- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: Présidentielle 2009 / André Mba Obame, ses nouveaux alliés et Zacharie Myboto qualifient l’annonce de victoire d’Ali Bongo Ondimba de “tentative de hold-up électoral”

Libreville, 31 août (GABONEWS) – André Mba Obame (candidat indépendant), ses cinq alliés: Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Michel Lesley Teale, Ntoutoume Ngoua et Ayo Anna Claudine, renforcés par Zacharie Myboto (candidat de l’Union Gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD)), ont animé ce lundi en début de soirée, au Quartier général de (UGDD), une conférence de presse pour qualifier l’annonce de la victoire du candidat du PDG de « volonté manifeste de ce dernier à s’imposer par un coup d’état électoral ».
Actualité du :31/08/2009

« Aux noms de mes collègues ici réunis, ainsi qu’en mien propre, je déclare que nous nous trouvons tous en phase avec les déclarations des présidents Zacharie Myboto et Jean Eyeghe Ndong, qui ont déjà dénoncé le caractère anticonstitutionnel de l’annonce faite, ce matin, par le candidat Ali Bongo Ondimba, insinuant sa prétendue victoire au scrutin présidentiel du 30 août 2009, alors qu’il occupe la troisième place sur la base des suffrages exprimés par les Gabonais », c’est par ces mots que le conférencier principal, André Mba Obame, a introduit son propos liminaire.

Estimant que le Gabon l’annonce des résultats d’une élection présidentielle obéit à une procédure codifiée, l’orateur affirme que toute « violation de celle-ci pourrait s’avérer grave et se traduire par une tentative de hold-up électoral », avant d’inviter la CENAP et la Cour Constitutionnelle à « prendre leur responsabilité, en ne validant pas cette déclaration qui n’est pas conforme à la volonté exprimée par le peuple gabonais ».

Aussi, André Mba Obame et ses associés accusent les présidents des bureaux de vote des provinces du Haut-Ogooué et de l’Ogooué-Lolo d’avoir refusé de fournir les copies des procès verbaux d’enregistrement des suffrages aux représentants de leur coalition déployés dans les localités précitées.

Parlant des observateurs internationaux, le conférencier d’affirmer : « C’est la première fois que les observateurs internationaux ont été mal reçus à la faveur d’une élection au Gabon. Nombre d’entre eux ont vu leur accréditation refoulée par les autorités gabonaise. L’Union Européenne, elle, n’a pas envoyé d’observateurs, estimant que leur présence était indésirable. Les quarante observateurs qui ont été acceptés sont abandonnés à eux-mêmes depuis leur arrivée. Seulement, nous tenons à dire aux observateurs de l’Organisation du Conseil Islamique (OCI), que le Gabon est différent de l’Iran, où ils viennent de semer la zizanie avant de rallier Libreville ».

Sans désemparer, André Mba Obame s’est insurge contre ce qu’il a appelé « le retard inhabituel » observé par la CENAP dans l’annonce des premières tendances globales. « C’est la première fois au Gabon que les premières tendances d’une élection présidentielle ne soient pas communiquées par les institutions compétences, quelques heures après le vote. Ceci explique cela», a-t-il déploré, tout en précisant qu’ils ont invité leurs partisans à « la retenue et à la patience face à tout acte de provocation dont la réplique pourrait entraîner la légitimation des manœuvres de tripatouillage en cours ».

« Pour ma part, j’aviserai et prendrai toutes mes responsabilités, au cas où la CENAP et la Cour Constitutionnelle validaient les résultats qui donneraient vainqueur le candidat Ali Bongo Ondimba, puisque celui-ci est troisième à l’arrivée de la course, à moins que l’arithmétique soit variable », a menacé le candidat indépendant André Mba Obame.


