- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil

LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil.

Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur.

En revanche, le tribunal a relaxé 42 des 46 prévenus, estimant que ces derniers étaient sortis de la prison à la suite de l’ouverture des portes par des manifestants. Le tribunal a également abandonné les poursuites contre une vingtaine d’autres personnes.

Ce procès qui s’est terminé jeudi à 1H locale (2H GMT) est organisé à la suite de l’interpellation de 311 personnes lors des émeutes à Port-Gentil, placée depuis sous couvre-feu entre 18H 00 et 6H 00 (17H GMT et 5H GMT).

Selon le procureur, parmi les prévenus beaucoup ont été arrêté pour violation du couvre-feu et ne devront pas être jugé.

La cité pétrolière a été secouée entre le 3 et le 6 septembre derniers par des violences qui ont suivi l’annonce officielle des résultats. Ces chiffres ont donné Ali Bongo Ondimba vainqueur du scrutin avec 41,73% des voix, devant l’ex-ministre de l’Intérieur André Mba Obame (25,88%) et Pierre Mamboundou (25,22%).

A Port-Gentil, considéré comme fiel de l’opposition, M. Mamboundou est arrivé en tête.


SUR LE MÊME SUJET
Le rapport de la mission d’évaluation des violences post-électorale diligenté par plusieurs Organisations non gouvernementales (ONG) gabonaises a été remis au gouvernement le 29 décembre à Libreville. Ce rapport très attendu lève notamment le voile sur le nombre de décès officiels lors des manifestations, finalement porté à 5 alors que l’opposition en dénonçait plus d'une quinzaine. Près de quatre mois après les violences post électorales à Port-Gentil, le rapport de la mission d'évaluation des Ong dans la capitale économique était très attendu pour lever le voile sur le bilan des émeutes. Synthèse de l’enquête diligentée par plusieurs ONG gabonaises, ce rapport ...
Lire l'article [1]
Port-Gentil, 17 septembre (GABONEWS) - Le procès de 46 personnes arrêtées pour violence, vol, pillages et destruction des biens d’autrui, après la publication des résultats de la présidentielle du 30 août dernier, est arrivé à son terme dans la nuit de mercredi à jeudi avec le verdict qui a été rendu où parmi les 46 interpellés en ‘’flagrant délit’’, 4 ont écopé des peines allant de 6, 12 mois et 5 ans d’emprisonnement ferme. Actualité du :17/09/2009 C’est dans une salle d’audience noire de monde du Tribunal de Port-Gentil que les 46 ...
Lire l'article [2]
Le tribunal de première instance de Port-Gentil a ouvert le 16 septembre 2009 à onze heures le procès de 63 prévenus arrêtés dans le cadre de violences post-électorales qui ont ravagé Port-Gentil du 3 au 6 septembre dernier. Un collectif d'avocats s'est spontanément constitué pour défendre les droits des prévenus. © /Les émeutes de Port-Gentil ont donné lieu à de nombreux actes de vandalisme Le tribunal de première instance de Port-Gentil a ouvert, le mercredi 16 septembre, le procès des présumés vandales qui avaient mis la capitale économique à feu et ...
Lire l'article [3]
Le tribunal de Port-Gentil a relaxé jeudi 42 des 46 prévenus jugés pour évasion, pillage ou destruction lors des émeutes post-électorales qui ont secoué la capitale pétrolière du Gabon du 3 au 6 septembre. Trois prévenus "ayant déjà eu affaire à la justice", ont été condamnés à des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison, pour "évasion" de la prison de Port-Gentil et "destruction", a précisé à l'AFP le procureur de la République André-Patrick Roponat. Un prévenu étranger, poursuivi pour pillage, a écopé de 6 mois de prison, dont un avec sursis, mais seulement pour défaut de carte de ...
Lire l'article [4]
Port-Gentil, 16 septembre (GABONEWS) - Le Tribunal de première instance de Port-Gentil a ouvert ce mercredi le procès d’une soixantaine de personnes présumées responsables des troubles postélectoraux qui se sont traduits les 3, 4, 5 et 6 septembre derniers par la mort, officiellement de 3 personnes, des pillages et autres destructions, a-t-on appris. Actualité du :16/09/2009 Une source bien informée rapporte que parmi les personnes poursuivies figurent des détenus. Ils se seraient évadés de la prison de la capitale économique aux premières heures des évènements pour grossir les rangs des émeutiers. « ...
