Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Ndaot réclame la levée des «punitions» sur Port-Gentil

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2009
Catégorie(s): Société

Alors que le nouveau gouvernement vient de procéder à un nouvel allègement du couvre-feu dans la capitale économique du Gabon, Port-Gentil, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB) et ancien maire de la cité pétrolière, Séraphin Ndaot, a demandé une levée totale de cette mesure décrétée suite aux émeutes post électorales qui avaient éclaté du 3 au 6 septembre dernier. Le contentieux électoral étant vidé et le nouveau président installé, le leader politique de la capitale économique estime que le maintien de cette mesure préventive sur Port-Gentil s’assimile à une punition et un frein pour la reprise optimale des activités socio économiques.

La capitale économique du pays, Port-Gentil, qui s’est illustrée pendant la campagne comme un virulent bastion de l’opposition, réclame aujourd’hui la levée totale du couvre-feu qui avait été décrété suite aux violences post électorales du 3 au 6 septembre dernier.

Alors que le gouvernement vient de procéder au second allègement de ce couvre-feu en le réduisant à compter du 19 octobre dernier de 24H00 à 6H00, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition), Séraphin Ndaot, a réclamé la levée totale de cette sanction.

L’ancien maire de Port-Gentil et leader politique de la ville a estimé que le maintien de cette sanction, alors que le contentieux électorale est vidé et le nouveau président installé, ne constitue qu’un frein supplémentaire à la reprise optimale de l’activité socio économique de la cité portuaire, sachant que «nombre d’activités professionnelles se déroulent la nuit ou au petit matin à Port-Gentil et dans ses environs».

«Le couvre-feu, même allégée, constitue une épreuve punitive supplémentaire et même superfétatoire», a estimé Séraphin Ndaot, membre de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) qui avait soutenu Pierre Mamboundou à l’élection présidentielle.

Il estime à cet effet que la relance effective de l’activité socio économique de la cité pétrolière passe d’abord par «le dégel du climat de glaciation» instauré par le couvre-feu.

Il précise également que la levée de cette sanction «n’implique nullement l’abandon de la recherche des pilleurs qui ont infiltré les manifestants et causé tant de dégâts à la ville», mais serait au contraire «une solution politique plus mature».

Fustigeant les émeutiers qui se sont mêlés aux manifestants pour ternir l’image des militants après l’annonce des résultats officiels, Ndaot explique que la contestation qui gronde à Port-gentil résulte davantage du fait d’une cité pétrolière qui aurait «longtemps nourrit le Gabon et qui ne voit toujours pas les retombées du pétrole».

Aussi, le maintien du couvre-feu ajoute à «la frustration électorale un climat d’incertitude et de terreur engendré par la répression qui s’est abattue sur les populations», poursuit-il.

L’opposant a enfin déploré les accusations portées à l’opposition sur la responsabilité de la mise à sa sac de la ville, «au motif que sur les murs incendiés figuraient les inscriptions «ACR», un peu comme si un voleur laissait traîner sur les lieux où il a commis un délit sa pièce d’identité».


