Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: des centaines d’habitants fuient Port-Gentil

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2009
Catégorie(s): Politique,Société

PORT-GENTIL (Gabon) – De nombreux habitants de Port-Gentil (ouest du Gabon) quittaient dimanche matin leur ville, où un calme relatif régnait après de nouvelles violences survenues dans la nuit malgré le couvre-feu, a constaté un journaliste de l’AFP.

“Je préfère quitter Port-Gentil pour sécuriser ma famille”, a expliqué à l’AFP un homme qui n’a pas voulu s’identifier, rencontré à un débarcadère du sud de la ville où plusieurs centaines de personnes munies de légers bagages se pressaient pour prendre des pirogues.

Située sur la presqu’île de Mandji, à une centaine de kilomètres de Libreville, Port-Gentil n’est accessible que par bateau ou avion, aucune route ne la reliant au reste du territoire gabonais. Les compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers la ville en raison des violences.

Selon plusieurs témoignages, l’exode a commencé depuis le 3 septembre, au premier jour des violences ayant suivi l’annonce de l’élection à la présidence d’Ali Bongo, fils du défunt président Omar Bongo Ondimba. Au moins deux personnes ont trouvé la mort dans ces violences.

“Nous partons pour éviter de vivre ce que nous avons vécu en 1990”, lorsque la ville a été théâtre de graves émeutes, pillages, incendies de bâtiments publics et privés après la mort suspecte d’un opposant originaire de Port-Gentil, a expliqué Virginie Koumba, une mère de famille.

En 1990, “nous avons connu les violences, la faim, le manque d’eau et d’électricité”, a dit Mme Koumba.

Le journaliste de l’AFP a vu plusieurs grosses pirogues à moteur, ayant chacune à bord des dizaines de personnes, quitter les embarcadères du Quai-Rivière et du port.

Certains habitants se plaignaient d’une augmentation du tarif du voyage, passé de 10.000 FCFA à 20.000 FCFA (15,25 à 30,50 euros).

Dimanche matin, le calme était revenu dans la ville, après des nouvelles violences pour la troisième nuit consécutive malgré le couvre-feu en vigueur de 20H00 à 06H00 (19H00-05H00 GMT).

Dans le centre-ville et certains quartiers périphériques, des barricades étaient toujours visibles. La circulation était très fluide et quelques résidents se déplaçaient à pied faute de taxis.


