Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Un pacte républicain pour contrer les troubles post-électoraux

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique

A quelques heures de l’élection du quatrième président de notre pays, les Gabonais s’interrogent et sont quelque peu inquiets de la suite des événements en cas de contestation violente des vaincus. La signature d’un pacte républicain par tous les candidats aurait sans doute apaiser les craintes des Gabonais et instaurer un climat serein.

© Crédit photo ; Palais de bord de mer

Depuis l’ouverture de la campagne, le 15 août, tous les candidats à cette élection à l’exception peut-être de celui du parti au pouvoir Ali Bongo Ondimba ont émis des critiques acerbes sur la fiabilité du fichier électoral.

Zacharie Myboto avait d’ailleurs déclaré à ce propos que la liste électorale était «entachée d’irrégularités», Eyéghé Ndong avait renchéri en disant son étonnement que la liste électorale puisse être «composée de plus de 60% de la population», alors que «nous savons que nous avons beaucoup plus de jeunes de moins de dix huit ans au Gabon que d’adultes».

Mais le ministre de l’Intérieur, Jean François Ndongou, a sobrement rétorqué à ses multiples détracteurs que «la perfection n’est pas de ce monde».

Malgré ces réserves, aucun des candidats n’a pour autant pas décidé de se retirer du scrutin sans doute en caressant le rêve secret que les anomalies du fichier pourraient leur être favorables le 30 août.

Mais en même temps, tous ou presque ont appelé à la mobilisation, à la vigilance pour que l’on ne leur vole pas leur victoire, tout en évoquant le risque d’embrasement si la victoire leur était volé. Or, la seule autorité habilitée à organiser le scrutin et à proclamer le résultat est le ministère de l’Intérieur. C’est certain qu’une victoire autre que celle de l’opposition sera contestée.

Cette contestation suivra-t-elle les voies légales ? Il serait souhaitable que les uns et les autres gardent raison et s’engagent tous comme ils l’ont répété à maintes reprises depuis le début de cette transition à respecter la constitution et surtout préserver la nation gabonaise des âffres des troubles sociaux qui ont réduit à néant bon nombre de pays africains.

Il est évident qu’aucune défaite n’est sucrée mais dans cette compétition, la victoire doit revenir au Gabon. Il est également évident que beaucoup de candidats et une bonne frange de la population gabonaise sont contre l’idée qu’Ali Bongo succède à son père.

Pour éviter cette sorte de succession monarchique dans la république, le législateur aurait dû marquer noir sur blanc une interdiction formelle au fils d’un président de se présenter à l’élection présidentielle qui suit la fin du mandat de son père.

Une telle disposition aurait pu éviter aux Gabonais des tensions et frustrations nées autour de la candidature d’Ali Bongo Ondimba. Ceux qui seront au pouvoir demain peuvent réviser la constitution dans ce sens.

Pour l’instant, le Gabon a besoin de tous ses filles et fils pour bâtir dans la paix une nation stable et moderne. Il faut un pacte républicain de tous les candidats en lice pour garantir la paix au lendemain du 30 août prochain. On n’a pas le droit de casser notre pays. Et ce n’est pas tard.

Si on limite le nombre de mandat présidentiel à deux, pour un mandat de cinq ans, en l’espace d’un siècle, il n’y aura que dix Gabonais qui occuperont le fauteuil présidentiel. Dans le cas, d’un mandat de sept ans, il n’y aura que 7 candidats qui se succèderont en cent ans à la tête de l’Etat.

Au fond, si on est incapable de réaliser des élections crédibles avec des listes électorales fiables, pourquoi ne pas opter pour une présidence tournante entre les neuf provinces du Gabon avec deux mandats de cinq ans pour chaque province ? Peut-être que cette formule permettrait à chaque province du Gabon de diriger un jour la destinée du pays. Le Gabon est cher à tous et tous, nous avons l’obligation de le protéger et garantir sa légendaire stabilité.
 


