Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon: Le gaz se fait rare à Libreville et dans plusieurs localités du pays

Auteur/Source: · Date: 10 Sep 2009
Catégorie(s): Société

Libreville, 10 septembre (GABONEWS) – La capitale gabonaise, tout comme certaines autres localités du pays, connaît une pénurie de gaz butane depuis quelques jours, contraignant ainsi les ménages à parcourir de longues distances pour s’en procurer dans les rares stations services possédant encore ce produit.

Les responsables de stations s’accordent à dire que « c’est stratégique ».

« Nous ne commandons plus le gaz comme avant, question de sécurité. En cas de casse, le gaz est un produit très inflammable, moins nous en avons en stock et plus prudents sommes-nous », a déclaré Aziz.

En effet, cette pénurie a fait son apparition au lendemain des petites tensions que la capitale gabonaise a connues après le scrutin du 30 août dernier, ayant provoqué une psychose qui s’était emparée de la population.

Suite à cette situation, certains clients préfèrent faire des provisions de gaz, dès qu’ils en trouvent, en prenant deux ou trois bouteilles.

« J’ai vainement parcouru deux quartiers, Lalala et Carrefour Baraka, avant d’arriver ici (Sni Likouala) où j’ai eu la chance d’en trouver. J’ai pris deux bouteilles pour plus de prudence », a laissé entendre Rosine, une femme au foyer.

Aussi, cette pénurie est-elle présente à Masuku dans la province du Haut Ogooué (Sud-est). Selon le quotidien l’Union, la pénurie y serait plus importante à tel point que les populations font le pied de grue devant les deux seules stations services que compte la ville de Franceville, dans l’attente d’une éventuelle livraison de ce produit.

Dans cette localité, la pénurie serait causée par l’irrégularité des fréquences d’approvisionnement dans la province par les distributeurs du produit pétrolier d’une part et par la forte demande des habitants d’autre part.

La population de Masuku est estimée à plus de 75000 habitants et la quasi-totalité des ménages cuisineraient au gaz butane, alors que les livraisons qui se font, une fois toutes les trois semaines, seraient désormais insuffisantes par rapport à la croissance de la demande.


