Socialisez

FacebookTwitterRSS

Elections en Afrique : la France, neutre le jour, marraine du désordre la nuit

Auteur/Source: · Date: 9 Oct 2009
Catégorie(s): Monde

C’était la faillite des régimes des partis uniques qui avait conduit, dans les années 90, de nombreux pays africains à prendre l’engagement de réécrire leurs constitutions pour s’ouvrir à l’alternance par des élections démocratiques. L’objectif était de créer un environnement favorable à l’exercice de la diversité, au triomphe du consensus et à un véritable décollage économique, avec et pour les peuples. Vingt ans après, le bilan n’est guère brillant. C’est le désastre. L’euphorie s’est faite dribbler par la désillusion, et l’espérance par l’incertitude.

Dans la quasi totalité de nos pays, particulièrement ceux ayant eu la malchance d’avoir été colonisés par la France, on assiste à d’horribles mascarades électorales. Ici, c’est le fils qui succède au père dans des conditions rocambolesques. Là, c’est un militaire qui arrache le pouvoir par la force avant de se faire élire par la fraude. Ailleurs, c’est un vieil autocrate qui subtilise, par voix référendaire, le suffrage de son peuple pour se faire tailler sur mesure une Constitution lui donnant droit à des mandats sans limite. Ce sont là les “prouesses” du beau continent où les pays respectueux des règles du jeu démocratique sont plutôt rares.

L’élection présidentielle que vient de connaître le Gabon est l’une de ces épisodes désolants de la politique en Afrique. Ali Bongo succède à Omar Bongo. Demain, ce sera, peut-être, Karim Wade au Sénégal ou Gamal Moubarack en Egypte. Pourquoi pas ? Si ça a marché pour Joseph Kabila au Congo Kinshasa et Faure Gnassingbé au Togo ? Les Africains ont des soucis à se faire, face à l’émergence de cette Afrique des princes. Quand on sait que l’adage “Tel père, tel fils” n’est démenti que dans un cas sur mille, on ne devrait assister qu’à la réincarnation des vieilles dictatures dans des corps rajeunis.

Au Gabon, les barbouzes de la Françafrique – Robert Bourgi en est l’un des plus détestables – ont été très actifs. Les électeurs, ne voulant pas voir s’envoler l’unique opportunité de changement que leur offrait la mort de l’émir Omar, ont violemment protesté dans la limite du possible. Mais ils ont juste eu la force de conspuer la France et de dénier la légitimité d’Ali Bongo. Pas plus. L’opposition n’ayant pas préparé sa monture pour pousser loin le mouvement de la contestation. Finalement, le peuple gabonnais va faire avec un président au rabais (41,73%…. ?) en qui transparaît une âme de laquais. Ce que Paris veut sous le ciel d’Afrique, Dieu le veut. Et, comble de paradoxe, l’Union Africaine y souscrit docilement. Elle ne prend jamais à contre-pied les turpitudes de la Françafrique sur le continent.

La France avide de ressources

La France, il faut le reconnaître, a amorcé son déclin et est désormais un pays en voie d’appauvrissement . Il lui faut maintenant trouver les ressources pour nourrir les ambitions de sa puissance décadente. D’où ce pillage massif du continent à qui elle prend beaucoup trop, en tout cas plus qu’elle ne lui donne. Mais en spoliant les Africains, en leur imposant des présidents qui n’ont aucun soutien populaire, les prédateurs français finiront par transformer les oppositions africaines,majoritairement pacifiques, en mouvements de Libération nationale.Ils devront par conséquent se préparer à affronter la une nouvelle francophobie

Si la France s’immisce avec mépris et arrogance dans nos affaires, si ses avocats opportunistes, “envoyés très spéciaux” de l’Elysée, se glissent dans nos urnes pour en sortir des présidents impopulaires, c’est parce que le terrain s’y prête. Dans cette tragédie, les élites intellectuelles et politiques africaines ont elles aussi leur part de responsabilité. Elles pêchent par manque de vision, de stratégies communes et surtout à cause des dérives partisanes. Pendant combien de siècles encore les Africains devront-ils se laisser manipuler. C’est la principale interrogation des peuples à qui la France dénie tout droit de choisir et de vivre libre. Cette France-là, la France des Robert Bourgi, mérite d’être crouée pour racisme, fourberie et opportunisme.