SUR LE MÊME SUJET
Les travaux de réhabilitation du front de mer de Port-Gentil (au sud ouest du Gabon), ont repris lundi après une interruption de plusieurs mois. Prévus pour durer six (6) mois, les travaux concernent l’érection d’un mur de soutènement de plus cent mètres, destiné à contenir l’érosion maritime. Une érosion due essentiellement au réchauffement climatique à l’origine de la monté des niveaux des mers. “Nous sommes là aujourd’hui pour confirmer la reprise des travaux qui avaient été interrompus pour des raisons techniques aujourd’hui résorbés“, a déclaré sur les lieux le ministre délégué à l’équipement, Richard Sylong. Le mur de soutènement devrait assurer pendant ...
Lire l'article
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – Le Conseil des ministres présidé ce jeudi par le chef de l’Etat, Rose Francine Rogombé, ayant constaté l’ « évolution positive de la situation » à Port-Gentil a « décidé d’alléger le couvre –feu » qui avait cours dans la capitale économique après l’annonce des résultats de la présidentielle du 30 août dernier, suites aux violences enregistrées dans la cité pétrolière. Dans le Communiqué final, le gouvernement rappelle que « Constant l’évolution positive de la situation, le Conseil tout en préconisant de maintenir une vigilance de tout les instants, a décidé d’alléger le ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Les vols à destination de la ville de Port-Gentil (sud-ouest), suspendus en raison notamment des violences post-électorales qui ont fait officiellement trois morts, ont repris lundi, a-t-on appris de sources aéroportuaires. Le premier vol a eu lieu à 8H 30. Le second était prévu pour 11H 30, selon un journaliste de l’AGP qui a pu voir le programme de vols affichés sur les écrans géants à l’aéroport de Libreville. Les compagnies aériennes desservant la capitale économique avaient suspendu leurs vols à destination de cette ville en raison de ces violences, qui ont suivi la proclamation officielle de l’élection du ...
Lire l'article
La situation ne semble pas s'arranger au Gabon avec une troisième nuit consécutive de violences samedi soir à Port-Gentil, capitale pétrolière du pays. Ce, malgré l'appel au calme d'Ali Bongo, dont l'élection à la présidence contestée par ses rivaux a toutefois été saluée par le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. Juste avant que n'éclatent les nouvelles émeutes, Ali Bongo avait déclaré qu'il souhaitait "absolument" que le calme revienne dans le pays. Placée sous couvre-feu après des violences post-électorales qui ont fait au moins deux morts depuis jeudi, Port-Gentil, dans l'ouest du Gabon, est devenue à nouveau le théâtre d'émeutes. Des groupes ...
Lire l'article
De nouvelles violences ont éclaté samedi soir pour la troisième nuit consécutive à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Dans cette ville où un couvre feu a été instauré de 20 heures à 6 heures, l'armée a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser des pillards à Matanda, un quartier populaire situé au sud de la cité. D'autres pillards, ont été signalés à Salsa, un quartier à l'est de la ville. Ces groupes très mobiles ont installé des barricades sur les principales voies de Port-Gentil pour empêcher les véhicules des forces de l'ordre de circuler. Des affrontements ont aussi ...
Lire l'article
De nouvelles violences ont éclaté samedi soir, pour la 3e nuit consécutive, à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon placée sous couvre-feu. "Nous sommes en train de disperser des pillards", indique une source militaire. Des groupes de pillards ont en outre érigé des barricades sur les principales routes pour empêcher les voitures de police de circuler. Peu avant ces violences, le président nouvellement élu Ali Bongo a dit qu'il voulait "absolument" un retour à la normale. Même si le calme est revenu dans la matinée, de nombreux habitants ont commencé à quitter la ville. Source: TSR Info
Lire l'article
Port-Gentil, 4 septembre (GABONEWS) – Les violences post-électorales ont déjà fait deux (2) morts et plus de 200 arrestations dans la capitale économique du Gabon, Port-Gentil, a-t-on appris de sources concordantes ce vendredi soir. Actualité du :05/09/2009 Les deux victimes ont été la cible des émeutiers tandis que les personnes interpellées figurent parmi les partisans de l’opposition qui conteste la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30 août dernier.
Lire l'article
La fête du travail célébrée chaque 1er mai par tous les travailleurs du monde entier, a été rehaussée jeudi à Port – Gentil, dans la capitale économique gabonaise par la présence du Gouverneur de l’Ogooué – Maritime (ouest), Jean Mari Beka B’Obame qui, pour la circonstance a procédé à la décoration de plusieurs employés ayant enregistrés dix, vingt et trente ans de service. C’est après les discours du directeur provincial du Travail et de quelques représentants des syndicats des travailleurs notamment de l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) et de la COSYGA, le défilé qui a démarré vers les dix ...
Lire l'article
Reprise des travaux de réhabilitation du front de mer à Port-Gentil
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: Le couvre-feu allégé à Port-Gentil de 23 à 6 heures
Présidentielle/transport: Reprise lundi de vols à destination de Port-Gentil
Gabon – Port-Gentil encore en proie à la colère
Gabon: troisième nuit de violences à Port-Gentil
Gabon: nouveaux pillages dans la nuit à Port-Gentil, alors qu’Ali Bongo lance un appel au calme
Gabon: Urgent / 2 morts et plus de 200 arrestations à Port-Gentil
Gabon: Fête du travail : De centaines des travailleurs honorés le 1er mai à Port – Gentil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2009
Catégorie(s): Politique,Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*