- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Gabon: « Rejet des résultats, recomptage des voix, enquête internationale, 7 morts », Déclaration des candidats de l’opposition à la présidentielle

Libreville, 7 septembre (GABONEWS) – Les candidats malheureux à la présidentielle du 30 août dernier, dans une déclaration commune rendue public ce lundi soir, ont réaffirmé leur « rejet des résultats », exigé « un recomptage des voix », demandé « la mise en place d’une commission d’enquête internationale » sur les évènements post- électoraux qui ont fait « 7 morts ».
Actualité du :07/09/2009

Dans cette déclaration annoncée depuis 48 heures comme une « nouvelle stratégie » de l’opposition dans sa contestation du verdict des évoquent, entre autres, un « bain de sang » à Port-Gentil, capitale économique.

Un bilan qui tranche avec celui fourni dans la matinée par la Deutsche Welle.

La Voix de l’Allemagne indiquait que les émeutes ont fait officiellement trois morts, plus de 40 selon l’opposition.

Au passage, les opposants au président élu dénonce « les destructions des locaux et des matériels de diffusion de télévisons privées pour bâillonner l’information ».

Pour sa part, Francis SALA NGOUAH-BEAUD, Journaliste, Directeur Général Adjoint TV+ GABON, propriété d’un des candidats au scrutin présidentiel, André Mba Obame, signe une nouvelle déclaration dont GABONEWS a obtenu copie, ce lundi.

A propos de la présidentielle, notre confère qui avait décidé tout juste avant le vote du 30 août de faire « cavalier seul », révèle que « ce qui se préparait en réalité, c’était le chaos organisé, la canalisation d’une frustration amplifiée, génératrice de tensions, elles-mêmes aisément attisées par toutes sortes d’arguments et de stratagèmes débouchant sur l’explosion, en cas d’échec à l’élection ».

AFFLUX DES MESSAGES DE FELICITATIONS A LIBREVILLE

Puis, monsieur Sala Ngouah-beaud de s’interroger « Avions-nous besoin d’inviter l’instabilité programmée et l’esprit fratricide ? Avions-nous besoin d’exacerber le sens partisan et de brouiller les repères de la Fraternité ? Avions-nous besoin d’agiter le spectre de la partition territoriale pour se faire élire président ? A qui tout cela profiterait-il ? Pour quel coût humain et matériel ? »
« Le citoyen Francis Sala NGOUAH-BEAUD a pris sur sa culture légaliste, laïque et républicaine, sur sa responsabilité civique et la liberté que nous garantit la Constitution pour refuser d’accompagner l’avènement de l’anti-république », a poursuivi le présentateur vedette de TV+.

L’homme qui a couvert la campagne du candidat indépendant, André Mba Obame, a affirmé que « j’estime avoir rempli ma part de contrat et l’opinion m’en est témoin, du début à la fin de la campagne, et même en d’autres circonstances, alors heureuses pour tout le monde ».

Par ailleurs, les messages de félicitations affluent à Libreville saluant la victoire remportée par Ali Bongo Ondimba.

Ont déjà écrit ou eu des entretiens téléphoniques avec le 4ème président élu de la République Gabonaise, le dirigeant Libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l’Union Africaine, le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, le Roi Mohammed VI du Maroc, le président Paul Biya du Cameroun, Joseph Kabila de la RDC, président en exercice de la CEEAC, Moussa Dadis Camara, le chef de l’Etat guinéen et Amara Essy, ancien président de l’Union Africaine.


