Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : L’alerte en filigrane des observateurs internationaux

Auteur/Source: · Date: 2 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Réunis le 1er septembre dernier à Libreville pour faire un point préliminaire sur le déroulement de l’élection présdientielle du 30 août, les observateurs internationaux se sont tous accordés à dire que le scrutin s’était déroulé sans anicroches, dans le respect de la démocratie et de la transparence. Pourtant, aucune délégation n’a manqué d’offrir une large place dans son rapport pour appeler les Gabonais au calme, au respect du verdict des urnes et à la tolérance. Des appels dont l’insistance tranche avec la prétendue transparence du vote.

© AFP ; L’abbé Appolinaire Malumalu, chef de la mission d’observation de la CEEAC

Les missions d’observateurs internationaux qui ont suivi le processus électoral et le vote du 30 août dernier se sont retrouvés le 1er septembre dernier à Libreville pour livrer leurs sentiments au sortir du scrutin.

Les observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), de l’Union africaine (UA), de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC), de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), ou encore l’Observateur panafricain pour la démocratie (OPAD), qui se réjouissaient déjà à la veille du scrutin de la fiabilité et de la transparence du processus électoral, ont réitéré leurs félicitations aux autorités chargées de la transition.

Le professeur Franck Idiata, président de la Commission d’accueil et d’encadrement des observateurs internationaux, a salué la mission effectuée par les observateurs, qui ont «travaillé en toute neutralité», a-t-il affirmé.

«Tout est en train d’être fait pour assurer la fiabilité, la transparence et la crédibilité du scrutin du 30 août prochain», avait rapporté à la veille du scrutin Gérard Latortue, chef de la mission d’obervation de l’OIF, alors que la plupart des candidats criaient à l’«illégalité» du processus électoral.

«Les opérations de vote se sont déroulées conformément aux dispositions légales», a affirmé le 1er septembre Albert Tevoedjre, le chef de la mission d’observateurs de l’UA au Gabon, qui relèvera simplement «quelques irrégularités».

De son côté, la CEEAC «salue les efforts consentis par les autorités qui sont parvenues à organiser, dans un aussi bref délai, cet évènement majeur de la vie politique gabonaise», rapporte le chef de la mission sous régionale, l’Abbé Malumalu.

L’Observateur panafricain pour la démocratie (OPAD), par la voix de son vice-président Fally Diallo, a salué «la discipline et la responsabilité du peuple gabonais», alors que l’Organisation de la conférence islamique (OCI) a tenu à «rendre hommage aux Gabonais qui, selon elle, ont fait preuve de responsabilité, de vigilance et de tolérance».

A en croire les observateurs internationaux, l’organisation du vote du 30 août recevrait l’approbation consensuelle du peuple Gabonais et le scrutin s’est déroulé sans anicroches majeures. Aucune raisons en somme pour que le pays connaissent des perturbations ou des violences post électorales à la proclamation des résultats.

Pourtant, la mission de l’UA «invite les candidats à faire confiance aux institutions compétentes de la République et à prendre acte des résultats qu’elles proclameront dans le strict respect du choix du peuple gabonais».

«La mission demande aux candidats (…) et à toute la population de veiller à préserver la paix et la démocratie au Gabon en maintenant le dialogue», martèle Albert Tevoedjre.

«Les candidats doivent maintenant respecter la motivation populaire», a pour sa part lancé le Mouvement panafricain de la jeunesse féminine (MOPAJEF).

«Les citoyens gabonais doivent continuer à garder leur calme jusqu’à la fin», a encore exhorté Marie Yvonne Tsame Ndong, présidente du Groupe d’études et de recherches sur la démocratie et le développement économique et social (GERDDES-Gabon).

Tous se sont accordés pour inviter le peuple Gabonais à «se soumettre et respecter le verdict des urnes, incarnation de la volonté du peuple, détenteur de la souveraineté, et de se conformer aux dispositions légales en vigueur en matière de contentieux électoral».

