Socialisez

FacebookTwitterRSS

Le Gabon pourrait bénéficier en 2010 d’un prêt de 350 millions d’Euros pour booster son économie

Auteur/Source: · Date: 3 Déc 2009
Catégorie(s): Economie

Le gouvernement gabonais va bénéficier de multiples prêts d’un montant global de 350 millions d’Euros en 2010 à la suite d’action initiées par le président Omar Bongo Ondimba bien avant son décès. Le Gabon recherchait depuis 2 ans des financements étrangers pour soutenir son vaste programme d’investissements et pour diversifier son économie toujours dépendante du seul pétrole.

Le parlement gabonais doit au préalable approuver mercredi cette procédure de prêts.

Le Gabon va solliciter un prêt de 250 million euro de la Deutsche Bank pour finaliser son projet routier. L’absence de routes praticables en toutes saisons, a freiné le développement économique du pays et notamment la circulation des produits agricoles entre les 9 régions du pays.

La Fortis Bank devrait prêter au Gabon 92 million euros pour la construction d’un hôpital pour soigner les maladies souffrant du cancer et pour assurer son indépendance énergétique, un prêt de 9,1 millions d’Euros servira à la poursuite de la construction du barrage hydroélectrique dénommé Grand Poubara, au sud-Est du Gabon.

Le gouvernement gabonais va investir plus de 4800 milliards de francs CFA entre 2010 et 2016, a déclaré jeudi le Premier ministre gabonais Paul Biyoghe Mba devant l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre en poste depuis le 16 octobre dernier, avait fait sa déclaration de politique générale comportant notamment une enveloppe de 4.882 milliards de Francs CFA destinée à l’investissement durant le mandat (2010-2016) du président Ali Bongo Ondimba.

Le programme d’action est « faisable et réalisable », à en croire le premier ministre, Paul Biyoghé Mba, qui a mis en exergue les secteurs sociaux, économiques, culturels sans omettre la justice et le rayonnement du Gabon à travers le monde.

« Ainsi, il est prévu 77,5 milliards de Francs CFA pour la « Justice et la sécurité pénitentiaire avec un accent particulier sur la formation des magistrats et leur spécialisation ainsi que la création d’une chambre arbitrale pour les hommes d’affaires et d’autres structures tout aussi importantes », a déclaré M. Biyoghé Mba.

Concernant l’Enseignement technique et la formation professionnelle, il est envisagé 93 milliards qui devraient notamment servir à la construction de « 1400 salles de classe supplémentaires », a-t-il dit.

La diplomatie se verrait attribuer 168 milliards afin de « rétablir la crédibilité de l’Etat auprès de la communauté internationale et notamment en réhabilitant les bâtiments qui abritent les services extérieurs », a insisté le chef du gouvernement.

Les domaines de la santé et des affaires sociales profiteraient de « 140 milliards en vue d’une couverture forte », a enchaîné le Premier ministre.

Pour le secteur sensible de la Défense, le gouvernement prévoit d’y injecter 113 milliards mettant en relief le « recrutement de 9.000 soldats nouveaux en raison de 3.000 par an, pendant trois (3) ans » au moment où la Sécurité publique, l’Immigration et la Décentralisation obtiendraient, globalement, 105 milliards y compris, là aussi, l’arrivée de 9.000 agents dans les Forces de police.

Le Budget, les Comptes Publics, la Fonction Publique et la Réforme de l’Etat disposeraient de 5 milliards.

Le volet Mines, Pétrole et Hydrocarbures recevrait 330 milliards assorti de cette annonce du premier ministre : « La convention Bélinga fera l’objet d’un réexamen approfondi et juste. Si nécessité avérée, des mesures correctives seront prises ».

L’Equipement, les Infrastructures et l’Aménagement du territoire tracteraient une bonne partie du budget dédié à l’investissement avec 1500 milliards.

Les Transports, Ports et Aéroports de Libreville, 75 milliards alors que 26 milliards prendraient la direction du Travail et de l’Emploi.

« Nous prévoyons pour l’eau et l’énergie, un investissement de 510 milliards. A noter que la Convention avec la SEEG (Société d’Energie et d’Eau du Gabon) fera l’objet d’un audit financier, technique et des tarifs pratiqués qui doit aboutir à la révision de cette Convention de cession », s’est prononcé Paul Biyoghé Mba.

