Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Le réquisitoire de Sala Ngouah Beaud contre Mba Obame

Auteur/Source: · Date: 15 Sep 2009
Catégorie(s): Politique

Francis Sala Ngouah Beaud, ancien directeur adjoint de TV+ et présentateur vedette durant la campagned’André Mba Obame pour l’élection présidentielle du 30 août, avait quitté le «bateau» de l’ancien ministre de l’Intérieur la veille du vote, accusant son ancien patron de fomenter un coup d’Etat. Dans une interview accordée à la RTG2 le 12 septembre, et relayée par les chaînes nationales, le présentateur de TV+ dénonce la planification des émeutes de Port-Gentil, l’incitation au conflit ethnique par André Mba Obame et l’implication des pays voisins à ce projet funeste, sans pour autant qu’il ne soit inquiété par les autorités gabonaises pour besoin d’enquête.

© D.R. Francis Sala Ngouah Beaud, ancien présentateur vedette et directeur adjoint de TV+

Suite à son départ subit de TV+ à la veille du scrutin du 30 août, après une tapageuse campagne pour le candidat André Mba Obame, le présentateur vedette et ex-directeur général adjoint de la chaîne privée TV+, Francis Sala Ngouah Beaud, s’est expliqué le 12 septembre dernier au micro de la RTG2 sur les raisons de ce départ soudain.

«A la veille du scrutin, mes convictions sont revenues en avant, et je n’ai pas hésité à les faire valoir parce qu’il m’était apparu que cette campagne avait été menée tambours battants avec pour seule et unique volonté (…) de provoquer un chaos et d’entraîner le pays vers des voies innommables, irréparables», explique monsieur Sala Ngouah Beaud.

«J’ai été rattrapé par ma laïcité, mon esprit républicain», lance-t-il, en arguant avoir «été au cœur de cette campagne, assez étroitement associé à un certain nombre de décisions» et que «cela ne présageait rien de bon, il y avait comme une volonté de partition du pays, d’affrontement ethnique».

L’ancien présentateur de TV+ dénonce même une tentative de déstabilisation du pays avec le soutien de mercenaires étrangers, et la planification des émeutes post-électorales de Port-Gentil qui ont officiellement fait trois morts entre le 3 et le 6 septembre derniers.

«Il y a eu un triangle qui s’est opéré avec certains pays voisins (…) qui tendait à encourager une déstabilisation du pays au lendemain de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle. Cela s’est avéré à l’occasion d’un certain nombre de déplacements, j’y étais, j’ai été au Cameroun, en Guinée Equatoriale, où il y a eu des rencontres qui se sont opérées avec des responsables de ces pays là, il y a eu des deals qui se sont créés pour prévenir et préparer ce qui pouvait advenir au lendemain de l’élection présidentielle», témoigne Francis Sala Ngouah Beaud, qui affirme être sous le coup de diverses menaces depuis son départ.

«Nul dans ce camp n’était persuadé que le candidat du PDG l’aurait emporté par la voie des urnes. Que cela aurait été un hold-up électoral et qu’il fallait donc user de la force, faire entrer des forces extérieures sur le territoire national, qui ont même pris position, qui sont arrivés, qui se sont permis de vérifier le positionnement exact du pays», poursuit-il encore, dénonçant clairement l’implication du président équato-guinéen, Obiang Nguéma.

«Je le confirme ce qui s’est passé à Port-Gentil était prévu, préparé, (…) même si par ailleurs on passait pour être des parangons de l’unité nationale», affirme-t-il, évoquant une «forte intimidation, fanatisation des foules».

«Ce qui est apparu juste après la proclamation des résultats n’a fait que conforter mon choix», a-t-il enfin conclu, allusion faite aux émeutes qui ont éclaté après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle le 3 septembre dernier.

Affirmant enfin n’avoir pris position «pour aucun candidat», il dénonce enfin les menaces dont il est victime aujourd’hui, concluant que «c’est le prix à payer pour préserver le Gabon des situations difficiles, inextricables».

