Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Dans un communiqué intitulé « Force restera à la loi et au droit », les partisans d’Ali 9 crient « ne touchez pas à mon vote »

Auteur/Source: · Date: 7 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Libreville, 7 septembre (GABONEWS) – Dans un communiqué parvenu à GABONEWS ce lundi, intitulé « Force restera à la loi et au droit », les partisans d’Ali Bongo Ondimba, montent de nouveau au créneau pour défendre la victoire de leur porte-étendard à l’élection présidentielle du 30 août dernier et crient « ne touchez pas à mon vote ».

Texte intégrale.

« FORCE RESTERA A LA LOI ET AU DROIT

NE TOUCHEZ PAS À MON VOTE !

Tout homme raisonnable ayant assuré de surcroit des responsabilités nationales pendant des années et ce encore il y a quelques petites semaines se serait comporté avec plus de dignité et de respect des règles démocratiques et des institutions. Sous nos tropiques, ces valeurs n’ont aucun sens. La coalition ratée des Sieurs André Mba Obame, Eyeghe Ndong, Zacharie Myboto et autres Casimir Oye Mba n’en a cure.

Habitués aux prébendes et autres délices de la Républiques, ils refusent la retraite politique méritée ou anticipée à laquelle les électeurs les ont tous renvoyés. Et les voilà qui s’agitent comme des épouvantails avec leur trouvaille de gouvernement parallèle.

Battus pour la plupart au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG), battus lors des élections dont chacun se déclare vainqueur avec ses chiffres inventés et fantaisistes, la ronde des caciques désabusés entame une nouvelle danse endiablée.

Ni les manœuvres avec l’appui escompté d’organisations internationales, ni les scénarii de prolongation ne feront long feu ! Elles seront étouffées dans l’œuf et force restera à la loi et au droit.

Conscients en votre fors intérieur qu’aucun d’entre vous, surtout les déserteurs de dernière minute, sans organisation, ni implantation nationale, ne pouvait résister à la déferlante Y’ALI appuyé par le PDG et des supporters de toutes origines, vous vous érigez en victimes et apôtres d’une mauvaise foi inégalée.

Vous savez mieux que quiconque que dès que le Président Ali Bongo Ondimba entrera en fonction, les prémisses et la trajectoire du changement se dessineront avec des mesures fortes.

Vous savez mieux que quiconque qu’il a un vrai programme d’un Gabon émergent.

Vous savez que vous avez affaire à un homme d’action et vrai capitaine d’équipe qui, par ses prestations, vous enverra définitivement dans les vestiaires et vestiges de la politique.

Votre attitude est celle du désespoir !

Mais soyez sûrs que personne ne dévoiera le résultat des urnes, avec ou sans complicité, locale ou extérieure.

Retournez aux entraînements et attendez stoïquement le prochain championnat. Ce sera dans 7 ans ! Sans aucune chance du reste …

NE TOUCHEZ PAS À MON VOTE ! ».


