Socialisez

FacebookTwitterRSS

L’UA recommande le calme au Gabon avant l’annonce des résultats

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

LIBREVILLE – Les observateurs de l’Union africaine (UA) ont lancé un appel au calme tandis que les forces de sécurité du Gabon intensifiaient leurs patrouilles mardi à Libreville, où les autorités électorales ont de nouveau différé l’annonce du résultat de l’élection présidentielle.

Portrait d’Ali Bongo dans les rues de Libreville. Les observateurs de l’Union africaine (UA) ont lancé un appel au calme tandis que les forces de sécurité du Gabon intensifiaient leurs patrouilles mardi dans la capitale, où les autorités électorales ont de nouveau différé l’annonce du résultat de l’élection présidentielle. (Reuters/Daniel Magnowski)

Portrait d’Ali Bongo dans les rues de Libreville. Les observateurs de l’Union africaine (UA) ont lancé un appel au calme tandis que les forces de sécurité du Gabon intensifiaient leurs patrouilles mardi dans la capitale, où les autorités électorales ont de nouveau différé l’annonce du résultat de l’élection présidentielle. (Reuters/Daniel Magnowski)

Trois candidats rivaux, dont Ali Ben Bongo, fils du défunt président Omar Bongo, ont revendiqué la victoire à l’issue de l’élection de dimanche. Les responsables électoraux ont toutefois qualifié de pure spéculation les estimations officieuses diffusées par divers camps.

“Les chiffres qui circulent n’ont à nos yeux aucun fondement solide”, a déclaré aux journalistes René Aboghé Ella, président de la Commission nationale électorale, ajoutant que la commission se réunirait mercredi pour vérifier les résultats.

“C’est le délai normal, un délai que nous avons observé dans le passé”, a-t-il dit.

Les dirigeants d’opposition accusent Ali Bongo, ex-ministre de la Défense, d’avoir fait truquer le scrutin pour assurer une continuité “dynastique” à la tête du pays, mais les observateurs électoraux et la France, ex-puissance de tutelle, se disent globalement satisfaits du déroulement des opérations jusqu’ici.

“La mission demande aux candidats (…) et à toute la population de veiller à préserver la paix et la démocratie au Gabon en maintenant le dialogue”, a déclaré mardi Albert Tevoedjre, chef des observateurs électoraux de l’UA au Gabon.

Omar Bongo est mort en juin à Barcelone après avoir dirigé pendant plus de 41 ans le Gabon, petit pays de 1,5 million d’habitants épargné par les conflits ethniques et qui est le cinquième producteur de pétrole de l’Afrique subsaharienne.

Le Gabon exporte du pétrole depuis les années 1960, mais la plus grande partie de sa population vit dans la pauvreté et, après des années de contrôle sans faille, la fin du règne d’Omar Bongo a été assombrie par l’ouverture d’enquêtes en France sur son énorme fortune personnelle.

POLICIERS, GENDARMES ET SOLDATS DÉPLOYÉS

Ali Ben Bongo, 50 ans, avait abordé en favori le scrutin destiné à trouver un successeur à son père, et il a promptement revendiqué la victoire dimanche. Mais deux autres candidats se sont aussi proclamés vainqueurs – l’ancien ministre de l’Intérieur Andre Mba Obame et Pierre Mamboundou, l’un des rares candidats sans liens avec Omar Bongo.

Des éléments de la police anti-émeute se sont déployés sur la place de la Paix de Libreville, où ont souvent lieu des meetings politiques, et des soldats de la Garde républicaine sont venus renforcer les gendarmes aux abords de certains bâtiments officiels, a rapporté un journaliste de Reuters.

Dans le système électoral à un tour du Gabon, le candidat qui obtient le plus de voix est proclamé vainqueur, même s’il ne réunit pas la majorité absolue.

Certains analystes y voient un net avantage pour Ali Bongo, dont les adversaires ont aligné plus de 20 candidats en peinant à s’unir derrière un challenger avant qu’une partie d’entre eux se désistent au profit d’Obame 48 heures avant le scrutin.

