Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : l’opposition réclame une enquête sur les violences

Auteur/Source: · Date: 7 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Un collectif de candidats malheureux à la présidentielle affirme lundi que le nombre de morts lors des violences post-électorales est «bien plus important» que le bilan officiel. Il demande également un recomptage des voix.

Un collectif de candidats malheureux à la présidentielle du 30 août au Gabon, dont l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame et Pierre Mamboundou, qui revendiquent chacun la victoire, a affirmé lundi dans une déclaration commune que le nombre de morts lors des violences post-électorales à Port-Gentil est «bien plus important» que le bilan officiel de trois morts. Le collectif a demandé «la mise en place d’une commission d’enquête internationale pour déterminer la gravité des faits, les violations des droits de l’homme ainsi que les responsabilités de ce véritable bain de sang». Quelques heures plus tôt, la France avait estimé que les violences de ces derniers jours au Gabon avaient été exagérées, tout en continuant d’appeler les ressortissants français à la prudence.

Les membres du collectif ont également demandé le «recomptage des voix» du scrutin. Selon les résultats officiels, annoncés le 3 septembre et validés le lendemain par la Cour constitutionnelle, Ali Bongo, fils du président défunt Omar Bongo Ondimba, a été élu avec 41,73% des suffrages, devant André Mba Obame (25,88%) et l’opposant Pierre Mamboundou (25,22%). «Nous exigeons le recomptage des voix interrompu par le président de la Cénap (Commission électorale nationale autonome et permanente) sur la base des procès-verbaux de tous les bureaux de vote», a affirmé le porte-parole de ce collectif, l’ancien premier ministre Jean Eyéghé Ndong, en lisant le texte de la déclaration.

Sarkozy félicite Bongo

Ce groupe rassemble 16 des 23 candidats initiaux. Pierre Mamboundou, un des deux candidats revendiquant la victoire à la présidentielle au Gabon, dont on était sans nouvelles depuis le 3 septembre, est réappuru à cette occasion. Après deux heures de présence au siège d’un parti de l’opposition à Libreville, M. Mamboundou, qui se déplaçait seul et n’avait pas de blessures apparentes -des rumeurs le disaient sérieusement blessé-, est reparti avant même le début de la déclaration commune. «Je suis wanted, je suis recherché comme un brigand», a-t-il lancé aux journalistes avant de s’engouffrer dans une voiture.

Par ailleurs, le président français Nicolas Sarkozy a adressé ses «félicitations» et «voeux de succès» à Ali Bongo Ondimba pour son élection, dans une lettre transmise à l’AFP par le gouvernement gabonais.


