Socialisez

FacebookTwitterRSS

En 2010, l’Afrique a rendez-vous avec l’Histoire

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2010
Catégorie(s): Afrique

2010 sera véritablement l’année de l’Afrique. Du cinquantenaire des indépendances en Afrique francophone, à la Coupe du monde de foot cet été en Afrique du Sud, le continent noir sera à l’honneur, avec toutes les ambiguïtés, les espoirs et les probables désillusions de ce type de rendez-vous.

Pas moins de dix-sept pays d’Afrique sub-saharienne célèbreront cette année un demi-siècle d’indépendance. Pour vous remettre dans l’ambiance de 1960, quoi de mieux que le tube de l’époque, « Indépendance Cha Cha ». du musicien congolais Joseph Kabassele Tshamala, dit le « Grand Kallé », fondateur de l’african jazz. Ce morceau est porteur de toute la joie et des espoirs de l’époque.

Mais pendant que l’Afrique perdait progressivement ses illusions, un homme faisait un constat lucide et visionnaire, et lançait un cri d’alarme : René Dumont, dans son livre « l’Afrique noire est mal partie », publié dès 1962, et dans lequel cet agronome de formation faisait le procès du modèle de développement du continent, directement inspiré des anciennes puissances coloniales.

La « rupture » sarkozyste n’a pas vraiment atteint la Françafrique

L’histoire a évidemment donné raison à l’homme aux cols roulés rouges, et pas seulement sur ce plan puisque cet ancien candidat à l’élection présidentielle (en 1974) est incontestablement l’ancêtre des écologistes d’aujourd’hui (Voir cette vidéo de sa campagne de 1974).

Cette année, la France va honorer ses anciennes colonies, notamment en faisant défiler des troupes africaines sur les Champs-Elysées le 14 juillet, une manière de rendre hommage, aussi, à la contribution des soldats africains à la libération de la France durant les deux guerres mondiales.

L’occasion était bonne pour une remise à plat des relations franco-africaines, hier incestueuses et idéalisées, aujourd’hui dépassionnées ou franchement hostiles. Nicolas Sarkozy était idéalement placé pour dépoussiérer ces rapports, au nom de la « rupture » annoncée lors de sa campagne.

A Dakar, mauvais départ pour le quinquennat de Sarkozy

Mais là aussi, le Président n’a pas tenu parole, que ce soit du fait du poids des lobbies (Bolloré, les familles régnantes au Gabon et ailleurs) ou de ses propres maladresses et celles de son entourage. Le discours de Dakar inaugurait son quinquennat sur la mauvaise note (« l’homme africain n’est pas entré dans l’histoire »…).

Il s’est un peu rattrapé avec la nécessaire remise à plat des accords de défense entre la France et ses anciennes colonies, rédigés sous l’influence de Jacques Foccart, l’ancien « Monsieur Afrique » du général de Gaulle. Ce dernier plaçait l’armée française au coeur des Etats africains et de la défense de leurs régimes. Les nouveaux accords devraient être signés cette année.

Pour le reste, le dernier épisode gabonais montre que la Françafrique n’est pas morte. A cette aune, le rendez-vous franco-africain de 2010 risque fort d’être un non-événement.

Rendez-vous sportif en Afrique du Sud

Le vrai rendez-vous africain de l’année, c’est évidemment l’Afrique du Sud et la Coupe du monde, le plus grand événement sportif jamais organisé sur le continent noir. Qu’il ait lieu en Afrique du Sud ne tient pas du hasard : c’est le pays le plus développé du continent, grâce à ses richesses minières et l’héritage de l’économie de l’ère de l’apartheid.

C’est aussi le pays de Nelson Mandela, qu’on verra au cinéma dans le film « Invictus » de Clint Eastwood, et dont la Coupe du monde dans son pays sera le couronnement de l’action et de ses sacrifices.

L’Afrique du Sud ne manque pas de problèmes, sociaux, sécuritaires, économiques, sanitaires auxquels elle a du mal à faire face. Mais c’est aussi par elle que passera la « Renaissance africaine » annoncée, mais qui n’a pas encore trouvé sa voie.