SUR LE MÊME SUJET
Le 25ème Sommet Afrique-France s’est achevé mardi à Nice sur une déclaration finale soulignant la nécessité de renforcer les relations entre la France et l’Afrique par la création d'un partenariat fondé sur les intérêts partagés et une confiance mutuelle. Après deux jours de discussion à huis clos entre les 36 chefs d’Etat et des entretiens thématiques auxquels ont été conviées les forces vives du monde économique, ils ont pris un certain nombre d’engagements et appelé notamment à œuvrer de part et d’autre pour l’intégration de l’Afrique dans le jeu planétaire. C’est ainsi que sur l’importance de la participation du continent dans le ...
Lire l'article
Le président Ali Bongo s’est envolé le 30 mai pour Nice, en France, où il prend part du 31 mai au 1er juin au 25e sommet France-Afrique, son premier depuis son investiture le 16 octobre 2009. La place de l'Afrique dans la gouvernance mondiale, la paix et la sécurité du continent mais aussi les grands dossiers internationaux comme le réchauffement climatique sont au cœur de ce Le 25e sommet France-Afrique tient ses assises du 31 mai au 1er juin à Nice, en France. C’est dans cette optique que le chef de l’Etat gabonais a quitté Libreville le 30 mai ...
Lire l'article
Le 25ème sommet Afrique- France s’est ouvert hier à Nice, au Sud de la France, en présence de trente-huit chefs d’Etat, dont le président gabonais Ali Bongo Ondimba, sous le signe du renouveau de la relation franco-africaine. A l’ouverture de ces assises marquées également, pour la première fois dans l’histoire de ces rencontres qui ont débuté en 1973, par l’implication des forces vives françaises et africaines du monde économique et social venues des différentes régions du continent noir. Le président Nicolas Sarkozy a souhaité que la nouvelle relation Afrique- France soit une «relation décomplexée», «une relation partenariale et tournée vers le futur», ...
Lire l'article
Un sommet réunissant les chefs d'Etats africains et français se tiendra à Nice du 24 au 31 mai, a indiqué lundi à l'AFP Christian Estrosi, maire de la ville et ministre de l'Industrie. Nice déjà organisateur des Jeux de la Francophonie Le sommet devait initialement se dérouler en février à Charm El Cheikh, en Egypte, avant qu'il ne soit décidé de le tenir en France. "Je m'en réjouis car cela signifie que nous sommes de plus en plus identifiés comme un lieu de grandes rencontres internationales", a dit M. Estrosi, évoquant la capacité hôtelière de sa ville, sa dimension culturelle, son aéroport international, ...
Lire l'article
Le secrétaire général de l’organisation de la Presse Africaine, le franco-gabonais Nicolas Pompigne Mognard, a confirmé lundi avoir annoncé sa candidature aux prochaines élections cantonales françaises contre le Président national du Parti Radical de Gauche, Président du conseil général de Tarn-et-Garonne, sénateur et PDG du groupe La Dépêche du Midi, Jean-Michel Baylet, indique un communiqué de son organisation de presse. « Mon engagement politique en France est connu de tous au sein de l’Organisation de la Presse Africaine, et aucune incompatibilité n’est prévue par les statuts qui régissent notre Organisation », a indiqué Nicolas Pompigne Mognard, précisant que certains membres ...
Lire l'article
Je n’avais rien compris à ce que l’écrivain Slimane Zeghidour appelle « le secret de famille de la République ». Lorsque j’ai pris en charge l’instruction de l’affaire Elf, j’avais en face de moi les puissants du pétrole français, je n’aimais pas leur arrogance, la façon qu’ils avaient de se servir dans les caisses, mais lorsqu’ils invoquaient les intérêts supérieurs du pays, j’étais prête à les croire. Je sortais de plusieurs années en détachement au ministère des Finances, entourée de hauts fonctionnaires intègres, d ‘une compétence absolue. J’avais confiance dans les institutions de mon pays d’adoption. Je n’imaginais pas que la ...
Lire l'article
A travers un communiqué publié le jeudi 10 septembre, la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) réclame que la lumière soit faite sur le rôle joué par la France lors de l'élection présidentielle au Gabon. Ce puissant syndicat français s'inquiète des conditions «suspectes» dans lesquelles s’est déroulée la présidentielle gabonaise «avec la présence renforcée de l'armée dans les rues de Libreville et une répression des partisans des candidats de l'opposition». © D.R./Manifestation du FSU en France La Fédération Syndicale Unitaire (FSU) est, à ce jour, la première fédération des travailleurs de la Fonction ...
Lire l'article
La France s’est congratulée de la tenue des élections, 24 heures après la mobilisation historique des Gabonais dans les bureaux de vote pour élire leur nouveau président. En dépit de quelques «irrégularités» qui ont entaché le vote du 31 août dernier, l’ancienne métropole a clairement indiqué qu’elle faisait confiance aux plus hautes Institutions du pays afin que celles-ci poursuivent le processus «dans le calme». © Jupiterimages Au lendemain du vote historique au cours duquel des milliers de Gabonais ont pris d’assaut les différents bureaux de vote pour élire le successeur d’Omar ...
Lire l'article
Peut-il y avoir une élection libre au Gabon pour choisir le successeur d'Omar Bongo, qui a régné sans partage sur ce pays pétrolier d'Afrique centrale pendant plus d'un quart de siècle ? Le résultat du scrutin sera-t-il accepté par les partisans des perdants ? La France et les réseaux de la « Françafrique » seront-ils neutres ? Voici quelques unes des questions lourdes de conséquences qui se posent alors que s'est ouverte samedi la campagne électorale pour le scrutin présidentiel du 30 août. Peut-il y avoir une élection libre au Gabon pour choisir le successeur d'Omar Bongo, qui a régné sans partage ...
Lire l'article
Le parquet de Paris va s'opposer à l'ouverture d'une information judiciaire après une plainte visant trois chefs d'Etat africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l'argent public détourné, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Déposée le 2 décembre par les associations Transparency International France (TI) et Sherpa ainsi qu'un ressortissant gabonais, cette plainte avec constitution de partie civile concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, de blanchiment, d'abus de bien social, d'abus de confiance et de complicités. Elle vise "les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en ...
Lire l'article
Sommet France Afrique : Une déclaration forte
Gabon : Ali Bongo participe à son premier sommet France-Afrique
Sommet Afrique France : Sous le signe du renouveau
Le sommet France-Afrique du mois de mai aura lieu à Nice
Gabon-France : Un gabonais candidat aux prochaines élections cantonales françaises
France – Afrique : Comment la France pille l’Afrique
Gabon : La FSU interpelle la France sur les élections gabonaises
Gabon : La France se rassure du «bon déroulement» des élections
Gabon : La campagne électorale lancée, la France est-elle neutre ?
France – Afrique: Biens de présidents africains en France: le parquet opposé à une enquête

