Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Andre Mba Obame dénonce une tentative de hold up électoral

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Au cours d’une conférence de presse donnée le lundi 31 août, Andre Mba Obame, ancien ministre de l’intérieur, et naguère proche d’Ali Bongo, a critiqué la déclaration ce dernier selon laquelle il était le vainqueur de l’élection présidentielle qui venait de se dérouler et donc le nouveau président des Gabonais.

Aux côtés d’Andre Mba Obame étaient présents : Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Medhi Teale, Jean Ntoutoume Ngoua et Anna Claudine Ayo Assayi. La conférence se tenait dans le QG de Zacharie Myboto avec lequel Andre Mba Obame s’est déclaré en phase (Myboto a également critiqué la déclaration “précipitée” d’Ali Bongo NDLR). Andre Mba Obame a rappelé que “le Gabon était un Etat de droit et que les élections étaient codifiées”. Soulignant qu’aucun candidat ne peut s’autoproclamer vainqueur à la façon d’Ali Bongo, il a rappelé que c’était le ministre de l’intérieur qui annonçait les résultats, et la cour constitutionnelle qui déclarait un candidat élu.

Dans sept des neuf provinces, le candidat du PDG -Ali Bongo- est battu (…) Je prendrai mes responsabilités au cas où la commission électorale et la cour constitutionnelle validaient les résultats qui donneraient vainqueurs le candidat Ali Bongo puisque celui ci est troisième à l’arrivée de la course
Andre Mba Obame

Andre Mba Obame a ajouté que la déclaration d’Ali Bongo lundi était “une provocation “, s’apparentant à une tentative de “hold up électoral”. Selon lui, “dans sept des neuf provinces, le candidat du PDG (Parti démocratique gabonais, au pouvoir, qui a investi Ali Bongo) est battu (…) le candidat Ali Bongo est troisième à l’arrivée de la course (…) Vous ne pouvez pas remporter (l’élection) comme ça, sauf si les règles de l’arithmétique ont changé”.

Andre Mba Obame et ses alliés ont également appelé les autorités gabonaises (la présidente, la cour constitutionnelle, la commission électorale etc) à prendre leurs responsabilité de façon à ce que la loi soit respectée. Dans le cas contraire dit Andre Mba Obame “je prendrai les miennes”.  