SUR LE MÊME SUJET
L'interdiction de boire l'eau distribuée à Port-Gentil (sud) a été levée, a-t-on appris jeudi auprès de la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), qui a annoncé le retour à la normale après une pénurie dans cette deuxième ville du Gabon. L'interdiction de boire l'eau "a été levée depuis (mercredi). Maintenant, c'est bon", a déclaré à l'AFP un responsable régional de la SEEG, filiale du groupe français Veolia chargée de la production, du transport et de la distribution de l'eau et de l'électricité dans le pays. "La quantité de sel étant en baisse, l'eau est potable. Depuis le mardi 21 septembre, nous ...
Lire l'article
Après la levée du couvre-feu sur la ville de Port-Gentil, le président de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB, opposition), maître Ndaot Rembogo, a récemment dressé un bilan partiel de la situation actuelle de la capitale économique. Le leader de l’Alliance nationale des bâtisseurs (ANB), Séraphin Ndaot Rembogo, a dressé un bilan social, économique et politique de Port-Gentil, après la levée récente du couvre-feu qui étouffait la ville depuis le 4 septembre dernier. «L’étau est desserré, les activités économique de nuit peuvent donc reprendre normalement. Il reste que malgré la mesure de la levée de cette mesure d’exception ...
Lire l'article
Le gouvernement gabonais a annoncé, jeudi 14 janvier, la levée du couvre-feu en vigueur à Port-Gentil depuis début septembre, à la suite des violences postélectorales. Au cours du Conseil des ministres de jeudi, il a été "décidé la levée du couvre-feu dans toute la ville de Port-Gentil", la capitale économique du Gabon, déclare le communiqué lu par le porte-parole du gouvernement sur la chaîne de télévision publique RTG1. Le gouvernement a pris cette décision après avoir "noté avec satisfaction le comportement exemplaire dont les [habitants] de Port-Gentil ont fait montre" pendant les fêtes de fin d'année, d'après le communiqué. L'interdiction de ...
Lire l'article
Gabon: Levée du couvre-feu à Port-Gentil
Le gouvernement gabonais a annoncé jeudi, la levée du couvre-feu en vigueur depuis septembre dernier à Port-Gentil, dans la capitale économique du pays. La décision a été prise à l’issue d’un conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. Selon le communiqué ayant sanctionné les travaux, le conseil a noté avec satisfaction, le comportement exemplaire dont les compatriotes résidant dans la ville de Port-Gentil, ont fait montre lors des deux périodes d’allègement du couvre-feu, à l’occasion des fêtes de la nativité et du nouvel an. En outre, le conseil des ministres a recommandé aux ministres concernés par les questions ...
Lire l'article
Près de quatre mois après les émeutes post électorales de Port-Gentil du 3 au 6 septembre dernier, le gouvernement gabonais vient d'annoncer la levée du couvre-feu sur la capitale économique, où les déplacements des populations avaient été restreints après 20 heures. Mises à l'essai avec les suspensions du couvre-feu à Noël et au Nouvel An, les populations de Port-Gentil ont semble-t-il réagi favorablement puisque les autorités ont décidé lors du Conseil des ministres du 14 janvier dernier de lever complètement le couvre-feu qui pesait sur la ville. Le gouvernement «note avec satisfaction le comportement exemplaire dont les ...
Lire l'article
Le gouvernement a décidé de restreindre le couvre-feu décrété sur la ville de Port-Gentil depuis le 4 septembre dernier pour la fête du nouvel an. Les habitants de la capitale économique pourront ainsi librement circuler du mercredi 30 décembre à minuit au samedi 2 janvier à minuit. Comme pour la fête de Noël, les habitants de Port-Gentil pourront célébrer le nouvel an sans couvre-feu. Réuni en Conseil des ministres, le gouvernement a décidé le 29 décembre dernier de réitérer l'allègement du couvre-feu sur la capitale économique. «Au regard du comportement exemplaire observé par les compatriotes résidant à Port-Gentil à l’occasion des ...
Lire l'article
LIBREVILLE (AGP) – Quatre prévenus, jugés pour ’’évasion’’, ’’pillage’’ ou ’’destruction des biens publics et privés’’, lors des violences post-électorales qui ont secoué Port-Gentil (ouest), capitale économique, ont été condamnés jeudi par le tribunal de Port-Gentil. Parmi les quatre condamnés, trois d’entre eux ont écopé des peines allant de 5 ans à 6 mois de prison pour ’’évasion’’ de la prison de Port-Gentil et ’’destruction’’ des biens, a expliqué le procureur du tribunal de Port-Gentil, André-Patrick Roponat. Un autre prévenu d’origine étrangère a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, selon le procureur. En revanche, le tribunal a relaxé 42 ...
Lire l'article
Libreville, 17 septembre (GABONEWS) – Le Conseil des ministres présidé ce jeudi par le chef de l’Etat, Rose Francine Rogombé, ayant constaté l’ « évolution positive de la situation » à Port-Gentil a « décidé d’alléger le couvre –feu » qui avait cours dans la capitale économique après l’annonce des résultats de la présidentielle du 30 août dernier, suites aux violences enregistrées dans la cité pétrolière. Dans le Communiqué final, le gouvernement rappelle que « Constant l’évolution positive de la situation, le Conseil tout en préconisant de maintenir une vigilance de tout les instants, a décidé d’alléger le ...
Lire l'article
L’Alliance du Groupe les Bâtisseurs dont le leader est Me Séraphin Ndaot Rembogo (maire central sortant de la commune de Port – Gentil), après s’être désistée, dimanche au vote des maires du 2ème et 3ème arrondissement de la capitale économique du pays, a finalement pris sa revanche lundi en remportant les postes en jeu dans ces deux circonscriptions électorales où il a obtenu 19 conseillers sur les 28 qui composent cette circonscription politique, a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Conformément à l’accord de cogestion signé le le 23 mai par le PDG, l’UPG, l’UGDD, l’ADERE et la liste Tchango pour la cogestion de la commune de Port-Gentil, les conseillers municipaux ont élu le 24 mai André Jules Ndjambé(PDG) à la tête de la mairie centrale de la capitale économique. Le vote s’est déroulé à l’absence des 28 conseillers municipaux de la liste du maire sortant séraphin Ndaot Rembogo qui appelait déjà la veille les populations à refuser cet accord. La ville de Port-Gentil n’aurait eu qu’un répit de quelques heures pour connaître le nom de son nouveau ...
Lire l'article
Gabon: levée de l’interdiction de boire l’eau à Port-Gentil
Gabon : Le bilan de Ndaot sur Port-Gentil
Levée du couvre-feu dans l’ouest du Gabon
Gabon: Levée du couvre-feu à Port-Gentil
Gabon : Libreville fait la paix avec Port-Gentil
Gabon : Le nouvel an sans couvre-feu à Port-Gentil
Justice/violences : 4 personnes condamnées dans le procès des émeutiers à Port-Gentil
Gabon: Le couvre-feu allégé à Port-Gentil de 23 à 6 heures
Gabon: A Port-Gentil, l’Alliance des bâtisseurs de Me Séraphin Ndaot Rembogo prend sa revanche avec les mairies du 2ème et 3ème arrondissement
Gabon : Ndaot, un grain de sable de l’accord de cogestion de Port-Gentil ?

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 22 Oct 2009
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*