Socialisez

FacebookTwitterRSS

Gabon : Mba Obame fixe le cap du grand parti de l’opposition

Auteur/Source: · Date: 5 Jan 2010
Catégorie(s): Politique

L’ancien ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, arrivé troisième à la dernière présidentielle remportée par Ali Bongo, vient de décliner l’ambition du grand parti de l’opposition, dont la création a été annoncée le 30 décembre 2009. Si à long terme, cette grande union composée de plusieurs poids lourds de l’opposition vise l’alternance, à court terme, l’objectif visé est les prochaines législatives qui auront lieu au courant de l’année.

Moins d’une semaine après l’annonce de la création d’un grand parti de l’opposition, l’ancien ministre de l’Intérieur et candidat malheureux à la dernière présidentielle, a encore «fait parler» de lui le 4 janvier dernier.

Pour André Mba Obame, le grand parti en gestation vise notamment l’instauration de l’alternance dans le paysage politique, largement dominé par le Parti démocratique gabonais (PDG), véritable machine à gagner les élections.

«L’union est en marche, l’union de toutes les forces du changements. La manœuvre n’est pas dirigée contre une personne. Elle est plutôt dirigée pour atteindre un objectif : l’alternance», a expliqué André Mba Obame.

Si d’autres figures emblématiques comme les opposants historiques Pierre Mamboundou et Paul Mba Abessole manquent à l’appel de ce grand parti, l’ancien ministre de l’Intérieur, a assuré que ces derniers partageaient avec lui, les mêmes besoins de changement.

L’alternance évoquée par André Mba Obame passe nécessairement par la conquête des sièges électifs. Et l’un des objectifs du grand parti de l’opposition dans l’immédiat va être les élections législatives qui devraient se dérouler dans quelques mois.

«2010 sera marquée par un autre scrutin, ce sont les élections législatives. Et c’est dans la préparation de ces élections que je crois, puisque je viens de séjourner à Libreville et à Port-Gentil, que les grands perdants ont décidé il y a tout juste une semaine de fonder un seul parti. Si cette hypothèse marche, cela va compliquer un peu la posture du président actuel», a analysé le politologue camerounais Ntuda Ebodé.

De son côté, Ali Bongo prépare aussi sa stratégie de conquête en prenant «un certain nombre d’initiatives pour se démarquer à la fois de son défunt père et du PDG, comme cela a fonctionné jusque-là», a-t-il ajouté. En témoigne d’ailleurs les nombreuses réformes engagées par le nouveau président depuis son arrivée à la tête de l’Etat le 16 octobre 2009.

«Le principal risque de cette posture, c’est qu’il se fait certainement des amis du côté de la populace et de l’opposition calculatrice. Mais dans son propre camp, il se fait beaucoup plus d’ennemis. Cette posture gêne ceux qui ont emmagasiné un certain nombre de moyens et peuvent se reverser dans l’opposition et la doper. Elle peut aussi devenir un élément fédérateur de tous ceux qui se dépolitisaient jusque-là, reprochant au système d’être monolithique», a conclut monsieur Ntuda Ebodé.

Ces tendances lourdes qui se dégagent lentement du paysage politique gabonais vont-elles profiter au grand parti des grands perdants de la dernière présidentielle ? Mba Obame et les siens y croient. A condition que l’unité de l’opposition qu’appelle la création de ce grand parti soit réelle. Toutefois, chaque jour qui passe le nouveau pouvoir accélère le rythme de réformes pour couper l’herbe sous le pied de l’opposition. Et d’ici à la tenue des législatives, il restera peut-être à l’opposition très peu de chose à proposer aux électeurs.