SUR LE MÊME SUJET
Une séminaire de renforcement des capacités régional sur l’exploitation des mines d’uranium, sa transformation et la réglementation des activités y relatives se tient depuis mardi dans la commune de Franceville, chef lieu de la province du Haut-Ogooué (sud-est), à travers le module de planification et d’exécution des processus de réaménagement pour le développement des ressources minérales en uranium, rapporte un membre de l’organisation. Les travaux vont durer cinq jours et s’achèvent samedi. Plusieurs pays africains dont le Gabon (pays hôte), le Cameroun, le Tchad, le Congo Brazzaville, la République Démocratique du Congo, l’Ethiopie, le Ghana, Madagascar, Malawi, Mali, ...
Lire l'article
257 chambres sont d’ores et déjà disponibles dans la province de l’Ogooué-Lolo, dans le sud-est du Gabon, pour accueillir les délégations qui ne pourront pas être logées dans la province voisine du Haut-Ogooué lors de la 28ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football que le Gabon doit co-organiser avec la Guinée-Equatoriale en 2012, a appris l’AGP de source proche de la direction régionale du tourisme. Koula-Moutou, le chef-lieu de province, offre 157 chambres, contre 100 à Lastoursville, la 2ème ville de la province, a indiqué le Directeur régional du Tourisme pour les provinces du Haut Ogooué et ...
Lire l'article
Le pain est devenue un denrée très rare depuis près de quatre jours dans plusieurs quartiers de la capitale gabonaise à cause d’une situation née de l’augmentation non règlementaire du prix de la baguette de 200g par certains boulangers, compliquant ainsi la tâche aux revendeurs qui ont préféré observer une trêve, tandis que le ministère du commerce est monté au créneau pour appeler au respect de la loi, a constaté GABONEWS. « Nous ne gagnons plus rien en vendant la baguette de pain à 100 francs CFA, comparativement aux nombreuses taxes que nous payons aux différentes administrations en vue de mieux ...
Lire l'article
TCHIBANGA (AGP) - Le gaz butane se fait encore plus que rare dans la commune de Tchibanga, de même que dans les départements de la province de la Nyanga, a constaté jeudi le correspondant local de l'AGP. Dans les différents dépôts et l'unique station d'essence, l'espoir d'attendre une bouteille de gaz est inespéré. Les ménages n'ont de choix que de se tourner vers le bois de chauffe à défaut du réchaud à pétrole. Les opérateurs économiques évoquent le problème d'approvisionnement depuis Libreville, pour un seul camion qui est au service du nord et du sud du pays. ''Je reçois en moyenne 280 ...
Lire l'article
Une partie des stations-service de Libreville était très touchée mercredi par une pénurie d’essence super, entraînant des longs bouchons et des chaînes interminables de véhicules, a-t-on constaté. Ce produit fait cruellement défaut depuis pratiquement trois jours dans les stations-service et lorsqu’il est disponible, il est vite raflé par les automobilistes, selon les gérants des stations. Selon la majorité des gérants approchés par l’AGP, cette situation est due à l’insuffisance des quantités du produit distribuées par la direction de la Société d’entreposage des produits pétroliers (SEGPP). Depuis mardi, le trafic, très dense après un week-end prolongé, a augmenté l’affluence dans les stations-service et est ...
Lire l'article
Le gaz butane est absent sur le marché de Libreville depuis une semaine, une situation due à une grève qu’observent depuis mardi les agents de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), a-t-on constaté lundi. Dans la capitale gabonaise, les rares boutiques où le gaz est encore disponible, la bouteille pleine de 12,5 kg se négocie déjà. Des longues filles d’attentes se formaient lundi matin, a-t-on observé dans différentes stations services. ’’Je profite déjà au risque d’être rattrapé par cette pénurie’’, affirme une ménagère chargée de ses deux bouteilles vides chacune. Derrière cette dame d’environ 40 ans, les bouteilles envahissent déjà le lieu ...
Lire l'article
Les stations essence de la capitale gabonaise, Libreville, affichent toutes des panneaux annonçant la pénurie de carburant qui met désormais à rude épreuve les automobilistes qui doivent ainsi sillonner, parfois en vain, toutes les stations en vue de trouver quelques gouttes d’essence pour se ravitailler, ont constaté ce lundi les reporters de GABONEWS. Dans les stations-service où il y a encore quelques litres de carburant, des files de véhicules et d’automobilistes attendent, avec espoir, le moment où ils pourront avoir un peu d’essence. En effet, ce produit se fait de plus en plus rare et pousse les automobilistes à aller loin ...
Lire l'article
Dans le dispositif des deux sociétés dirigées par ses amis, actives en Afrique, Bernard Kouchner apportait bien plus que des connaissances en matière d'assurance-maladie et de santé publique. Il apportait une image. Celle d'une célébrité, d'un homme aux multiples combats, le sceau de la générosité humanitaire, un certain entregent en France, l'apport politique et médiatique d'une popularité élevée. Pour Omar Bongo, l'inamovible président à poigne du Gabon, devenu en quarante ans l'incarnation des réseaux opaques de la fameuse "Françafrique", "c'était un investissement ! Kouchner : une star !", raconte une des personnes impliquées de près dans le dispositif. Tout commence début 2003. ...
Lire l'article
Un nombre considérable de stations services « Engen » visitées dans la capitale gabonaise, connaît une rupture de carburant Diesel, depuis ce lundi matin. La pénurie a été constatée dans les stations service de Lalala, Carrefour la SNI Likouala, et à Nombakélé, respectivement situées aux 5ème, 4eme et arrondissements de Libreville. Cette situation a suscité l’ire de certains chauffeurs de taxi, surtout les fidèles clients de cette entreprise pétrolière, à l’instar du jeune transporteur urbain, Oumar. « Nous ne savons plus quoi faire, changer de station à chaque fois crée un manque à gagner, le carburant manque ici depuis dimanche, et nous n’avons ...
Lire l'article
La farine, le riz, le maïs, le lait et d'autres denrées de base ne sont plus dorénavant accessibles à Libreville qu’au prix fort de grands sacrifices consentis par des couches de population dont les revenus trop faibles n‘offrent pas la possibilité d’entrer en possession de ces denrées qui enregistrent au fil du temps des coûts sans cesse croissant à l’instar de ceux du sac de farine ou de riz de 50 Kg qui ont ces derniers mois connu de nombreux rebondissements en passant respectivement de 8000 à 11000 francs CFA et de 13000 à 18000francs CFA, à constaté GABONEWS. ...
Lire l'article
Un séminaire sur l’énergie atomique rassemble plusieurs pays africains à Franceville
Deux localités offrent 257 chambres dans le sud-est du Gabon pour la CAN 2012
Société / Le pain: denrée de plus en plus rare dans les foyers à Libreville
Nyanga/Société : Le gaz se fait rare à Tchibanga
Gabon: Pénurie d’essence super constatée dans les stations-service de Libreville
Gabon: Société : Une pénurie de gaz butane touche Libreville
Gabon: Les stations d’essence affichent « panne sèche » à Libreville
En Afrique, l’image du “French doctor” a favorisé les activités de la société Imeda dans plusieurs pays
Gabon: Des stations services à cours de gazole ce Lundi à Libreville
Gabon: La farine, une denrée rare à Libreville

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 10 Sep 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*