SUR LE MÊME SUJET
Bongo Doit Partir
Lire l'article [1]
« L'union de l'opposition est en marche (...). La manoeuvre ou l'initiative n'est pas dirigée contre une personne, elle est plutôt pour atteindre un objectif : l'alternance. » L'opposition gabonaise, qui n'a toujours pas digéré l'élection d'Ali Bongo, le 30 août dernier, se lance dans la formation d'un grand parti unifié face au régime du PDG, le parti au pouvoir. Plusieurs figures de la vie politique gabonaise, dont six candidats à l'élection présidentielle du 30 août 2009, ont décidé de créer un grand parti dont le nom reste à trouver. André Mba Obame, ancien candidat à l'élection présidentielle est l'un des ...
Lire l'article [2]
Libreville, 3 septembre (GABONEWS)- Le candidat indépendant, ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, emporte la majorité des suffrages de l’élection présidentielle dans sa province natale du Woleu-Ntem, avec 81,18 % contre 12, 86% pour Ali Bongo Ondimba A noter que monsieur André Mba Obame est arrivé en tête dans la province de l’Estuaire avec 35, 02% devant Ali Bongo Ondimba et Pierre Mamboundou.
Lire l'article [3]
Libreville, 3 septembre (GABONEWS) - Le candidat indépendant, André Mba Obame, ancien ministre de l’Intérieur, a obtenu plus de 35 % des voix contre l’un de ses rivaux à la présidentielle, Ali Bongo Ondimba, qui obtient, lui, moins de 30%, a annoncé le ministre de l’intérieur, Jean François Ndongou.
Lire l'article [4]
Au cours d'une conférence de presse donnée le lundi 31 août, Andre Mba Obame, ancien ministre de l'intérieur, et naguère proche d'Ali Bongo, a critiqué la déclaration ce dernier selon laquelle il était le vainqueur de l'élection présidentielle qui venait de se dérouler et donc le nouveau président des Gabonais. Aux côtés d'Andre Mba Obame étaient présents : Jean Eyeghe Ndong, Paul Mba Abessole, Medhi Teale, Jean Ntoutoume Ngoua et Anna Claudine Ayo Assayi. La conférence se tenait dans le QG de Zacharie Myboto avec lequel Andre Mba Obame s'est déclaré en phase (Myboto a également critiqué la déclaration "précipitée" d'Ali ...
Lire l'article [5]
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le leader de l’Union gabonaise pour la démocratie et le développement (UGDD, opposition), Zacharie Myboto, dans une déclaration prononcée ce lundi à Libreville, a réclamé le respect des institutions au sortir de l’élection présidentielle du 30 août dernier. Pour le président de l’UGDD, par ailleurs candidats à ce scrutin, « le peuple gabonais a été appelé aux urnes le 30 août 2009 pour élire le nouveau président de la République conformément à la constitution ». A ce titre, Zacharie Myboto précise que « cette élection organisée dans la précipitation, alors même que la majorité ...
Lire l'article [6]
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le candidat du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba, a déclaré ce lundi en matinée, qu’il est le vainqueur de l’élection présidentielle anticipée du 30 août, au regard, a-t-il soutenu, des résultats qui lui ont été communiqués en provenance de ses représentants dans les différents bureaux de vote du pays, a constaté GABONEWS. Actualité du :31/08/2009 C’est devant une pléiade de journalistes nationaux et internationaux, augmentés d’une foule nombreuse, que le porte-flambeau du Parti Démocratique Gabonais, Ali Bongo Ondimba, a proclamé ce lundi, au ...
Lire l'article [7]
MOUILA, 26 août (GABONEWS) – Se prononçant mardi sur son projet de société fondé sur « l’Action, la Modernité et l’Ouverture », André Mba Obame a invité le public de la commune de Mouila à aller retirer leurs cartes d’électeur et de voter pour lui, qui se présente comme le candidat de l’interposition et de ne pas quitter les lieux de vote après l’acte civique, rapporte ce mercredi le correspondant de GABONEWS. Actualité du :26/08/2009 Par rapport à l’élection prochaine, André Mba Obame a demandé au public de demeurer vigilant et de ...
Lire l'article [8]
Lambaréné, 21 août (GABONEWS) - La ville de Lambaréné, province du Moyen-Ogooué (Centre) a été particulièrement sollicitée ce vendredi avec la présence de trois des principaux candidats à la présidentielle du 30 août dont Ali Bongo Ondimba, champion du Parti au pouvoir (PDG), André Mba Obame, ex- hiérarque de cette formation et sans étiquette pour ce scrutin ainsi que Zacharie Myboto, leader de l’Union gabonaise pour la Démocratie et le Développement (UGDD, opposition), ont constaté nos envoyés spéciaux. Outre le terrain, la campagne électorale se poursuit également à la radio et télévision nationales pour les 23 prétendants à la succession d’Omar ...
Lire l'article [9]
Libreville, 20 août (GABONEWS) - Le candidat indépendant à la présidentielle de cette fin de mois, André Mba Obame, par ailleurs ex-ministre de la Coordination et du Suivi de l’Action gouvernementale et de l’Intérieur, a déclaré au cours de l’émission débat à laquelle il a participé en deuxième partie, ce jeudi soir sur le plateau des deux chaînes de télévision nationales (RTG1, RTG2), que « le budget Gabonais est fictif » d’autant qu’aucun « budget voté par le parlement n’a été appliqué tel quel ». Affirmant s’exprimer sous le contrôle de l’ancien premier ministre, chef du Gouvernement, également candidat ...
Lire l'article [10]
Bongo Doit Partir
André Mba Obame, ancien candidat à l’élection présidentielle gabonaise
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009 / André Mba Obame rafle la mise dans sa province natale du Woleu-Ntem
Gabon: Urgent / Présidentielle 2009/ André Mba Obame obtient la majorité des voix dans la province de l’Estuaire
Gabon : Andre Mba Obame dénonce une tentative de hold up électoral
Gabon: Présidentielle 2009 / Zacharie Myboto réclame le respect des institutions après cette élection
Gabon: Présidentielle 2009/ Ali Bongo Ondimba brise le silence et annonce sa « large victoire »
Gabon: Présidentielle 2009 / André Mba Obame à Mouila, invite les populations de retirer leurs cartes d’électeur
Gabon: Présidentielle 2009/ Ali Bongo Ondimba, Mba Obame, Zacharie Myboto courtisent Lambaréné
Gabon: Présidentielle 2009 / « Le budget Gabonais est fictif, aucun budget voté par le parlement n’a été appliqué tel quel », (André Mba Obame,
6 Comments (Open | Close)

