Socialisez

FacebookTwitterRSS

Forcing chinois à Belinga

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2010
Catégorie(s): Société

L’étude de faisabilité du projet chinois pour l’extraction du gisement de fer de Belinga a été remise aux autorités gabonaises fin décembre. Mais les doutes se multiplient quant à la capacité des Chinois d’honorer leurs engagements. Une renégociation du contrat en faveur du Brésil n’est pas exclue.

Trois ans après avoir confié aux Chinois l’exploitation du gisement de fer de Belinga, dans le nord-est du Gabon, les autorités ont enfin reçu, le 21 décembre, l’étude de faisabilité du projet. Ses auteurs, les dirigeants du consortium emmené par la China National Machinery & Equipment Import & Export Corporation (CMEC), tentent à l’évidence de pousser les Gabonais à ratifier la convention signée en 2006 et toujours sujette à controverse.

Doutes sur la capacité des Chinois à honorer leurs engagements

Mais le Palais du bord de mer a décidé qu’il était urgent d’attendre. Il n’est pas exclu qu’il demande une renégociation du contrat. « Si les choses ont été mal ficelées, mettons-nous autour de la table et discutons », suggère un opérateur économique gabonais qui a ses entrées au Palais. Beaucoup, au plus haut niveau de l’État, doutent aujourd’hui ouvertement de la capacité des Chinois à honorer leurs engagements. D’autres ne sont pas loin de considérer qu’il aurait été préférable de conclure un accord avec les Brésiliens de la Companhia Vale do Rio Doce (CVRD), numéro un mondial du secteur. « Ils avaient l’expertise nécessaire pour un tel projet, regrette un proche du chef de l’État. Mais à l’époque [en 2006], le président Omar Bongo Ondimba a fait l’objet d’un intense lobbying en faveur des Chinois. »

Les promesses de Pékin

Pour remporter l’appel d’offres, ces derniers n’avaient pas hésité à multiplier les promesses. Surpassant leur rival CVRD, qui proposait une centrale thermique, ils avaient mis sur la table un projet de barrage hydroélectrique sur le fleuve Ivindo et s’étaient engagés à construire une voie ferrée de 500 kilomètres reliant Belinga à Santa Clara. Poussant loin la surenchère, ils prévoyaient de créer dans cette ville un port en eau profonde disposant d’un appontement minéralier, d’une usine de traitement et d’un gigantesque plateau de stockage proche du terminal ferroviaire.

Fuite en avant

Maintes fois repoussés, les travaux étaient censés démarrer au début de 2010. C’est raté. « Il faut revoir la convention avec les Chinois, car le projet a l’air de traîner, suggère un industriel gabonais. Il y a des problèmes de coordination entre les différents volets : minier, ferroviaire, énergétique et portuaire. » La remise de l’étude de faisabilité ne serait-elle alors qu’une fuite en avant ? Quoi qu’il en soit, du côté des Gabonais, on ne s’interdit ni de remettre les compteurs à zéro, ni un revirement qui pourrait favoriser le retour des Brésiliens dans le jeu.


