Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Sit-in devant l’Elysée pour dénoncer la Françafrique

Auteur/Source: · Date: 9 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

L’association Les Anges gardiens de l’Afrique organise le 12 septembre prochain devant l’Elysée à Paris un Sit-in pour dénoncer l’ingérence des réseaux occultes de la Françafrique dans l’élection présidentielle gabonaise ayant conduit à la victoire d’Ali Bongo Ondimba. Rappelant le président français, Nicolas Sarkozy, à ses promesses de rupture avec ces réseaux, l’assocaition dénonce, dans le communiqué que nous publions in extenso, l’entrave que constitue la Françafrique dans le choix de son leader par un peuple.

© D.R./Manifestation à Paris

«Soyons Solidaires et Ensembles, habillés d’un costume noir (chemise blanche et cravate noire obligatoires) si possible, hommes femmes, une rose blanche à la main, allons défendre en paix à l’Elysée, le droit de tout peuple de choisir librement son leader. Cette action est dédiée au Gabon, demain cela concernera peut-être un autre pays. Faites circuler l’info et soyez beaux pour ce grand Rendez-vous probablement inoubliable!

Samedi 12 septembre à la présidence de la République,
A l’Elysée, 55 rue du Faubourg St Honoré, 75008 Paris
Costume noir, cravate noire, chemise blanche et rose blanche à la main.

Il est de bon ton en France et dans le reste du monde dit «libre» de parler de la mauvaise gouvernance en Afrique dès lors qu’il s’agit d’aborder le développement du continent le plus pauvre du monde.

La crise financière internationale a aujourd’hui bon dos quand il s’agit de justifier le non-respect des engagements des pays riches pour financer le développement de l’Afrique.

Les leaders du monde libre deviennent professeurs de morale publique pendant les G8 ou lors qu’ils foulent le sol africain.

Qui ne se souvient du discours du Président Sarkozy à Dakar le 27 juillet 2007 «le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles».

Qui ne se souvient du discours de Barack Obama le 12 juillet 2009, deux ans après «que le développement dépend de la bonne gouvernance. C’est l’ingrédient qui fait défaut dans beaucoup trop de pays depuis bien trop longtemps. C’est le changement qui peut déverrouiller les potentialités de l’Afrique. Enfin, c’est une responsabilité dont seuls les Africains peuvent s’acquitter».

Certains ont promis la rupture avec la Françafrique en pleine campagne présidentielle, mais très vite des réseaux mafieux ont stoppé cet élan qui avait été salué par la diaspora au moment où la France s’apprête à «fêter» les cinquante ans de la décolonisation.

Quelle belle preuve que la France-Afrique a encore de beaux jours avec l’élection du nouveau président du Gabon. Un conseiller occulte reconnu annonçant dans les médias son soutien personnel au fils après l’avoir fait recevoir par le président !

Les Anges Gardiens de l’Afrique veulent contribuer à lever les verrous qui bloquent les processus démocratiques dans les pays africains francophones en soulevant la problématique de l’élection du nouveau président du Gabon.

Parce que le système électoral à un tour est une aberration et ne favorise pas l’émergence d’un leader à la majorité absolue et amène au pouvoir un leader rejeté en masse par le peuple, parce que la fraude, les irrégularités continuent à gangréner les processus électoraux en Afrique au détriment de la liberté d’un peuple à choisir librement son leader

Parce que la France cautionne ces pratiques par son silence et qu’elle ne prend aucune distance vis-à-vis de ce système, parce qu’elle maintient la Françafrique dont elle annonçait la rupture

Pour toutes ces raisons et parce que nous refusons de nous taire :

