Socialisez

FacebookTwitterRSS

Communiqué: Le Dr. Daniel Mengara appelle à un « Front Commun » de l’opposition en vue de la revendication de la victoire du peuple par tous les moyens possibles

Auteur/Source: · Date: 31 Août 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Politique

Depuis Libreville où il se trouve depuis le 25 août, le Dr. Daniel Mengara a appelé, ce lundi 31 août, André Mba Obame  et Pierre Mamboundou à la constitution immédiate d’un “Front Commun” en vue de la revendication de la victoire électorale du peuple. Dans une lettre que les équipes du BDP-Gabon Nouveau livreront aujourd’hui même aux deux leaders de l’opposition, ainsi qu’aux médias, le Dr. Daniel Mengara exhorte les deux candidats à s’entendre sur la victoire et à la revendiquer par tous les moyens possibles.

Ci-dessous le texte de la lettre à distribuer. Prière de faire circuler massivement auprès de tous les états-majors de l’opposition, y compris des deux candidats.

Pour imprimer le PDF de ce document, cliquez ici.


BONGO DOIT PARTIR
Bureau du Président

OBJET : Appel à un « Front Commun » de l’opposition en vue de la revendication de la victoire du peuple par tous les moyens possibles

A Messieurs André Mba Obame et Pierre Mamboundou

Chers compatriotes,

Au moment où les pédégistes, emmenés par les bongoïstes les plus invétérés, revendiquent déjà la victoire d’Ali Bongo en avançant des chiffres aberrants tel le 53% que Faustin Boubouki ne cesse de balancer depuis dimanche soir, et au moment où le coup d’état électoral que nous craignions tous se profile déjà à l’horizon, il n’y a que dans la contestation directe et indirecte immédiate que le peuple sera rétabli et affirmé dans son vote.

Le danger de cette élection est qu’elle risque d’être jugée relativement transparente par une communauté internationale souvent encline à regarder le simple déroulement du vote comme une indication de la conformité de l’élection avec les principes de transparence attendus. Or, nous savons tous que pour juger du résultat de cette élection bâclée, ce n’est pas en aval qu’il faut regarder, mais en amont.

Autrement dit, pour juger de la fraude dans cette élection, c’est dans les conditions de préparation du scrutin qu’il faut regarder et non ailleurs. Or, de l’aveu même des candidats avant et pendant la campagne électorale, rien dans cette élection ne pouvait garantir sa transparence. Qu’il s’agisse 1) de la transition bâclée actuelle par laquelle Rose Rogombé et Madeleine Mborantsuo ont illégalement suspendu la Constitution pendant 30 jours pour imposer un deuil national dont les Gabonais n’avaient que faire, 2) des délais électoraux ridicules qui font du Gabon le seul pays au monde à se croire capable d’organiser, sans préparation, une élection entière en 45 jours avec à peine deux semaines de campagne, 3) de la non publication du décret de convocation du collège électoral conformément à la loi, 4) du dépassement par la Cour constitutionnelle actuelle de sa durée de mandat, 5) du conflit d’intérêt né du fait que Madeleine Mborantsuo, qui a fait des enfants avec Omar Bongo, soit, en tant que Présidente de la Cour constitutionnelle, juge et partie du processus électoral en siégeant sur le résultat des élections, 6) de l’inégalité d’accès au médias d’état accaparés par Ali Bongo avant et pendant la campagne, 7) du blackout fait sur la campagne des opposants, y compris, par la suite, la suspension des émissions sur TV+, 8) du détournement de 200 milliards d’argent public par la machine PDG dans le financement de la campagne frauduleuse d’Ali Bongo, 9) des listes électorales truquées et fermées trop tôt qui ne reflètent en rien l’électorat gabonais, ou 10) de l’impréparation flagrante des autorités, nous avons en place aujourd’hui au Gabon les ingrédients qui feront la pire élection de toute l’histoire de la République. La conclusion la plus immédiate est donc que le résultat de cette élection ne peut être légitime.

Au vu de ce qui précède, cette élection n’aurait jamais dû se tenir. Elle aurait dû être reportée et l’opposition toute entière aurait dû lutter pour son report pour éviter au pays d’avoir encore à se battre pour la transparence et la démocratie pendant les 40 prochaines années de potentielle monarchie bongoïste au Gabon. Il ne faut donc pas être naïf. Comme l’avaient conclu Pierre Mamboundou et Paul Mba Abessole eux-mêmes en 1998, ce n’est pas par les urnes que la victoire du peuple s’affirmera mais, comme je l’ai toujours pensé, dans la rue. Or, au vu de la capacité de mobilisation de l’opposition actuelle en ce moment propice à la contestation électoraliste, ne pas appeler le peuple à la revendication pacifique de ses droits serait un crime contre le Gabon et son avenir.

Que reste-t-il donc à faire, maintenant que l’opposition, par sa participation, est allée valider un scrutin qui, de l’évidence même de l’histoire électorale de notre pays depuis 1993, ne pouvait être que frauduleux, en plus d’avoir été une élection entièrement bâclée et illégale ? La réponse est simple : organiser immédiatement la contestation la plus massive et la plus nationale de l’histoire de la république en vue de restaurer le peuple dans sa victoire électorale. Etant entendu qu’il n’y a aucun cas de figure dans lequel on pourrait imaginer Ali Bongo, l’homme le plus impopulaire de la république, remportant une élection transparente au Gabon, il faut sans tarder conclure que toute déclaration de victoire de sa part est un hold-up électoral.

N’ayant jamais cru en cette élection que je savais perdue d’avance comme toutes les autres, et ayant toujours cru au report comme la seule manière de donner une chance de naissance et de permanence à la démocratie gabonaise, je propose, néanmoins, la lie bue, que les deux candidats de l’opposition arrivés en tête dans cette élection, c’est-à-dire André Mba Obame et Pierre Mamboundou, se rencontrent immédiatement en vue :

1)    de s’accorder, en toute honnêteté et objectivement, sur les chiffres dont ils disposent tous les deux ;

2)    de déterminer, sur la base de ces chiffres, qui des deux est véritablement en tête ;

3)    et sur cette base, s’accorder sur le désistement de l’un en faveur de l’autre en vue d’une contestation finale qui associerait par la suite, dans le cadre d’un « Front Commun », tous les candidats malheureux de l’opposition qui veulent le changement immédiat. Il ne servira à rien que tous deux revendiquent la victoire en même temps. Cela ne peut servir qu’Ali Bongo.

