Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon-vol-suspension: Suspension des vols à destination de Port-Gentil en raison des violences post-électorales

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

LIBREVILLE, 5 sept. (AGP) – Les compagnies aériennes desservant Port-Gentil (sud-ouest) ont suspendu leurs vols à destination de cette ville en proie depuis jeudi dernier à des violences post-électorales, a-t-on appris ce samedi de source autorisée.

Selon la source, les compagnies aériennes ne desservent plus Port-Gentil depuis jeudi, date à laquelle le ministre de l’Intérieur a proclamé les résultats du scrutin présidentiel de dimanche.

Depuis lors, les voyageurs sont contraints de ne prendre que le bateau parce que la ville est inaccessible par voie terrestre, a poursuivi la même source.

Air Service, l’une des compagnies les plus régulières à destination de Port-gentil a suspendu ses vols vendredi mais pourrait redémarrer lundi prochain si la situation évolue favorablement, selon un pilote qui a requis l’anonymat.

Il en est de même pour Air Affaires Gabon et Afrijet, craignant également des émeutes qui ont déjà fait deux morts et dont l’origine est la victoire d’Ali Bongo Ondimba à l’élection présidentielle du 30 août, scrutin à tour unique.

On rappelle que l’Ogooué-Maritime (ouest) dont la capitale est Port-Gentil, avait voté à 64,24% pour l’opposant Pierre Mamboundou de l’Union du peuple gabonais (UPG), alors que le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Ali Bongo Ondimba venait en seconde position avec 20,64%, devant l’indépendant André Mba Obame (11,54%).

Toutefois, les résultats électoraux de l’ensemble du pays donnent la victoire au fils du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba, décédé en juin, en cours de mandat, après 42 ans de pouvoir. Il a obtenu 41,73% des suffrages exprimés, devançant André Mba Obame (25,88%) et Pierre Mamboundou (25,22).

L’élection d’Ali Bongo Ondimba est contestée par MM. Mba Obame et Mamboundou, deux candidats jugés favoris avant le vote et qui revendiquent chacun la victoire.

Ces résultats ont été validés vendredi par la Cour constitutionnelle, après leur annonce jeudi par le ministre gabonais de l’Intérieur ( ), Jean-François Ndongou.