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne 3,67 sur 5)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 9 Oct 2009
Catégorie(s): Monde
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Une Réponse à Elections en Afrique : la France, neutre le jour, marraine du désordre la nuit

  1. wanshitong

    11 Oct 2009 a 13:12

    Le Sarkozysme – Neo-Lepenisme

    Ce texte est une REPONSE au slogan “La France aux Francais” (Cliquez sur le lien – http://www.youtube.com/watch?v=pMcJuHugvsI&feature) repris dans une chanson au meme titre connue des milieux neonazis francais.

    D’apres le fameux slogan LEPENISTE: “La France aux Francais”, nous “decouvrons” ce que pense la “France de Sarkozy” dont “l’empereur” epouse lui-meme la meme IDEOLOGIE de l’Extreme Droite – et PAS seulement pour gagner cet electorat.

    La France aux "Francais" ? Uhmm… Laissez donc le Gabon aux "Gabonais" et l’Afrique aux "Africains" !

    Anyway. Pour la petite histoire – et pouvoir "lire" entre les lignes…

    L’auteur de cette "chanson" est un groupe "Punk Rock" au nom de "Legion 88" – a l’origine "Totenkopf" ("tete de mort" en allemand) d’EXTREME DROITE et evoluant dans les milieux Neonazis francais/allemands. Le "88" (pour les lettres "SS" – 8e lettre – quand on lit l’Alphabet en commencant par la fin Z-Y-X-W-V-U-T-(S)-R et EGALEMENT pour les lettres "HH" – 8e lettre – quand on lit l’Alphabet dans le sens normal) signifie "HH"="Heil Hitler" ("Longue vie a Hitler") – c’est a dire le salut des Nazis – et est le CODE pour "SS" – "Schutzstaffel der NSDAP" en allemand, c’est a dire "Unite de protection du NSDAP". Le NSDAP – "Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei" (Parti des Travailleurs Nationalsocialiste Allemand) fut le parti politique d’Adolf Hitler dont l’ideologie fut le "Nationalsocialisme"/Nazisme/Hitlerisme. Le "Schutzstaffel der NSDAP" (SS) etait au depart la GARDE RAPROCHEE d’Adolf Hitler et devient apres le putsch rate sur Adolf Hitler de 1934 une BANDE ARMEE/POLICE SECRETE au service du Nazisme/Nationalsocialisme.