Cette contestation du « Front Commun » doit, en amont de la proclamation officielle des résultats tronqués de cette élection, s’articuler sur la convocation immédiate, à Rio, ce jeudi 3 septembre 2009 à midi, du peuple gabonais au plus grand meeting politique de toute l’histoire du Gabon.

Ce meeting de Rio, que nous appellerons « Sit-in de la Vérité », aura comme but principal de réunir, en un seul lieu, au moins 100.000 Gabonais, qui s’assembleront sans discontinuer pendant une semaine ou plus jusqu’à :

1)    la reconnaissance immédiate, par Ali Bongo et les bongoïstes, de la victoire du candidat de l’opposition

2)    la confirmation de cette victoire par les institutions idoines.

Au pire, obtenir l’annulation pure et simple de ce scrutin et sa reprise dans des conditions qui en garantiraient vraiment la transparence en amont comme en aval, sous supervision de l’ONU et de l’Union Européenne, et dans le cadre d’une transition de 6 mois à un an qui verrait la mise en place d’une concertation nationale en vue de la démocratisation du pays.

Il s’agit, par ce moyen, d’organiser ce que j’appelle un référendum populaire spontané sur la question électorale actuelle en y associant directement le peuple et les candidats de l’opposition qui pensent que le Gabon ne saurait être la propriété d’une famille. Par ce référendum populaire permanent, par lequel les 100.000 Gabonais resteront assemblés à Rio nuit et jour à partir de jeudi à midi, il s’agira, au travers d’un ultimatum populaire lancé aux autorités, de donner le choix aux trois ennemis du peuple que sont  Ali Bongo, Rose Rogombé et Madeleine Mborantsuo entre accepter immédiatement la démocratie ou être chassés du pays et mis en exil.

Cet ultimatum, plus précisément, s’articulera de la manière suivante : Vu que le « Sit-in de la Vérité » commencerait jeudi dès midi, si, samedi à midi, l’élection n’est pas annulée ou la victoire du peuple non reconnue, les 100.000 Gabonais assemblés à Rio marcheront vers la présidence de la République demander la démission de Rose Rogombé et celle de Madeleine Mborantsuo, avec comme exigence immédiate de les mettre, en compagnie d’Ali Bongo, dans le premier avion en direction de Paris pour un exil temporaire qui durera le temps de la transition que les Gabonais pourront, dès lors, organiser en leur absence sur base démocratique et patriotique. Le trio diabolique pourra revenir au Gabon uniquement une fois la transition mise en place conformément au désir du peuple et Ali Bongo, s’il le veut, pourra alors présenter sa candidature à la présidence de la République, mais dans un contexte non contrôlé par le système bongoïste actuel.

Ce meeting de Rio serait, à ce titre, un sit-in non violent durant lequel l’on demandera au peuple de ne rien casser ni rien brûler, mais d’être tout simplement présent au meeting avec comme seule arme à la main une feuille ou une branche de palmier. Par ce symbole, le peuple montrera au monde entier que ce meeting se veut non seulement pacifique, mais également citoyen car, de par ce rassemblement, le peuple prend enfin sur lui d’affirmer sa souveraineté trop longtemps confisquée.

Fait à Libreville, le lundi 31 août 2009

Dr. Daniel Mengara
Président, BDP-Gabon Nouveau

Ampliations :
– Médias
– Ambassades (USA, France, Afrique du Sud, etc.)
– Candidats à l’élection présidentielle anticipée (Pierre Mamboundou, Paul Mba Abessole, Casimir Oye Mba, Jules Bourdès Ougouliguendé, Jean Eyegue Ndong, Bruno Ben Moubamba, André Mba Obame, etc.).

BONGO DOIT PARTIR (BDP-Gabon Nouveau)
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA
Tél/Fax (USA):
(+1) 973-447-9763
Gabon:
(+241) 04-12-33-88 ou (+241) 07-23-39-01

Pour imprimer le PDF de ce document, cliquez ici.


