- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon – Présidentielle : l’opposition craint attaques et falsifications

Craignant des représailles, les militants de deux prétendants à la victoire à l’élection présidentielle gabonaise ont pris des mesures pour protéger leur favori et les procès-verbaux des bureaux de vote.

L’atmosphère était tendue mardi à Libreville. La circulation, habituellement encombrée, était très fluide dans la capitale gabonaise, alors que les forces de sécurité étaient visibles aux carrefours stratégiques où elles avaient été déployées la veille. L’opposant Pierre Mamboundou et l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame, qui affirment tous deux avoir remporté la présidentielle ont pris des dispositions « pour protéger les procès-verbaux » des bureaux de vote ainsi que leur candidat. A Awendjé, au nord-est de la capitale Libreville, une centaine de militants ont organisé un piquet de sécurité devant le siège de l’Union du peuple gabonais (UPG), le parti de Mamboundou, qui est soutenu par une coalition de cinq autres partis. « Nous sommes ici pour défendre notre victoire, pour protéger nos leaders et aussi les procès-verbaux des bureaux de vote », affirme Georges Moussavou, un Gabonais de 42 ans, qui s’est improvisé protecteur de son opposant favori.

Les partisans de l’ex-ministre de l’Intérieur Mba Obame, qui dénoncent des irrégularités, ont également pris des mesures similaires de protection devant le domicile de leur candidat, près de l’aéroport, au nord-ouest de la ville, selon l’un de ses conseillers. Des tentes ont même été plantées aux alentours de la maison. Ces deux partis ont annoncé craindre une falsification des résultats par le PDG, parti au pouvoir qui a investi Ali Ben Bongo, fils de l’ancien président gabonais, Omar Bongo Odimba, décédé en juin dernier, et centralisent à leurs sièges les procès-verbaux de chacun des 3.000 bureaux de vote au Gabon et à l’étranger.

Selon les observateurs de l’Union africaine (UA), le scrutin présidentiel s’est déroulé « conformément aux dispositions légales », mais avec quelques « faiblesses » et « irrégularités ». Les entourages de Mamboundou et Obame annoncent depuis dimanche que leurs décomptes des voix les donnent chacun vainqueur. Ali Ben Bongo aussi. Il estime que les résultats préliminaires le placent largement en tête du scrutin. Désormais, chaque camp n’attend plus qu’une seule chose : l’annonce des résultats définitifs. Une annonce qui pourrait bien créer des remous surtout après les constats des observateurs de l’UA. Une Union africaine qui a lancé un appel au calme tandis que la température montait, et que les forces de sécurité intensifiaient leurs patrouilles.