“Pour le moment, on attend de voir. Il n’y a pas de vrai risque ni de raison de partir (pour les investisseurs)”, a commenté Ridle Markus, stratégiste chez Absa Capital Research. “Mais d’un autre côté nous leur conseillerions de ne pas s’engager avant qu’on y voie clair sur le résultat, et en particulier sur la réaction au résultat.”

Les gisements de pétrole gabonais sont exploités par des compagnies comme la française Total et le groupe Vaxalco basé aux Etats-Unis. Le Gabon est aussi l’un des rares pays subsahariens à avoir émis une euro-obligation.

Les réserves pétrolières diminuant peu à peu, plusieurs candidats, dont Ali Bongo, ont jugé venu le temps de diversifier l’économie gabonaise. Le secteur pétrolier représente actuellement la moitié de la production nationale.

Les frontières maritimes et terrestres du pays sont fermées jusqu’à jeudi minuit. 


SUR LE MÊME SUJET
La Cour constitutionnelle a achevé le 3 octobre dernier le recompte des procès verbaux de l'élection présidentielle du 30 août mais ne rendra son verdict qu'au terme de l'audience publique des requérants. La haute juridiction a annoncé un délai de 8 à 10 jours pour la tenue de cette audience finale dont le verdict ne pourra faire l'objet d'aucun appel. Le recomptage des suffrages de l'élection présidentielle du 30 août, débuté le 1er octobre, a été achevé le 3 octobre dernier par la Cour constitutionnelle qui a annoncé un délai d'encore une semaine pour communiquer les résultats définitifs et irrévocables. Dès que ...
Lire l'article
MAKOKOU (nord-est), (AGP) - Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo avant et après la publication des résultats officiels du scrutin par le ministre de l'Intérieur, Jean-François Ndougou, a constaté vendredi l'AGP. Les magasins tenus par les ouest-africains sont restés fermés, leurs propriétaires craignant certainement quelques troubles. Le principal marché de la ville avait un air d'espace abandonné, la majorité des commerçants ayant choisi de rester chez eux. On pouvait y voir s'affairer quelques-unes des vendeuses seulement devant leurs étals. Toutefois, dans l'ensemble, l'annonce des résultats, qui ont donné la victoire au candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba, ...
Lire l'article
Le president de la Commission électorale nationale et permanente (Cenap), Réné Aboghé Ella vient de déclarer à 5h45, à la télévision gabonaise, que le nouveau président sera connu avant la fin de la matinée. Le retard accusé est dû aux difficultés que les membres de la plénière ont eu pour s'accorder sur la procédure de validation des procès verbaux. Il a demandé aux Gabonais «de faire preuve encore d'un peu de patience». © static/gaboneco-Les militants de l'opposition devant le portail de la Cité de la démocratie «Nous demanderons à nos compatriotes de faire preuve encore d’un peu de patience. ...
Lire l'article
L'attente de la publication, initialement prévue pour mercredi soir, des résultats de l'élection présidentielle, se prolongeait pour les Gabonais, tandis que la détermination des camps de trois candidats revendiquant la victoire fait craindre des troubles. André Mba Obame, ex-ministre de l'Intérieur (indépendant), Pierre Mamboundou, opposant historique, et Ali Bongo, ex-ministre de la Défense et fils du président défunt, Omar Bongo, devront attendre jeudi matin pour connaître ces chiffres officiels. Les travaux de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) ont commencé avec beaucoup de retard aux alentours de 19H00 locales (18H00 GMT) au lieu de 15H00 locales comme annoncé ...
Lire l'article
C’est finalement à 19h, avec 9 h de retard sur l’horaire initialement prévu, que la séance plénière a débuté. Une interruption de quelques minutes à 23h et les choses sérieuses ont ensuite pu commencer. Après avoir entendu les superviseurs provinciaux faire part de leurs résultats, les membres de la commission électorale en sont à présent à la confrontation. Il s’agit de comparer ces chiffres à ceux relevés par les scrutateurs des candidats, présents dimanche dernier, lors du vote. Les débats devraient durer plusieurs heures, d’autant que des candidats, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, affirment être déjà en possession des résultats que la ...