SUR LE MÊME SUJET
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 1)
Dans cette troisième conversation avec le peuple gabonais en quatre parties de 20 minutes chacune, Daniel Mengara livre la substance non seulement de sa rencontre avec Bruno Ben Moubamba à Libreville le 6 septembre 2009 après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, mais également de son analyse du contexte politique qui, de la diaspora au Gabon, a conditionné la relation entre les deux hommes issus de la diaspora gabonaise, l'un des Etats-Unis, l'autre de France. Il décrit ainsi la nature de ses rapports avec Bruno ben Moubamba jusqu’à cette rencontre du 6 septembre et livre ses réflexions sur l'incapacité ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 2)
(Partie 2) Dans cette troisième conversation avec le peuple gabonais en quatre parties de 20 minutes chacune, Daniel Mengara livre la substance non seulement de sa rencontre avec Bruno Ben Moubamba à Libreville le 6 septembre 2009 après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, mais également de son analyse du contexte politique qui, de la diaspora au Gabon, a conditionné la relation entre les deux hommes issus de la diaspora gabonaise, l'un des Etats-Unis, l'autre de France. Il décrit ainsi la nature de ses rapports avec Bruno ben Moubamba jusqu’à cette rencontre du 6 septembre et livre ses réflexions ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 3)
(Partie 3) Dans cette troisième conversation avec le peuple gabonais en quatre parties de 20 minutes chacune, Daniel Mengara livre la substance non seulement de sa rencontre avec Bruno Ben Moubamba à Libreville le 6 septembre 2009 après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, mais également de son analyse du contexte politique qui, de la diaspora au Gabon, a conditionné la relation entre les deux hommes issus de la diaspora gabonaise, l'un des Etats-Unis, l'autre de France. Il décrit ainsi la nature de ses rapports avec Bruno ben Moubamba jusqu’à cette rencontre du 6 septembre et livre ses réflexions ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 4)
(Partie 4) Dans cette troisième conversation avec le peuple gabonais en quatre parties de 20 minutes chacune, Daniel Mengara livre la substance non seulement de sa rencontre avec Bruno Ben Moubamba à Libreville le 6 septembre 2009 après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, mais également de son analyse du contexte politique qui, de la diaspora au Gabon, a conditionné la relation entre les deux hommes issus de la diaspora gabonaise, l'un des Etats-Unis, l'autre de France. Il décrit ainsi la nature de ses rapports avec Bruno ben Moubamba jusqu’à cette rencontre du 6 septembre et livre ses réflexions ...
Lire l'article
Cette vidéo conversation représente la première de la série de vidéos de "Conversations avec le Peuple Gabonais" que le Dr. Daniel Mengara a initiées dans le but de renouer avec le peuple et lui communiquer ses pensées près d'un an après la débacle électorale de l'opposition en août 2009. La série de vidéos sera publiée du 22 juillet au 17 août 2010. Elle permettra au Dr. Daniel Mengara de repositionner le mouvement "Bongo Doit Partir" dans le cadre du nouveau contexte politique gabonais depuis l'élection fraudleuse d'Ali Bongo et de commencer un dialogue avec les forces vives de la nation ...
Lire l'article
Communiqué: Le Dr. Daniel Mengara appelle Hillary Clinton à ne pas recevoir Ali Bongo Ondimba
Dans une lettre à Hillary Clinton diffusée ce dimanche 7 mars 2010, le Dr. Daniel Mengara, Président du mouvement "Bongo Doit Partir", appelle la secrétaire d'Etat américaine à ne pas rencontrer Ali Bongo Ondimnba lors de la visite du dictateur gabonais aux Etats-Unis depuis vendredi. Communiqué de presse pour diffusion immédiate Ci-dessous la lettre en anglais du Dr. Daniel Mengara. La version PDF est disponible ce lien.   BONGO DOIT PARTIR Office of the President   Hillary Rodham Clinton Secretary of State U.S. Department of State 2201 C Street NW Washington, DC 20520 Sunday, March 7, 2010 Re: Urgent Call to Cancel Meeting with Ali Bongo Ondimba Dear Mrs. Secretary of State: Having become ...
Lire l'article
Libreville, 6 septembre (GABONEWS) - Le candidat démissionnaire de dernière minute à l'élection présidentielle du 30 août dernier, Casimir Oyé Mba, a tenu ce dimanche en début d'après-midi, une conférence de presse, à son Quartier Général sis en face de l'Université Omar Bongo Ondimba, pour fustiger les actes de violences postélectoraux et inviter les uns et les autres à la retenue. Actualité du :06/09/2009 Texte intégral « Gabonaises, Gabonais, mes chers compatriotes, A la veille du scrutin du 30 août 2009, j'avais dû prendre la difficile décision de me retirer de la course de ...
Lire l'article
Ci-dessous, la lettre que Daniel Mengara fera parvenir aujourd'hui aux camps des deux candidats André Mba Obame et Pierre Mamboundou. Dans cette lettre, le leader du mouvement "Bongo Doit Patir" appelle à la mise en place d'un Comié de Crise Commun en vue de la Résistance Permanente. BONGO DOIT PARTIR Bureau du Président A Messieurs André Mba Obame et Pierre Mamboundou, Chers compatriotes, Tout en condamnant l'agression physique du régime Bongo contre vos personnes et contre le peuple gabonais, et tout en vous signifiant à tous les deux ma solidarité, je me permets aujourd'hui de vous interpeller au sens du devoir. Vu que c'est en vous ...
Lire l'article
Dans un discours vidéo  publié sur le site du mouvement « Bongo Doit Partir » en soutien aux manifestants qui se sont jetés dans la rue à l'appel des candidats à l'élection présidentielle, le Dr. Daniel Mengara a appelé à la permanence de la résistance et au départ en exil d'Ali Bongo Ondimba. Chers compatriotes, Inutile de vous dire que l'heure est grave. La répression policière commanditée par Ali Bongo contre le peuple gabonais lors des manifestations pourtant pacifiques de ce vendredi 7 août 2009, est le signe que le changement que les Gabonais attendent ne viendra pas tout seul. Quand, le 20 juin 2009, j'annonçai ...
Lire l'article
Communiqué : Daniel Mengara, Candidat à la présidentielle anticipée de 2009, se rendra au Gabon dans les tous prochains jours
Le Dr. Daniel Mengara, candidat déclaré à l’élection présidentielle anticipée de[uis le 20 juin lors d'une conférence de presse à Paris, se rendra très prochainement au Gabon se recueillir sur la tombe de sa mère. La mère de Daniel Mengara est décédée le 4 juillet dernier suite à des complications asthmatiques et respiratoires rendues fatales par le manque de structures sanitaires adéquates dans la petite ville de Minvoul. La tentative d’évacuation de la maman sur Oyem aux frais et à l’initiative de la famille fut tentée trop tard, le médecin soignant de Minvoul ayant mal diagnostiqué la condition de la maman. L’opportunité ...
Lire l'article
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 1)
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 2)
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 3)
Daniel Mengara Parle: Conversations avec le peuple gabonais (3): Ma Rencontre avec Moubamba (Part 4)
Mengara Parle: Conversations avec le peuple Gabonais: Conversation 1 – Partie 2: Ali Kidnappe Mengara
Communiqué: Le Dr. Daniel Mengara appelle Hillary Clinton à ne pas recevoir Ali Bongo Ondimba
Gabon: Présidentielle 2009/ « J’en appelle solennellement à tous les acteurs majeurs de la vie politique nationale afin que nous trouvions une issue rapide et
Gabon – Communiqué / Elections: Le Dr. Daniel Mengara propose aux candidats la mise en place d’un Comité de Crise Commun en vue de la
Vidéo : Le Dr. Daniel Mengara appelle à la permanence de la résistance, demande le départ en exil d’Ali Bongo Ondimba
Communiqué : Daniel Mengara, Candidat à la présidentielle anticipée de 2009, se rendra au Gabon dans les tous prochains jours

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 31 Août 2009
Catégorie(s): Communiqués BDP,Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

31 Réponses à Communiqué: Le Dr. Daniel Mengara appelle à un « Front Commun » de l’opposition en vue de la revendication de la victoire du peuple par tous les moyens possibles

  1. sostene moussavou

    4 Sep 2009 a 18:21

    Enfin mengara sur le terrain! il etait temps, ben moubamba a fait ce qu’il a pu..a toi de rentrer en jeux car tu as a ton actif depuis 1990, 19 matches joués, 19 buts marqués,soit une moyenne de 1 but par match..alors marque nous des buts encore..