SUR LE MÊME SUJET
Le Centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF) vient de présenter les résultats d’une étude menée sur le suivi de l’efficacité thérapeutique des traitements antirétroviraux et le diagnostic pédiatrique précoce de l’infection du VIH sida. Ces résultats permettent d’envisager une meilleure prise en charge des enfants issus des mères séropositives. Les résultats d’une étude menée par un groupe de chercheurs du centre international de recherches médicales de Franceville (CIRMF), portant sur le suivi de l’efficacité thérapeutique des traitements antirétroviraux chez les sujets malades, ainsi que sur le diagnostic pédiatrique précoce de l’infection de VIH sida, ont été présentés le ...
Lire l'article
Mais où est donc passé Franck Ba’Ponga ? Le rappeur gabonais travaille à son propre compte et poursuit sa collaboration avec Eben Intertainment. Outre ses multiples voyages à l’étranger, l’artiste produit d’autres artistes et pense à véhiculer le rap gabonais encore plus loin. Récemment, le rappeur a confié devoir « contrer les américains », réelle concurrence aujourd’hui. Dans une récente interview, Franck Ba’Ponga, a confié au site lbvgroove.com, qu’il fallait « contrer les rappeurs américains » qui sont aujourd’hui la seule et vraie concurrence des rappeurs du continent. Franck Ba’Ponga, qui n’est plus à présenter au Gabon, est l’une des ...
Lire l'article
Les leaders de l'opposition et malheureux candidats l'élection présidentielle du 30 août regroupés au sein du Front de refus du coup de force électoral vont annoncer avant le 31 décembre la création d'un grand parti politique capable de ratisser large et de s'imposer comme une force crédible d'alternance politique. Selon des sources proches de cette coalition des partis de l'opposition qui intègre plusieurs candidats indépendants, toutes les modalités pratiques pour la création de ce vaste rassemblement politique sont définies, même s'il reste quelques points à régler d'ici à sa présentation au public. Créé au lendemain de la proclamation des résultats de ...
Lire l'article
Les résultats de l’élection présidentielle seront connus mercredi Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), Réné Aboghé Ella, a annoncé que les résultats de l’élection présidentielle de dimanche seront connus mercredi prochain . Les Gabonais, redoutant que la situation ne dégénère, attendent ces résultats avec impatience et appréhension. Les trois candidats favoris, Ali Bongo Ondimba, Pierre Mamboundou et André Mba Obame se sont déjà autoproclamés vainqueurs. Pierre Eric Mbog Batassi
Lire l'article
Le bloc uni des forces du changement a tenu un meeting le 28 août au rond-point de la Démocratie pour présenter les cinq candidats à l'élection présidentielle du 30 août qui se sont désistés pour soutenir André Mba Obame. Après l'annonce dans la matinée d'une liste de 11 candidats unis derrière André Mba Obame, plusieurs démentis étaient tombés, entraînant la confusion chez les électeurs. Ce sont finalement Medhi Teale, Anna Claudine Ayo Assayi, Jean Eyéghé Ndong, Jean Ntoutoume Ngoua et Paul Mba Abessole qui se sont désistés pour soutenir André Mba Obame et faire barrage au Parti démocratique gabonais (PDG, ...
Lire l'article
Le rond-point de la Démocratie a été pris d'assaut le 28 août par des milliers de militants venus acclamer la coalition de 5 candidats à s'être alignés derrière André Mba Obame pour faire barrage à la candidature du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), emmenée par Ali Bongo Ondimba. Les candidats Medhi Teale (indépendant, ex-PDG), Anna Claudine Ayo Assayi (indépendante), Jean Ntoutoume Ngoua (indépendant), Paul Mba Abessole (RPG, majorité) et le représentant de Jean Eyéghé Ndong (indépendant, ex-PDG) étaient présents pour confirmer leur soutien au candidat désigné pour porter la «candidature unique» censée contrer celle du PDG le ...
Lire l'article
L'ancien Premier ministre et vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Jean Eyéghé Ndong, démissionnaire du gouvernement et du parti pour briguer le fauteuil présidentiel en indépendant, a appelé le 25 août dernier les présidentiables de l'opposition à présenter une candidature unique contre celle du candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba. Les candidats intéressés par cette proposition doivent tenir une réunion imminente pour décider du candidat derrière lequel ils s'aligneront pour le vote du 30 août. © D.R. - L'ancien Premier ministre et vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Jean Eyéghé ...
Lire l'article
A J-5 du scrutin du 30 août prochain, le candidat indépendant Jean Eyéghé Ndong, ancien hiérarque du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) démissionnaire pour briguer la présidence en indépendant, a appelé les candidats à présenter une candidature unique pour contrer celle du parti au pouvoir. «J'invite tous mes collègues candidats, opposés réellement et véritablement au système PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir), à une candidature unique afin d'assurer (...) notre victoire, la victoire du peuple gabonais», a déclaré Jean Eyéghé Ndong à la presse. «Je viens de parcourir le Gabon. Les dizaines de milliers de Gabonaises ...
Lire l'article
LIBREVILLE — La présidente intérimaire du Gabon Rose Francine Rogombé a appelé ses compatriotes à faire "barrage aux fauteurs de troubles et aux marchands d'illusions" avant l'élection présidentielle du 30 août. Elle a aussi fait "le constat d'un pays fonctionnant au ralenti, avec un front social particulièrement virulent", dit lors d'un discours télévisé à l'occasion de la fête nationale du 17 août. "Faisons barrage aux fauteurs de troubles et aux marchands d'illusions" afin que le Gabon soit "toujours un havre de paix et de liberté", a dit la présidente par intérim. "Les fauteurs de troubles, où qu'ils soient et quels qu'ils soient, seront ...
Lire l'article
Le Ministre Blaise Louembé a publié le 16 janvier un communiqué exposant les stratégies retenues à court et moyen terme pour prévenir les répercussions de la dégradation de la conjoncture mondiale sur l'économie locale. Le gouvernement s'est notamment accordé pour mettre en place des mesures fiscales et budgétaires incitatives visant à encourager la création d'entreprises et à favoriser l'autosuffisance nationale. Le ministère gabonais de l'Economie, des finances, du budget et de la programmation des investissements chargé de la privatisation a publié le 16 janvier dernier les résultats de la conférence-débat organisée le 7 janvier dernier à Libreville ...
Lire l'article
Gabon : Une étude du CIRMF pour mieux contrer le sida
Gabon/Musique : Franck Ba’Ponga « La concurrence pour pouvoir contrer les américains…» !
Gabon : L’opposition se cherche un grand parti politique pour contrer le PDG
Les Gabonais craignent des conflits post-électoraux
Gabon : 5 candidats derrière Mba Obame pour contrer le PDG
Gabon : 5 candidats derrière Mba Obame pour contrer le PDG
Gabon : Eyéghé Ndong veut une candidature unique pour contrer le PDG
Gabon : Eyéghé Ndong veut une candidature unique pour contrer le PDG
Gabon: la présidente appelle à faire barrage aux “fauteurs de troubles”
Gabon : Louembé expose son plan pour contrer la crise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*