Socialisez

FacebookTwitterRSS

Reconnaissance de l’election frauduleuse d’Ali Bongo: les deux poids deux mesures de Sarkozy

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2009
Catégorie(s): Monde

L’ex-ministre de l’Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l’élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s’était “empressé” de reconnaître la victoire d’Ali Bongo, contestée par l’opposition.
“Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d’état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s’empresse de reconnaître (…) avant même le recours au contentieux”, a affirmé M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire.

“Pourquoi deux poids deux mesures alors? L’Iran, il condamne et il a bien fait… Mais le Gabon, on se précipite pour reconnaître alors que le contentieux n’est pas fini et que, comme président français, il est probablement bien renseigné sur les éléments de fraude”, a encore insisté M. Mba Obame, qui dit craindre pour sa vie et s’est réfugié dans un “lieu sûr”.

M. Sarkozy “avait dit qu’il n’avait pas de candidat au Gabon, qu’il fallait que les Gabonais choisissent librement… Je l’avais même fait applaudir dans mes meetings”, a regretté “AMO”.

L’opposition a jusqu’à samedi pour déposer un recours devant la Cour Constitutionnelle pour espérer invalider l’élection. Pour le moment, un seul candidat, Luc Bengono Nsi, l’a fait mais les “poids lourds” attendent la veille de la date limite dans le but de ralentir l’investiture d’Ali Bongo, fils d’Omar Bongo décédé en juin.

“Le recours sera déposé et dans les formes”, a précisé M. Mba Obame, soulignant: “Tout le monde m’a demandé, à commencer par les autorités françaises, d’utiliser les institutions”.

“Tout le monde sauf les Gabonais qui n’y croient pas. Je vais le faire d’abord pour prendre les autorités extérieures et la France au mot. Ce sera peut être pour la Cour constitutionnelle l’occasion de retrouver sa crédibilité parce que nous sommes tous devant l’Histoire”, a-t-il déclaré.

Récemment, le candidat avait estimé que la Cour constitutionnelle était “comme la Tour de Pise, elle penche toujours du même côté”.

Ali Bongo a été élu avec 41,73% des voix, André Mba Obame (25,88%) et l’opposant Pierre Mamboundou (25,22%), qui clame aussi victoire.