Les observateurs internationaux ont enfin formulé «le vœu que le peuple gabonais attende et accueille les résultats dans le calme et le respect des règles démocratiques, comme il convient dans tout Etat de Droit».

Les appels au calme apparaissent très redondants dans les rapports des observateurs internationaux, pour un scrutin censé s’être déroulé de manière démocratique et transparente. Ce paradoxe sonne comme une alerte des missions d’observation internationales face à une situation délicate au lendemain de ce scrutin.
 


SUR LE MÊME SUJET
Les différents observateurs de l’élection législative du 17 décembre dernier au Gabon ont remis ce mardi à Libreville, au président de la commission spéciale chargée de l’accueil et de l’encadrement des Observateurs sur l’étendue du territoire nationale, le Pr. Daniel Franck Idiata, leurs différents rapports finaux sur le scrutin. Dans son allocution de circonstance, le Pr. Daniel Franck Idiata a souligné que « en créant, une commission spéciale chargée de l’accueil et de l’encadrement des observateurs, le président de la République, chef de l’Etat et le gouvernement de la République ont tenu à montrer aux yeux du monde ...
Lire l'article
Les observateurs électoraux du scrutin législatif du 17 décembre dernier, ont livré leurs avis sur le déroulement des élections sur l’ensemble du territoire national sur lequel ils s’étaient déployés. Selon ces observateurs, affiliés à l’Union africaine (UA) et à la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), quelques insuffisances ont émaillé les opérations du scrutin qu’ils estiment tout de même valable et crédible. Les missions d’observation électorale mandatées par l’Union africaine (UA) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), ont livré leur verdict au sujet du déroulement des élections législatives du 17 décembre dernier au Gabon. Le ...
Lire l'article
Législatives 2011 : de nombreux observateurs internationaux attendus au Gabon
PAR PIERRE ERIC MBOG BATASSI De nombreux observateurs internationaux issus de nombreux organismes et de pays du continent africain, d’Europe, d’Amérique et même d’Asie sont attendus au Gabon au cours du scrutin du 17 décembre prochain, selon Daniel Franck Idiata Mayombo, président de la commission spécifique chargée de l’accueil et de l’encadrement des observateurs internationaux au Gabon. "Je dois dire que nous sommes débordés par le traitement des nombreuses demandes qui viennent de plusieurs organismes et de pays du continent africain, d’Europe, d’Amérique et même d’Asie. Pour vous donner un exemple, même les Etats-Unis ont acte de candidature. Celle-ci a été, comme ...
Lire l'article
Le président de la Commission spéciale chargée de l’accueil et l’encadrement des observateurs nationaux et internationaux, le Pr Daniel Franck Idiata a tenu une réunion jeudi à Libreville avec des observateurs électoraux nationaux et internationaux des futures élections législatives prévues dans 9 jours. Les assises avaient pour objectif de demander aux observateurs de démontrer leurs capacités et leurs aptitudes à mener à bien cette mission d’observateurs au cours des élections du 17 décembre prochain. "Nous demandons aux observateurs électoraux de justifier leurs capacités à pouvoir observer ces prochaines élections législatives. Ils doivent prouver qu’il s’agit d’une organisation reconnue tant au niveau ...
Lire l'article
Un atelier de renforcement des capacités des observateurs de l’Union Africaine (UA) en période électorale dans les différents pays membres de cette institution continentale, s’est ouvert ce mercredi dans la capitale gabonaise. L’objectif visé par cette formation est de permettre aux observateurs de se familiariser aux principes et à la méthode avec laquelle les missions d’observations électorales de l’Union africaine sont menées, d’une part et de se doter de connaissances et de compétences nécessaires pour l’évaluation électorale d’autre part. Aussi, dans son allocution de circonstance, le Directeur du Département des Affaires Politiques de la Commission de l’Union Africaine, l’Ambassadeur Emile ...
Lire l'article
Libreville, 28 août (GABONEWS) – Les observateurs internationaux accrédités à Libreville pour l’élection présidentielle du dimanche prochain, ont été en séminaire d’information et de formation ce vendredi dans la capitale gabonaise, organisé par le ministère de l’Intérieur à travers la Commission spéciale pour le déroulement de scrutin du 30 août prochain, a constaté un reporter de GABONEWS. « L’objectif principal de cette formation est de présenter aux participants le respect du code électoral en République gabonaise ainsi que les outils qui seront mis à leur disposition sur le terrain », a déclaré Franck Idiata, président de la Commission ...
Lire l'article
L’Observatoire national de la démocratie (OND) vient d'organiser une formation à laquelle ont pris part 200 observateurs qui seront déployés le 30 août prochain à travers les bureaux de vote sur l'ensemble du territoire national. Face aux 3000 observateurs annoncés lors de la création de l'OND, le 24 juillet dernier, la formation de 200 agents semble insuffisante pour couvrir les 2801 bureaux de vote sur l'étendue du territoire national et les 200 bureaux de vote mis en place à l'étranger. © D.R. - L’Observatoire national de la démocratie (OND) vient d'organiser une formation à laquelle ont ...
Lire l'article
La mission d'observateurs des élections mandatée par l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) depuis le 21 août dernier à Libreville, a été reçue le 24 août dernier par le ministre gabonais de la Communication, Laure Olga Gondjout, pour faire le point sur l'organisation du scrutin du 30 août prochain. De nombreux candidats ont dénoncé depuis le début de la campagne le 15 août dernier la partialité des médias publics en faveur du candidat du parti au pouvoir, Ali Bongo Ondimba. © D.R. Dans le cadre de son programme de renforcement de ...
Lire l'article
Dans le cadre de son programme de renforcement de l'Etat de droit et de la démocratie des pays membres, l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a mandaté du 21 août au 7 septembre prochain une mission d'observateurs pour surveiller l'organisation de l'élection présidentielle du 30 août. 