SUR LE MÊME SUJET
Le Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN, parti de la Coalition des partis politiques pour l’Alternance (CPPA)), André Mba Obame, n’a pas répondu présent au meeting et à la marché organisé par les partis de l’opposition, ce samedi à Libreville pour réclamer l’application de la biométrie dans le processus électoral au Gabon, a constaté GABONEWS. En dehors des cadres et des leaders des différents partis de l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR, opposition) qui se sont désistés pour ces événements, l’on a noté l’absence remarqué de André Mba Obame, le secrétaire exécutif de l’UN, au point que des militants ...
Lire l'article
Libreville, 29 août (GABONEWS) – A l’issue du premier congrès ordinaire du Parti pour le Développement et la Solidarité (PDS, opposition), tenu samedi à Libreville, Me Séraphin Ndaot Rembogo, ancien président du mouvement politique de l’Alliance Nationale des bâtisseurs (ANB), a été porté à la tête de cette formation politique, a constaté GABONEWS. Après le choix de Me Séraphin Ndaot Rembogo, avocat de carrière, le parti a procédé aux exclusions des de deux co-fondateurs  ayant voulu empêcher l’organisation desdites  assises. Il s’agit d’Alfred Yeyet et Jean – Marie Manfoumbi disposant de mandats électifs en cours et en qualité d’indépendants; des hommes ...
Lire l'article
L'Union nationale (UN, opposition gabonaise) a refusé mardi de s'exprimer sur des propos tenus en France par un de ses responsables, André Mba Obame, qui a évoqué l'éventualité d'un putsch "à la nigérienne" au Gabon, suscitant des réactions indignées des autorités. "Concernant la polémique née des déclarations du secrétaire exécutif de l'Union nationale à Paris (M. Mba Obame, NDLR), l'UN se propose dans les jours qui viennent de faire une déclaration particulière", a affirmé à la presse un des vice-président du parti, Pierre-Claver Zeng-Ebome. Il s'exprimait en présence du président du parti, Zacharie Myboto et de plusieurs autres responsables, ayant tous refusé ...
Lire l'article
Le grand parti de l’opposition annoncé depuis plusieurs semaines, a finalement été porté sur les fonts baptismaux. Dirigé par Zacharie Myboto, il se nomme Union Nationale (UN) et compte de grands acteurs politiques de la période de transition. Ses textes fondateurs et son organisation ont été présentés au ministère de l’Intérieur ce 10 février. L’éclatement, il y a quelques jours, de la Coalition des groupes et partis politiques pour l’alternance, peut enfin s’expliquer : Il s’est d’abord agit d’intégrer et de renforcer les structures que sont le Mouvement Africain de Développement (MAD), le Rassemblement National des Républicains (RNR) et l’Union ...
Lire l'article
Mba Obame a rejoint le mouvement, l’ambition de création d’un grand parti d’opposition au Gabon, prend plus que jamais forme L’univers politique gabonais est sérieusement secoué depuis le week end dernier, avec la détermination affichée par les acteurs de la coalition des partis et groupes politiques pour l’alternance, qui ont vraisemblablement contre toute attente, décidé d’une reconfiguration de la classe politique, avec les adhésions des leaders des groupes politiques de cette coalition, aux partis officiellement légalisés, membres de cette même famille politique encore informelle, allusion à la coalition pour l’alternance. C’est ainsi que les gabonais découvrent les adhésions à l'union gabonaise pour ...
Lire l'article
Plusieurs figures importantes de l'opposition gabonaise ont accéléré la formation d'un "grand parti d'opposition" en rejoignant divers partis en vue de leur fusion, a rapporté mardi RFI. "L'adhésion d'André Mba Obame, Casimir Oyé Mba et Paulette Missambo à l'UGDD (l'Union gabonaise pour la démocratie et le développement) est l'une des étapes pour aboutir à la création du grand parti de l'opposition", a affirmé un cadre de l'UGDD, le parti de Zacharie Myboto. L'UGDD avait été crée en 2004 afin de s'opposer au chef de l'État gabonais, Omar Bongo.
Lire l'article
Déclaré vainqueur au cours d’un long processus de contestation du scrutin présidentiel du 30 août 2009 au Gabon, Ali Bongo avait décidé de placer son mandat sous le signe de la rupture. Du côté de ses adversaires, si le Front du refus du coup d’Etat électoral a perdu quelques membres au passage, six anciens candidats ont décidé de créer un grand parti d’opposition. Pour eux, il s’agit de proposer une alternance politique crédible face au PDG (Parti démocratique gabonais) au pouvoir. mais aussi, il s’agit de disposer d’une tribune légale pour faire entendre les voix de ceux qui continuent de ...
Lire l'article
Des leaders issus de plusieurs formations et mouvances politiques opposées à l’actuel président gabonais, Ali Ben Bongo, se réuniront prochainement au sein d’un « grand parti novateur », a appris mercredi, AfriSCOOP de sources concordantes à Libreville. « Nous décidons solennellement de nous unir et d’unir nos forces, en procédant à la fusion de nos partis politiques afin de créer (...) un grand parti politique novateur », ont déclaré des opposants gabonais, parmi lesquels, six candidats malheureux à l’élection présidentielle du 30 août, au cours d’un point de presse à Libreville. L’ex-ministre de l’Intérieur, André Mba Obame, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé ...
Lire l'article
Les leaders de l'opposition et malheureux candidats l'élection présidentielle du 30 août regroupés au sein du Front de refus du coup de force électoral vont annoncer avant le 31 décembre la création d'un grand parti politique capable de ratisser large et de s'imposer comme une force crédible d'alternance politique. Selon des sources proches de cette coalition des partis de l'opposition qui intègre plusieurs candidats indépendants, toutes les modalités pratiques pour la création de ce vaste rassemblement politique sont définies, même s'il reste quelques points à régler d'ici à sa présentation au public. Créé au lendemain de la proclamation des résultats de ...
Lire l'article
L'ex-ministre de l'Intérieur André Mba Obame, 3e à l'élection présidentielle du Gabon selon le nouveau comptage de la Cour constitutionnelle, reste gréviste de la faim mais oeuvre à la création d'un parti politique, a-t-il affirmé mercredi à l'AFP. "Je continue de jeûner", a-t-il affirmé à son domicile, précisant qu'il avait reçu une assistance médicale et une perfusion mardi. "J'arrêterai quand la situation politique sera apaisée. J'ai craint des violences", a-t-il poursuivi, restant énigmatique sur ce qui motivera l'arrêt de sa grève entamée le 12 octobre. "Nous travaillons à la création d'un parti (politique). J'ai obtenu 90.000 voix, pourquoi ne le ferais-je pas ?", ...
Lire l'article
Politique / André Mba Obame, grand absent du meeting et de la marche de samedi à Libreville
Le premier congrès ordinaire du PDS (opposition) porte Me Séraphin Ndaot Rembogo à la tête de ce parti
Putsch “à la nigérienne” au Gabon: le parti de Mba Obame ne commente pas
Gabon : Naissance du grand parti de l’opposition
GABON: Le grand parti d’opposition se dessine
Gabon: Vers un “grand parti d’opposition”
Gabon : Sur RFI, André Mba Obame, candidat malheureux contre Ali Bongo, parle du grand parti d’opposition
Gabon : le front anti-Ali Bongo se mute en un « grand parti politique »
Gabon : L’opposition se cherche un grand parti politique pour contrer le PDG
Gabon: André Mba Obame, toujours en grève de la faim, veut créer un parti

Votez cet article (Cliquez les étoiles · 1 = mauvais - 5 = excellent)
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote pour le moment)
Loading...

Auteur/Source: · Date: 5 Jan 2010
Catégorie(s): Politique
Fil RSS 2.0 · Commentaires/Trackback autorisés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*