- Bongo Doit Partir - http://www.bdpgabon.org -

Le Gabon adresse un avertissement à Veolia sur un contrat d’eau

Le gouvernement gabonais a adressé mercredi un avertissement à une filiale locale de Veolia Environnement (VIE.PA: Cotation [1]) en lui demandant d’améliorer la qualité de la distribution d’eau dans la capitale, Libreville, sous peine de voir sa concession gelée.

“Le système de distribution d’eau subit des pénuries depuis 2003 en raison de l’obsolescence et de la saturation du système de transport de l’eau traitée”, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Séraphin Moundounga, à l’issue d’un conseil des ministres.

Certains quartiers de Libreville n’ont aucun approvisionnement en eau tandis que dans d’autres, l’eau est parfois coupée jusqu’à huit heures par jour, a-t-il ajouté.

L’absence d’amélioration pourrait aboutir à une “mise sous séquestre” du contrat de concession, a-t-il poursuivi.

Il n’a pas précisé le délai accordé à la SEEG (Société des eaux et de l’électricité du Gabon), contrôlée à 51% par Veolia Eau, pour mettre en oeuvre les changements demandés.

La SEEG procède depuis lundi à des essais pour acheminer vers les quartiers concernés l’eau d’un réservoir utilisé pour approvisionner le nord de la ville. Ces tests doivent s’étaler sur sept jours.