  2. le maire

    4 Sep 2009 a 18:17

    MAMBOUNDOU,MBA OBAME ET MENGARA,C’est vraiment une belle équipe..presqu’imbattable! ALI doit pisser dans son gros calesson qui fait deux kilometres!

  3. steeven Me

    4 Sep 2009 a 18:11

    Ne nous voilons pas la face chers freres! on sait tous que MENGARA est beaucoup plus proche de mba obame que de MAMBOUNDOU..c’est pas une question d’imagination ça se sent et ça se voit.la preuve quand il est rentrer au gabon avant les élections il avait promit soutenir un candidat n’est ce pas? alors pouvez vous me dire pourquoi il ne l’a pas fait? moi je penses que c’est parcequ’il sait que son rapprochement a mba obame aurait été mal interpreté voila pourquoi il n’a rien donner comme consignes..sinon il aurait du soutenir celui qui etait le plus proche du pouvoir c’est a dire Mamboundou.. pourquoi ne l’a til pas fait?? mengara peut il dire pourquoi il n’a pas soutenu MAMBOUNDOU puisqu’aparement c’etait le desir des gabonais!! ou bien pourquoi n’avoir pas soutenu ben moubamba qui est assez proche delui idéologiquement et qui semble le plus neutre dans cette affaire? n’oublions pas que c’est lui meme qui avait dit qu’il viendrait au gabon et donnerait des consignes de vote! donc si certain disent que c’est du tribalisme, je trouve que c’est assez fondé sinon comment expliquer son attitude??? mengara voulais soutenir certainement mba obame ou un autre fang mais comme il a su que cela pauserai probleme il s’est retracté! bref moi je prefere ne plus trop en parler, je pense que la revolution est le seul moyen de nous liberer des bongos comme l’avait deja predit mengara..

  4. tramporteurdu gabon a dakar ALI CHIENNN

    3 Sep 2009 a 21:26

    je crois que l’heure n’est plus aux injurs entre les perdants que les pdgistes ont eu a tricher mais aux revendications je vous jure chers freres le gabon va mal avec ALI BONGO on est tous perdants s’il vous plait ne laissons pas cet enfant au pouvoir ici a dakar on se bat comme des fous et aujourdhui en passant devant mon ambassade ou je suis allé voir un ami a wakam un quartier de dakar j’ai vu mon abssade brulé et ctai beau a voir cela montré que le gabonais ne voulait pas de ce president et aujourdhui si le gabon est a feu c’est a cause d’ALI donc arretons les disputes ethnique mais allons y tous tuer ALI ET FAMILLE meme PATIENTCE DABANY MBOUMBOU MIYAKOU ANGELIQUE NGOMA MBOURANTCHO NZOUBA ET NDONGOU CE CHIEN LA on ira brulé chez l’ambassadeur du gabon au senegal samedi soir il va voir chiennnnnnnnnnnnnnn que tu es

  5. Pyromane

    3 Sep 2009 a 20:46

    Je pense qu’il est temps pour les gabonais de se poser une seule et unique question:
    veulent-ils d’ali ben bongo? Si le gabonais qui vit dans les mapanes, l’étudiant qui trime à l’université, le retraité qui a été spolié de sa pension,
    le malade qui ne peut bénéficier de soins de santé corrects, si toutes ces personnes pensent que leur salut passe par ali ben bongo ondimbus, un individu qui a dilapidé l’argent du pays dans des futilités; alors je ne dirais qu’une chose: un peuple a les dirigeants qu’il mérite. Par contre s’il ne veut pas de lui, je pense qu’il est temps que nous lui montrions à lui et aux amoureux de la françafrique, que nous sommes plus déterminés qu’eux. Quels moyens possédons-nous pour montrer notre désapprobation au coup d’état électoral qui vient de se produire? Il y a la cour constitutionnelle mais personnellement je ne vois pas mboratsuo contester la victoire du demi-frere de ses enfants. Personnellement je pense que la contestation doit passer par l’insurrection. Pour ce faire, il faut mettre en place des techniques qui ont fait recette dans le passé. Il faut savoir que lors de toute insurrection, il est primordiale que les insurgés ne concentrent pas l’ensemble de leurs actions au même endroit. Il est préférable de constituer des petits groupes mobiles pour obliger les forces de l’ordre à se disperser. Eviter les affrontements directs avec les représentants de la loi car ils sont armés et nous nous ne le sommes pas. Donc d’après moi je répète, la tactique de destabilisation doit s’appuyer sur des petits groupes mobiles qui devront tout brûler pour que le monde entier voit notre détermination, car seul un homme déterminé est prêt à perdre tout ce qu’il possède pour ses opinions, ses droits et sa liberté.
    J’exhorte donc tous les gabonais qui sont contre ondimbus fils le nimbus à se soulever et à commettre des incivilités par petits groupes, comme par exemple brûler le lycée Leon Mba, brûler le lycée d’Etat, l’université Omar Bongo, l’ENS, RIO, Kinguélé, etc…..si possible simultanément, de cette façon les forces de l’ordre ne pourront pas contenir la rébellion. Pour ceux, nostalgiques, qui pourraient regretter ces endroits,
    je leur dis que de toute façon, ce sera un mal pour un bien car le nouveau président, quelqu’il soit, aura alors l’obligation de réconstruire à la place, des infrastructures dignes de ce nom.

  6. Dicash

    3 Sep 2009 a 17:52

    Pitoyable, pitoyable quand je lis tous vos mails. je ne suis pas Gabonais, mais Africain noir qui veut que l’image des Africains changent. Ces problèmes de tribalismes ont crées de nbx problèmes en Afrique et le Gabon est entrain de tomber dans ce piège…
    Tout le peuple sans exception doit faire un bloc contre ce système Bogoîsme qui a duré depuis 41 ans et qui va malheureusement continuer avec ce ABO. Réveillez-vous frères. c’est vous le Gabon, et non un systême composé de rapaces…
    Et quant à cette imbécile qui dit que son mari a gagné, tu ferais mieux de fermer ta grande gueule. Egoîste, tu ne vois pas la misère dans laquelle vit le peuple Gabonais dans sa grande majorité. Tu veux fermer ce site ? fermes-le, mais tu récolteras la douleur de chaque gabonais qui souffre. Egoîste, ça se voit que tu n’as jamais connu la souffrance…

  7. yves

    3 Sep 2009 a 17:08

    Ah docteur Mengara, je suis partisan de PM mais finalement tu es le SEUL qui avait vu plus loin que tous les autres. Car le Gabon ne peut qu’être libéré par une violente résistance ou une bonne guerre civile. L’ELECTION C’EST FINI.SI MÊME LES PROCES VERBAUX ON LES TRUQUE SANS SIGNATURE DES REPRÉSENTANTS DES OPPOSANTS, C’EST FINI ALORS.
    MAINTENANT IL FAUDRA ATTENDRE DES COURAGEUX. EN CE QUI ME CONCERNE UNE BONNE GUERRE CIVILE. C’EST TOUJOURS COMME CA QUE LES GENS SE LIBÈRENT APRÈS DE LONGS RÈGNES.