SUR LE MÊME SUJET
Le chef de l`Etat sortant de la Côte d`Ivoire et candidat à la présidentielle de dimanche, Laurent Gbagbo, se dit certain de l`emporter et affirme craindre des "violences" de la part des mauvais perdants, dans un entretien au Journal du Dimanche paru samedi. Interrogé pour savoir s`il redoutait des violences liées à un scrutin qui doit clore une décennie de crise dans un pays coupé en deux depuis le putsch manqué d`une rébellion en 2002, Laurent Gbagbo a répondu: "Oui, je le crains". "Ces violences viendront de ceux qui perdront. Et comme ce n`est pas moi qui vais perdre...", dit-il, sans toutefois ...
Lire l'article
Très heureux que sa ville ait été choisie pour abriter le premier Conseil des ministres de l’ère Ali Bongo Ondimba à l’intérieur du pays, le Maire de Port – Gentil, André Jules Ndjambé a exprimé toute sa joie du fait que « Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tienne parole en honorant sa ville».  « C’est à la fois un honneur et une fierté pour moi-même et pour tous les Porgentillais d’être les premiers à accueillir pour ce grand rendez – vous, où pendant trois jours, la République va se déplacer au niveau de la ville de Port – ...
Lire l'article
Le rapport de la mission d’évaluation des violences post-électorale diligenté par plusieurs Organisations non gouvernementales (ONG) gabonaises a été remis au gouvernement le 29 décembre à Libreville. Ce rapport très attendu lève notamment le voile sur le nombre de décès officiels lors des manifestations, finalement porté à 5 alors que l’opposition en dénonçait plus d'une quinzaine. Près de quatre mois après les violences post électorales à Port-Gentil, le rapport de la mission d'évaluation des Ong dans la capitale économique était très attendu pour lever le voile sur le bilan des émeutes. Synthèse de l’enquête diligentée par plusieurs ONG gabonaises, ce rapport ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le Premier ministre gabonais Paul Biyoghé Mba a lancé lundi à Libreville une campagne de sensibilisation d’instruction civique ayant pour thème ’’Oublions nos querelles, bâtissons un édifice nouveau’’, rapporte mardi le quotidien national l’union. M. Biyoghé Mba a indiqué que ’’cette initiative venait au moment où notre pays est confronté à des incidents post-électoraux’’, selon le journal. Cette campagne intervient quelque jours après les violences post-électorales qui ont secoue Port-gentil (ouest), entre le 3 et le 6 septembre derniers, faisant trois morts, selon les autorités gabonaises. L’opposition gabonaise a appelé à des ‘’villes mortes’’ de lundi à mercredi à travers ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – La situation revenait progressivement à la normale lundi matin à Port-Gentil (sud-ouest), après des violences post-électorales qui ont fait officiellement trois morts à la suite de la proclamation des résultats de la présidentielle, selon des sources concordantes sur place. ’’Les taxis et autres véhicules ont commencé à circuler dans la ville. Tout semble calme ici’’, a affirmé Marlyse, une habitante de Bac aviation, quartier populaire ayant été touché par ces violences qui ont duré 3 jours. ’’Certains magasins ont rouvert leurs portes, mais la plupart d’entre eux sont restés fermés aujourd’hui (lundi)’’, a ajouté Marlyse jointe par téléphone par ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Les vols à destination de la ville de Port-Gentil (sud-ouest), suspendus en raison notamment des violences post-électorales qui ont fait officiellement trois morts, ont repris lundi, a-t-on appris de sources aéroportuaires. Le premier vol a eu lieu à 8H 30. Le second était prévu pour 11H 30, selon un journaliste de l’AGP qui a pu voir le programme de vols affichés sur les écrans géants à l’aéroport de Libreville. Les compagnies aériennes desservant la capitale économique avaient suspendu leurs vols à destination de cette ville en raison de ces violences, qui ont suivi la proclamation officielle de l’élection du ...
Lire l'article
De nouvelles violences ont éclaté samedi soir pour la troisième nuit consécutive à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Dans cette ville où un couvre feu a été instauré de 20 heures à 6 heures, l'armée a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser des pillards à Matanda, un quartier populaire situé au sud de la cité. D'autres pillards, ont été signalés à Salsa, un quartier à l'est de la ville. Ces groupes très mobiles ont installé des barricades sur les principales voies de Port-Gentil pour empêcher les véhicules des forces de l'ordre de circuler. Des affrontements ont aussi ...
Lire l'article
Port-Gentil, 4 Septembre (GABONEWS) - Routes barrées, surfaces de commerce pillés, stations service saccagées,…c’est le triste visage que la capitale économique, Port-Gentil, présente après les actes de violence et de vandalisme enregistrés dans l’après-midi et toute la nuit de jeudi à vendredi, dans l’ensemble des quatre arrondissements de la commune. Actualité du :04/09/2009 Ce qui était à craindre s’est ainsi produit dans la nuit de jeudi à vendredi à Port-Gentil: des actes de violences inouïs qui ont, en l’espace de quelques temps, transformés la ville de Port-Gentil en un théâtre de chaos, ...
Lire l'article
Dans la matinée précédant la proclamation du scrutin du dimanche 30 août, les forces de l’ordre ont brutalement dispersé les partisans des candidats à la présidence Pierre Mamboundou et André Mba Obame, rivaux d'Ali Bongo Ondimba. La prison de Port-Gentil, capitale économique du pays, a été détruite et ses prisonniers libérés par des manifestants. © Static/gaboneco - Les forces de l'ordre face aux manifestants devant la Cité de la Démocratie. Les partisans des deux rivaux d'Ali Bongo dans la course à la présidentielle gabonaise, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, ont ...
Lire l'article
Côte d’Ivoire: Gbagbo, sûr de gagner, craint des “violences” post-électorales
« Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, tient parole en honorant la ville de Port-Gentil », André Jules Ndjambé (Maire de Port – Gentil)
Gabon : Publication du rapport sur les violences post-électorales à Port-Gentil
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Présidentielle : Violences post-électorales : Biyoghé Mba lance une campagne de sensibilisation
Présidentielle/violences : Retour progressif lundi des activités à Port-Gentil après des violences post-électorales
Présidentielle/transport: Reprise lundi de vols à destination de Port-Gentil
Gabon: troisième nuit de violences à Port-Gentil
Gabon: Port-Gentil, théâtre de violences depuis l’annonce des résultats de la présidentielle
Gabon : Violences politiques à Libreville et Port-Gentil

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 6 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*