SUR LE MÊME SUJET
Le Président du Parti Social Démocrate (PSD, opposition), Pierre Claver Maganga Moussavou, a déclaré ce mercredi lors d’une conférence de presse tenue à son domicile du Bas de gué-gué dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville qu’il ne déposera pas de recours auprès de la Cour constitutionnelle pour contester sa défaite aux élections législatives du 17 décembre dernier au premier siège de la commune de Mouila, chef lieu de la province de la Ngounié (sud). Le Président du PSD, qui était le député sortant de la commune de Mouila, a été battu à la dernière consultation électorale par le ...
Lire l'article [1]
Reportée ce mercredi à la suite d’un démarrage tardif mardi et des divergences d’approches, la cérémonie de recomptage des voix n’a en fait pas débuté du fait d’une bataille de procédures entre les requérants et principalement le refus de d’accepter la présence des candidats malheureux de la présidentielle « La Cour n’entend pas recevoir des exigences de qui que ce soit », avait déclaré la présidente de la Cour constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsuo. André Mba Obame a réagi avec l’intention, de retirer les huissiers des requérants et de ne pas se faire représenter à l’opération de recomptage des suffrages. Les candidats de l’opposition ...
Lire l'article [2]
Querelle de chiffres en perspective. C'était prévu hier, et c'est finalement ce mercredi que la Cour constitutionnelle va commencer à recompter les suffrages de l'élection présidentielle du 30 août dernier. Onze requêtes en annulation contestent la victoire d'Ali Bongo. Les procès-verbaux de tous les bureaux de vote doivent donc passer sous la loupe des huissiers, mais en l'absence des représentants de l'opposition. Et c'est justement cela qui a retardé les opérations. Les opposants se sont vus refuser le droit d'assister au recomptage, ils ont finalement décidé de ne pas envoyer leurs huissiers qui n'auraient, selon eux, qu'un simple rôle de ...
Lire l'article [3]
Neuf des 18 candidats à l'élection présidentielle du 30 août au Gabon, remportée par Ali Bongo (41,73 % des voix, selon les résultats officiels), ont déposé un recours en annulation du scrutin auprès de la Cour constitutionnelle. L'opposant André Mba Obame, arrivé deuxième (25,88 % des voix), dénonce un scrutin entaché par une "fraude massive". Selon lui, "de manière préméditée, planifiée et organisée, les procès-verbaux de plusieurs centaines de bureaux de vote ont été falsifiés avec la complicité des présidents des bureaux de vote (...)". Le délai pour ces recours expirait samedi 19 septembre et la Cour a théoriquement un ...
Lire l'article [4]
Libreville, 10 septembre (GABONEWS) – Le Président de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Bourantsuo, s’exprimant au sujet de l’éventuel contentieux électoral, a déclaré au quotidien l’Union dans sa publication de ce jeudi que le recomptage des voix par la CENAP, « n’obéit à aucune disposition de la loi ». Actualité du :10/09/2009 Se prononçant sur les « revendications » de la quinzaine de candidats « malheureux » au récent scrutin présidentiel, qui depuis le 8 septembre passé, réclame de la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP), le recomptage des voix, la ...
Lire l'article [5]
LIBREVILLE (AGP) – La présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, Marie Madeleine Mborantsuo a rejeté l’idée du recomptage des voix, estimant que cette question ’’n’a plus à avoir lieu du moins qu’au niveau de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP)’’. ''Aujourd'hui, nous rentrons dans la phase du contentieux électoral, le décomptage des voix n'a plus à avoir lieu du moins au niveau de la Cénap'', a déclaré Mme Mborantsuo, dans une interview à RFI mardi, en réponse à un collectif des candidats malheureux à la présidentielle du 30 août, qui réclament le recomptage des voix au niveau ...
Lire l'article [6]
LIBREVILLE, (AGP) - Le secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Faustin Boukoubi a, sur les antennes de RFI mardi, déclaré que l'obstination des leaders de l'opposition à réclamer un nouveau comptage des voix du scrutin présidentiel du 30 août remporté par le candidat de son parti, Ali Bongo Ondimba, est ''une fuite en avant''. Dans une déclaration commune lundi en soirée, 16 des anciens candidats de l'opposition gabonaise ayant rejeté les résultats des élections et demandé un recomptage des voix. ''Il s'agit là d'une fuite en avant des personnes sans arguments viables. C'est à la fois compréhensible et ...
Lire l'article [7]
Libreville, 8 septembre (GABONEWS) – Au lendemain de la déclaration du collectif des candidats malheureux de la présidentielle du 30 août dernier dans laquelle ils réclament le recomptage des voix, le gouvernement gabonais s’interroge sur « l’opportunité » d’une telle requête dans la « mesure où la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la Cour constitutionnelle, et conformément aux dispositions légales, les voies de recours sont ouvertes » auprès de cette institution. Sur cette lancée, le porte-parole du gouvernement, René Ndemezo’o Obiang, dans une déclaration rendue publique ce mardi à Libreville, rappelle que « dans le cadre ...
Lire l'article [8]
LIBREVILLE, (AGP) – Le ministre de l’intérieur, Jean François Ndoungou a rendu public les résultats de l’élection présidentielle de dimanche qui désigne Ali Bongo Ondimba vainqueur avec 41,73 %. Selon ses résultats le candidat indépendant André Mba Obame vient en second avec 25,88 % suivi du Candidat de l’Alliance pour le changement et la restauration (ARC) Pierre Mamboundou qui obtient 25,22 %. La carte postale de cette élection montre que dans le haut Ogooué sur 58 420 votants 53 031 soit 90,72% des gabonais se sont prononcés pour le candit du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) Ali Bongo Ondimba. Le taux ...
Lire l'article [9]
Le Dr. Daniel Mengara a été interviewé vendredi 9 septembre par la radio internationale américaine, La Voix de L'Amérique (VOA). L'interview portait non seulement sur les manifestations prévues les 14 et 15 septembre prochains à New York et à Paris respectivement, mais aussi sur les conditions de fraude électorale actuellement orchestrée par le régime Bongo pour voler aux Gabonais leur espoir pour le changement véritable. L'interview sera diffusée Lundi matin sur l'émission "Aujour'dhui l'Afrique Centrale" sur La Voix de l'Amérique, radio qui est captée au Gabon sur Ondes Courtes. L'émission, y compris l'interview, passera sur la voix de l'Amérique lundi matin ...
Lire l'article [10]
Législatives – PSD opposition / Maganga Moussavou déposera pas de recours pour contester les résultats
Le recomptage des voix se déroulera-t-il dans un cadre serein à la Cour constitutionnelle ce mercredi ?
Le recomptage des voix se fera sans l’opposition
Gabon : neuf candidats déposent des recours contre les résultats de la présidentielle
Gabon: Contentieux électoral: “Le recomptage des voix par la CENAP n’obéit à aucune disposition de la loi”, Marie Madeleine Bourantsuo
Présidentielle : Le président de la Cour constitutionnelle rejette l’idée du recomptage des voix au stade actuel par la CENAP
Gabon-présidentielle-Recomptage des voix : Il s’agit là d’une fuite en avant des personnes sans arguments viables (Faustin Boukoubi)
Gabon: URGENT / Le gouvernement s’interroge sur « l’opportunité de la requête du collectif des battus de la présidentielle qui réclame le recomptage des voix
Gabon-présidentielle : Carte postale par province des résultats enregistrés par les candidats favoris
Interview du Dr. Daniel Mengara sur la radio internationale américaine, La Voix de L’Amérique