  8. OYOBO

    2 Sep 2009 a 16:50

    je tiens a dire preciser que andre mba obame n’a jamais organiser une election presidentielle. il est devenu ministre d’etat de l’interieur en 2006. Donc arretez la desinformation. lui mm reconnait avoir ete ds le syteme. il s’est mi a genoux devant le peuple. c’est le president qu’il ns faut. on ne veut pas d’un communiste comme mamboundou. on veut qq1 qui qui peut faire avancer le gabon qq1 qui sait ou frapper le systeme pour le detruire. pas d’un candidat qui ne sais meme pas comment fonctionne reellement le pays. Mamboundou ne sera jamais president. on est la on verra

  9. Dr. NJOH ELOMBO

    2 Sep 2009 a 12:25

    ,imm
    édiateProposition

  10. Dr. NJOH ELOMBO

    2 Sep 2009 a 12:20

    Proposition de bon sens de la part du Dr Daniel Mengara. Comme à
    son habitude,le Président du BDP montre encore une fois qu’il est
    un humaniste,et le demeurera.Il l’a toujours été.
    Ce n’est pas le pouvoir pour le pouvoir qu’il cherche.A la limite
    même,ses propres ambitions s’enterreraient immédiatement pour pré-
    server l’intérêt commun. Le Gabon passe avant notre humaniste.
    Ce qu’il écrit est pleinement justifié dans les faits.Si le pou-
    voir tombait à l’instant même soit entre les mains du gagnant réel
    de l’élection gabonais,soit notre brillant Pierre Mamboudou,soit
    alors à la limite,Pierre Mba Obame:le Gabon n’amorcera-t-il pas im
    médiatement la sortie du tunnel de la monarchisation ? Voilà exac-
    tement ce qui se passera. Alors,que tous ceux qui ne veulent pas
    de la monarchie au Gabon se préparent pour le “sit in” à Rio,la palme à la main. Tous à Rio,immédiatement !!!

  11. roger

    2 Sep 2009 a 10:55

    Mr ZALANG

    English clavier

    Premierement apprenez a connaitre votre géographie, il existe bien des fangs originaires de l’OGOUE MARITIME, dans la région le lac Anengue, Fernan Vaz. Ensuite faite evoluer votre imagination sociologique en depassant la suceptibilite ethnique. On doit pouvoir discuter au 21 siecle librement sur l’ethnicité sans forcement reagir par actes de barberies, qu’ on dise que les punu sont complices de BOngo, moi qui suis punu je ne reagirais pas de la meme maniere que vous, parce que le monde evolue et nous devons evoluer,.

    Je vous le repete vous pourriez insultez les punu cela ne fera pas de moi un taliban ou que je vous déteste,quand on est grand on doit savoir relativiser et se decomplexer par rapport a son ethnie, je ne suis pas allé l’ecole, Mr ZALANG pour rien.

    Je n’ai pas peur de parler de l’ethnie, si cela doit vous soigner une fois pour toute, eh bien je le ferais encore. Je suis punu mais j’ai beaucoup d’amis fangs, parler des fangs ne veut pas dire connait contre eux.

    Vous n’etes qu’un novice.

    Excusez me french is not my french language.

  12. mbil foual

    2 Sep 2009 a 08:45

    MAMBOUNDOU a gagné. Alors, que tous les partisans du Vrai Changement l’acclament et le soutiennent jusqu’au bout !!!

  13. Tinus

    2 Sep 2009 a 01:53

    Quand je lis ce qui précède je crois qu’il faut vraiment plaindre les Gabonais.
    Vous allez maintenant droit dans le mur et je plains vos enfants.
    Pays pillé, ruiné, ressources naturelles pratiquement épuisées, aucun plan alternatif. Et vous allez encore élire un Bongo ou un des sbires de Omar. Triste triste !!

  14. Babylone

    1 Sep 2009 a 21:58

    Je me demande où ces zouaves de l’UPG voient que Mengara appelle à soutenir Mba Obame? Cette lettre demande aux deux candidats de s’entendre sur la victoire pour barrer la route à Ali. Mengara n’est pas candidat. Qu’est-ce que son soutien peut changer? C’est aux deux candidats de rejeter leurs égos pour prendre la victoire.

  15. zalang

    1 Sep 2009 a 15:18

    bonjour à tous

    je vait commencer par respectons nous,si vous avez des reproches à faire à un gabonais qu ‘il soit fang ou pas faite le sur la persone, et si vous continuer à manquez de respect à tout les fang vous allez assumez les concequances

    c’est un fang qui a gerer le gabon pendant 41ans? c’est un fang qui est president par interrim et qui n’arrive pas à dir merde à
    ali bongo?

    apprenons a nous respectez en cette pariode,ou tout le monde a les nerfs qui montent, de tout façons vous connaissez les reactions des fangs

    pourquoi quand on vote Mr PM à port-gentil,mayouba,tchibanga et dans d eutres province les fangs ne parlent pas de repli identitaire?

    c’est soit vous voulez le changement pour tout les gabonais ou vous voulez autre chose,bande d’inconcient!!!!!