6 Comments To "Gabon: Présidentielle 2009 / André Mba Obame, ses nouveaux alliés et Zacharie Myboto qualifient l’annonce de victoire d’Ali Bongo Ondimba de “tentative de hold-up électoral”"

#1 Comment By Oufff ! On 1 Sep 2009 @ 16:01

IL va tous nous tuer s’il le faut, comme c’est le pays qu’il a hérité de son père. Nous descendrons tous dans la rue.

#2 Comment By Ambalo On 1 Sep 2009 @ 22:27

France : Communiqué de la diaspora Gabonaise

Le collectif des gabonais de l’étranger annonce à la communauté nationale et internationale qu’une rencontre secrète s’est tenue hier à Libreville entre le président de la république, Mme Rose Francine Rogombé, M.Ali Bongo Ondimba et l’ambassadeur de France au Gabon.
Sans doute qu’il a été question des résultats sortis des urnes.
Aussitôt après cette rencontre, on apprend que les fiches de renseignements de la république sont désormais destinées au seul Ali Bongo et plus au président de la république. Le collectif s’étonne d’une telle décision si elle est exacte.
De plus le collectif dénonce les propos de M. Joyandet, qui a expliqué, dans une interview, que le nouveau président gabonais devra « exercer un mandat de rupture » et qu’il est temps de « répartir les richesses de façon plus équitable au Gabon ».
Ces propos ont pour seul but de brouiller les pistes et de fermer les yeux au Gabonais sur le coup d’Etat électoral en préparation au Gabon.
Le plan de la France est démasqué. Les gabonais sont vigilants et appellent la communauté internationale à contraindre la France à laisser le vainqueur de l’élection du 30 Août 2009 accéder au pouvoir selon le choix du peuple.
Les gabonais n’ont que faire de la miséricorde de M.Joyandet.

