué de la Cour Constitutionnelle confirme l’autorisation donnée aux électeurs de rester sur dans les bureaux de vote après l’accomplissement de leur devoir citoyen.

Ce communiqué intervient 48 heures après les consignes strictes dictées par le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, interdisant formellement l’attroupement des populations autour des bureaux de vote après le scrutin.

«Il n’est pas indiqué qu’il y ait des attroupements autour des bureaux de vote. Ce qui pourrait nous amener à faire le dépouillement dans un autre lieu», avait-il indiqué, avertissant que «force est à la loi, et force sera la loi».

Le communiqué de la Cour Constitutionnelle vient annihiler ces mesures, qui avaient par ailleurs été fortement contestées par plusieurs candidats de l’opposition, mais aussi le collège électoral.

«Le dépouillement est public. Il est effectué sans interruption au lieu du vote par les membres du bureau de vote, en présence des représentants des candidats», déclare la Cours constitutionnelle.

D’ailleurs le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), René Aboghé Ella, a également abondé dans ce sens en invoquant l’article 85 du code électoral.

«Le dépouillement doit rester publique, c’est-à-dire effectué en présence non seulement des membres du bureau et des représentants des candidats, mais également sous le regard des électeurs», a-t-il déclaré le 29 août sur les chaînes publiques.

Les mesures annoncées par le ministre de l’Intérieur, par ailleurs chargé par intérim de la Défense nationale, intervenaient dans la foulée des appels du candidat André Mba Obame, qui demandait à ses électeurs d’attendre les résultats sur les abords de bureaux de vote afin de prévenir la fraude.

