Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: « La venue d’une mission de l’Union Africaine ne se justifie pas », selon un communiqué du gouvernement gabonais

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Libreville, 5 septembre (GABONEWS) – Le gouvernement gabonais, dans un communiqué rendu public ce samedi soir, a indiqué que « La venue d’une mission de l’Union Africaine à Libreville ne se justifie pas », tout en marquant toute son « appréciation pour l’intérêt porté par la Commission de l’Union Africaine au Gabon », face à la situation née de l’annonce des résultats de la présidentielle de dimanche dernier.
Actualité du :05/09/2009

Texte intégral:

« Le Gouvernement Gabonais vient de prendre connaissance du Communiqué de Presse de la Commission de l’Union Africaine du 04 septembre 2009 relatif à la situation qui prévaut au Gabon après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009.

Dans ce communiqué de presse, la Commission de l’Union Africaine envisage de dépêcher à nouveau Monsieur Moustapha Niasse à la tête d’une délégation en vue de continuer à apporter une contribution à l’aboutissement heureux de la transition ouverte, le 08 juin 2009.
Le Gouvernement gabonais tient à préciser que la situation dans la ville de Port-Gentil qui était en effet, préoccupante revient progressivement à la normale et le calme y règne désormais. Le couvre-feu décrété sera très prochainement levé.

Les Forces de sécurité poursuivent leur mission de prévention et de sécurité à Port-Gentil. Quant à Libreville, la situation s’est normalisée au lendemain de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle.

Par ailleurs, toutes les Institutions constitutionnelles fonctionnent normalement. L’Assemblée nationale, le Sénat et le Conseil Economique et Social ont ouvert respectivement leur session budgétaire depuis le mardi 1er septembre 2009. Les libertés individuelles et collectives de l’ensemble des populations sont garanties. La libre circulation des personnes et des biens est entièrement observée.

Eu égard à ce qui précède et en l’état actuel de la situation bien moins préoccupante qu’en 1994, la venue d’une telle mission ne se justifie pas. Aussi, il n’apparaît pas nécessaire de la part de la Commission de l’Union Africaine d’initier une mission dont la vocation concerne les pays-membres en crise ».