Conduite par l'ancien Premier ministre haïtien, Gérard Latortue, accompagné notamment par le diplomate sénégalais Ibrahim Caba, ancien doyen des ambassadeurs au Gabon, la délégation a été reçue le 24 août dernier par la ministre gabonais de la Communication, Laure Olga Gondjout. 

«Nous ne sommes pas ici en donneurs de leçon, mais en observateurs pour ...
Lire l'article
L'Union africaine (UA) a envoyé des observateurs au Gabon pour l'élection présidentielle anticipée du 30 août prochain, a affirmé à l'AGP mardi une source porche de la présidence de la République gabonaise à Libreville. La délégation est conduite par le Pr. Albert Tévodjéré, a indiqué encore cette source, qui a ajouté que leur présence au Gabon consiste à ''évaluer le niveau de préparation'' de cette présidentielle et de ''plaider en faveur d'une élection libre et transparente'' pour garantir la régularité du scrutin. Ces observateurs ont rencontré lundi Rose Francine Rogombé, chef de l'Etat intérimaire, pour discuter des conditions d'organisation de ce scrutin ...
Lire l'article
Législatives 2011 / Le quitus des observateurs sur le déroulement du scrutin
Gabon: Les observateurs internationaux “crédibilisent” le scrutin
Législatives 2011 : de nombreux observateurs internationaux attendus au Gabon
Les observateurs électoraux appelés à justifier leurs capacités d’observation
Les capacités des observateurs électoraux de l’UA renforcées depuis ce mercredi à Libreville
Gabon: Présidentielle 2009 / Les observateurs internationaux en séminaire d’information et de formation à Libreville
Gabon : 200 observateurs de l’OND prêts pour le 30 août
Gabon : Les observateurs de l’OIF font le point avec Gondjout
Gabon : Les observateurs de l’OIF font le point avec Gondjout
Gabon: Des observateurs de l’UA à Libreville pour la présidentielle anticipée du 30 août


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 2 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*