A cet effet, le candidat avait également demandé aux électeurs de communiquer les résultats des urnes immédiatement après le dépouillement à plusieurs médias locaux et internationaux afin d’entraver la manipulation des résultats.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les acteurs politiques gabonais ont les yeux désormais tournés vers la Cour constitutionnelle pour l’issue finale du vote du 17 décembre dernier. La question étant de savoir si les scores des uns et des autres seront confirmés ou infirmés au terme d’un examen approfondi du dossier sur les résultats de ces élections. En effet, la Cour constitutionnelle est saisie, depuis quelques jours, de ce dossier. Après la proclamation de ces résultats, la semaine dernière par le Ministre en charge de l’Intérieur, Jean-François Ndongou, les documents liés à ce scrutin ont été transmis à la Haute juridiction pour examen, en vue du ...
Lire l'article
La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, Mme Marie-Madeleine Mborantsuo, a fustigé, jeudi à Libreville, la cupidité des scrutateurs lors des opérations électorales, à l’occasion de la rentrée solennelle de la haute juridiction. "Ces actes de cupidité de la part des scrutateurs y compris les représentants des candidats dans les bureaux de vote sont souvent à l’origine des nombreuses plaintes conduisant à des lourds contentieux électoraux", a affirmé Mme Mborantsuo. La présidente du conseil des neuf sages s’est par ailleurs étonnée que les candidats aux élections occultent souvent cet aspect du problème alors qu’ils ont souvent ...
Lire l'article
Saisie de onze recours en annulation de l’élection présidentielle du 30 août dernier, introduits par les candidats déclarés battus, la Cour constitutionnelle gabonaise a décidé de procéder au recomptage des voix sur la base des procès-verbaux centralisés par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Etant, avec la CENAP, l’une des destinataires du dossier complet, comprenant les feuilles d’émargement et de dépouillement ainsi que les procès-verbaux signés de tous les scrutateurs, des vice-présidents et des assesseurs représentant la majorité et l’opposition dans les 2815 bureaux de vote, conformément à la loi électorale, la haute juridiction avait déjà procédé à son ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle gabonaise s'est réunie mardi toute la journée à huis clos, en séance plénière, pour rédiger les rapports sur les recours en annulation de l'élection présidentielle contestée du 30 août, a appris l'AFP auprès de cette institution. La Cour avait terminé samedi le nouveau comptage des voix à partir des procès-verbaux des 2.815 bureaux de vote ainsi que les auditions des dix requérants -- neuf candidats contestant la victoire d'Ali Bongo au scrutin et une citoyenne. Elle a reçu au total onze recours. Une fois les rapports rédigés, la Cour procèdera à des audiences publiques auxquelles doivent participer les requérants. ...
Lire l'article
Le recompte des voix de l'élection présidentielle du 30 août décidé par la Cour Constitutionnelle, suite au recours en annulation de l'opposition, qui devait débuter ce 29 septembre, a été reporté au 30 septembre faute d'accord entre la haute juridiction et l'opposition sur les modalités de recompte. En plus de la présence d'un huissier par candidat, l'opposition réclame la présence d'un représentant dans la salle de recompte. Premier contretemps dans l'opération de recompte des voix décidée par la Cour Constitutionnelle pour éclaircir la situation au lendemain d'une élection présidentielle très contestée par une frange de la population. Prévue pour ce 29 ...
Lire l'article
Le ministre de l'Intérieur, chargé de la Défense nationale, Jean François Ndongou, a averti le 27 août les leaders politiques que des consignes strictes seraient données aux forces de l'ordre pour garantir la sécurité et prévenir les émeutes post-électorales. Dans un message à la presse, il a notamment rappelé l'interdiction des manifestations non autorisées, et exhorté les électeurs à ne pas s'attrouper aux alentours des bureaux de vote et à attendre «sagement» les résultats chez eux. © D.R. - Le ministre de l’Intérieur, chargé de la Défense nationale, Jean François Ndongou ...
Lire l'article
La Cour constitutionnelle a organisé sa cérémonie officielle de rentrée pour l’exercice 2009 le 14 janvier dernier au siège provisoire de l’institution sis au quartier de la Sablière, à Libreville, en présence du chef de l’Etat Bongo Ondimba. Cette cérémonie a permis à la haute juridiction de dresser le bilan de l’exercice 2008 et de faire le point sur les élections sénatoriales qui se tiendront le 18 janvier prochain, et pour lesquelles la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mbourantsuo, a appelé au strict respect de la loi électorale. Avec un jour d’avance sur la tradition établie qui ...
Lire l'article
A l’occasion de la rentrée solennelle ce mercredi à Libreville, la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, a promis des sanctions contre les fauteurs de troubles qui s’illustreront lors des sénatoriales prévues ce dimanche 18 janvier dans le pays. En présence du chef de l'Etat gabonais Omar Bongo Ondimba, des membres du gouvernement, des présidents des institutions républicaines ainsi que des représentants des missions diplomatiques à Libreville, la présidente de la Cour constitutionnelle a indiqué à propos de l’élection des sénateurs que « conscient du rôle qui est le sien, le collège électoral doit s’en tenir à la ...
Lire l'article
A la veille de la tenue du scrutin en vue du renouvellement des conseils départementaux et municipaux, la Cour constitutionnelle a indiqué à l’attention des acteurs politiques, des candidats, des électeurs et de l’ensemble des citoyens, des précisions sur les modalités pratiques du fonctionnement du processus électoral. Sur le fonctionnement des commissions électorales la cour constitutionnelle précise que seuls les membres des bureaux des commissions électorales ayant prêté serment, conformément à l’article 16d de la loi n°77/96 du 12 mars 1996 portant dispositions communes à toutes les élections politiques, modifiée, sont habilités à siéger au sein des ...
Lire l'article
Le Mamba
Le Mamba est la branche armée du BDP-Gabon Nouveau. Le Mamba s'est rallié au BDP-Gabon Nouveau le 8 décembre 2005 suite à un accord signé à Amsterdam aux Pays-Bas. Au terme de cet accord de ralliement, le Mamba est devenu la branche armée du BDP-Gabon Nouveau (Voir communiqué). Le BDP-Gabon Nouveau,est lui-même devenu mouvement de libération nationale le 5 décembre 2005 (Voir le communiqué et les résolutions). Pour visiter le site du Mamba, cliquez ici.
Lire l'article
Législatives 2011 au Gabon : La Cour constitutionnelle à pied d’œuvre
La présidente de la Cour constitutionnelle dénonce la cupidité des scrutateurs au Gabon
La cour constitutionnelle gabonaise dos au mur
Présidentielle au Gabon: travaux à huis clos à la Cour constitutionnelle
Gabon : La Cour Constitutionnelle ajourne le recompte des voix
Gabon : Ndongou, «force est à la loi, et force sera à la loi»
Gabon : La Cour constitutionnelle fait sa rentrée 2009
Gabon: Elections sénatoriales: la Cour constitutionnelle promet des sanctions aux fauteurs de troubles
Gabon : Elections locales, la Cour constitutionnelle rappelle les règles du jeu
Le Mamba


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*