SUR LE MÊME SUJET
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Le 13 mai 2011, Monsieur André MBA OBAME a été examiné par un Neurologue. Une IRM demandée en urgence a été réalisée le 14 mai 2011 à la Polyclinique EL RAPHA de Libreville. Cet examen radiologique a mis en évidence la présence d’une hernie discale postéro-latérale qui a entrainé une sciatique paralysante et hyperalgique. Le traitement de cette pathologie est chirurgical. Le 26 mai 2011, l’évolution de l’état de santé de Monsieur André MBA OBAME a amené le Médecin à conclure à la nécessité et à l’urgence d’une évacuation sanitaire pour une intervention en milieu spécialisé. Dans les prochains jours, l’état de ...
Lire l'article
Le président de l’Union nationale (Un, opposition), Zacharie Myboto, a dénoncé samedi à Libreville, « les manœuvres frauduleuses du pouvoir » tendant selon lui, à modifier les listes électorales utilisées pendant l’élection présidentielle du 30 août 2009, qui a vu la victoire du candidat du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir), Ali Ben Bongo. Le leader politique a tenu ces propos lors de la cérémonie de présentation du récépissé qui matérialise la reconnaissance de plein droit, de ce parti regroupant d’anciens hiérarques du Pdg et d’habituels opposants. En effet, à quelques semaines des législatives partielles du 6 juin au Gabon et pour ...
Lire l'article
« L'union de l'opposition est en marche (...). La manoeuvre ou l'initiative n'est pas dirigée contre une personne, elle est plutôt pour atteindre un objectif : l'alternance. » L'opposition gabonaise, qui n'a toujours pas digéré l'élection d'Ali Bongo, le 30 août dernier, se lance dans la formation d'un grand parti unifié face au régime du PDG, le parti au pouvoir. Plusieurs figures de la vie politique gabonaise, dont six candidats à l'élection présidentielle du 30 août 2009, ont décidé de créer un grand parti dont le nom reste à trouver. André Mba Obame, ancien candidat à l'élection présidentielle est l'un des ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, 3e à l'élection présidentielle du Gabon selon le nouveau comptage de la Cour constitutionnelle, reste gréviste de la faim mais oeuvre à la création d'un parti politique, a-t-il affirmé mercredi à l'AFP. "Je continue de jeûner", a-t-il affirmé à son domicile, précisant qu'il avait reçu une assistance médicale et une perfusion mardi. "J'arrêterai quand la situation politique sera apaisée. J'ai craint des violences", a-t-il poursuivi, restant énigmatique sur ce qui motivera l'arrêt de sa grève entamée le 12 octobre. "Nous travaillons à la création d'un parti (politique). J'ai obtenu 90.000 voix, pourquoi ne le ferais-je pas ?", ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, arrivé 3e de l'élection présidentielle selon le nouveau comptage de la Cour constitutionnelle, a affirmé mercredi à la presse qu'il poursuivait sa grève de la faim entamée lundi. "J'économise mes forces. Le combat continue, vous allez voir que ce n'est pas un jeu. Et vous continuerez à entendre parler de nous", a affirmé à la presse M. Mba Obame, présent lors d'une déclaration commune de la coalition de candidats de l'opposition rejetant les résultats de la présidentielle. Visiblement fatigué, M. Mba Obame avait annoncé lundi avant la validation de l'élection d'Ali Bongo à la présidence commencé ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – S’exprimant publiquement, pour la première fois, depuis l’annonce des résultats de l’élection présidentielle ayant consacré la victoire du candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), le malheureux candidat indépendant André Mba Obame a déclaré, ce jeudi, que « tous ceux qui se sont improvisés faiseurs de roi répondront devant le juge pénal », a constaté GABONEWS. Actualité du :17/09/2009 A la faveur de la réunion du collectif des candidats contestataires des résultats de l’élection présidentielle du 30 août dernier, tenue ce jeudi, au Quartier Général de ...
Lire l'article
Libreville, 3 septembre (GABONEWS)- Le candidat indépendant, ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, emporte la majorité des suffrages de l’élection présidentielle dans sa province natale du Woleu-Ntem, avec 81,18 % contre 12, 86% pour Ali Bongo Ondimba A noter que monsieur André Mba Obame est arrivé en tête dans la province de l’Estuaire avec 35, 02% devant Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou.
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – André Mba Obame (candidat indépendant), ses cinq alliés: Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Michel Lesley Teale, Ntoutoume Ngoua et Ayo Anna Claudine, renforcés par Zacharie Myboto (candidat de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD)), ont animé ce lundi en début de soirée, au Quartier général de (UGDD), une conférence de presse pour qualifier l’annonce de la victoire du candidat du PDG de « volonté manifeste de ce dernier à s’imposer par un coup d’état électoral ». Actualité du :31/08/2009 « Aux noms de ...
Lire l'article
En vue de dénoncer le non-respect de la loi et du processus électoral en cours, l'ancien ministre de l'Intérieur, André Mba Obame, un des trois candidats à revendiquer la victoire à la présidentielle de dimanche, a donné une conférence de presse le lundi 31 août dernier au QG de Zacharie Myboto, autre candidat à la même élection qui a tenu le même discours un peu avant. © Gaboneco - Le candidats autoproclamé vainqueur André Mba Obame, accompagne de M. Éyéghé Ndong et M. Myboto, rallié après sa défaite annoncée, le 31 août 2009 ...
Lire l'article
Le ministre gabonais de l'Intérieur, André Mba Obame, a eu une séance de travail le 11 janvier dernier à Libreville avec les gouverneurs des neuf provinces du Gabon. Cette réunion était essentiellement consacrée aux préparatifs du lancement de l'opération de révision des listes électorales qui débute le 14 janvier.  Les gouverneurs des neufs provinces du Gabon se sont retrouvés le 11 janvier autour du ministre de l'Intérieur André Mba Obame pour mettre la dernière main sur le lancement du processus électoral d'avril prochain. Avec ses hôtes, le ministre de l'intérieur a passé au peigne fin toutes les questions relatives à l'organisation des ...
Lire l'article
COMMUNIQUÉ: Santé de M. André MBA OBAME
Gabon : l’UN dénonce toute « tentative de modification du fichier électoral »
André Mba Obame, ancien candidat à l’élection présidentielle gabonaise
Gabon: André Mba Obame, toujours en grève de la faim, veut créer un parti
Gabon: André Mba Obame poursuit sa grève de la faim
Gabon: « Je préviens tous ceux qui se sont improvisés faiseurs de roi qu’ils répondront devant le juge pénal », André Mba Obame, candidat malheureux
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009 / André Mba Obame rafle la mise dans sa province natale du Woleu-Ntem
Gabon: Présidentielle 2009 / André Mba Obame, ses nouveaux alliés et Zacharie Myboto qualifient l’annonce de victoire d’Ali Bongo Ondimba de “tentative de hold-up électoral”
Gabon : André Mba Obame dénonce la mise en marche d’un «coup d’État électoral»
Gabon : Les gouverneurs de provinces chez André Mba Obame