Nous organisons un sit-in de protestation que nous voulons emblématique car chaque peuple où qu’il soit doit être libre de choisir son leader. Nous appelons le monde libre en particulier la France et les Etats-Unis à donner des gages de respect de la construction de démocratie en Afrique centrale francophone. Les Africains ne laisseront plus les leçons non suivies de pratiques».
 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : grève de faim pour les refugiés devant le siège du HCR à Libreville
Les réfugiés congolais vivant au Gabon ont décidé lundi d'observer une grève de la faim devant le siège du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Libreville, pour réclamer leur statut de réfugiés. Mardi 7 février 2012 | 03:03 UTC CommentairesImprimerEnvoyer Ces ressortissants congolais se réfugient au Gabon depuis la guerre civile qui a secoué le Congo entre 1997 et 1999. "Nous réclamons que si le Gabon ne veut plus de nous ici, le HCR nous envoie ailleurs", a déclaré l'un des réfugiés congolais. Selon un communiqué du gouvernement, les personnes en attente de réinstallation au Congo disposent d'un délai ...
Lire l'article
Des femmes font un Sit-in à Libreville pour dénoncer la destruction d’un temple d’un rite traditionnel
Des femmes, une cinquantaine environ ont observé mercredi à Libreville, un sit-in pour exprimer leur colère après la destruction d’un temple d’un rite traditionnel gabonais dénommé ‘’Ndjembè’’. Ces femmes toutes disciples de rite, vêtues de pagnes blancs brandissaient des plancardes sur lesquels l’on pouvait lire : ‘’Ici nous respectons les rites et traditions des autres, respecter les nôtres à Libreville’’. Le courroux de ces femmes s’exprimait également par des chants et autres incantations visant à attirer l’attention du gouvernement contre ce qu’elles ont qualifié de profanation d’un lieu de dévotion. La semaine dernière, le ministère de l’Habitat a procédé à la destruction ...
Lire l'article
8 avril (Xinhua) -- Les partisans de l'opposant gabonais André Mba Obame ont fait un sitting vendredi devant le palais de l'Assemblée nationale à Libreville. Ces partisans boudent du fait que leur leader est en train d'être auditionné par ces paires députés pour la levée ou pas de immunité parlementaire d'André Mba Obame. "Nous sommes ici pour soutenir notre leader, il est le député de notre localité, nous n'accepterons pas que nous ne soyons pas représentés à l'Assemblée", déclaraient les manifestants. L'opposant gabonais André Mba Obame, qui conteste l'élection d'Ali Bongo Ondimba à la tête du Gabon depuis 2009, s'était autoproclamé en janvier ...
Lire l'article
Fini le temps où la France était le moteur de l'Afrique. Aujourd’hui, les Etats-Unis, Israël et la Chine se disputent sur le continent de nouvelles zones d’influence. C’est la thèse du journaliste d’investigation Pierre Péan dans son dernier livre, "Carnages". Pierre Péan, journaliste d'investigation, a écrit deux livres sur les événements du Rwanda. L'un en 2005, Noires fureurs, blancs menteurs, et l'autre, Carnages, qui vient de paraître chez Fayard. Son idée-force : les choses ne se sont pas passées comme on l'a dit et, dans cette affaire, la France a été victime de grandes manoeuvres pilotées par les Etats-Unis, visant à ...
Lire l'article
Le président français Nicolas Sarkozy est arrivé mercredi au Gabon pour apporter son soutien au nouveau chef de l'Etat du pays, Ali Bongo Ondimba, et réaffirmer sa volonté d'en finir avec les relations troubles de la "Françafrique". C'est la deuxième visite de M. Sarkozy au Gabon, après celle qu'il avait faite en juillet 2007 au père de l'actuel chef de l'Etat, Omar Bongo, allié historique de la France qui a tenu le pays d'une main de fer pendant plus de 40 ans, jusqu'à sa mort en juin 2009 à l'âge de 73 ans. Le président français a été l'un des premiers ...
Lire l'article
L' équipe nationale de football , les Panthères du Gabon, ont battu ce mercredi soir, au Seisa Ramabodu Staduim de Bloemfontein, en Afrique du Sud, son homologue du Mozambique, par 2 buts à 0 , en match amical rentrant dans le cadre de leur préparation dans la perspective de la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations(CAN) dont le coup d'envoi aura lieu le 10 janvier à Luanda, en Angola. Le premier but a été inscrit dès la 9eme minute de la première période par un défenseur mozambicain contre son propre ...
Lire l'article
Le succès électoral d’Ali Bongo a montré qu’il était bien difficile d’échapper à l’influence française. Même si, ici ou là, des dirigeants tentent de s’en débarrasser. l aura suffi que le doyen d’âge des chefs d’Etat africains, Omar Bongo, disparaisse, en juin 2009, après presque quarante-deux ans de règne, pour que l’Afrique et le monde découvrent que le Gabon était un petit pays où tout le monde voulait devenir président. Outre Ali Ben Bongo – fils du président défunt –, une vingtaine d’autres candidats étaient en lice pour la succession de celui qui aura, à lui tout seul, symbolisé la Françafrique ...
Lire l'article
La présidente du Gabon par intérim, Rose Francine Rogombé, a débuté ce mardi à Libreville des concertations avec la classe politique gabonaise, les discussions doivent aboutir à la révision des listes électorales pour la présidentielle prochaine. Cette première phase des concertations concerne d’abord les partis de la majorité présidentielle, ensuite suivra les partis de l’opposition ce mercredi. Selon des sources proches du pouvoir, la révision des listes électorales, va obliger à repousser la présidentielle prochaine. Selon la Constitution, la présidente par intérim Mme Rogombé, investie le 10 juin dernier, dispose de 45 ...
Lire l'article
Le président de la coalition « Publiez ce que vous payez » a été empêché de quitter le Gabon alors qu'il devait participer à New York à une réunion sur la bonne gouvernance. Marc Ona était en salle d'embarquement au moment où il a été arrêté. Les faits se sont déroulés vendredi, alors que Marc Ona avait passé tous les contrôles de police et était tout près d'embarquer. Muni de son billet de son visa, il ne s'attendait pas à être ainsi empêché de partir. Marc Ona Président de Publiez ce que vous payez « On m'a signifié que...j'étais frappé d'une interdiction de ...
Lire l'article
Un reportage E-D-I-F-I-A-N-T sur la Françafrique diffusé sur Canal + le 13/04/2008. Autrefois, la Françafrique se cachait. A présent, tout se fait au grand jour sans que personne ne semble trouver à y redire. Reportage sur la visite à Libreville du secrétaire général de l'Elysée Claude Guéant et du secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet le 10 avril dernier. Voir article AFP.
Lire l'article
Gabon : grève de faim pour les refugiés devant le siège du HCR à Libreville
Des femmes font un Sit-in à Libreville pour dénoncer la destruction d’un temple d’un rite traditionnel
Gabon : sitting des partisans d’André Mba Obame devant l’Assemblée nationale
Pour Pierre Péan, la Françafrique n’existe plus
Sarkozy au Gabon pour tourner la page de la “Françafrique”
Match amical : Les Panthères signent une victoire précieuse pour le moral (2-0) devant le Mozambique
En finir pour de bon avec la Françafrique
Gabon : Ouverture des concertations à Libreville devant aboutir à la révision des listes électorales pour la présidentielle
Pas facile de dénoncer la corruption
Françafrique: La non rupture: La Françafrique a de beaux jours devant elle


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*