SUR LE MÊME SUJET
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Candidat à sa propre succession à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping pourra bien compter sur le soutien du Gabon. Malgré les doutes émis par certains... Parce que certains doutaient de la réalité de leur soutien à Jean Ping, président de la Commission de l’Union africaine (UA) et candidat à un deuxième mandat, les autorités gabonaises se sont fendues, fin décembre, d’un communiqué pour appuyer sa candidature. Il semble que, dès le mois d’août, elles aient adressé un courrier à la Guinée équatoriale pour l’informer de leur position. Depuis, des émissaires ont été dépêchés dans plusieurs ...
Lire l'article
Politique africaine - Le Gabon a exprimé son soutien sans faille à son ancien ministre des Affaires étrangères, Jean Ping, pour obtenir un second mandat à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA). 'La candidature de M. Ping, telle que soumise par le Gabon, bénéficie de l'appui des autorités gabonaises, au plus haut niveau', a déclaré à la presse l'ambassadeur du Gabon en Ethiopie et auprès de l'UA, André William Anguile. Il dément ainsi des informations selon lesquelles M. Ping ne pourrait pas être candidat à sa propre succession faute de soutien de son pays. «Je n'accuse aucun pays d'avoir ...
Lire l'article
Jean Ping, le président de la Commission de l'Union africaine, serait bien parti pour décrocher un second mandat en février 2012, selon un diplomate onusien. « Nous avons travaillé en bonne intelligence, Jean Ping a été très présent lors des crises ivoirienne et libyenne », explique un diplomate onusien, convaincu que le président de la Commission de l’Union africaine décrochera un second mandat, en février 2012, face à Nkosazana Dlamini-Zuma, l’ex-épouse de l’actuel chef de l’État sud-africain. Les raisons de cet optimisme ? L’unité du bloc francophone (exception faite, semble-t-il, de l’Algérie), le fait que le Gabon, son pays, siège actuellement au ...
Lire l'article
Après avoir défendu, envers et contre tous, Gbagbo et Kaddafi, Pretoria avance ses pions au sein de l’Union africaine avec une candidature contre Jean Ping. Une ambition assumée, un volontarisme affiché… Mais la cohérence n’est pas toujours au rendez-vous. Desmond Tutu, qui ne décolère pas depuis que son invité vedette, le dalaï-lama, s’est vu privé de visa pour venir souffler avec lui au Cap les quatre-vingts bougies de son anniversaire, et Jean Ping, tout ébaubi encore de se retrouver face à une concurrente déclarée – qui n’est autre que l’ex-épouse de Jacob Zuma – à la présidence de la Commission de ...
Lire l'article
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
Deux candidats déclarés, deux styles. Entre Jean Ping le consensuel et Nkosazana Dlamini-Zuma l’ambitieuse, la bataille diplomatique est déjà engagée pour remporter la présidence de la Commission de l'Union africaine. « Mais qu’on me dise ce qu’on me reproche ! » lance Jean Ping. Dans son grand bureau moquetté au dernier étage du siège de l’Union africaine (UA), à Addis-Abeba, le président de la Commission reçoit ses amis avec des accents d’homme blessé. Ping n’a fait qu’un mandat. Il ne comprend pas pourquoi, en vue du prochain sommet de l’UA, en janvier 2012, l’Afrique du Sud présente contre lui une candidate, et pas n’importe qui : Nkosazana Dlamini-Zuma, ex-ministre ...
Lire l'article
Une délégation de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples arrivera jeudi prochain à Libreville, dans le cadre d’une mission de sensibilisation sur le rôle et l’utilité de cette nouvelle institution de l’Union africaine (UA). Au cours de cette visite, un colloque sur le thème ‘’La Cour africaine des droits de l’homme et des peuples : votre nouveau partenaire pour la protection des droits de l’homme en Afrique’’, animé entre autre par le président de la Cour africaine des droits de l’homme, Gérard Niyungeko. En marge de cet important colloque, M. Niyungeko et sa suite, mèneront ...
Lire l'article
LIBREVILLE, (AGP) - Le gouvernement gabonais a, dans un communiqué rendu public samedi à Libreville, jugé inopportune la mission que la commission de l'Union africaine envisageait au Gabon, relative à la situation de troubles post-électoraux constatés à Libreville et surtout à Port-Gentil, au lendemain de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle anticipée du 30 août 2009. '' ( ) L'état actuel de la situation bien moins préoccupante qu'en 1994, la venue d'une telle mission ne se justifie pas. Aussi, il n'apparaît pas nécessaire de la part de la commission de l'Union Africaine d'initier une mission dont la vocation concerne les pays-membres ...
Lire l'article
Libreville, 5 septembre (GABONEWS) - Le gouvernement gabonais, dans un communiqué rendu public ce samedi soir, a indiqué que « La venue d’une mission de l’Union Africaine à Libreville ne se justifie pas », tout en marquant toute son « appréciation pour l’intérêt porté par la Commission de l’Union Africaine au Gabon », face à la situation née de l’annonce des résultats de la présidentielle de dimanche dernier. Actualité du :06/09/2009 Texte intégral: « Le Gouvernement Gabonais vient de prendre connaissance du Communiqué de Presse de la Commission de l’Union Africaine du 04 ...
Lire l'article
Le mandat de Jean Ping à l’Union africaine sera-t-il celui au cours duquel l’on comptabilisera le plus de coups de force ? Avec le récent passage en force d’Andry Rajoelina à Madagascar, il est fort à parier que ce sera le cas. Hier il en était ainsi aux Îles Comores, en Mauritanie, en Guinée-Conakry et en Guinée-Bissau. Aujourd’hui, c’est la Grande Île qui voit sa démocratie naissante stoppée dans son élan par un jeune homme qui doit sa victoire à la rue et à l’armée. Face à ce qui est arrivé, c’est le scénario habituel : condamnation sans appel de l’Union ...
Lire l'article
Elu à la tête de la Commission de l'Union africaine (UA) le 1er février dernier, le gabonais Jean Ping enregistre son baptême de feu : Le problème zimbabwéen pour lequel il revient d'une mission en Afrique australe et à propos duquel il a déclaré, le 7 mai à Arusha (Tanzanie), que le devoir du gouvernement zimbabwéen est d’assurer la sécurité de ses citoyens. Ouverte le mardi 6 mai dernier à Arusha en Tanzanie, la 11è session extraordinaire du Conseil exécutif de l’UA était essentiellement consacrée à au projet d'intégration africaine. La crise zimbabwéenne y a également été évoquée, même si ...
Lire l'article
Union africaine : oui, le Gabon soutient Jean Ping !
Union Africaine: Le Gabon soutient Jean Ping pour un 2nd mandat
Union africaine : Ping bien noté par l’ONU
Union africaine : l’OPA de Jacob Zuma
Union africaine : Ping en duel avec Dlamini-Zuma
Une mission de la Cour africaine des droits de l’homme attendue jeudi prochain à Libreville
Gabon-UA: Le gouvernement juge inopportune la mission de la commission de l’Union africaine au Gabon
Gabon: « La venue d’une mission de l’Union Africaine ne se justifie pas », selon un communiqué du gouvernement gabonais
Union africaine et instabilité politique: Les voies de Ping sont insondables
Union africaine : Le Gabonais Jean Ping prend son baptême de feu sur la crise zimbabwéenne

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*