Socialisez

FacebookTwitterRSS

Présidentielle au Gabon après 41 ans de pouvoir d’Omar Bongo

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique

LIBREVILLE — Les Gabonais choisissent dimanche parmi 18 candidats le successeur de leur président Omar Bongo, décédé en juin après 41 ans au pouvoir et dont un fils, Ali Bongo, est considéré comme un favori du scrutin.

Au total, 813.164 électeurs sont appelés aux urnes de 07H00 à 18H00 locales (06H00 à 17H00 GMT) dans quelque 3.000 bureaux de vote au Gabon et à l’étranger. Le scrutin se déroulant sur un seul tour, c’est le candidat qui aura obtenu le plus grand nombre de voix qui sera élu pour sept ans.

La commission électorale avait retenu 23 candidats – un record – dont trois femmes, autre première car aucune Gabonaise n’avait auparavant été en lice pour une présidentielle.

18 candidats restent dans la course, cinq s’étant ralliés vendredi à l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame, 52 ans, faisant de lui un adversaire de poids face à Ali Bongo, 50 ans, ex-ministre de la Défense.

Autres présidentiables jugés bien placés: l’ex-Premier ministre Casimir Oyé Mba (67 ans), l’opposant radical Pierre Mamboundou (62 ans) et l’ex-baron du régime devenu opposant Zacharie Myboto (71 ans).

Pour cette présidentielle considérée comme la plus ouverte de l’histoire du Gabon depuis 40 ans, l’opposition n’a pas réussi à s’entendre sur un candidat commun.

Tous les “grands” présidentiables ont promis un partage plus équitable des ressources pétrolières, minières et forestières de ce pays dont un grand nombre des 1,5 million d’habitants vivent dans la pauvreté.

La campagne électorale s’est achevée samedi à 24H00 (23H00 GMT), après deux semaines d’intenses animations politiques et une grève de la faim d’un candidat issu de la société civile, mais elle s’est généralement déroulée sans heurts, “en dehors de quelques dérapages isolés”, selon les autorités.

Plusieurs candidats ont fustigé le fichier électoral, après avoir dénoncé les conditions de préparation de l’élection et réclamé sans succès le report du scrutin.

Plus de 300 observateurs ont été accrédités.

Beaucoup au Gabon ont affirmé craindre des troubles post-électoraux mais le gouvernement a assuré samedi soir avoir “pris toutes les mesures nécessaires de sécurité pendant et après le vote”, en exhortant les électeurs à aller aux urnes dans “le calme, la liberté et la sérénité”.