  16. Un Fang digne

    1 Sep 2009 a 12:57

    A Roger,
    C’est étrange que les complices du systèmes ne sont que chez les Fang, c’est surement la seule ethnie qui est complice du PDG …. Je pense qu’il faut arrêter avec çà sinon vous pouvez le payer de votre vie surtout en cette periode. Je sais que tu ne peux tenir de telle langage qu’au net car si tu utilises les mêmes propos dans certains endroits du pays, ta vie ne faudra pas chère.
    Tu dois écouter le discour de Eyeghe à la mort de bongo, pour l’instant, on s’occupe du PDG, son départ du pouvoir et pour longtemps après on verra coment répondre aux antifang et de manière proportionnée. C’est un grand signe, le peuple regarde à la même direction.
    A propos du soutien que tu souhaites que Mangara accorde à Manboumdou, tu peux me dire qui Manboundou a déjà soutenu à part lui même, il n’est même pas allé rendre visite à son petit frère qui faisait une grève de la faim. Vous voulez que des gens soient toujours derrière lui comme des jouets.
    Un Fang

  17. sylvia valentin Bongo

    1 Sep 2009 a 12:08

    Mon mari a gagné,en tant que gabonaise d’adoption(je suis née en France),je vous demande de fermer votre site internet,sinon je demanderai aux autorités de vous retirer la nationalité gabonaise.
    Et mon père va cloturer vos assurances vie.
    Cordialement

  18. obom

    1 Sep 2009 a 11:21

    si les français tentent de percher ALI le KALABA de BAFRA à la tête du Gabon je vais commencer par sodomiser les françaises ici même à LBV je sais où les déloger. ensuite nous irons saboter la rencontre Gabo -cameroun de samedi prochain, c’est là que les premiers coups de feu partiront: Vive la révolution.

  19. LE JOUR DE GLOIRE

    1 Sep 2009 a 10:28

    Monsieur MENGARA,

    Honnêtement vous me surprenez, j’ai envie de dire que vous êtes un tribaliste.

    Aujourd’hui c’est vous qui voulez nous demander de soutenir MBA OBAME? Après le désordre électorale qu’il a semé au Gabon en 2005?
    Vraiment si c’est ça le BDP laissez moi vous dire que vous faites honte à des militants comme moi.

    MBA OBAME, nous le savons tous ici, a été un des reptiles les plus nuisible du système BONGO, quelqu’un qui a contribué à l’anti-démocratie au GABON.

    Aujourd’hui qu’il sens que quelqu’un est prêt à voler sa soit disant victoire, il fait appel au PEUPLE. Ce PEUPLE à qui il a volé en 2005, ce PEUPLE qu’il a trahi et mis dans la misère !!!

    Je me souviens même que vous, Monsieur MENGARA, aviez un article sur ce site où vous traitez ce MBA OBAME de vendeur de la république que le PEUPLE GABONAIS devrait trainer dans la rue comme un chien… Et aujourd’hui, vu que ce type soit FANG comme vous, vous avez oublié le mal qu’il a fait au GABON tout entier???

    Monsieur MENGARA, avec le respect que je vous dois, je vous pris de bien vouloir vous excusez pour cette lettre et demander pardon à tous les VRAI militants de la démocratie au GABON.

    Je vous remercie Monsieur le Président.

  20. lapanthere

    1 Sep 2009 a 09:48

    vraiment pq les UPGistes sont aussi fantiques???
    Vous croyez qu’il n’y a que les fangs qui n’ont pas voté pour Mamboundou??? arretez un peu vos histoires!
    si ce ne sont que les fangs qui n’ont pas voté pr mamboundou, pq on tergiverse même encore? les fangs ne font que 40% de la population non??? dc les 60% d’autres ethnies là devraient forcément suivre dc Mamboundou serait président avec 60% de suffrage!!!
    Arretez ce que vous voulez faire là!!! et l’autre qui demande à Mengara de soutenir Mamboundou pr montrer qu’il n’est pas tribaliste, c pathétique!!!
    vous tenez des discours que seuls des gens qui n’ont pas poussé les études tres loin peuvent tenir!!!
    Continuez à semer votre zizanie, les fangs sont au dessus de tt cela sachez le!!!

  21. zorro

    1 Sep 2009 a 08:53

    Moi je m’adresse personnellement au docteur Daniel Mengara, j’espère que cette fois ci mon post ne sera pas supprimé. Depuis 2004, je suis un peu l’évolution du docteur Mengara. J’ai été moi même déçu de ne pas voir ta candidature retenu, car pour moi, c’était une occasion pour toi de montrer au peuple gabonais que tu “pouvait”. Mais bon malgré cela tu es quand même revenu au Gabon (c’est qui est bonne chose), ma question c’est pourquoi autant d’immobilisme de ta part, franchement, j’aurais souhaité que ce soit quelqu’un d’autre qui soit en bonne posture avec Mamboundou (plutôt que AMO). Car franchement au risque de donner raison à Paskhal Nkoulou, tu me deçois Dr Mengara. COMMENT TU PEUT VENIR ICI NOUS DEMANDER D’ALLER SOUTENIR MBA OBAME celui là même qui t’a torpiller durant ces dernières années (quoi parcequ’il est fang?). Même si tu ne soutien pas Mamboundou, c’est pas grave, mais dans ce cas, reste impartial, comme Ben Moubamba. C’est quoi ces changements à 190°. Mba Obame est devenu soudain ton ami, tu as oublié tous ce que tu disais de lui, et comment tu l’as insulté. Non mais j’ai la haine jusqu’aux ongles. Attention Dr Mengara, car Mba ABess à fait la même chose, j’espère que tu ne ferras pas la même chose. Tu sais quand on admire quelqu’un avec passion, ça peut se rapprocher au fanatisme, et là tous les excès sont permis. Arrête moi ça, même si t’as un problème perso avec ABO, ne mélange pas les gens. Si tu veut te régénérer politiquement, attend que cette élection soit fini, ensuite tu pourras tranquillement réapparaitre. Tout en espérant que tu liras mon post je te souhaite beaucoup de courage. Je serais toujours là.