SUR LE MÊME SUJET
Dès l’entame de l’opération de vote, comptant pour les législatives de ce 17 décembre au Gabon, la gente féminine, ainsi que les jeunes ont manifesté une réelle volonté d’accomplir leur devoir civique en votant dans les différents bureaux de vote dans la commune d’Owendo. Contrairement à ce que pouvaient penser certaines personnes concernant les jeunes, très souvent considérés comme n’étant là que pour une affaire de sous et d’ambiance lors des campagnes électorales, ces derniers ont bel et bien démontré le contraire ce jour, en allant en grand nombre voter en toute légalité. Les femmes, elles aussi, ...
Lire l'article
Les populations du canton Djoumou, qu’a visité mercredi le candidat du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) au premier siège du département de la Mpassa (sud est), Pacôme Rufin Ondzounga, ont promis un vote "massif et sans bavure à hauteur de 100% à leur champion". Jeunes, femmes et vieux ont marqué "leur adhésion massive et sans faille" à la politique du Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Par conséquent et pour mieux le soutenir en vue de lui donner la majorité confortable qu’il souhaite tant à l’Assemblée nationale, les populations ont décidé de soutenir Pacôme Rufin Ondzounga qu’ils appellent affectueusement ...
Lire l'article
Le Parti Social Démocrate (PSD, opposition) a ouvert sa campagne électorale dans la commune de Mouila dimanche par une imposante marche populaire à travers les grandes artères du premier arrondissement jusqu’au domicile de leur leader et candidat Pierre-Claver Maganga Moussavou rapporte GABONEWS. La population a répondu massivement à l’appel du candidat. Il s’agissait d’une véritable épreuve de démonstration de force après celle vécue jeudi dernier, un jour après l’ouverture officielle de la campagne électorale par les partisans du Parti Démocratique Gabonais (PDG au pouvoir) à la place des fêtes. Cette présence massive a rassuré Maganga Moussavou qui lors de son meeting ...
Lire l'article
Communiqué de l’Union Nationale: “le Conseil d’Etat n’a malheureusement pas dit le droit”
Mesdames et Messieurs, Le 25 janvier 2011, pour revendiquer sa victoire, Monsieur André MBA OBAME a prêté serment dans des formes non constitutionnelles en qualité de Président de la République élu. Cette victoire a, du reste, été affirmée par des personnalités françaises éminentes, sur un média public français, dans un documentaire à financement public français que les Gabonais ont suivi. Les mêmes informations, faut-il le rappeler, avaient déjà été données par les télégrammes diplomatiques américains et révélés au grand jour par le site Internet Wikileaks. Pour répondre à cet acte politique fort, le pouvoir en place, par le biais du ...
Lire l'article
La bibliographie consacrée au secteur de la communication au Gabon s’enrichie d’un nouvel ouvrage rédigé par l’ancien porte-parole du Conseil National de la Communication (CNC), Thierry d’Argendieu Kombila, Journaliste, intitulé « Démocratie, Droit de la communication et Politiques publiques au Gabon entre 1960 et 2010 », dont la présentation officielle est prévue mercredi, à Libreville, a-t-on appris. Au cours de la cérémonie de présentation de ce livre, validé et cofinancé, entre autres, par la Communauté Economique et Monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’on annonce la présence du président du Sénat, par ...
Lire l'article
L’Ecole nationale de la magistrature de Libreville organise, en prévision de la clôture de l’année académique 2009 / 2010, dans les locaux de cette école, mardi prochain, un séminaire atelier de formation et de sensibilisation à l’intention des élèves magistrats sur deux thèmes: « Le droit en débat au Gabon », et sur « Le juge constitutionnel et le juge de l’élection au Gabon ». Prévu pour se tenir sur deux jours, du 29 au 30 juin, ces ateliers seront animés par d’éminents conférenciers à l’image du professeur Guy Rossatanga-Rignault, et David Ikogou-Mensah, tous deux enseignants à l’Université Omar ...
Lire l'article
Le Professeur Labidi Ahmed, Doyen, enseignant de l’Université Arabe des Sciences de Tunisie, principal animateur du séminaire qui a eu lieu ce vendredi à l’Université arabe des sciences (UAS) de Libreville sur le thème, « l’Afrique après 50 ans d’indépendance, où en est le droit à la dignité dans les constitutions africaines ? », a déclaré qu’« il y a des pays africains qui ont pris pleinement en compte ce droit en le citant aussi bien dans le préambule que le dispositif parmi les droits de l’homme, tandis que d’autres pays africains ne l’ont cité nulle part ». Pour le conférencier, il est important que ...
Lire l'article
En grève de la faim depuis l'ouverture de la campagne électorale le 15 août dernier, le candidat indépendant, Bruno Ben Moubamba, est sorti de l'hôpital le 23 août dernier, où il avait été admis la veille en raison de la dégradation de son état de santé, affirmant qu'il poursuivait son action. Malgré une nouvelle requête adressée par le chef de l'Etat, Rose Rogombé, à la famille du candidat, Ben Moubamba a campé sur ses positions et continue de demander le report du scrutin du 30 août prochain, dont il affirme que l'organisation a «violé la loi». ...
Lire l'article
Sorti de l'hôpital le 23 août dernier, où il avait été admis de force en raison de la dégradation de son état de santé après 8 jours de grève de la faim, le candidat indépendant, Bruno Ben Moubamba, a annoncé le 24 août qu'il poursuivait son action, et continuait de réclamer le report du scrutin du 30 août. «J’assure le peuple gabonais que je me porte bien», a-t-il affirmé, alors qu'il ne se serait nourrit que d'eau et de sucre depuis le 15 août dernier. «J’étais admis au Centre hospitalier de Libreville (CHL), car l’hôpital est ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Législatives 2011 /Opération de vote : Les femmes et les jeunes affichent un véritable engouement dans les bureaux de vote dans la commune d’Owendo
Les populations promettent un vote massif au candidat du PDG dans 1er siège de la Mpassa
Les partisans du PSD démontrent leur forte présence par une marche imposante dans les rues de Mouila
Communiqué de l’Union Nationale: “le Conseil d’Etat n’a malheureusement pas dit le droit”
Culture / Le Droit de la communication au Gabon, analysé dans un ouvrage de Thierry d’Argendieu Kombila
L’Etat de droit au Gabon en débat dans un séminaire, mardi, à l’Ecole nationale de la magistrature
« 50 ans les indépendances, bilan mitigé du droit à la dignité dans les constitutions africaines,» selon Labidi Ahmed
Gabon : Ben Moubamba, «mon action restera dans l’histoire»
Gabon : Ben Moubamba, «mon action restera dans l’histoire»
Commentaires