SUR LE MÊME SUJET
Gabon – Mines : l’État met le holà à Belinga
Par Georges Dougueli Le gouvernement vient de suspendre le permis d'exploitation accordé aux Chinois sur le plus gros projet minier du Pays. Et rouvre la compétition. La décision n'a pas fait les gros titres des journaux gabonais. Pourtant, avec l'arrêté signé conjointement le 1er décembre 2011 par le ministre de l'Économie, Magloire Ngambia, et son homologue des Mines, Alexandre Barro Chambrier, le gouvernement a suspendu la convention minière liant l'État à la Compagnie minière de Belinga (Comibel)... officialisant ainsi l'arrêt du plus gros projet minier du pays, au point mort depuis quatre ans. « Il ...
Lire l'article
Le fer de Bélinga passe des Chinois aux Australiens de BHP Billiton
L’exploitation du mythique gisement de fer de Bélinga dans l’Ogooué-Ivindo a finalement échappé aux Chinois de la CMEC. Il échoit au géant minier australien BHP Billiton, selon les indiscrétions d’un fonctionnaire gabonais. Le gouvernement gabonais est parvenu à un accord avec le géant minier mondial BHP Billiton (Broken Hill Propriety Company) au sujet de l’exploitation du gisement de fer de Bélinga. Le contrat a donc finalement été retiré à la China machinery & equipement (CMEC) qui avait obtenu les droits d’exploitation depuis 2007. Les Chinois n’ayant pas respecté leurs engagements, l’État gabonais s’est résolu, le 1er décembre dernier, à résilier la convention ...
Lire l'article
La société Gabon Export Bois (GEB) à capitaux français a été rachetée le 4 août par le groupe chinois Shengyang pour 68 millions d’euros. La nouvelle acquisition du groupe chinois possède 1,47 million hectares de forêts. Après des négociations de six mois et l'autorisation du Ministère chinois du Commerce, le Groupe Shengyang, a élargi ses activités d'outre-mer en achetant pour 68 millions d'euros Gabon Export Bois (GEB), une entreprise à capitaux français. La cérémonie de signature du contrat d’acquisition s’est déroulée le 4 août à Libreville en présence de plusieurs diplomates chinois dont l’ambassadeur de Chine au Gabon, Li Fushun, des représentants ...
Lire l'article
Une délégation chinoise est attendue le 21 avril à Libreville pour régler plusieurs points d’achoppement dans les projets de coopération entre les deux pays. En tête de l’ordre du jour devrait figurer la renégociation du contrat d’exploitation du fer de Belinga, dans lequel l’Etat gabonais devrait notamment demander l’introduction d’un taux d’implication minimal des PME locales. La Chine est impliquée dans de nombreux «grands chantiers» au Gabon et pour faire le point sur les termes et le suivi de cette coopération, une délégation chinoise conduite par le vice ministre du Commerce est attendue le 21 avril prochain à Libreville. ...
Lire l'article
Depuis l'annonce tambour battant du projet Bélinga en 2006, avec un contrat minier record de 1600 milliards de francs CFA, l'auréole du «messie» chinois s'est sérieusement effritée et les belles promesses tournent au mirage. Alors que la partie chinoise vient seulement de remettre aux autorités gabonaises l'étude de faisabilité et d'impact environnemental, Libreville n'exclut plus ni la révision du contrat, ni l'attribution du marché à un partenaire plus sûr. Plus de trois ans après la signature du contrat d'exploitation du gisement de fer de Bélinga, c'est seulement le 21 décembre dernier que la partie chinoise a remis aux autorités gabonaises les ...
Lire l'article
Les dirigeants chinois du groupe CITIC ont récemment été reçus pas le ministre gabonais des Mines, Julien Nkoghe Bekale, pour régler les derniers points du projet de mise en activité des carrières de manganèse de Ndjolé. Grâce à un accord avec la SETRAG pour l'utilisation du chemin de fer et la collaboration de la tutelle, l'activité pourrait être lancée dès le deuxième trimestre de 2010. L'administrateur du groupe chinois CITIC et président du Conseil d'administration de CITIC Dameng Mining Industries, Qui Yi Yong, a été récemment reçu par le ministre des Mines, Julien Nkoghe Bekale, pour aplanir les derniers points du ...
Lire l'article
L’ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon, Xue Jin Wei, a été reçu le 22 janvier dernier par le vice-premier ministre en charge de l’Environnement, Georgette Koko, pour faire le point sur l'avancement des études environnementales préliminaires au lancement des chantiers pour l'exploitation du fer de Belinga. Face à la lenteur accusée par la partie chinoise dans l'élaboration des études techniques et environnementales, le gouvernement gabonais avait récemment exhorté les Chinois à accélérer la réalisation des préalables au lancement effectif du projet, très attendu pour ses répercussions sur l'emploi et les infrastructures locales. Reçu par le vice-premier ministre ...
Lire l'article
Le chef de l’Etat gabonais, Bongo Ondimba, a reçu le 23 octobre dernier à Libreville les partenaires chinois en charge du projet d’exploitation du gisement de fer de Belinga, au nord est du Gabon. Conduits par l’ambassadeur de Chine au Gabon, les entrepreneurs chinois ont rendu compte au président gabonais de l’état d’avancement des projets, dont les travaux devraient commencer dès 2009 pour l’aménagement des infrastructures d’exploitation, d’extraction et d’acheminement du fer d’un des derniers grands gisements de la planète. Le président Bongo Ondimba a rencontré le 23 octobre les principaux administrateurs du projet d’exploitation du fer de Bélinga pour ...
Lire l'article
Les Chinois présents à Libreville ont exprimé vendredi, leur fierté et leur satisfaction pour l’organisation des 29ème Jeux olympiques, Beijing 2008, dont l’ouverture dans leurs pays est prévue le vendredi 8 août prochain. « Le peuple chinois attend les Jeux Olympiques avec impatience parce qu'il espère que l'esprit Olympique de tolérance, de compréhension, d'amitié, de paix et de justice va davantage se développer », a déclaré Xia Yang, gérante au restaurant le Pékin. "Pour nous qui sommes au Gabon, nous voulons montrer, à l’occasion de ces Jeux, que le peuple Chinois peut coexister pacifiquement avec les autres nationalités », a –telle ...
Lire l'article
Le chef de l'Etat gabonais a présidé le 7 avril dernier une séance de travail entre le gouvernement et des opérateurs économiques chinois en séjour à Libreville, pour la mise au point d'un accord cadre visant le financement de plusieurs projets de développement des infrastructures sur l'étendue du territoire national. Le Palais présidentiel a abrité le 7 avril dernier une importante séance de travail présidée par le chef de l'Etat Bongo Ondimba entre le gouvernement gabonais et une délégation d'opérateurs économiques chinois en séjour à Libreville, venus étudier les perspectives de financement des projets de développement prioritaires pour le Gabon. ...
Lire l'article
Gabon – Mines : l’État met le holà à Belinga
Le fer de Bélinga passe des Chinois aux Australiens de BHP Billiton
Gabon Export Bois rachetée par les Chinois
Gabon : Caser les PME locales sur le projet Belinga
Gabon : Les chinois tiendront-ils les promesses de Bélinga ?
Gabon : Les chinois arrivent dans le manganèse à Ndjolé
Gabon : Les Chinois demandent de la patience pour Belinga
Gabon : Bongo Ondimba s’assure du suivi du projet Belinga
Gabon: Jeux Olympiques 2008: ce que pensent les Chinois de Libreville
Gabon : Bongo Ondimba balise le redéploiement des projets prioritaires avec les partenaires chinois

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 4 Jan 2010
Catégorie(s): Société
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*