L’Afrique, continent doublement perdant

La Coupe du monde, après l’élection d’un descendant d’immigrant africain à la tête de la première puissance mondiale, sont des symboles de nature à redonner confiance au continent perdant de la phase de mondialisation que vient de traverser le monde. Perdant aussi de l’histoire de la décolonisation et du développement, deux mots mythifiés et progressivement vidés de leur sens.

2010 remettra l’Afrique au centre de l’attention. Il ne faudrait pas qu’une fois la fête finie, elle retourne à l’indifférence, et à ses problèmes qui sont aussi les nôtres. Une partie -une partie seulement- de la réponse est entre les mains des Africains eux-mêmes.

Cet article s’ouvrait sur « Independance Cha Cha » ; il se termine sur la bande-annonce du film de Clint Eastwood. Je l’emprunte au blog de Nicolas Bordas, le président de l’agence TBWA France, qui invite en ce début d’année à « s’inspirer de la sagesse sud-africaine »)… L’année de l’Afrique est ouverte.


SUR LE MÊME SUJET
CAN 2012 : sans convaincre la Côte d’Ivoire au rendez-vous des quarts
Parmi les favoris de la Coupe d'Afrique des Nations 2012, la Côte d'Ivoire est aux rendez-vous des quarts de finale. Après la défaillance du Sénégal éliminé mercredi après deux défaites de rang et le retard à l'allumage du Maroc, les partenaires de Didier Drogba étaient attendus au tournant. Ils ont répondu présents en battant jeudi le Burkina Faso (2-0) mais n'ont pas levé toutes les interrogations sur leur collectif après une semaine de compétition. La 2e place qualificative du groupe B se jouera entre l'Angola et le Soudan, incapables de se départager (2-2), jeudi à Malabo. Les Eléphants rejoignent la surprenante ...
Lire l'article
Pour la cinquième édition consécutive de la Journée citoyenne lancée au mois d’août dernier par les plus hautes autorités du Gabon, cette initiative qui avait connu un franc succès, dans ses débuts, ne suscite plus, au fil du temps, l’engouement de la population qui affiche une sorte de désintéressement, a constaté GABONEWS. Instaurée au mois d’août dernier par le président de la République, via le gouvernement, dans l’optique de lutter contre l’insalubrité et de maintenir l’environnement et par ricochet, les villes du pays propres, la Journée citoyenne semble en perte de vitesse; à en juger par le constat fait dans ...
Lire l'article
Par Philippe Perdrix, envoyé spécial Dans son discours officiel, Nicolas Sarkozy a profité du XIIIe sommet de l’Organisation internationale de la francophonie à Montreux (Suisse), du 22 au 24 octobre, pour préparer la présidence française du G20 et du G8. L'occasion également de rencontrer certains homologues africains. Officiellement la journée de samedi était consacrée à la place de la Francophonie dans la gouvernance mondiale et au défi du développement durable, sous la forme de deux séances plénières. Mais en réalité, sur la quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement réunis à Montreux pour le XIII sommet de la Francophonie, quelques-uns ont privilégié ...
Lire l'article
Le Collectif des Réalisateurs et producteurs Indépendants du Gabon (CREPIG), une association pour la promotion du 7ème art gabonais, a pris une part active à la 11ème édition de la Fête des cultures, avec pour objectif d’inciter le peuple à consommer des productions locales, a constaté le reporter de GABONEWS. « Pourquoi ne consommer que des films ivoiriens, ou des films nigérians ? Assez de Gohou! Il y a aussi des ‘’Angelina Jolie’’ et des ‘’Arnold Schwarzenegger’’ au Gabon. Il y a un cinéma gabonais, consommons local ! », scandait le représentant du « Studio Dominique Donatien » au CREPIG, Steven’s ...
Lire l'article
Libreville, 17 juillet(GABONEWS) - Il y a foule dans les places publiques, les rues, les plages et même les églises, utilisées désormais comme lieux de cooptation que de culte, pour les différents candidats à la présidentielle, a constaté GABONEWS. Après avoir timidement suivi la locomotive, de nombreux Gabonais, comme ceux vus dimanche au parc des expositions de Libreville, ou encore au Jardin botanique, ou encore au gymnase président Bongo, entre autres, ont tenu à affirmer leur attachement à leur leader, candidat, en venant par centaines à leur meeting. Objectif, vendre son image auprès d'un public peut-être dubitatif et susceptible de vendre son ...