Pour M. Biyoghé Mba, le programme (2010-2016) coûtera « 4882 milliards de Francs CFA » et créera « 100 000 mille emplois directs et indirects de tous niveaux de qualifications et soutiendra un taux de croissance d’environ 10% au moins entre la moitié et les deux tiers du mandat ».

L’Etat gabonais va consacrer 450 milliards de F CFA pour la masse salariale pour environ 53.000 agents (civils et militaires), 44 milliards pour les bourses d’étudiants, 500 milliards par le service de la dette.

Dans ce tableau, Paul Biyoghé Mba, a égrené les mauvais chiffres liés au taux de croissance, moins 5%, du chômage, 25% sans écarter l’indice du Développement Humain qui place le Gabon au 103ème rang sur 177 pays et à la 158ème position sur 183 Nations au sujet de l’environnement des affaires.



SUR LE MÊME SUJET
Petit pays de l’Afrique Centrale, le Gabon vient de bénéficier d’une aide conséquente de la Banque africaine de développement (BAD) qui s’élève à 178 milliards FCFA (358 millions de dollars). Ce prêt permettra de booster un peu l’économie du pays d’Ali Bongo. Avec un taux de croissance économique qui a chuté à 5,6% cette année, le Gabon, grand espoir de l’Afrique Centrale, semble être en perte de vitesse. Selon les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI) inscrites dans son rapport « Perspectives de l’économie mondiale, septembre 2011 », la croissance de l’économie gabonaise devrait atteindre 5,6% en 2011contrairement au ...
Lire l'article
Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mercredi à Tunis un prêt de 230 millions d'Unités de Compte (MUC) soit 370,3 millions de dollars EU, pour financer la deuxième phase du Programme Routier (PR2) au Gabon, annonce l'institution dans un communiqué. Le programme porte sur l'aménagement des routes de Mouila-Ndendé et Ndendé-Tchibanga (sud ouest), dont les études ont été fiancées par la BAD. Il concerne également la réhabilitation de quais fluviaux et l'installation de balisages fixes et flottants sur le fleuve Ogooué, une liaison très utile pour le transport des produits pétroliers, marchandises et passagers entre ...
Lire l'article
Selon la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, (BEAC) le Gabon a, pour le compte de l’exercice de l’année 2010, réalisé 1.703, 6 milliards de francs CFA de recettes publique. Justifiant ces statistiques, la BEAC soutien que cette performance est tirée par le niveau d’encaissement des recettes pétrolières en hausse de 38%. Il ressort aussi que le pétrole a permis de réaliser 982,1milliards de francs CFA tandis que les recettes hors-pétrole s’élèvent à 721,5 milliards de francs CFA. Les dépenses, quant à elles, s’élèvent à 1511,7 milliards de francs CFA, selon des statistiques de la BEAC de fin novembre 2010. L’exécution du budget de ...
Lire l'article
La Direction Générale des Impôts (DGI) a estimé en fin de semaine (jeudi) les recettes fiscales hors pétrole, réalisées au cours de l’année 2010, à un peu plus de 486 milliards de francs CFA, contre 448 milliards de francs CFA exigés par loi de finance rectificative 2010, soit un dépassement de 8%. Ces chiffres indiquent que la DGI, au niveau des taxes indirectes, a réalisé plus de 151 milliards de francs CFA exigés, a précisé Martin Essangui Obame, Directeur des études et de la prospective. S’agissant des impôts directs notamment les impôts sur les sociétés hors- pétrole (IS), l’impôt sur le revenu ...
Lire l'article
Réalisé avec le concours du ministère de l’Economie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, en partenariat avec des entreprises telles BGFIBank et Deloitte Touche Tohmatsu, le document « The Report, Gabon 2010 » de 237 pages, qui propose « une analyse exhaustive de l’économie gabonaise, de ses différents secteurs d’activité et des opportunités que le pays offre aux investisseurs internationaux », remis ce lundi, à Libreville, au premier ministre Paul Biyoghé Mba, présente des chiffres, des analyses, des interviews, ainsi que des points de vue pour mieux placer le Gabon sur la plate-forme internationale, a constaté GABONEWS. Remis officiellement ...
Lire l'article