Le 13 septembre, la Guinée Equatoriale a «formellement démenti toute ingérence [et] toute tentative de déstabilisation» du Gabon. Le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement équato-guinéen, Jeronimo Osa Osa Ekoro, a déclaré que «la Guinée Equatoriale dément formellement toute ingérence dans les affaires du Gabon ou toute tentative de déstabilisation d’un pays souverain». Il a enfin averti que son pays prendrait des «mesures légales et judiciaires» contre le journaliste, «s’il ne rectifie pas ses déclarations».

Ces déclarations ne sont pas faites pour renforcer la sérénité entre le Gabon et les pays voisins cités par Francis Sala Ngoua Beaud. Par ailleurs, ce dernier qui affirme avoir pris part à un complot visant à déstabiliser son pays devrait être entendu par les autorités compétentes pour besoin d’enquête dans une aventure que l’intréssé aurait décidé de s’embarquer en toute liberté.
 


SUR LE MÊME SUJET
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
L’Assemblée nationale a auditionné, le 13 avril dernier, l’opposant André Mba Obame en vue d’examiner l’éventualité de levée de son immunité parlementaire, suite à la dénonciation du ministère de la Justice qui envisage sa traduction devant les tribunaux. Il est reproché au secrétaire exécutif de l’ex-Union nationale (UN) de s’être proclamé, le 27 janvier dernier, président élu du Gabon et d’avoir mis en place un gouvernement parallèle. Il risque 6 mois à 5 ans de prison. Les contours de cette étape. En vue d’examiner la demande de levée de l’immunité parlementaire d’André Mba Obame, député de ...
Lire l'article
Le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition), André Mba Obame, a critiqué mardi la politique du gouvernement. En cause, l’interdiction de l’exportation de bois en grumes et l’emprunt par l’Etat de plus de 175 milliards de francs CFA auprès des banques commerciales, afin de rembourser la dette intérieure. Le secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, opposition) et candidat malheureux à la présidentielle anticipée du 30 août 2009, André Mba Obame, de retour d’un séjour de près de 3 mois à l’étranger, a condamné mardi la politique du gouvernement de l’émergence. Notamment en ce qui concerne l’interdiction de l’exportation du bois ...
Lire l'article
Alors que le nouveau président gabonais Ali Bongo prêtait serment, ce vendredi, à Libreville, l'opposant André Mba Obame poursuit sa grève de la faim. Il répond aux questions de LEXPRESS.fr. Elu à la présidence du Gabon le 30 août dernier, Ali Bongo Ondimba, 50 ans, a prêté serment ce vendredi à Libreville, à la faveur d'une cérémonie d'investiture empreinte de solennité. Dans son discours, le fils aîné et successeur du défunt Omar Bongo a promis "un Gabon exempt de la corruption et de l'injustice", vivant "en paix et dans la sécurité", "où les plus méritants seront récompensés et où la sanction juste ...
Lire l'article
Libreville, 16 septembre (GABONEWS) – Au sortir de l’audience qui lui a été accordée, ce mercredi en après-midi, par madame le ministre de la Communication Laure Olga Gondjout, l’ambassadeur de la Guinée Equatoriale près la République Gabonaise, Manuel Mbela Bama Ndong, a déclaré que « les relations séculaires d’amitié, de fraternité et de coopération entre le Gabon et son pays ne seront jamais affectées par les déclarations mensongères et tendancieuses du journaliste Francis Sala Ngoua-Beaud ». Actualité du :16/09/2009 « L’objet de ma visite chez madame le ministre de la Communication était ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) - Le journaliste francis Sala Ngouah Beaud, présentateur vedette de la chaîne de télévision gabonaise privée ''TV+'' dont il était Directeur général adjoint après 10 ans de services, a déclaré dans les médias publiques RTG1 et 2 et dans la chaîne privée ''TéléAfrica'' que sa démission de TV+ est consécutive aux manoeuvres de déstabilisation du Gabon qui étaient en préparation. Voici le texte intégral. Q : Vous avez assumé les fonctions de Directeur adjoint de TV+, avant de démissionner la veille du scrutin, que s'est-t-il passé ? R : ''J'ai été associé, et l'opinion m'est témoin, au nom et au ...
Lire l'article