SUR LE MÊME SUJET
Le porte – parole du gouvernement gabonais, Angélique Ngoma, rendant jeudi soir le communiqué final du Conseil des ministres qui s’est tenu dans la matinée, à la présidence de la République, a annoncé que les autorités gabonaises ont été exhortées à reconnaître le Conseil national de transition (CNT) libyen. Lors de ce tour de table, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba a informé les membres du gouvernement de son récent entretien avec le président du bureau exécutif du CNT, Mahamoud Jibril. En réaffirmant le soutien du Gabon aux résolutions 1970 et 1973, les autorités Gabonaises ont encouragé la communauté internationale à ...
Lire l'article
Lors de son déplacement au Gabon, en février dernier, Nicolas Sarkozy a fait Ali Bongo Grand Officier de la légion d'honneur. Les étrangers qui se sont signalés par les services qu'ils ont rendus à la France ou aux causes qu'elle soutient peuvent recevoir une distinction de la Légion d'honneur ", selon l'article R128 du code de la légion d'honneur. Lors de sa troisième visite (en trois ans) au Gabon, le 24 février dernier, Nicolas Sarkozy a décoré discrètement de la légion d'honneur, son président fraîchement élu Ali Bongo, et la présidente du Sénat Rose Rogombé. Le premier a été fait Grand ...
Lire l'article
La Présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a salué ce mercredi, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, les mesures courageuses et prometteuses celui-ci a initiées en vue de hisser le Gabon au rang des pays visant le développement intégral. Depuis son accession à la tête du pays, le 16 octobre dernier, Ali Bongo Ondimba a entrepris de nombreuses réformes visant à la relance de l’économie du pays. La journée continue, reste à ce titre l’une des dernières grandes mesures arrêtées par le Président de la République. « Relever un tel ...
Lire l'article
La Présidente de la Cour Constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo a salué ce mercredi, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, les mesures courageuses et prometteuses celui-ci a initiées en vue de hisser le Gabon au rang des pays visant le développement intégral. Depuis son accession à la tête du pays, le 16 octobre dernier, Ali Bongo Ondimba a entrepris de nombreuses réformes visant à la relance de l’économie du pays. La journée continue, reste à ce titre l’une des dernières grandes mesures arrêtées par le Président de la République. « Relever un ...
Lire l'article
André Mba Obame, second à l'élection présidentielle du 30 août dernier, déplore la position de la France dans le processus électoral, dénonçant notamment «l'empressement» du président Sarkozy à adresser ses félicitations à Ali Bongo, avant même la fin du contentieux électoral. Pour l'ancien ministre de l'Intérieur, cette attitude témoigne d'une ingérence masquée de la France pour peser sur l'élection d'Ali Bongo à la tête du pays. © gaboneco - André Mba Obame, entend revendiquer sa victoire à l'élection présidentielle du 30 août Très discret depuis la proclamation des résultats officiels le ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé lundi que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé à l'AFP M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. "Pourquoi deux poids deux mesures alors? L'Iran, il condamne et il ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur gabonais André Mba Obame, candidat malheureux à l'élection présidentielle, a estimé que le président français Nicolas Sarkozy s'était "empressé" de reconnaître la victoire d'Ali Bongo, contestée par l'opposition. "Lors des élections en Iran, le président Sarkozy a condamné et parlé de coup d'état électoral. Il a refusé de reconnaître les résultats. Au Gabon, il se passe la même chose et il s'empresse de reconnaître (...) avant même le recours au contentieux", a affirmé M. Mba Obame, arrivé deuxième du scrutin et qui revendique la victoire. L'opposition a jusqu'à samedi pour déposer un recours devant la Cour Constitutionnelle pour espérer ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Le président élu, Ali Bongo Ondimba, a été reçu jeudi au palais présidentiel par le chef de l’Etat gabonais intérimaire, Rose Francine Rogombé, a appris l’AGP de source proche de la présidence. L’entretien entre les deux personnalités a porté sur certains dossiers importants de la vie la Nation, a indiqué la source. Cette rencontre intervient près d’une semaine après la validation de la victoire d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle du 30 août dernier par la Cour constitutionnelle. M. Bongo Ondimba prêtera serment en qualité de président de la République après que la haute juridiction aura examiné d’éventuels recours introduits ...
Lire l'article
Libreville, 7 septembre (GABONEWS) – Le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, dans un communiqué parvenu ce lundi à GABONEWS et dans lequel il adresse « ses félicitations » et ses « vœux de succès pour l'exercice des hautes responsabilités » à Ali Bongo Ondimba, rappelle au président gabonais élu le 30 août dernier que « cette élection est venue souligner l'existence d'un défi commun, celui de la refondation de relations étroites, partenariales et équilibrées entre nos deux pays ». Actualité du :07/09/2009 GABONEWS livre ici, dans son intégralité, le message que ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais invité à engager le processus de reconnaissance du CNT libyen
Quand Sarkozy décore Ali Bongo incognito
Bongo Doit Partir
La Cour Constitutionnelle salue les mesures courageuses et prometteuses initiées par Ali Bongo Ondimba
La Cour Constitutionnelle salue les mesures courageuses et prometteuses initiées par Ali Bongo Ondimba
Gabon : Mba Obame fustige les félicitations «précipitées» de Sarkozy
Gabon: Sarkozy s’est “empressé” de reconnaître Ali Bongo selon un candidat
Gabon: “empressement” de Sarkozy ?
Politique: Le président élu Ali Bongo Ondimba chez le chef de l’Etat Rose Francine Rogombé
Gabon: Nicolas Sarkozy à Ali Bongo: « Cette élection est venue souligner l’existence d’un défi commun, celui de la refondation de relations étroites, partenariales et

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 16 Sep 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*