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

6 Réponses à Gabon: Dans un communiqué intitulé « Force restera à la loi et au droit », les partisans d’Ali 9 crient « ne touchez pas à mon vote »

  1. rio

    9 Sep 2009 a 08:02

    à RAID: mon frére c’est le desespoir qui m’emene à faire cette analyse contre les fangs.NON je ne suis pas contre vous,je ne suis pas anti-fangs si non je souhaite une action musclé sur le terrain contre ce gars. bientôt notre réaction punitive va faire le tour du monde.car Ali de son vrai nom geodfroy obi sunday okere chuku alis djadja son nom d’artsite pense qu’il a gagné, il ment,si oui il va gérer les catastrophe avec son équipe de malfrats.

  2. Raid

    8 Sep 2009 a 15:38

    Rio, c’est quand même regrettable que tu insultes tout un peuple (les fangs),car les fangs étaient les permiers à prendre en otage le gouverneur du Woleu Ntem après que ce dernier ait falscifié les procès verbaux.Ils ont été les 1ers à faire retourner les ravitaillements alimntaires en provenance du Cameroun pour LBV.ils ont interdits la circulatin des grumiers (interêts français)mon frère tu es aveuglé par le tribalisme et que diras tu de BOUKOUBI OU DE NDOUNGOU ,ce sont des anges? Sont-ils fang?. les fang sont en train de s’organiser pour un mouvement à long terme.les gens sont démoralisés et recherchent des stratégies.Tu veux laisser entendre que qu’ALI a gagné les élection à cause des fangs?
    Ali a fait un coup de force, n’ais pas la mémoire courte,les fang n’ont jamais voté Ali dans leur Majorité. La preuve le directeur de l’observatoire poiur la démocratie a donné les vrais resultats dans une interview sur France 24. Ali arrivait bien en 3ème position.

  3. rio

    8 Sep 2009 a 07:13

    c’est vrai ces fangs sont parmis les gens qui ont hissé le BIAFRA au perchoir. comment Casimir Oyé Mba peut démissiner la veille du vote et embrouiller l’electorat potentiel fang.il n’avait qu’à leurs dire d’aller voter Mba Obam ou Pierre Mamboundou juste pour que le KALABA ne passe pas. oui Oyé Mba est traitre et je ne serai pas surpris de le voir accepeter un poste au perchoir. LA VACHE.

  4. rio

    8 Sep 2009 a 07:07

    ce qui me surprend c’est que dans tout çà les fangs restent et demeurent bouches fermées sans la moindre révendication.au moins à port-gentil nous avons vu et entendu ce qui s’est passé aprés le vol électoral.mais dans les régions fangs c’est la grande muette,et je commence à comprendre que ces gens sont soit des laches,soit des traitres ou bien des incapables.

  5. Alice

    7 Sep 2009 a 20:22

    Les visages de ceux qui soutiennent Ali resteront gravés dans ma mémoire. Je transmettrai leurs noms à mes enfants. Tôt ou tard, ils seront obligés d’avouer qu’ils ont trahi la Nation gabonaise dont ils n’ont pas voulu reconnaître l’existence.

  6. chancelline

    7 Sep 2009 a 16:41

    nul plus nul que le mot nul!!!!!!!!!!!!!les gardeurs des poste commandez par un biafra, pas de personnalité, vous avez vendu la honde au chien bizzarrrrrrrrrrrrrrr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*