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

4 Réponses à Gabon : Andre Mba Obame dénonce une tentative de hold up électoral

  1. Ambalo

    1 Sep 2009 a 22:25

    France : Communiqué de la diaspora Gabonaise

    Le collectif des gabonais de l’étranger annonce à la communauté nationale et internationale qu’une rencontre secrète s’est tenue hier à Libreville entre le président de la république, Mme Rose Francine Rogombé, M.Ali Bongo Ondimba et l’ambassadeur de France au Gabon.
    Sans doute qu’il a été question des résultats sortis des urnes.
    Aussitôt après cette rencontre, on apprend que les fiches de renseignements de la république sont désormais destinées au seul Ali Bongo et plus au président de la république. Le collectif s’étonne d’une telle décision si elle est exacte.
    De plus le collectif dénonce les propos de M. Joyandet, qui a expliqué, dans une interview, que le nouveau président gabonais devra « exercer un mandat de rupture » et qu’il est temps de « répartir les richesses de façon plus équitable au Gabon ».
    Ces propos ont pour seul but de brouiller les pistes et de fermer les yeux au Gabonais sur le coup d’Etat électoral en préparation au Gabon.
    Le plan de la France est démasqué. Les gabonais sont vigilants et appellent la communauté internationale à contraindre la France à laisser le vainqueur de l’élection du 30 Août 2009 accéder au pouvoir selon le choix du peuple.
    Les gabonais n’ont que faire de la miséricorde de M.Joyandet.

    Le cabinet du secrétaire exécutif

    Source : http://www.unifang.org

  2. françois réné

    1 Sep 2009 a 13:09

    Je suis suis déçu par vous politiciens gabonais tous tel que vous êtes surtout vous les soi disant oposant.je ne suis pas intellectuel comme vous,mais moi au contraire j avais compris ce que les attente des gabonais.Ce que nous vivons au gabon actuellement prouve l’immaturité de nos opposant a soif du pouvoir oubliant la souffrance du peuple et ne voient que leurs interet,n’est ce pas pour faire tomber cette forteresse du PDG il fallait une forte coalition peu importe la personne qui devais être a sa tête,notre objectif est de mettre or d’état de nuire le régime qui assassine le gabonais,mais non ces salaud t’opposant sont aller par ordre dispersé,voilà les résultat.Vous avez le sang des gabonais dans vos mains déjà sale,vous connaissez vraiment mal le clan bongo.Si un bongo est de nouveau au pouvoir chers compatriote ça sera la faute de ces égoïstes d’opposition qui mérite d’être pendu en publique.OYEMBA tu m’a déçu,c”est a cause de Mengara si je te donné ma voix mais tu mérite la corde.salaud.

  3. loubinz

    1 Sep 2009 a 12:15

    meme amo reconnais que pierre mamboundou est president du gabon.

  4. ANGOMAULT

    1 Sep 2009 a 09:20

    En France les résultats de l’élection sont connus la soirée même du jour de vote.Au Gabon il faut attendre 3 jours,le temps de falsifier les PV au profit du PDG

    Cette fois-ci ça ne passera plus!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*