Lire l'article
Les forces de sécurité ont été déployées à Libreville, la capitale gabonaise. A Libreville l’atmosphère était toujours tendue, hier, après le déploiement de forces de sécurité en divers points de la capitale du Gabon. La Commission électorale a annoncé que les résultats de l’élection présidentielle de dimanche ne seraient connus que cet après-midi, mais les trois principaux candidats à la succession d’Omar Bongo ont chacun annoncé avoir remporté l’élection. Les propos des observateurs de l’Union africaine (UA) n’ont pas apaisé les tensions. La France, parfois soupçonnée de soutenir la candidature d’Ali Bongo, le fils de l’ancien président, a déclaré n’avoir pas de favori ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Victoire Lasséni Duboze, 56 ans et candidat indépendante à la présidentielle de dimanche, a reconnu lundi avoir perdu cette élection, alors que trois candidats criaient déjà victoire avant la proclamation officielle des résultats. ''(...) Au regard des tendances générales et dans l'attente des résultats définitifs, je dois reconnaître que j'ai perdu cette élection, en dépit des efforts déployés et du temps consacré à l'exposé de mon projet de société'', a déclaré Mme Duboze dans un communiqué dont l'AGP a obtenu copie. ''J'en sors galvanisée par une réelle volonté de m'engager dans un autre combat. Celui de créer à partir ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - A la veille du scrutin, qui doit désigner le successeur d’Omar Bongo décédé en juin dernier, la guerre des nerfs a éclaté dans la nuit de dimanche à entre trois des principaux candidats, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba et les deux candidats indépendant Pierre Mamboundou et André Mba Obame qui se disent chacun en tête du scrutin. Le secrétaire du PDG, Faustin Boukoubi, l’ancien ministre de l’intérieur André Mba Obame et le candidat indépendant Mamboundou de l’Union du peuple gabonais (UPG) Pierre Mamboundou se disent en tête du scrutin en se ...
Lire l'article
Libreville, 31 août (GABONEWS) – Le président de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), Réné Aboghé Ella, recevant ce lundi en après mi la presse nationale et internationale après l’élection présidentielle de dimanche a annoncé que les résultats ne pourront pas être connus avent mercredi prochain. Actualité du :31/08/2009 Entre temps depuis la fin du scrutin, trois candidats : Ali Bongo Ondimba, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, ont annoncé, chacun sa victoire à cette élection qui devrait permettre de trouver un successeur au défunt chef de l’Etat Omar Bongo ...
Lire l'article
Démarré timidement dans la capitale marigonéenne, à Port-Gentil, la capitale économique gabonaise, les opérations des élections municipales se poursuivent dans le calme et la sérénité, même si les observateurs notent le manque d’engouement des électeurs vers les centres de vote de la ville. L’organisation de ce scrutin dans la province de l’Ogooué Maritime semble acceptable, aux yeux des observateurs, même si on peut déplorer quelques manquements. Ainsi, dans le calme et la sérénité, environ 20 partis politiques s’affrontent dans l’optique d’arracher le nombre optimal de Conseillers possible. La mobilisation n’est pas de taille et les responsables des bureaux de vote affirment que ...
Lire l'article
Gabon : Les résultats du recompte pas avant une semaine
Gabon-présidentielle: Makokou comme une ville morte avant et après la publication officielle des résultats
Gabon : Les résultats seront proclamés avant la fin de la matinée
Report de l’annonce des résultats officiels, calme précaire à Libreville
Les résultats attendus à l’aube
Le Gabon sous tension avant les résultats
Gabon-présidentielle : Un présidentiable reconnait sa défaite avant la proclamation officielle des résultats
Gabon/Présidentielle: guerre des nerfs à la veille des résultats
Gabon: Présidentielle 2009 / Le président de la CENAP annonce que les résultats ne tomberont pas avant mercredi
Gabon: Locales 2008: vote dans le calme à Port-gentil


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 1 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*