Lire l'article [5]
Port-Gentil, 16 août (GABONEWS) – Une soixantaine de personnes parmi lesquelles les détenus, auteurs des troubles des 3, 4,5 et 6 septembre derniers dans la capitale économique gabonaise sont jugés depuis ce mercredi matin par le Tribunal de première instance de Port-Gentil, a constaté le correspondant de GABONEWS.
Lire l'article [6]
LIBREVILLE (AGP) – La situation revenait progressivement à la normale lundi matin à Port-Gentil (sud-ouest), après des violences post-électorales qui ont fait officiellement trois morts à la suite de la proclamation des résultats de la présidentielle, selon des sources concordantes sur place. ’’Les taxis et autres véhicules ont commencé à circuler dans la ville. Tout semble calme ici’’, a affirmé Marlyse, une habitante de Bac aviation, quartier populaire ayant été touché par ces violences qui ont duré 3 jours. ’’Certains magasins ont rouvert leurs portes, mais la plupart d’entre eux sont restés fermés aujourd’hui (lundi)’’, a ajouté Marlyse jointe par téléphone par ...
Lire l'article [7]
De nouvelles violences ont éclaté samedi soir pour la troisième nuit consécutive à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon. Dans cette ville où un couvre feu a été instauré de 20 heures à 6 heures, l'armée a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser des pillards à Matanda, un quartier populaire situé au sud de la cité. D'autres pillards, ont été signalés à Salsa, un quartier à l'est de la ville. Ces groupes très mobiles ont installé des barricades sur les principales voies de Port-Gentil pour empêcher les véhicules des forces de l'ordre de circuler. Des affrontements ont aussi ...
Lire l'article [8]
Port-Gentil, 4 Septembre (GABONEWS) - Routes barrées, surfaces de commerce pillés, stations service saccagées,…c’est le triste visage que la capitale économique, Port-Gentil, présente après les actes de violence et de vandalisme enregistrés dans l’après-midi et toute la nuit de jeudi à vendredi, dans l’ensemble des quatre arrondissements de la commune. Actualité du :04/09/2009 Ce qui était à craindre s’est ainsi produit dans la nuit de jeudi à vendredi à Port-Gentil: des actes de violences inouïs qui ont, en l’espace de quelques temps, transformés la ville de Port-Gentil en un théâtre de chaos, ...
Lire l'article [9]
Dans la matinée précédant la proclamation du scrutin du dimanche 30 août, les forces de l’ordre ont brutalement dispersé les partisans des candidats à la présidence Pierre Mamboundou et André Mba Obame, rivaux d'Ali Bongo Ondimba. La prison de Port-Gentil, capitale économique du pays, a été détruite et ses prisonniers libérés par des manifestants. © Static/gaboneco - Les forces de l'ordre face aux manifestants devant la Cité de la Démocratie. Les partisans des deux rivaux d'Ali Bongo dans la course à la présidentielle gabonaise, Pierre Mamboundou et André Mba Obame, ont ...
Lire l'article [10]
Gabon : Publication du rapport sur les violences post-électorales à Port-Gentil
Gabon: Justice / Procès d’émeutiers à Port-Gentil : 42 prévenus relaxés et 4 condamnés
Gabon : Ouverture du procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: 42 relaxes et 4 condamnations au procès des émeutes à Port-Gentil
Gabon: Une soixantaine d’auteurs présumés des troubles de Port-Gentil devant la justice
Gabon: Urgent / Début à Port-Gentil du procès des auteurs de troubles
Présidentielle/violences : Retour progressif lundi des activités à Port-Gentil après des violences post-électorales
Gabon: troisième nuit de violences à Port-Gentil
Gabon: Port-Gentil, théâtre de violences depuis l’annonce des résultats de la présidentielle
Gabon : Violences politiques à Libreville et Port-Gentil