Les autorités camerounaises et équato-guinéennes ont vivement réagi aux déclarations du journaliste Francis Sala Ngouah Beaud qui accusait le Cameroun et plus précisément la Guinée-Equatoriale d’avoir participé aux émeutes de Port-Gentil. Les deux pays nient toute ingérence dans le processus électoral qui a conduit à l’élection d’Ali Bongo Ondimba au poste de Président de la République. © /Le Cameroun et la Guinée-Equatoriale démentent leur participation aux émeutes de Port-Gentil. Les déclarations de Francis Sala Ngouah Beaud qui accusait le Cameroun et la Guinée-Equatoriale d’avoir conclu des deals avec le candidat André ...
Lire l'article
Les déclarations de l'ex-directeur de TV+, Francis Sala Ngouah Beaud, accusant la Guinée équatoriale d'avoir conclu des accords avec André Mba Obame pour organiser la déstabilisation politique du pays, ont suscité une levée de bouclier de Malabo qui dément toute ingérence dans le processus électoral au Gabon. Le 15 septembre, l'Observatoire gabonais des médias (OGAM) a publié un communiqué, que nous publions in extenso, pour dénoncer l'amalgame opéré par certains médias internationaux entre les déclarations de l'ancien présentateur de TV+ et la position des médias gabonais dans cette «bombe diplomatique». © montage gaboneco / Le président ...
Lire l'article
Libreville, 30 août (GABONEWS)– Le présentateur-vedette de la chaîne de télévision privée gabonaise, TV+, Francis Sala Ngoua-Beaud, dans une déclaration, a décidé, « en toute responsabilité » de « faire à partir d’aujourd’hui cavalier seul » en fustigeant la « fanatisation des foules et les germes d’« une situation insurrectionnelle ». Monsieur Sala Ngoua –Beaud, plus de la cinquantaine, par ailleurs, Directeur général adjoint de TV+ depuis plus d’une décennie, couvrait jusque là la campagne de l’un des 18 candidats à l’élection présidentielle de ce dimanche 30 août au Gabon, André Mba Obame, initiateur de la dite télévision. Le ...
Lire l'article
Le Directeur Général-Adjoint de la télévision privée TV+, Francis Salah Ngouah-beaud, présentateur-vedette de la chaîne a déclaré que « le manque de spécialisation dans le journalisme au Gabon est dû au fait que plusieurs journalistes sont entrés dans la profession par effraction », dans un entretien accordé ce jeudi. Surpris par l’un de nos reporters en pleine préparation du « 20 H », Francis Sala Ngouah-Beaud, la cinquantaine, dont plus de deux décennies déjà passées dans le ‘’métier’’ pense « qu’il faut revenir sur les fondamentaux, c’est – à- dire, du journalisme qui, à l’instar de toutes autres disciplines qui ...
Lire l'article
La plupart des gens préfèrent croire que leurs dirigeants sont justes et équitables même en face de preuves du contraire, puisque lorsqu'un citoyen reconnaît que le gouvernement sous lequel il vit ment et est corrompu, il doit décider de ce qu'il compte faire. Certes, poser des actes face à un gouvernement corrompu représente des risques d'atteinte à sa vie ou à celles d'êtres chers. D'un autre côté, choisir de ne rien faire implique de trahir toute idéologie de défense des principes moraux de justice et de vérité qui sous-tendent notre existence. La majorité des gens n'ont pas le courage de ...
Lire l'article
Gabon : Mise en marche de la machine judiciaire contre Mba Obame
Gabon : André Mba Obame contre la politique du gouvernement
André Mba Obame: “Contre la dictature et la guerre civile”
Gabon: « Les déclarations mensongères de Francis Sala Ngoua-Beaud ne sauraient crisper les relations entre le Gabon et mon pays », l’ambassadeur de la Guinée
Politique/Médias: Déclaration du journaliste Francis Sala Ngouah Beaud
Gabon : Le Cameroun et la Guinée-Équatoriale démentent toute ingérence
Gabon : L’OGAM coupe court à l’amalgame sur la Guinée équatoriale
Gabon: Le présentateur vedette de la chaine privée TV+ démissionne
Gabon: « Le manque de spécialisation est lié à l’entrée de certains dans la profession par effraction » (Francis Salah Ngoua-Beaud, journaliste)
Gabon: Réquisitoire contre l’état de léthargie d’une certaine revendication gabonaise


Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 15 Sep 2009
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*