Le cabinet du secrétaire exécutif

Source : [11]

#3 Comment By anonyme On 2 Sep 2009 @ 03:31

Nous allons commencer par bruler , incendier et couper le courant electrique dans toute la ville ensuite , la bataille vas continuer dans les quartiers nous allons rechercher uniquement les pédé-gistes et tanpis si un français où une française est répreré c’est la pandaison pour celui où celle là, aprés nous irrons au stade,arracher les poteaux , creuser des trous abimer l’air de jeu pour empêcher la rencontre crutiale de samedi entre le Gabon et le Cameroun. en tout cas dites aux camerounais de ne pas faire le déplacement de LBV car il y aura zéro match.Ali va gerer les catastrophes et non les Gabonais, le chemin de fer sera attaqué et même l’aeroport. le Gabon sera bientôt le KOSOVO

#4 Comment By GABONDABORD On 2 Sep 2009 @ 07:50

<> c’est la maison de ton pere et de ta mere que tu bruleras! Chien ! Idiot ! Crois-tu detenir la verite absolue. D’abord je me pause la question de savoir si tu es reellement Gabonais ? Car je suis sur, qu’aucun gabonais digne de se nom, ne parlerait de la sorte! Tu dois etre la honte de ta famille !
Et a l’administrateur de ce site, je suis vraiment dessus de votre part, car des messages d’une telle gravite devraient simplement et purement etre censurer ! vous et votre cher leader pretender etre un groupe d’intellectuel qui veut le bien des GABONAIS… Je pense plutot que vos ambitions sont ailleurs. Tolerer de Tels messages sur votre site montre a suffisance que le bien des Gabonais n’est pas votre objectif ! De tels fous furrieux devraient etre enchainer et emprisonner. Par son raisonnement auquel vous avez adhere implicitement en le laissant sur votre site, il ressort clairement que toutes personnes en desaccord avec vos ideos cours un grand danger ! Etant egalement webmaster, je me donne pour mission des aujourd’hui, de copier a chak fois tous les messages barbares provenant de votre site et de les publier a tous les gabonais afin qu’ils sachent quel type de personnes constitu le movement PDP.
<>

#5 Comment By Makaya Joyce On 2 Sep 2009 @ 11:52

Il nous impose la guerre. Nous repondrons car nous n’avons pas d’autre pays. Il aura sa deuxième guerre du biafra

#6 Comment By junita1 On 11 Nov 2009 @ 12:08

depuis que l’homme est homme,son esprit à toujours été attiré vers la violence et le combat.L’envi de dominer ses pairs et de vouloir les anéantir.ali bongo est ceux la qui distibu la mort pour lui un etre ne lui dit rien,mais attention notre patience a des limites,dans la republique gabonaise ali bongo sera le 1er et le dernier president à vouloir changer le destin de tout un peuple en s’imposant comme president.c’est une illusion qui se cogne à la triste realité des choses.A ceux qui se sont permis de rever debout,le reveil est on ne peut plus brutal et ils risquent d’y laisser plus que leurs cheveux.nous gabonais plus rien ne surprend desormais dans ce pays,le meilleur comme le pire,car le virus surgit toujours là ou l’on s’y attend le moins.les gabonais pouvaient tout pardonner au pere,il a fallu que le fils s’en mele pour que la plus severe des reprimandes soit adressée a toute une congrégation politique.ils nous font de la peine ,ces gens-là.SI BRUTUS A TUE CESAR,LES PROJETS MONARCHIQUES D’ALI ONT COUTE AU PERE L’ESTIME DE TOUT UN PEUPLE, ET CA C’EST DU CONCRET.