SUR LE MÊME SUJET
LIBREVILLE (AGP) – Ali Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a été élu jeudi président de la République gabonaise avec 41,73 % de suffrages exprimés, selon les résultats officiels provisoires dont la lecture a été faite en direct sur la télévision publique RTG 1 par le ministre gabonais de l’Intérieur Jean François Ndongou. M. Bongo Ondimba devance l’ancien ministre de l’Intérieur André Mba Obame qui, lui, a obtenu 25,88 % des voix. Alors que Pierre Mamboundou, obtient 25,22 % et se classe ainsi troisième du scrutin, selon ces résultats officiels et provisoires. Ces résultats doivent être transmis à ...
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, dans une déclaration prononcée ce lundi à Libreville, a réclamé le respect des institutions au sortir de l’élection présidentielle du 30 août dernier. Pour le président de l’UGDD, par ailleurs candidats à ce scrutin, « le peuple gabonais a été appelé aux urnes le 30 août 2009 pour élire le nouveau président de la République conformément à la constitution ». A ce titre, Zacharie Myboto précise que « cette élection organisée dans la précipitation, alors même que la majorité ...
Lire l'article
MOUILA (AGP) - L’opération de vote a repris dimanche à Mouila, après quelques heures de suspension due à l’absence des représentants du Parti social démocrate (PSD) du candidat Pierre Maganga Moussavou dans les bureaux de vote, a constaté l’AGP sur place. Prévu pour débuter à 7h (6h GMT), les opérations ont finalement repris à 13h (12h GMT), a précisé, le correspondant de l’AGP. Plus de 813 000 gabonais élisent le futur successeur du président Omar Bongo Ondimba dans un scrutin à un seul tour. Finalement ce sont 17 candidats qui briguent le fauteuil présidentiel, après le désistement ce dimanche de Casimir, candidat indépendant. Vendredi ...
Lire l'article
LIBREVILLE — Le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), qui a investi Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président Omar Bongo pour l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, a annoncé samedi avoir exclu six candidats issus de ses rangs, dont certains étaient des élus. Lors d'une réunion tenue vendredi, le bureau politique de la formation a "constaté et pris acte des démissions formelles ou de facto du PDG" de ces six candidats, selon une résolution lue à la télévision publique RTG1 par Ernest Ndassikoula, son secrétaire général adjoint. Le texte cite l'ex-Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, les ex-ministres Victoire Lasséni Duboze, ...
Lire l'article
Ali Bongo Ondimba, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba et candidat à la présidentielle du 30 août au Gabon, a été déchargé de ses fonctions de ministre de la Défense, selon une déclaration de la présidente intérimaire vendredi, à la veille de l'ouverture de la campagne "Pour faire bonne mesure et mettre l'ensemble des candidats sur un (...) pied d'égalité, j'ai tenu à ce que ceux d'entre eux anciennement membres du gouvernement de la République soient déchargés de leurs fonctions", a déclaré la présidente Rose Francine Rogombé dans un message à la Nation diffusé vendredi soir par la télévision ...
Lire l'article
Ali Ben Bongo Ondimba, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), va présenter jeudi à la ’’Cité de la Démocratie’’ à Libreville son état-major de campagne, a annoncé à l’AGP une source proche du parti. Y sont invités à prendre part à cette rencontre, les militants du parti, les associations et les partis alliés au PDG. Depuis son investiture comme candidat du PDG, Ali Bongo a déjà rencontré des jeunes et les femmes qui ont réaffirmé leur ’’soutien jusqu’au bout’’ au candidat du parti pouvoir. Lors de la dernière rencontre avec les femmes, Ali Bongo a annoncé qu’il allait augmenter le Salaire ...
Lire l'article
Depuis sa création le 12 mars 1968, sur les bords de la Lolo Bouenguidi dans la province de l'Ogooué-Lolo, jamais le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) n'avait pas connu une telle ambiance : une pléiade de candidatures à l'élection présidentielle en son sein. Cette multitude de prétendants traduirait-t-elle un magma en ébullition ou une mauvaise gestion de cette formation politique après le décès de son fondateur ? Depuis sa création, jamais le PDG dit le ''grand parti de masse'' n'a connu une ambiance aussi piètre que celle qui prévaut en son sein depuis le décès de son fondateur, Omar Bongo ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG) au pouvoir "entérinera" mercredi le choix de son candidat au scrutin présidentiel qui doit avoir lieu à la suite du décès d'Omar Bongo, après recensement des prétendants, a-t-on appris samedi auprès de cette formation. Le recensement des "candidats à la candidature", entamé le 1er juillet, devait prendre fin à 19H00 (18H00 GMT) samedi. Mais le secrétaire général du PDG Faustin Boukoubi a affirmé dans la soirée à l'AFP que l'instance chargée de recueillir les dossiers était disposée à en recevoir après ce délai "pour éviter qu'on nous fasse des procès". "Ca peut aller jusqu'à minuit. Là, nous sommes ...
Lire l'article
Le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir) a annoncé le recensement, jusqu'à samedi, de ses "candidats à la candidature" à l'élection présidentielle du Gabon à une date non encore fixée, à la suite du décès d'Omar Bongo Ondimba, selon son site internet. "En prélude à la prochaine élection présidentielle, le Secrétariat exécutif (...) a initié depuis le 1er juillet dernier et ce, jusqu'au 4 juillet, un processus de collecte des candidats à la candidature", indique le site du PDG consulté vendredi par l'AFP. Les postulants "devront déposer au siège leurs prétentions", qui seront examinées par différentes instances. Ensuite, un "congrès d'investiture" (...) déterminera ...
Lire l'article
Bongo Doit Partir
Présidentielle/Urgent – Ali Bongo élu avec 41,73 % de suffrages exprimés (résultats officiels provisoires)
Gabon: Présidentielle 2009 / Zacharie Myboto réclame le respect des institutions après cette élection
Ngounié-présidentielle : Le vote reprend à Mouila, après quelques heures de suspension
Gabon: le PDG (au pouvoir) exclut six candidats à la présidentielle
Gabon: Ali Bongo, candidat du pouvoir à la présidentielle, démis du gouvernement
Gabon: Ali Bongo, candidat du parti au pouvoir, va présenter son état-major de campagne, jeudi
présidentielle-PDG-crise: Vers l’implosion du parti au pouvoir ? par Marinette ENGONGA
Présidentielle au Gabon: le candidat du parti au pouvoir connu le 8 juillet
Gabon/présidentielle: le parti au pouvoir recense ses candidats potentiels

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 30 Août 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*