Lire l'article
Depuis quarante huit heures, des milliers de personnes, issues des cultures du monde présentes dans la capitale gabonaise, se sont données rendez-vous à l’esplanade du complexe omnisports président Bongo de Libreville où se déroule, un foisonnement d’activités inhérentes à la dixième édition de la Fête de Cultures, célébrée autour du thème « langues et diversité culturelle: atout pour le développement ». A des centaines de mètres, à l’approche du complexe sportif omnisports président Bongo, le temps est à la fête. De nombreuses personnes convergent, comme attirées par le même sort, vers l’esplanade du stade où des activités en tout genre ...
Lire l'article
Plusieurs groupes de danses folkloriques, composés de jeunes artistes, se sont illustrés ce vendredi après-midi à Libreville devant un parterre de spectateurs, en marge des conférences inaugurales de la 10e édition de la Fête des Cultures. « C’est une expérience très agréable, on a l’impression d’être dans un village », a confie un secrétaire général de l’une des troupes présentes, Njokou Wilfrid. Cet enthousiasme est en effet à chercher du coté de la fraîcheur de son effectif, composé en majorité de jeunes gens âgés de 15 à 25 ans. « Ce qui motive notre groupe, « Gnima-na Kombwe », à participer à ...
Lire l'article
Sur cette page, vous pouvez accéder aux articles contenant les tous derniers commentaires laissés par les visiteurs sur ce site. Les articles sont classés du plus récent article commenté (en haut) au plus vieux (en bas). Notre site dispose aussi de divers types de forums interactifs: Nos forums “Palabres” vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de “palabrer” avec d’autres compatriotes sur des sujets d’intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez quatre choix de discussions: - Forum "Palabres" par email: Ce forum "liste de discussion" permet les débats directement par email. Les membres répondent aux messages des autres membres ...
Lire l'article
Sur cette page, vous trouverez des liens vers les divers meetings de la Coalition. Meeting de Bruxelles des 30 et 31 mai 2009, "Etats-Généraux de la Réforme au Gabon" portant Modification et révision de la Constitution Gabonaise Meeting de Paris des 20, 21 et 22 février 2009 portant naissance de la Coalition Gabonaise du Refus et de Salut National Vous pouvez aussi suivre les activités et news de la Coalition.
Lire l'article
Forums "Palabres" du BDP-Gabon Nouveau Nos forums "Palabres" vous permettent de vous exprimer en toute liberté et de "palabrer" avec d'autres compatriotes sur des sujets d'intérêt national, régional, international ou multinational. Vous avez trois choix de discussions: - Articles "Palabres": Vous pouvez vous exprimer sur chaque article publié sur notre site. Il suffit de cliquer sur le titre de l'article et d'aller au bas de la page pour poster un commentaire auquel d'autres pourront répondre de manière interactive. Tous les grands débats sur le Gabon, en toute franchise et sans langue de bois, directement sur ce site. Pour voir les articles avec les commentaires les plus ...
Lire l'article
CAN 2012 : sans convaincre la Côte d’Ivoire au rendez-vous des quarts
Société / Journée citoyenne: les Librevillois semblent oublier le rendez-vous
Sommet de l’OIF : les rendez-vous de Sarkozy
Fête des cultures 2010: le CREPIG porte le flambeau cinéma gabonais à ce rendez-vous
Gabon: La ferveur populaire désormais au rendez-vous de la campagne électorale
Gabon: Des milliers de personnes au rendez-vous de la Fête des Cultures au complexe omnisports président Bongo
Gabon: La jeunesse au rendez-vous de la 10ème édition de la Fête des Cultures
Commentaires
Meetings de la Coalition
Forums

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 3 Jan 2010
Catégorie(s): Afrique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*