Source: France Soir – Romain Bourg, le mercredi 2 septembre 2009 –


SUR LE MÊME SUJET
La Cour constitutionnelle gabonaise s'est réunie mardi toute la journée à huis clos, en séance plénière, pour rédiger les rapports sur les recours en annulation de l'élection présidentielle contestée du 30 août, a appris l'AFP auprès de cette institution. La Cour avait terminé samedi le nouveau comptage des voix à partir des procès-verbaux des 2.815 bureaux de vote ainsi que les auditions des dix requérants -- neuf candidats contestant la victoire d'Ali Bongo au scrutin et une citoyenne. Elle a reçu au total onze recours. Une fois les rapports rédigés, la Cour procèdera à des audiences publiques auxquelles doivent participer les requérants. ...
Lire l'article [1]
Le recomptage des bulletins de vote de l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, entamé mercredi matin par la Cour constitutionnelle, était toujours en cours vendredi, a appris l'AFP auprès de la Cour, qui espérait terminer ses travaux vendredi tard dans la soirée ou samedi. Après deux journées de comptage mercredi et jeudi, l'institution devrait terminer ses travaux "à une heure avancée (vendredi) ou bien samedi", a annoncé une source à la Cour. Selon cette source, le recomptage des suffrages exprimés dans les bureaux de vote au Gabon est terminé. Les opérations portent désormais sur les bulletins des bureaux de vote de ...
Lire l'article [2]
Un mois après le scrutin présidentiel du 30 août au Gabon remporté officiellement par Ali Bongo Ondimba, la Cour constitutionnelle va entamer mardi un nouvau comptage des voix de l'ensemble des bureaux de vote de l'élection, à la demande de plusieurs candidats battus. Les principaux candidats de l'opposition, l'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, officiellement classé 2e (25,88%), et l'opposant historique Pierre Mamboundou (3e, 25,22%), qui revendiquent tous deux la victoire, espèrent que ce nouveau comptage va conduire la Cour à annuler l'élection d'Ali Bongo (41,73%), fils du président Omar Bongo décédé en juin, en cours de mandat, alors qu'il dirigeait ...
Lire l'article [3]
Neuf des 18 candidats à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, remportée par Ali Bongo (41,73 % des voix, selon les résultats officiels), ont déposé un recours en annulation du scrutin auprès de la Cour constitutionnelle. L'opposant André Mba Obame, arrivé deuxième (25,88 % des voix), dénonce un scrutin entaché par une "fraude massive". Selon lui, "de manière préméditée, planifiée et organisée, les procès-verbaux de plusieurs centaines de bureaux de vote ont été falsifiés avec la complicité des présidents des bureaux de vote (...)". Le délai pour ces recours expirait samedi 19 septembre et la Cour a théoriquement un ...
Lire l'article [4]
LIBREVILLE, (AGP) - Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi a, sur les antennes de RFI mardi, déclaré que l'obstination des leaders de l'opposition à réclamer un nouveau comptage des voix du scrutin présidentiel du 30 août remporté par le candidat de son parti, Ali Bongo Ondimba, est ''une fuite en avant''. Dans une déclaration commune lundi en soirée, 16 des anciens candidats de l'opposition gabonaise ayant rejeté les résultats des élections et demandé un recomptage des voix. ''Il s'agit là d'une fuite en avant des personnes sans arguments viables. C'est à la fois compréhensible et ...
Lire l'article [5]
Alors que la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) confronte actuellement à Libreville ses résultats avec ceux des trois favoris à l'élection présidentielle, les militants de l'opposition sont sur le pied de guerre pour prévenir un «coup d'Etat électoral». Aux sièges de l'Union du peuple gabonais (UPG, opposition) de Pierre Mamboundou et d'André Mba Obame (indépendant, ex-PDG), les militants veillent à la protection des procès verbaux communiqués à l'issue du dépouillement le 30 août dernier, et s'apprêtent à réagir à un passage en force d'un des candidat. © gaboneco ; Des militants de Pierre Mamboundou ...
Lire l'article [6]
Les résultats officiels de la présidentielle de dimanche dernier devraient être rendus publics aujourd'hui. Tout va se jouer à la Commission électorale, c'est à dire entre une quarantaine de personnes. Les débats s'annoncent très animés. La Commission électorale a déjà fait savoir qu’il ne fallait attendre aucun résultat avant 18h et que cette séance pourrait même se prolonger bien après minuit. Le verdict des urnes sera vraisemblablement connu ce jour. La séance plénière de la Commission électorale sera houleuse, pronostique un familier du palais présidentiel. Ce matin, les membres de la Commission qui représentent les trois principaux candidats, vont arriver avec leurs ...
Lire l'article [7]
LAMBARENE, (AGP)- La présidente de la république gabonaise Rose Francine Rogombé, qui a voté à Lambaréné dans le Moyen Ogooué sa province natale, minimise sur les cas de fraude en expliquant qu’il y a ‘’les représentants des candidats dans les bureaux de vote et de p)lus les bulletins de vote sont visés par trois membres du bureau, ce qui est quand même une garantie de transparence’’, rapporte le correspondant de l’AGP. A l’endroit des électeurs présents, la présidente de la République a appelée au calme, ‘’ la violence n’est pas l’affaire des gabonais (…), le gabonais est une personne calme, quand ...
Lire l'article [8]
FRANCEVILLE, (AGP) - Les opération de vote pour l’élection présidentielle ont débuté timidement ce dimanche à Franceville où la plupart des centres de vote réclamaient du monde. Aux premières heures des bureaux, il n’y avait véritablement pas d’affluence dans les différents centres de vote à l’exception de quelques rares électeurs qui ont tenu à accomplir tôt leur devoir civique. De Makana au Lycée Eugène Amogho, Akou, la corniche, Matébélé, Ngoungoulou (potos) et d’autres centres de la commune, il régnait un calme plat, les électeurs ne sont pas empressés autour des bureaux de vote. Nonobstant ce manque d’engouement des premières heures et c’est devenu ...
Lire l'article [9]
LIBREVILLE (AGP) – Des ’’mesures nécessaires’’ pour assurer la sécurité du scrutin présidentiel anticipé de dimanche prochain ont été prises par le gouvernement, selon une décision du conseil des ministres de mercredi. ’’Le gouvernement s’engage prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des bureaux de vote, du convoyage des urnes et des procès-verbaux des opérations électorales’’, indique le communiqué final de cette réunion. Le communiqué précise également que les journalistes ne pourront accéder aux bureaux de vote que ’’de manière passagère, à l’occasion du vote de telle ou telle personnalité et non d’y séjourner de façon permanente’’. Les résultats de cette ...
Lire l'article [10]
Présidentielle au Gabon: travaux à huis clos à la Cour constitutionnelle
Gabon: le recomptage des votes de la présidentielle toujours en cours
Gabon : nouveau comptage mardi des voix de la présidentielle
Gabon : neuf candidats déposent des recours contre les résultats de la présidentielle
Gabon-présidentielle-Recomptage des voix : Il s’agit là d’une fuite en avant des personnes sans arguments viables (Faustin Boukoubi)
Gabon : Les militants montent la garde
Gabon / Présidentielle: Libreville attend les résultats officiels
Moyen Ogooué/Présidentielle : La présidente Rose Francine Rogombé minimise les cas de fraude
Haut-Ogooué/présidentielle : Début timide des opérations de vote à Franceville
Politique: Des dispositions nécessaires pour la présidentielle de dimanche