Au bout de huit mois de quête, de recoupement, de vérification, d’interviews et d’analyses d’informations à convergence économique sur le Gabon, le cabinet d’intelligence économique, de recherche et de Conseil Oxford Business Group (OBG) a remis ce lundi, en soirée, au premier ministre, Paul Biyoghé Mba, à l’occasion d’une conférence de présentation, à Libreville, le document « The Report, Gabon 2010 » de 237 pages, qui propose « une analyse exhaustive de l’économie gabonaise, de ses différents secteurs d’activité et des opportunités que le pays offre aux investisseurs internationaux », a constaté GABONEWS.
Lire l'article
Le chef de la délégation de l’Union européenne au Gabon, Thierry Mathisse, vient de signer à Libreville avec les ministres de l’Economie, Magloire Ngambia, et du Budget, Blaise Louembé, deux accords de financements pour la dynamisation du commerce et la gestion des finances publiques pour près de 2,5 milliards de FCFA. La coopération européenne vient d’inaugurer le 10e Fonds européen de développement (FED) avec la signature à Libreville de deux conventions de financements pour la dynamisation du commerce et l’amélioration de la gestion des finances publiques. Signé pour la partie gabonaise par le ministre de l’Economie, Magloire Ngambia, le premier ...
Lire l'article
Le directeur général de ce groupe pétrolier canadien, Philippe Demeur de la société Addax Gabon, filiale du groupe pétrolier canadien Addax Petroleum a exprimée, vendredi au sortir d’une audience avec le ministre des Mines, du Pétrole et des Hydrocarbures, Julien Nkoghe Bekalé, de mener d’importants projets miniers au Gabon, notamment dans le domaine de l’exploitation gazière. ‘’Les priorités d’Addax pour les années à venir peuvent se résumer en exploration et en production. Pour l’exploration, nous allons nous appliquer pour certains blocs. Nous participerons aussi à l’appel d’offres de mai prochain. Et pour la production, nous avons déjà des champs de développement ...
Lire l'article
Le Projet de développement agricole et rural (PDAR) a tenu sa première réunion statutaire le 6 mars dernier à Oyem, chef-lieu du Woleu-Ntem dans le Nord du pays, au cours de laquelle ses membres ont validé un budget de 768 millions de francs CFA pour l’exercice 2009. Cette réunion a également permis aux membres du PDAR d’adopter leur programme de travail qui doit favoriser la mise en œuvre des projets de développement agricole, notamment dans les filières du manioc, de la banane et de l’arachide. Le Nord du pays bénéficiera en 2009 d’un fonds de 768 millions de francs ...
Lire l'article
Le budget primitif du Conseil départemental de l’Ivindo (Nord-est) a été plafonné en recette et en dépense pour l’exercice 2009 à la somme de 71.945.314 FCFA, a appris jeudi l’AGP à l’issue de la session ordinaire de cette collectivité locale tenue lundi dernier. Selon le président de l’institution, Marcel Fame Akom, ce budget est revu à la baisse comparativement à l’exercice antérieur. M. Fame Akom a en outre relevé que cette baisse du budget se justifie par ‘’la non perception des taxes et patentes locales d’une part, et la fiscalité forestière qui n’a jamais été enrôlée malgré l’intense activité dans notre ...
Lire l'article
Gabon : Booster une économie qui dépend de l’extérieur
Gabon : la BAD accorde un prêt de 370,3 millions de dollars pour les routes
Economie / 1.700 milliards de francs CFA de recettes publiques en 2010 au Gabon
Economie / Plus de 400 milliards de recettes fiscales hors pétrole pour l’administration en 2010
Economie / The Report, Gabon 2010 : des chiffres, des analyses, des interviews et des points de vue pour mieux placer le Gabon sur la
Economie / The Report, Gabon 2010 remis officiellement au gouvernement gabonais
Gabon : Près de 2 milliards de FCFA de l’UE pour booster le commerce
Economie : Addax Gabon prêt à investir dans le secteur gazier
Gabon : 768 millions de francs CFA pour booster l’agriculture dans le Nord
Gabon: Economie : Le budget du Conseil départemental de l’Ivindo arrêté à plus de 71 millions de FCFA pour l’exercice 2009

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Déc 2009
Catégorie(s): Economie
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*