  22. zorro

    1 Sep 2009 a 08:48

    Moi je m’adresse personnellement au docteur Daniel Mengara, j’espère que cette fois ci mon post ne sera pas supprimé. Depuis 2004, je suis un peu l’évolution du docteur Mengara. J’ai été moi même déçu de pas ta candidature retenu, car pour moi, c’était une occasion pour toi de montrer au peuple gabonais que “pouvait”. Mais bon ta candidature, malgré cela tu es quand même revenu au Gabon (c’est qui est bonne chose), ma question c’est pourquoi autant d’immobilisme de ta part, franchement, j’aurais souhaité que ce soit quelqu’un d’autre qui soit en bonne posture avec Mamboundou (plutôt que AMO). Car franchement au risque de donner raison à Paskhal Nkoulou, tu me deçois Dr Mengara. COMMENT TU PEUT VENIR ICI NOUS DEMANDER D’ALLER SOUTENIR MBA OBAME celui là même qui t’a torpiller durant ces dernières années (quoi parcequ’il est fang?). Même si tu ne soutien pas Mamboundou, c’est pas grave, mais dans ce cas, reste impartial, comme Ben Moubamba. C’est quoi ces changements à 190°. Mba Obame est devenu soudain ton ami, tu as oublié tous ce que tu disais de lui, et comment tu l’as insulté. Non mais j’ai la haine jusqu’aux ongles. Attention Dr Mengara, car Mba ABess à fait la même chose, j’espère que tu ne ferras pas la même chose. Tu sais quand on admire quelqu’un avec passion, ça peut se rapprocher au fanatisme, et là tous les excès sont permis. Arrête moi ça, même si t’as un problème perso avec ABO, ne mélange pas les gens. Si tu veut te régénérer politiquement, attend que cette élection soit fini, ensuite tu pourras tranquillement réapparaitre. Tout en espérant que tu liras mon post je te souhaite beaucoup de courage. Je serais toujours là.

  23. galffano vitalys

    1 Sep 2009 a 08:46

    Celui qui condamne AMO sans le connaitre et vecu ce que nous avont vecu ici est simplement dupe.

    Celui qui croit que PM est juste est aussi dupe.

    Lorsque l’avenement du multipartisme souffflait où était PM? Ceux qui avaient été des acteurs de cette lutte on les connait. PM était t-il plus puissant que Mba paul à l’époque, et qui avait négocier l’entrée au gabon des opposants exillés? PM n’apparait qu’en 96. Les gars ne racontez pas n’importe quoi! même celui qui n’a rien à dire trouve quand même à dire quelque chose. La difference entre un homme et un animal c’est que l’homme peut se modeler. AMO a revêtu son sa cappe de combatant de la liberté qui a eu pour conséquence la démocratie au gabon.

    L’histoire ne nous parle pas de PM comme un combattant de la liberté par des moyens démocratiques mais plutôt comme celui qui avait voulu faire un coup d’état. C’est ce qui avait fait fuire PM vers l’exil. Ne nous trompons pas de débat. Personne ne connait PM à l’époque du MORENA comme opposant mais comme un faumenteurs de coups d’état.

    Donc ne parlez pas de AMO comme un moins que rien s’il vous plait un peu de descence. Si vous ne connaissez pas l’histoire, ni la politique, mettez vous à l’écart.

  24. galffano vitalys

    1 Sep 2009 a 08:26

    Mon cher Roger, apprenez à regarder la prunelle dans vos yeux d’abord et en suite dans ceux des autres. Lorsque PM avait trahit NDAOT, personne n’avait crié au scandale. Au jourd’hui, au nom de je ne sais quelle interet, ils se sont remis ensemble.

    De même, lorsque MAMBOUNDOU, supposé opposant, prend pour allié KOMBILA un traitre qui avait condamné Mba d’etre aller au gouvernement d’union nationale demandé par feu président, personne n’avait trouvé rien à dire, alors que lui même avait fait pareil.

    lorsque PM accepte dans son alliance un MAYILA qui a travaillé avec Bongo pendant des années et a volé le peuple, personne ne trouve rien à dire.

    Lorsque PM accepte de se faire indamniser pour la destruction de son QG aux murs de l’époque coloniale à des frais allant à plus de 10 fois le coût réel de la valeur de son QG, personne ne trouve à redire.

    Lorsque PM arpente les mûrs de la présidence pour aller prendre le franc destiné à la construction de NDEDE et qu’il en dispose à sa convenance, alors qu’il avait juré ne jamais y aller. Vous lui avez trouvé des excuses.

    Lorsque PM a tout à coup disposé d’un parc auto haut de gamme, pesonne n’a trouvé rien à redire!

    Mais, il avait suffit d’une petite ERREUR du fang appelé Mba Abessole pour qu’il soit écarté par ses propres freres et par de tous les gabonais. Nous avons jugé ce type avec la derniere energie. Pour quoi on en fait pas de même pour PM. Vous le protègez simplement à cause de son appartenance ethnique. Donc, c’est l’homme fang qui est dupe?

    Comment voulez vous que l’on se reconnaisse en PM s’il n’est même pas capable de parcourir tous les quartiers de libreville pour ne pas parler des chefs lieux des départements des provinces?

    PM vient de s’infliger une leçon de démocratie et de politique par AMO. En un seul mois AMO a réussi à le talonné et lui voler la vedette.

    Mon frere le Pb du gabon, c’est le tribalisme et le bon candidat c’est celui qui parle au nom de tous et pas celui qui fait semblant de ne rien voir. AMO s’est humilié devant publique, pourtant, il avait tout à gagner au pret d’ALI, mais il est celui qui s’est plus exposé et c’est ce que cherche le peuple; avoir quelqu’un qui dit “je suis là pour vous et j’assumerai husqu’au bout”
    Laissez nous vos discours vides on veut parler gabon d’abord. En plus, tu es sûr que PM peut accepté de s’alligné derriere ZACK, s’il avait été le cas? Lui qui se prend pour un agrégé alors qu’il n’a qu’un simple diplome d’ingenieur. Et s’il avait été agrégé, quelqu’un pouvait encore parler? Dieu sait faire les choses mon gar.
    En attendant sache que si AMO gagne ce sera aussi la victoire de tous les gabonais et non seulement des Fang.

  25. Raid

    1 Sep 2009 a 05:12

    je pense que y a que des imbéciles qui ne changent pas comme on le dit. Mba Obame a changé tout comme Mayila.Entre AMO et Mamboundou ayons la descence de respecter le vote des Gabonais en attendant les résultats qui reflètent ce vote.Pour moi, aucun homme politique Gabonais n’est vraiment opposant,ni propre comme la (propreté) tous ont été de loin ou de près avec Bongo.C’est le peuple qui est orphelin en terme de leader,et de ce fait il est certain que ce peuple a voté par défaut. si AMO a été pédégiste,Mamboundou on l’a vu défendre Bongo dans l’affaire des Biens mal acquis,sans compter les interminables visites au Palais.Mayila avec Mamboundou et AMO avec les autres si c’est du tribalisme c’est que tous le sont,au lieu d’accuser les Fang de compliciter, chez les fang un ministre fang a été lapidé( rené ndemezogo)pour avoir dit de soutenir Ali et ça c’est dE LA COMPLICITE aussi? arrêtons de penser qu’au Gabon il y a un Sankara,ou un Patrice Loumoumba,ou un Nelson Mandela,même Mougabé je lui dois du respect il a délivré son pays des mains des esclavagistes.Aucun de nos lesders n’est digne des Gabonais on les acceptent par que faire, tous pareils seulement y a des pires et des moins pires. Arrêter la division, le peuple est malheureux il n y a personne qui a pitié de lui tous veulent l’honneur du trône de m le présida.