SUR LE MÊME SUJET
Le Gabon attend pour fin août le rapport d'audit sur la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a affirmé à l'AFP vendredi le ministre de l'Energie, précisant que l'Etat n'envisageait pas "pour l'instant" de résilier la concession. "Après un appel d'offres" le cabinet "Deloitte va faire une analyse technique, comptable, financière au niveau des tarifs pour qu'on ait une vision objective de la concession. Fin août on aura l'audit. On verra quelles mesures prendre", a affirmé Régis Immongault, ministre de l'Energie et des Ressources hydrauliques, dont la compétence ne s'étend pas sur le pétrole. La ...
Lire l'article [2]
La télévision nationale gabonaise RTG1 a annoncé jeudi lors d'un poisson d'avril très remarqué que l'Etat gabonais allait rompre la concession la liant à la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia. Alors que les coupures de courant et d'eau sont devenues fréquentes à Libreville, provoquant la colère de nombreux consommateurs, la télévision a annoncé que le gouvernement avait décidé de rompre le contrat qui court normalement jusqu'en 2017. "C'est un poisson d'avril", a précisé à l'AFP le ministre de l'Energie Régis Immongault. Dans une interview au site internet Gabonnews, le ministre a toutefois précisé: "Si la SEEG ...
Lire l'article [3]
Des responsables d'une association de consommateurs ont entamé mercredi à Libreville une grève de la faim, en indiquant protester contre la Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, a constaté une journaliste de l'AFP. "Nous sommes une demi-douzaine" de SOS Consommateurs à observer la diète, qui entre "dans le cadre de trois journées d'actions contre la SEEG-Veolia", a affirmé Christian Abiaghe Ngomo, président de l'association. L'objectif est de réclamer "des mesures urgentes visant une meilleure prise en compte des intérêts des consommateurs", subissant depuis plusieurs mois des coupures d'eau et d'électricité longues et répétées. M. Abiaghe s'est installé ...
Lire l'article [4]
La Société d'énergie et d'eau du Gabon (SEEG), filiale du groupe français Veolia, mise en cause pour manquement, accuse à son tour ce matin l'Etat gabonais de ne pas avoir respecté ses engagements financiers pour assurer un approvisionnement correct des Gabonais. "La SEEG exerce l'activité de gestion du service public de l'eau potable et de l'électricité en vertu d'un contrat de concession passé avec la République gabonaise en 1997" pour une durée de 20 ans, explique la société dans ce texte publié par le quotidien semi-officiel L'Union. Selon elle, ce contrat a fait l'objet d'un protocole conclu "le 21 août 2007". "Malheureusement, l'un ...
Lire l'article [5]
Face à la persistance des coupures d'eau et d'électricité dans de nombreux quartiers de la capitale gabonaise malgré l'obligation de résultat assignée à la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG), le gouvernement a mis en demeure Veolia d'assurer l'approvisionnement continue d'eau et d'électricité à Libreville sous peine de rompre de la convention de concession. Réuni en Conseil des ministres le 29 décembre dernier, le gouvernement a vertement fustigé les insuffisances de la Société d'eau et d'électricité du Gabon (SEEG) qui privent encore d'eau de nombreux quartiers de la capitale gabonaise. «Selon les premiers éléments de l'audit amorcé, le système de distribution ...
Lire l'article [6]
Le ministre gabonais en charge de l’Energie et des Ressources hydrauliques, Casimir Oyé Mba, a reçu le 3 octobre Patrice Fonlladosa, le représentant régional de VEOLIA Water, maison mère de la Société d’Eau et d’Energie du Gabon, dans le cadre de la renégociation des termes du contrat qui lie la société à l’Etat gabonais. A la suite d'une coupure au début du mois de septembre ayant engendré d’importants désagrément, le gouvernement avait demandé l’accélération de la révision du contrat pour l’adapter aux évolutions du secteur énergétique gabonais au regard de la croissance de la demande. Les responsables de Veolia Water et ...
Lire l'article [7]
Suite à la coupure générale de plusieurs heures dans la nuit du 7 au 8 septembre qui a entraîné une paralysie de l’activité socio économique de la capitale, le conseil des ministres du 11 septembre a exhorté le gouvernement à accélérer la révision du contrat de concession à la société Veolia, la maison-mère de la SEEG. La rencontre du 9 juillet dernier entre le ministre des Mines et le président de la région Afrique-Moyen Orient de VEOLIA Water avait abouti à la renégociation des accords qui lient la société à l’Etat gabonais signés en 1997 mais qui ne sont plus ...
Lire l'article [8]
Le Conseil des ministres de jeudi, préoccupé par les dernières coupures d'électricité et d’eau qui ont causé d'importants désagréments à Libreville à demandé de réviser le contrat de concession accordé à la société VEOLIA exploitant de la Société d’eau et d’électricité du Gabon (SEEG). Cette décision aurait été motivée par la busque coupure d’électricité d’environ 5 heures de temps qu’a enregistré la capitale gabonaise dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Coupure qui a occasionnée de nombreux désagréments et des dégâts matériels dans les ménages et les industries qui travaillent à plein temps. Ainsi, les désagréments subis par les consommateurs cette semaine, ...
Lire l'article [9]
Le Président Directeur Général de Veolia Water AMI (Afrique, Moyen-Orient, Sous continent Indien ), Patrice Fonlladosa, a déclaré à son arrivée mardi soir à Libreville qu’il est tout à fait logique que le contrat liant la SEEG à l’Etat fasse l’objet d’une rediscussion fondamentale. Avec un optimiste mesuré, il espère qu’un accord consensuel aboutira au terme des échanges avec les autorités gabonaises. Infosplusgabon : L’Etat gabonais a émis la volonté de relire en profondeur la convention qui le lie à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Que pensez-vous de l’importance et de la portée de la révision de ...
Lire l'article [10]
Le gouvernement gabonais, réuni en Conseil des ministres vendredi 6 juin dernier autour du président de la République, suite à « la situation préoccupante du service public de l’eau potable et de l’énergie électrique », a autorisé le ministre des mines, du pétrole, des hydrocarbures, de l’énergie, des ressources hydrauliques et de la promotion des énergies nouvelles « à renégocier la convention de concession signée le 13 juin 1997 entre l’Etat et VEOLIA-SEEG » ; une décision jugée, aux yeux de nombreux gabonais, opportune au regard de leur insatisfaction face à la qualité des prestations et services qui leur sont ...
Lire l'article [11]
Gabon: audit sur Veolia fin août, pas de résiliation de concession
Poisson d’avril: la télévision gabonaise s’en prend à Veolia
Eau, électricité: des grévistes de la faim contre le groupe Veolia au Gabon
Gabon: le groupe Veolia accuse l’Etat
Gabon : Le gouvernement menace de rompre le contrat de la SEEG
Gabon : Veolia tente de sauver son contrat
Gabon : Le gouvernement met la pression sur Veolia
Gabon: Le gouvernement gabonais envisage une révision du contrat de concession accordé à la société VEOLIA
Interview : « Il est tout à fait logique que le contrat liant la SEEG à l’Etat fasse l’objet d’une rediscussion fondamentale », déclare Patrice
Gabon: Etat gabonais VEOLIA-SEEG: les raisons d’une renégociation de la convention de concession