SUR LE MÊME SUJET
Le président de l’Union du peuple gabonais (UPG -opposition), Pierre Mamboundou, a animé une causerie politique le 10 février au quartier Charbonnages, un des quartiers du premier arrondissement conformément à son programme de tournée politique dans les six arrondissements de Libreville. Le leader de l’Union du peuple gabonais (UPG-Opposition), Pierre Mamboundou, a lancé le 10 février au quartier Charbonnages sa tournée politique dans les 6 arrondissements de la commune de Libreville. Pour ce retour sur le terrain depuis la dernière présidentielle, il a été accueilli par de nombreux militants et partisans de sa formation politique et de ceux de ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
Libreville, 8 septembre (GABONEWS) – Au lendemain de la déclaration du collectif des candidats malheureux de la présidentielle du 30 août dernier dans laquelle ils réclament le recomptage des voix, le gouvernement gabonais s’interroge sur « l’opportunité » d’une telle requête dans la « mesure où la proclamation des résultats de l’élection présidentielle par la Cour constitutionnelle, et conformément aux dispositions légales, les voies de recours sont ouvertes » auprès de cette institution. Sur cette lancée, le porte-parole du gouvernement, René Ndemezo’o Obiang, dans une déclaration rendue publique ce mardi à Libreville, rappelle que « dans le cadre ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - La France a estimé lundi que les violences de ces derniers jours au Gabon ont été exagérées, tout en continuant d'appeler les ressortissants français à la prudence, rapporte l’AFP. "Les événements ont été un peu grossis (…), à Libreville la situation est normale et à Port-Gentil, à quoi a-t-on à faire? A des pillages", a-t-on souligné à l'Elysée. "Un peu de confusion" n'est pas surprenant "dans un pays qui depuis quarante ans n'a pas connu une élection aussi libre que celle-ci", ajoute la même source. "Le plus inquiétant, ce n'est pas les quelques incidents qu'il y a eu mais plutôt ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – La situation revenait progressivement à la normale lundi matin à Port-Gentil (sud-ouest), après des violences post-électorales qui ont fait officiellement trois morts à la suite de la proclamation des résultats de la présidentielle, selon des sources concordantes sur place. ’’Les taxis et autres véhicules ont commencé à circuler dans la ville. Tout semble calme ici’’, a affirmé Marlyse, une habitante de Bac aviation, quartier populaire ayant été touché par ces violences qui ont duré 3 jours. ’’Certains magasins ont rouvert leurs portes, mais la plupart d’entre eux sont restés fermés aujourd’hui (lundi)’’, a ajouté Marlyse jointe par téléphone par ...
Lire l'article
Libreville, 7 septembre (GABONEWS) - Les candidats malheureux à la présidentielle du 30 août dernier, dans une déclaration commune rendue public ce lundi soir, ont réaffirmé leur « rejet des résultats », exigé « un recomptage des voix », demandé « la mise en place d’une commission d’enquête internationale » sur les évènements post- électoraux qui ont fait « 7 morts ». Actualité du :07/09/2009 Dans cette déclaration annoncée depuis 48 heures comme une « nouvelle stratégie » de l’opposition dans sa contestation du verdict des évoquent, entre autres, un « bain de sang » ...
Lire l'article
LIBREVILLE, 5 sept. (AGP) - Les compagnies aériennes desservant Port-Gentil (sud-ouest) ont suspendu leurs vols à destination de cette ville en proie depuis jeudi dernier à des violences post-électorales, a-t-on appris ce samedi de source autorisée. Selon la source, les compagnies aériennes ne desservent plus Port-Gentil depuis jeudi, date à laquelle le ministre de l'Intérieur a proclamé les résultats du scrutin présidentiel de dimanche. Depuis lors, les voyageurs sont contraints de ne prendre que le bateau parce que la ville est inaccessible par voie terrestre, a poursuivi la même source. Air Service, l'une des compagnies les plus régulières à destination de Port-gentil a ...
Lire l'article
Au nom de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR), une coalition de cinq partis politiques de l’opposition regroupés autour de Pierre Mamboundou, Louis Gaston Mayila a tenu une conférence de presse en début d’après-midi du 31 août, pour se prononcer sur les tendances des résultats fournis par les trois candidats favoris du scrutin de dimanche. © Static/gaboneco - Louis Gaston Mayila durant la conférence de presse du 31 août 2009 Le porte-parole de l’ACR, Louis Gaston Mayila, s’est exprimé depuis le siège de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) ...
Lire l'article
Libreville, 12 aout (GABONEWS) - Dans l'optique de garantir la transparence lors de la présidentielle du 30 août prochain, un collectif de onze candidats engagés à ce scrutin, a sollicité ce mercredi, lors d’une rencontre avec le chef de l'État, Rose Francine Rogombé, le report de la date de l'élection du futur président de la République gabonaise. « Des ordonnances auraient dues intervenir pour permettre de réduire les délais de la mise en place des commissions électorales, de révision des listes et d'affichages », a souligné M. Ogoulinguendé supposant que « Ce sont tous ces problèmes-là que nous sommes ...
Lire l'article
L’ONG gabonaise, "Brainforest", a demandé lundi à Paris, la création par le parlement gabonais, d’une commission d’enquête pour faire "toute la lumière" sur le patrimoine immobilier acquis en France par le président gabonais Omar Bongo Ondimba. "On ne peut pas opposer le mépris aux informations parues récemment dans la presse et attribuant au président Bongo un énorme patrimoine immobilier. Pour nous, la création d’une commission d’enquête parlementaire est nécessaire pour démêler le vrai du faux", a déclaré Marc Ona Essangui, président de "Brainforest", une ONG spécialisée dans la défense de l’environnement. S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Essangui a critiqué la ...
Lire l'article
Gabon : Mamboundou réclame des élections justes et transparentes
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: URGENT / Le gouvernement s’interroge sur « l’opportunité de la requête du collectif des battus de la présidentielle qui réclame le recomptage des voix
Gabon-France-violences : Paris minimise les violences tout en appelant à la prudence
Présidentielle/violences : Retour progressif lundi des activités à Port-Gentil après des violences post-électorales
Gabon: « Rejet des résultats, recomptage des voix, enquête internationale, 7 morts », Déclaration des candidats de l’opposition à la présidentielle
Gabon-vol-suspension: Suspension des vols à destination de Port-Gentil en raison des violences post-électorales
Gabon : Louis Gaston Mayila, «qu’Ali ne commette pas la folie de se déclarer vainqueur»
Gabon: Un collectif de 11 candidats réclame des conditions adéquates pour l’organisation de l’élection présidentielle
Gabon: Une ONG réclame une enquête sur le patrimoine de Bongo Ondimba

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 7 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*