    Le groupe "Legion 88" se qualifie lui-meme pour avoir un style "RAC" (Rock Anticommuniste) aux textes violents et "ouvertement RACISTES". Ce qui est NATURELLEMENT une ABERRATION et montre le MANQUE criard de "Culture" ou de Connaissance de l’Histoire et des faits historiques car le "Communisme" fut EXACTEMENT comme le Nationalsocialisme, le Nazisme, le Fascisme, Leninisme, Marxisme… une ideologie MATERIALISTE et ayant ses racines dans une philosophie du "Materialisme Dialectique". Et tous ces "Isme" du XIXe et du XXe siecle on comme BASE une autre vision du monde toute aussi ABERRANTE dont le paroxisme fut atteint par la publication en 1859 du livre de Charles Darwin "On the Origin of Species by Means of Natural Selection, or the Preservation of Favoured Races in the Struggle for Life" ("L’Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle, ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie") qui stipulait une PSEUDO-evolution (evolution theory) des especes vegetales, animales et humaines a partir d’un element commun – jusqu’aujourd’hui JAMAIS VERIFIEE par la science qui a au contraire demontre dans les recentes decouvertes en Astro-Physique une CREATION SPONTANEE (donc de "Dieu" ?) des especes vivantes ! Et en ce qui concerne les RACES HUMAINES, nous assistons d’apres toutes ces IDEOLOGIES (materialistes) a une sorte de RANKING des races humaines avec – "EVIDEMMENT" – la SUPREMATIE de la RACE BLANCHE sur toutes les autres races dites "races inferieures" c’est a dire etant encore sur une ECHELLE INFERIEURE de l’evolution (!?!) proche de PRIMATES en ce qui concerne la race noire. C’est cette vision du monde qui expliquerait les periodes de l’IMPERIALISME et des COLONISATIONS effrenees du monde occidental qui se voyait comme avoir une sorte de MISSION d’apporter le “SAVOIR”/la “CONNAISSANCE” aux autres PEUPLES/RACES dites “peuples/races inferieures” !

    Le fameux "General De Gaule" CROYAIT – comme beaucoup d’autres personnes "adulees" aujourd’hui de ces epoques – a cette VISION DU MONDE (!). Et j’aimerais – au passage – faire remarquer, pour ceux qui le ne sauraient pas (encore), que certaines PRATIQUES pseudo-Mystiques-Humanistes telles que la Franc-maconnerie (ayant une origine ALLEMANDE et appelee "Freimaurerei"="Maconnerie Libre") ont une VISION e-g-a-l-e-m-e-n-t MATERIALISTE du monde – donc basee sur le POUVOIR, l’ARGENT, le MATERIEL etc. et NON SUR LES VALEURS MORALES DE L’ETRE HUMAIN. C’est pourquoi, elles (Franc-maconnerie, Rose-Croix…) sont le VRAI DANGER socio-politique dans nos societes au XXIe siecle, comme le fut le COMMUNISME au XIXe et XXe siecles qui en THEORIE clamait une "societe egale des citoyens sans difference de classes sociales" (–> Humanisme) maisen PRATIQUE a mis en place les PIRES DICTATURES (Josef Stalin, Benito MMussolini, Francisco Franco, Mao Tse Toung, Pol Pot, Nicolae et Elena Ceausescu, Slobodan Milosevic, Bokossa, Idi Amin, Kim Jong-Il, … Omar Bongo –> son fameux "Petit Livre Vert" est EVIDEMENT une ANALOGIE (NON hasardeuse !) au "Petit Livre Rouge" de Mao Tse Toung ainsi que le fameux "Col Mao" adopte au Gabon dans les annees 70-80) que l’Humanite ait jamais connues, ce qui a coute la vie a des MILLIONS de personnes !

    Ce qui est TRES interessant en ce qui concerne nos chers "chanteurs en herbe" de "Legion 88" c’est de constater que le CHANTEUR de ce groupe ne s’appelle guere "Dupont", "Dupuis", "De La Montage" ou "LeCocq" mais… "Alain Perez" ! Damn! Encore un "Immigre" a la "Bourgi", "Sarkozy" – reniant (?) ses RACINES et s’agrippant a des PSEUDO-valeurs dite "Republicaines" –> (vous savez, nos fameux MEDIOCRATES "legalistes". Damn!) ?

    Pour ceux que cela interesserait, le patronyme "Perez" descend de l’espagnol "Pedro-Ez", le suffix "Ez" siginifiant "descendant de". Donc "Perez" voudrait dire: "Descendant de Pedro". Originairement "Perez" viendrait du nom HEBREU (!) "Peretz" (Genese 38:29). En 1318 de nombreuses familles JUIVES qui se convertirent (souvent de force) a la religion chretienne adopterent le patronyme "Peretz" ou bien "Ben Peretz" ("fils de Pierre") pour traduire leur espoir a la VENUE/RETOUR du "Messiah". "Peretz" venant de l’apotre "Simon" que Jesus appella "Pierre" (d’ou "Peretz", "Pedro") en assimilation a la "pierre" comme FONDEMENT/FONDATION de (son) ministere.

    Nous assistons – encore une fois – a des ELUCUBRATIONS de ZINZINS STUPIDES qui clament la HAINE RACIALE et XENOPHOBE et dont le "chef de file" est lui-meme, par "ironie du sort" , issu de l’IMMIGRATION ("positive" ?) !

    Da zhaohu,

    Wànshìtong
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*