  26. Roger

    31 Août 2009 a 23:26

    A mon avis les fang ont fait naitre un sentiment de complicité au système et le peuple est vraiment déçu de se retrouver dans un scénario a trois qu’a deux. L’histoire retiendra cela. Monsieur Mengara incapable de se prononcer envers le fil de tête de l’opposition. Mengara ce qu’on fait aux autres finient par se retourner contre nous, désormais les cartes sont joués. Mengara vous auriez pu avoir se courage politique de soutenir Mamboundou qui n’est pas fang, voici une belle manière d’éduquer l’électorat.
    Ces pas des actes impopulaires comme devient celebre pas en incitant les gens aller marcher a rio,,

  27. wanshitong

    31 Août 2009 a 20:52

    @ Malo

    Tu AS TOUT A FAIT RAISON !

    Qui est “Andre Mba Obame” et que veut “Andre Mba Obame” ? Mba Obame et Ali Bongo sont “blanc-bonnet et bonnet-blanc” et font partie de ce personnes dont on NE VEUT PLUS AU GABON ! Issu d’un systeme (“Bongoisme”) ils SONT, REPRESENTENT et I-N-C-A-R-N-E-N-T le systeme, avec leurs METHODES, leurs PRATIQUES, leur PHILOSOPHIE de penser/vouloir pouvoir TOUT ACHETER ! De qui detient “Andre Mba Obame” l’argent qu’il a maintenant pour se targer de “milliardaire” (en F CFA devalues) ? N’est-ce pas du SYSTEME BONGO ? A qui devons-nous la FRAUDE ELECTORALE des annees anterieures ainsi que les LISTES ELECTORALES JAMAIS mises a jour ? N’est-ce pas a “Mba Obame” ? Vous pensez que si celui-ci est elu “president”, il changera ses US et ses HABITUDES ?

    Detrompez-vous !

    Comme le “O combien F-I-E-R d’etre/de se clamer bongoiste/pede-giste” “Virgilio Foumangoye” – qui DOIT s’avoir de quoi il parle – l’annoncait dans son interview avec Pierre Ponthieu: “André Mba Obame n’est pas l’ennemi d’Ali Bongo Ondimba et inversement… L’un est le fils naturel de feu le président Omar Bongo Ondimba (ABO) et l’autre se décrit comme le fils spirituel du même Omar Bongo Ondimba (AMO)”. Nous COMPRENONS tous ce que ces paroles signifient. Comme dans tout “beau” C-O-U-P-L-E, apres la lutte, la bagarre, la gueguerre, il ya TOUJOURS la R-E-C-O-N-C-I-L-I-A-T-I-O-N. Nous voyons TRES mal, un “Andre Mba Obame” se replier dans “l’opposition” au cas ou un certain “Alain Bongo” remporte-rAIT (conditionel !) l’election presidentielle (il n’est JAMAIS interdit de REVER pour ceux – meme en noir et blanc – qui se voulent toujours de faire des FAUX “reves en couleurs”). Donc, tout ce qui est en ce moment en train de se JOUER entre AMO et ABO ne sont que quelques “petites grandes” pirouettes d’un HILARANT “jeux de cirque” pour le “pauvre petit peuple” que l’on se veut d’amuser et de distraire – pour que celui-ci, a temps perdu, oublie O combien il a le ventre AFFAME.

    Akie! Vouloir, penser “soutenir” “Andre Mba Obame” JUSTE parce qu’il porte un nom “fang” est S-T-U-P-I-D-E ! Nous ne sommes PLUS a cette epoque et VOULONS un Gabon UNI, DEMOCRATIQUE et P-R-O-P-R-E, DEBARASSE des ENERGUMENES comme les ba “Andre Mba Obame”. Comme je l’avait DEJA ANNONCE sur ce site, qu’est devenu “Casimir Oye Mba” ? N’a-t’il pas montre en derniere minute SA VRAIE FACE ? Pretendu “TECHNOCRATE” de mes fes…s ! La MEME CHOSE arrivera avec des gens comme les ba “Andre Mba Obame” !

    Il se doit au BDP Gabon Nouveau de S-O-U-T-E-N-I-R Pierre Mamboundou qui a GAGNER CLAIREMENT et DEMOCRATIQUEMENT l’election presidentielle du 30 aout 2009 !

    Les ba “Andre Mba Obame” on n’en a RIEN (absolument RIEN) a CIRER !!!!!!

    Da zhaohu,

    Wànshìtong

  28. zorro

    31 Août 2009 a 17:38

    c’est comme cela que vous prônez la démocratie? Le tout premier post de cet article était de moi, pourquoi a t-il disparu?????

  29. Malo

    31 Août 2009 a 10:48

    Pour moi,André Mba Obame et ceux qui l’ont rejoint en renoncant a leur candidature incarnent le systeme Bongo encore plus qu’Ali Bongo. Quand a Pierre Maboundou, un chef d’opposition depuis des annees qui n’a pas juge necessaire l’alternance a l tete de son parti, n’incarne pas du tout la democratie.

    Que les chefs de fil de BDP se replient vers ceux la est plutot curieux et pousse a se poser des questions sur les vrais intention de ce mouvement. Est-ce juste un probleme de nom ?

  30. ANGOMAULT

    31 Août 2009 a 09:47

    Excellentes analyse et recommandations Pr MENGARA

    Les conseils sont réalistes et réalisables en l’espace d’une journée,pour creer le FCV,le front commun pour la victoire du peuple sur un pédégisme retrograde,cynique et à abbattre définitivement par tous les moyen!Le vent donnant cette force est déormais vibrant et ce pour l’éternité!

    UNI LE PEUPLE GABONAIS VAINCRA

    LA PATRIE OU LA MORT IL VAINCRA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*